Analyse des mesures d'accréditation des journalistes en cours à l'Assemblée nationale

QUÉBEC, le 30 avril 2015 /CNW Telbec/ - Lors d'un point de presse à l'Assemblée nationale cet avant-midi, une personne qui avait été préalablement accréditée comme journaliste s'est partiellement dénudée à la salle Bernard-Lalonde. Cet incident malheureux a fait ressortir certaines lacunes en matière de sécurité en ce qui a trait à l'accréditation des journalistes, plus particulièrement à l'égard des rôles respectifs de la Tribune de la Presse et de la direction de la sécurité de l'Assemblée nationale.

Au cours des derniers mois, une série de gestes ont été posés pour resserrer les règles de sécurité à l'Assemblée nationale. L'accès aux immeubles et la circulation sur la colline Parlementaire font l'objet de contrôles plus serrés et de restrictions supplémentaires, le tout dans le respect du délicat équilibre entre l'accès du public et la protection des élus. De plus, deux firmes analysent actuellement les mesures à prendre pour mieux assurer la sécurité des périmètres intérieurs et extérieurs de l'Assemblée nationale.

Malgré toutes ces mesures, l'incident malheureux et inacceptable d'aujourd'hui a eu lieu. Il a mis en relief deux concepts qui peuvent parfois se confronter, mais qui sont incontournables, soit la liberté de la presse et la sécurité des élus. Il était de tradition, pour des motifs de liberté de presse, que l'habilitation sécuritaire ne soit pas obligatoire pour les représentants des médias qui avaient reçu une accréditation de la part de la Tribune de la presse. Une fois accrédités par la Tribune, les membres des médias avaient accès aux salles de délibération parlementaire et aux salles de presse. L'événement de cet avant-midi amènera l'Assemblée nationale à revoir cette façon de faire. Des discussions avec la Tribune de la presse seront entamées immédiatement pour en arriver à concilier le droit du public à l'information et la sécurité des députés.

L'Assemblée regrette profondément les événements d'aujourd'hui et tient à s'excuser auprès de ses membres, particulièrement auprès de la ministre de la Culture et des Communications, Madame Hélène David.

L'Assemblée n'émettra aucun autre commentaire tant que les discussions avec la Tribune de la presse ne seront pas terminées.

 

Sources et renseignements :

 

Noémie Cimon-Mattar

Direction des communications, des programmes éducatifs et de l'accueil

Assemblée nationale du Québec

Téléphone : 418 643-1992, poste 70274

Courriel : ncimonmattar@assnat.qc.ca

 

 

France Pelletier

Direction des communications, des programmes éducatifs et de l'accueil

Assemblée nationale du Québec

Téléphone : 418 643-1992, poste 70271

Courriel : fpelletier@assnat.qc.ca

 

SOURCE Assemblée nationale du Québec

Renseignements : Sources et renseignements : Noémie Cimon-Mattar, Direction des communications, des programmes éducatifs et de l'accueil, Assemblée nationale du Québec, Téléphone : 418 643-1992, poste 70274, Courriel : ncimonmattar@assnat.qc.ca ; France Pelletier, Direction des communications, des programmes éducatifs et de l'accueil, Assemblée nationale du Québec, Téléphone : 418 643-1992, poste 70271, Courriel : fpelletier@assnat.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.assnat.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.