Algues bleues - LE PARTI QUEBECOIS A DES SOLUTIONS ET ATTEND CELLES DU GOUVERNEMENT



    QUEBEC, le 24 sept. /CNW Telbec/ - Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre
Cloutier, tient à réitérer les propositions et les exigences du Parti
Québécois concernant le problème grandissant des algues bleues au Québec dont
le gouvernement Charest tarde à agir. Le député Cloutier représentera
d'ailleurs le Parti Québécois lors du Sommet sur les algues bleues qui se
tient demain à Sainte-Adèle.
    "Pour forcer le jeu, le Parti Québécois déposera, à la rentrée
parlementaire, un projet de loi visant à interdire les phosphates dans les
savons à usage résidentiel ou commercial. Cela devrait contribuer à faire
bouger rapidement et concrètement le gouvernement et l'ADQ sur la
problématique des algues bleues", a déclaré Alexandre Cloutier.
    Ce projet de loi fait partie des trois propositions du Parti Québécois
dévoilées le 8 août dernier. Ces propositions ont été bien accueillies par
différents intervenants et même par la ministre de l'Environnement, Line
Beauchamp, qui n'a malheureusement pas donné suite. Ces mesures sont :

    
    - l'adoption d'une loi visant à éliminer les phosphates dans les
      détergents à lessive et à vaisselle;
    - la mise en place d'une stratégie de revégétalisation obligatoire des
      rives des lacs et cours d'eau;
    - l'application intégrale de la réglementation sur les fosses septiques.
    

    Le député Cloutier a rappelé que, dès l'été 2006, le Parti Québécois a
invité le gouvernement du Québec à agir rapidement dans ce dossier. Or, le
gouvernement Charest a tardé à intervenir, si bien que le phénomène, loin de
s'atténuer, s'est plutôt intensifié cet été. En effet, à la fin de l'été 2006,
78 lacs touchés avaient été répertoriés. C'est maintenant plus de 150 plans
d'eau qui sont affectés à la fin de l'été 2007.
    "Le sommet qu'organise la ministre Line Beauchamp arrive bien tard, trop
tard. En plus, ça manque de transparence. La présence des représentants des
conseils régionaux en environnement est salutaire mais c'est déplorable que
des groupes environnementaux importants aient été ignorés volontairement, a
indiqué Alexandre Cloutier. Il faut que ce sommet ne se limite pas à une
opération de relations publiques mais que des solutions concrètes et viables
en ressortent", a-t-il poursuivi.

    Politique nationale de l'eau : de l'action SVP!

    Par ailleurs, le Parti Québécois réclame de la ministre Beauchamp qu'elle
mette en place les redevances sur l'eau captée, engagement prévu dans la
Politique nationale de l'eau élaborée en 2002 par le gouvernement du Parti
Québécois, et que l'actuel gouvernement libéral s'était pourtant engagé à
mettre en oeuvre intégralement.
    "La Politique nationale de l'eau a été élaborée dans le but, justement,
d'assurer la protection de cette ressource inestimable que constitue l'eau, de
la gérer dans une perspective de développement durable et de protéger la santé
de la population et des écosystèmes partout au Québec. Le gouvernement Charest
n'a fait aucun suivi approprié depuis quatre ans. Le sommet est une occasion
en or pour lui de se rattraper, particulièrement à l'égard des redevances sur
l'eau captée qui pourraient entre autre aider les organisations de bassins
versants qui sont à bout de souffle", a indiqué Alexandre Cloutier.
    Pour le Parti Québécois, l'incurie du gouvernement Charest et son manque
de leadership ont hypothéqué d'importants écosystèmes et la qualité de vie de
nombreux citoyens, en plus de mettre en péril la vitalité économique de
certaines régions du Québec, notamment parce que l'inquiétude soulevée cet été
par les algues bleues a nui au tourisme.
    "Tout doit être mis en place pour que nous puissions retrouver nos plans
d'eau tels que nous les connaissions auparavant. Les tergiversations doivent
cesser. Il faut prendre le problème des algues bleues de front avec des
solutions concrètes et urgentes. Le Parti Québécois en a proposées pendant que
l'ADQ est restée muette. On attend celles du gouvernement maintenant", a
conclu Alexandre Cloutier.
    -%SU: ENV
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.