Algues bleues - LES LIBERAUX DOIVENT FAIRE PREUVE DE TRANSPARENCE



    QUEBEC, le 31 juill. /CNW Telbec/ - Le député de Roberval et porte-parole
du Parti Québécois pour la Politique nationale de l'eau, Denis Trottier,
déplore le manque de transparence du gouvernement libéral dans le dossier des
cyanobactéries. En effet, le gouvernement libéral a décidé cette année de
faire connaître uniquement les plans d'eau pour lesquels les directions de
santé publique émettent des restrictions d'usage.
    Le député du Parti Québécois tient a rappelé à la ministre de
l'Environnement qu'il existe un décalage réel entre les avis et la réalité sur
le terrain. Ceci à pour effet que la population ne sait plus à qui se fier.
D'un côté le site Internet du MDDEP indique que sept plans d'eau font
actuellement l'objet d'interdiction d'usage alors que certains groupes
environnementaux sonnent l'alarme pour 32 municipalités qui seraient aux
prises avec le phénomène.
    "Cette façon de faire n'incite pas les citoyens à prendre conscience du
problème dans leurs lacs et cours d'eau et ultimement à se prendre en main
pour contrer ou minimiser le phénomène. Les citoyens du Québec sont en mesure
de faire la différence entre une interdiction complète de baignade et la
présence de cyanobactéries!", a fait remarquer Denis Trottier.

    Cafouillage et mauvaise gestion libérale

    En plus du grave manque de transparence dans la diffusion de la liste des
plans et cours d'eau affectés par les cyanobactéries cet été, Denis Trottier
rappelle que les redevances sur l'eau ne sont toujours pas confirmées dans le
projet de loi 92 déposé en catastrophe par la ministre à la fin de la dernière
session parlementaire. De plus, le règlement sur les phosphates dans les
détergents à vaisselle ne s'appliquera pas avant 2010. "Considérant que la
remise en état des lacs du Québec peut prendre des dizaines d'années, que les
impacts négatifs sur l'environnement et sur la santé des citoyens sont
clairement démontrés, il est incompréhensible de retarder indûment
l'application du règlement, d'autant plus que des solutions de remplacement
sont possibles", a ajouté le porte-parole du Parti Québécois.
    "Nous avons entendu la ministre de l'Environnement, qui cherchait à se
faire rassurante, faire beaucoup d'annonces depuis les derniers mois, mais
force est de constater que les résultats sur le terrain ne sont pas
satisfaisants. Alors que le Québec aurait pu faire figure de leader dans le
domaine de la préservation de la ressource eau, à la suite de l'adoption de la
Politique nationale de l'eau en 2002 sous le leadership du Parti Québécois, le
Parti libéral a choisi le mode réactionnel plutôt que d'être réellement
proactif. Nous avons actuellement un gouvernement axé sur le cosmétique, qui
parle beaucoup quand ça va bien, mais qui agit très peu sur le fond des
choses", a conclu le député Trottier.
    -%SU: CPN,ENV
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Services des communications, Aile parlementaire du Parti
Québécois, (514) 207-8303


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.