Annonce de la création du registre québécois du cancer - Un premier pas plutôt improvisé !

MONTRÉAL, le 11 avril /CNW Telbec/ - L'annonce par le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Yves Bolduc, de la création du registre québécois du cancer est un premier pas vers la mise sur pied d'un registre du cancer. « Selon nos informations sur le terrain, le démarrage de ce registre semble largement improvisé, malgré sept années de travail sous la gouverne de la Direction de la lutte contre le cancer. C'est sans doute un premier petit pas », soutient le président de la Coalition Priorité Cancer au Québec, docteur Pierre Audet-Lapointe, «  mais il doit être suivi immédiatement et de manière urgente de beaucoup d'autres efforts. » En effet, pour le moment, seule une minorité d'établissements disposent de moyens suffisants pour recueillir et transmettre des données de pathologie fiables sur les cancers. Contrairement au reste du Canada, aucune information sur le stade du cancer au moment du diagnostic ne sera transmise à la RAMQ, pour cause de non disponibilité.

La Coalition demande au ministre Bolduc d'apporter rapidement les correctifs qui permettraient enfin de mettre au service des personnes touchées par le cancer ainsi que des professionnels et des intervenants qui les soignent et les accompagnent, un registre fiable, performant, digne d'un État industrialisé.

Des correctifs urgents à apporter

  1. La somme allouée de 10 000 $ par établissement pour acquérir et implanter un système local de traitement des données du cancer est largement insuffisante. Certains établissements ont même reçu des soumissions dépassant les 300 000 $. De plus, aucune directive ne leur a été donnée. Les établissements sont souvent livrés à eux-mêmes et plusieurs doutent d'y parvenir cette année. Le MSSS doit appuyer davantage les établissements de son réseau et dégager les budgets qu'il faudra pour y arriver.
  2. Il faut investir rapidement dans la formation des registraires en oncologie, ce qui n'a pas été fait malgré les nombreux avis en ce sens. La Coalition suggère le rehaussement au niveau universitaire (certificat de 1er cycle) de la formation académique de 480 heures données actuellement par le Collège Ahuntsic. Cela est une priorité. En l'absence de registraires, ce sont les archivistes médicales - une profession en forte pénurie - qui doivent faire le travail. En Amérique du nord, la profession de registraire en oncologie est présente dans la plupart des états américains et provinces canadiennes.
  3. Au Québec, les pathologistes ne sont pas tenus d'utiliser un formulaire standardisé pour produire les résultats de leurs analyses en laboratoire. Pourtant, un tel formulaire existe, il est couramment utilisé ailleurs en Amérique du nord et permet d'éviter les erreurs d'interprétation en facilitant le déchiffrage des informations dans le registre du cancer. La Coalition estime que des travaux d'urgence doivent être menés pour le mettre au point et lance un appel à l'aide à l'Association des pathologistes du Québec.

Demande au ministre : garantir un véritable registre du cancer avant 2012

Les données qui seront transmises graduellement à la RAMQ en 2011 n'incluent pas, par exemple, l'hématologie (analyse du sang). On ne trouvera pas non plus d'informations sur les traitements de radiothérapie ou de chimiothérapie donnés aux patients, sur les chirurgies réalisées, sur les résultats obtenus, etc. Pourtant, ce sont des informations vitales.

La Coalition demande donc au Ministre Bolduc de garantir qu'un véritable registre du cancer sera pleinement opérationnel à la fin de l'année 2011. Le docteur Audet-Lapointe rappelle que le gouvernement est déjà en retard sur les promesses faites par l'ancien ministre, monsieur Philippe Couillard, le 26 septembre 2007, d'instaurer un registre du cancer en 2010.

* * * * *

Les membres de la Coalition représentent près d'un million de personnes

SOURCE COALITION PRIORITE CANCER AU QUEBEC

Renseignements :

Source :  

Coalition Priorité Cancer au Québec
Sylvie Piché, conseillère en communication / (514) 868-2009, poste 225
www.coalitioncancer.com

Profil de l'entreprise

COALITION PRIORITE CANCER AU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.