Annonce d'une prison à Roberval - LE GOUVERNEMENT CHAREST FAIT DE LA PETITE POLITIQUE AVEC L'ARGENT DES CONTRIBUABLES



    QUEBEC, le 12 sept. /CNW Telbec/ - Réagissant à la surprenante décision
de consacrer 92 M$ pour une seule prison au Saguenay-Lac-Saint-Jean alors que
le consensus régional en prévoyait deux, le député de Dubuc et porte-parole du
Parti Québécois en matière de sécurité publique, Jacques Côté, reproche au
gouvernement Charest de faire de la petite politique avec l'argent des
contribuables et s'inquiète du sort réservé aux prisons d'Amos, de la
Montérégie, de Percé et de Sept-Iles.
    Le porte-parole questionne sérieusement l'opportunité de cette annonce.
"Qu'est-ce qui se cache véritablement derrière cette décision? Qu'est-ce qui
pressait tant et qui ne pouvait attendre que le ministre Jacques Dupuis soit
présent? Par son geste, la ministre des Régions, Nathalie Normandeau, vient de
prouver que les consensus régionaux, son gouvernement s'en fout complètement.
Sait-elle qu'elle vient de renier la promesse de son premier ministre en
campagne électorale qui se disait d'accord à deux établissements dans la
région? Faut pas chercher à comprendre pourquoi le Parti libéral n'a plus la
cote, ni au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ni ailleurs dans les régions du Québec",
a déclaré Jacques Côté.
    "Où est l'étude qui vient appuyer cette décision? Les contribuables vont
payer 92 M$ pour une nouvelle prison mais n'ont pas droit de savoir qu'est-ce
qui justifie une seule prison au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Pire, comment le
gouvernement peut affirmer sans rire qu'il réalisera des économies d'échelle
alors qu'il devra payer de nombreux déplacements de détenus par convoi vers le
Palais de justice de Chicoutimi, en plus de payer le déménagement des agents
de services correctionnels? C'est une décision politique, pas économique", a
poursuivi le député.
    Pour Jacques Côté, l'improvisation n'a pas sa place en matière de
surpopulation carcérale et réclame que les conclusions de l'étude de la SIQ,
commandée l'an dernier par le gouvernement afin de gagner du temps, soient
rendues publiques sans délai. "Ca fait des années que le gouvernement Charest
tergiverse et refuse de faire les investissements nécessaires pour pallier la
surpopulation carcérale. Soudainement, il décide d'agir pour une seule région
mais le fait dans le sens contraire des intérêts régionaux parce que c'est une
demi-mesure pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Quant aux citoyens d'Amos, de la
Montérégie, de Percé et de Sept-Iles, ils ont encore raison d'être inquiets,
eux qui sont sans nouvelle du gouvernement depuis plusieurs mois", a conclu le
porte-parole du Parti Québécois.
    -%SU: CPN,TAX,LAW
    -%RE: 36




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.