Après 21 rencontres et neuf mois de négociation, rien n'est réglé ! - Le personnel de soutien de l'Université Laval demande l'intervention du ministère du Travail



    QUEBEC, le 12 nov. /CNW Telbec/ - Les négociations entre l'Université
Laval et son personnel de soutien sont au plus mal. Après neuf mois de
discussion et pas moins de 21 rencontres entre les parties syndicale et
patronale, les pourparlers font du sur-place. Aussi, excédés par la lenteur de
ces négociations qui ne vont nulle part, les employés de soutien viennent-ils
de demander au ministre du Travail l'intervention d'un conciliateur.
    Le président du syndicat des employés de soutien, affilié au Syndicat
canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ), Luc Brouillette, explique que les
employés qu'il représente ne veulent pas de conflit de travail. D'ailleurs, le
syndicat ne dispose d'aucun mandat de grève en ce moment. Mais, Luc
Brouillette considère que l'employeur utilise actuellement une stratégie pour
créer un conflit.
    "Ce n'est pas normal qu'après 21 rencontres, rien ne soit réglé. Les
représentants de l'Université ne font que repousser à plus tard toutes les
discussions sérieuses. La procrastination, poursuit-il, ce n'est pas une façon
de négocier. C'est pourquoi nous avons demandé à poursuivre les négociations
en présence d'un conciliateur."
    Par ailleurs, le président du syndicat comprend mal le raisonnement de
l'Université qui offre 6 % d'augmentation pour une seule année à certains
employés, mais qui s'obstine à ne pas présenter d'offre salariale aux employés
de soutien.
    Rappelons que la convention collective de personnel de soutien este échue
depuis le 1er juin 2006. Les négociations en vue de son renouvellement ont
commencé en février 2007. A ce jour, malgré 21 rencontres, pas un seul article
n'a été réglé. Les employés de soutien de l'Université Laval sont au nombre
d'environ 1800, dont 60 % de femmes. Vendredi dernier, à l'heure du midi, plus
de 700 d'entre eux avaient manifesté leur exaspération devant la lenteur des
négociations.
    Comptant près de 100 000 membres au Québec, le SCFP représente quelque
15 000 membres dans le secteur de l'éducation, dont 8000 dans les universités,
principalement des employés de soutien. Présent dans plusieurs autres secteurs
d'activités, comme la santé et les services sociaux, les municipalités,
l'hydroélectricité, les transports urbain et aérien, les communications, les
sociétés d'Etat et organismes publics québécois, le SCFP est aussi le plus
important syndicat affilié de la FTQ.

    D'autres infos sur le site scfp.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Luc Brouillette, Président SEUL, (418) 656-2507 ou
Eric-Jan Zubrzycki,  conseiller synd. cell. (418) 576-1469 ou Robert
Bellerose, Information SCFP, cell. (514) 247-9266; SOURCE: SYNDICAT CANADIEN
DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.