Amphithéâtre naturel au parc Jean-Drapeau : pour qui dépensera-t-on 35 millions de dollars?

MONTRÉAL, le 23 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le projet d'amphithéâtre naturel au parc Jean-Drapeau soulève plusieurs questions, estime Projet Montréal. « La Ville de Montréal investira à elle seule 35 M$ dans le réaménagement du parc Jean-Drapeau et dans transformation du parterre du parc en un amphithéâtre naturel de 65 000 places qui servira ultimement à des promoteurs privés qui y organisent des spectacles payants. Les familles n'y gagneront rien, les sportifs non plus, pas plus que les amoureux de la nature. Alors pour qui l'administration Coderre accepte-elle de dépenser autant d'argent? », a demandé Valérie Plante, conseillère du district Sainte-Marie.

L'Opposition officielle s'interroge sur l'accessibilité au site, lorsque les travaux de réaménagement seront complétés. « L'administration Coderre a indiqué que l'amphithéâtre disposera de tous les avantages que peut offrir une salle de spectacle à la fine pointe de la technologie. Doit-on comprendre que l'amphithéâtre sera, comme les salles de spectacle, fermé au public sauf lorsque des spectacles y seront organisés? Assiste-t-on à une privatisation d'une partie du parc Jean-Drapeau? », a ajouté Valérie Plante.

Projet Montréal s'inquiète également du fait que le projet de réaménagement du parc Jean-Drapeau entraînera la disparition de milieux humides, notamment les bassins d'eau qui se trouvent à proximité de la sortie de la station de métro. « L'administration Coderre promet de compenser la disparition de ces milieux humides sur les îles du parc Jean-Drapeau ou sur l'île de Montréal. Mais où trouvera-t-elle des milieux humides existants, qui ne sont pas encore protégés, en guise de compensation? », s'est questionné Émilie Thuillier, leader de Projet Montréal.

La minéralisation du site et la coupe d'arbres qui semblent entrer dans la conception de l'espace public qui reliera la station de métro Jean-Drapeau L'Homme, d'Alexandre Calder, et dans la conception de la promenade riveraine inquiètent aussi les élus de Projet Montréal. « Il faudrait éviter que les besoins fonctionnels de l'endroit ne prennent le dessus sur les besoins naturels. Le parc Jean-Drapeau doit rester un espace vert. Rappelons par ailleurs qu'une motion de l'Opposition officielle réclamant un parc en eaux vives au parc Jean-Drapeau a été adoptée à l'unanimité par le conseil municipal en juin 2014. Comment ce parc s'intègrera-t-il au nouvel aménagement? », a conclu Valérie Plante.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal



Renseignements : Joël Simard-Ménard, Directeur de cabinet, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-1108, joel.simard-menard@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.