Argumentation économique en faveur de l'investissement dans les collectivités éloignées du Canada

ST. JOHN'S, le 19 sept. 2011 /CNW/ - Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, et Elyse Allan, présidente et chef de la direction de GE Canada et administratrice de la Chambre de commerce du Canada, ont présenté ce matin un rapport intitulé Argumentation économique en faveur de l'investissement dans les collectivités éloignées du Canada dans le cadre du congrès annuel de la Chambre de commerce du Canada, à St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador).

Tandis que le Canada tâche de renforcer sa position de pays concurrentiel au sein d'une économie qui se mondialise sans cesse, GE Canada, en partenariat avec la Chambre de commerce du Canada, a entrepris d'examiner sous l'angle entrepreneurial les possibilités économiques, les défis, les pratiques exemplaires et les intentions d'investissement des entreprises dans les collectivités éloignées. Au cours de la première moitié de 2011, GE Canada a recueilli les points de vue des gens d'affaires par l'entremise de tables rondes dans des collectivités partout au pays et d'un sondage en ligne. Pendant ce temps, la Chambre de commerce du Canada a consulté plusieurs de ses membres et d'autres parties prenantes.

« Il est nécessaire que les Canadiens et les Canadiennes commencent à voir les collectivités éloignées d'un autre œil, affirme Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. Notre bien-être économique collectif et notre compétitivité internationale pourraient fort bien dépendre des politiques publiques adoptées aujourd'hui, lesquelles ont une influence sur les possibilités économiques de plusieurs de ces collectivités et sur leur potentiel de contribution à la richesse du pays. »

« Les discussions antérieures sur les collectivités éloignées ont porté essentiellement sur ce que le gouvernement peut faire pour soutenir celles-ci et ceux qui y habitent. Or, il convient d'intensifier nos efforts pour harmoniser les politiques publiques adéquates à une compréhension claire et moderne de ce qui est nécessaire pour attirer davantage d'investissements d'entreprises dans ces collectivités et pour que ceux-ci soient fructueux et se multiplient. Il est temps d'examiner les collectivités éloignées sous l'angle entrepreneurial », ajoute Elyse Allan.

PRINCIPALES CONCLUSIONS
Si tous les Canadiens et toutes les Canadiennes doivent tirer pleinement avantage du potentiel de nos collectivités éloignées, le gouvernement fédéral doit prendre les rênes et préparer une stratégie à long terme qui indique la voie à suivre afin que les collectivités éloignées récoltent les fruits du développement économique. Bien que ce travail à long terme soit commencé, la Chambre de commerce du Canada propose des mesures plus immédiates que le gouvernement fédéral — seul, de concert avec les administrations publiques des provinces et des territoires ou en collaboration avec le milieu des affaires — pourrait adopter afin de créer le cadre de politiques nécessaire pour favoriser l'investissement du secteur privé dans les collectivités éloignées.

Ce cadre de politiques publiques doit inclure les éléments suivants :

  • Des programmes d'acquisition de compétences et de formation qui sont suffisamment souples pour s'adapter aux réalités économiques des différentes collectivités et aux modèles de formation parallèles qui pourraient être nécessaires afin d'obtenir des résultats efficaces en partenariat, chaque fois que cela est possible, avec l'entreprise privée ;
  • Des mesures efficaces de soutien à la transition pour les gens des collectivités éloignées qui souhaitent entreprendre des études dans un centre urbain ;
  • Des outils pour les entreprises canadiennes et les intervenants des collectivités éloignées afin de leur permettre de se familiariser avec leurs pratiques commerciales mutuelles, les administrations publiques, les organismes ainsi qu'avec les lois et la réglementation ;
  • Une réduction du fardeau réglementaire des entreprises grâce à l'adoption d'une approche normalisée de type « un projet = une approche d'évaluation » qui harmoniserait les statuts et les règlements du gouvernement fédéral à ceux des administrations publiques provinciales et territoriales ;
  • L'examen des possibilités liées à l'étendue des télécommunications à large bande aux collectivités éloignées — et les modèles d'entreprise pour la prestation de ces services — constitue un exemple dont Ottawa pourrait s'inspirer afin d'engager le secteur privé dans d'autres types de construction d'infrastructures et dans la prestation de services. Ce point inclut l'adoption par le gouvernement d'un rôle d'utilisateur pilote et de créateur de la demande ;
  • L'aide aux intervenants afin qu'ils regroupent leurs ressources dans le but de résoudre les problèmes d'écart des infrastructures au moyen d'outils en ligne, de projets pilotes et de l'examen des applications commerciales des projets d'infrastructures publiques ;
  • Des solutions ciblant le dilemme « investissements ou subventions » en matière d'investissement dans les collectivités éloignées. En effet, la population perçoit les fonds publics affectés à l'amélioration des infrastructures des collectivités éloignées comme des subventions.

La Chambre de commerce du Canada assure une liaison cruciale entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle aide à façonner les politiques publiques et les processus décisionnels au profit des entreprises, des collectivités et des familles à l'échelle pancanadienne. Pour y parvenir, l'organisme mise sur un réseau de plus de 420 chambres de commerce, qui représentent 192 000 entreprises de toutes tailles réparties dans l'ensemble du pays et des secteurs économiques. Pour obtenir des nouvelles et plus de renseignements, visitez le www.chamber.ca  ou suivez-nous sur Twitter (@CdnChamberofCom).


SOURCE Canadian Chamber of Commerce, The

Renseignements :

Émilie S. Potvin
Directrice, Affaires publiques et relations auprès des médias
Cellulaire : 613 797-1860
epotvin@chamber.ca

Profil de l'entreprise

Canadian Chamber of Commerce, The

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.