Allez, bougez! Les physiothérapeutes pressent les parents de bouger avec leurs enfants et de les garder actifs tout au long de l'année scolaire.



    TORONTO, le 8 sept. /CNW/ - Une autre année scolaire vient de commencer
et les physiothérapeutes canadiens profitent de l'occasion pour s'insurger
contre l'épidémie d'obésité et le trop grand nombre d'enfants inactifs au
pays. Selon Statistique Canada, en effet, environ 25 p. cent des jeunes
Canadiens ont un surpoids. Le rapport Jeunes en forme Canada pour 2009 signale
que seulement 13 p. cent des enfants et des adolescents font les 90 minutes
d'exercice recommandées par le Guide d'activité physique canadien.
    En tant que praticiens de soins de santé primaires, les physiothérapeutes
sont régulièrement appelés à traiter des enfants et des adolescents souffrant
de blessures ou de maladies directement liées à leur inactivité ou à leur
obésité. Ils sont extrêmement préoccupés par le fait que si peu d'enfants et
de jeunes satisfont aux exigences quotidiennes minimales en matière d'activité
physique nécessaire à une croissance et à un développement sains. Les
physiothérapeutes affirment que les parents doivent agir maintenant pour
renverser la vapeur en matière d'obésité et d'inactivité chez les enfants, en
faisant de l'année qui commence celle où leurs enfants participeront à des
sports ou à d'autres formes d'activité physique moins contraignantes après
l'école.
    "Il n'y a aucune excuse pour que les enfants ne fassent pas d'activité
physique tous les jours. Une véritable stratégie pour un mode de vie sain doit
être adoptée", explique Lia-Marie Arniel, une physiothérapeute de Winnipeg qui
offre des programmes visant à accroître l'activité et la forme physique chez
les enfants. "Les parents n'ont qu'à pratiquer les activités avec leurs
enfants. On doit être actifs chaque jour, sinon nos enfants courront plus de
risques d'être atteints de problèmes de santé graves comme le diabète,
l'ostéoporose et les maladies cardiovasculaires, dit-elle. Ensemble,
l'inactivité et l'obésité sont les plus grandes menaces à la santé des enfants
et des jeunes d'aujourd'hui. On doit prendre la situation très au sérieux."
    Madame Arniel recommande que des 90 minutes que les enfants devraient
consacrer chaque jour à l'activité physique, 30 minutes le soient à des
activités aérobiques comme la marche rapide, la course à pied, les sauts, la
danse, le vélo. Ce sont des activités qui stimulent les modèles de
développement naturel du mouvement et de la croissance. "Les enfants n'ont pas
besoin d'équipement très élaboré; tout ce qu'il leur faut, c'est bouger,
idéalement debout, et s'éloigner de l'ordinateur."
    Tanya Kozera, physiothérapeute au Family Lifestyle Program de Winnipeg et
chercheuse en activité physique des enfants à l'Université du Manitoba,
affirme que l'étape la plus importante que les parents peuvent franchir
consiste à être eux-mêmes actifs : "A parents actifs, enfants actifs",
dit-elle. "Si le parent devient un modèle en matière d'activité physique, il y
a plus de chances que l'enfant soit actif lui aussi." Elle donne les conseils
suivants aux parents:

    
    -   Soyez à l'écoute des préférences et des choix de vos enfants et soyez
        disposé à les faire participer à un type d'activité physique qui les
        intéresse.
    -   Si votre enfant n'aime pas les sports d'équipe, peut-être qu'un sport
        individuel comme la course à pied ou la natation sera plus approprié
        pour elle ou pour lui.
    -   Placez dans un bocal des bouts de papier sur lesquels vous aurez
        inscrit les noms de diverses activités physiques simples comme la
        marche ou la bicyclette. Chaque soir, invitez un membre de la famille
        à piger un bout de papier décrivant l'activité que tous pourront
        pratiquer ensemble.
    -   Encouragez les jeux actifs, comme le chat perché, la marelle, le
        cache-cache ou les chasses au trésor. Chaque minute passée à bouger
        en est une de moins à être sédentaire.
    

    Passer d'un mode de vie sédentaire à un mode de vie actif exige de la
planification et de la persévérance, tant de la part des parents que de celle
des enfants. Des ressources professionnelles sont toutefois disponibles pour y
arriver. Les physiothérapeutes peuvent aider les familles pour créer des
programmes d'activité physique à la fois réalistes et atteignables. Ils
peuvent aussi proposer aux familles des stratégies ciblées d'exercice pour les
jeunes qui font de l'embonpoint et coordonner des programmes complets de
gestion de l'obésité. Mais pour que l'activité physique devienne l'engagement
de toute une vie et fasse en sorte que les enfants soient en meilleure santé,
plus heureux et plus éveillés, les parents doivent commencer à la maison et
travailler de concert avec leurs enfants pour les encourager à aller jouer
dehors.




Renseignements :

Renseignements: et entrevues avec un porte-parole (en français ou en
anglais): Virginia Bawlf, chef nationale, relations avec les médias,
Association canadienne de physiothérapie, (416) 932-1888, poste 222,
cellulaire: (647) 379-4145, Courriel: vbawlf@physiotherapy.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne de physiothérapie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.