Al Gore: Les marchés sont essentiels dans la lutte contre les changements climatiques



    LONDRES, le 1er oct. /CNW/ - Dans une entrevue exclusive publiée par
Euromoney, Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis et militant réputé
pour l'environnement, affirme que les forces du marché joueront un rôle
prépondérant dans la lutte contre les changements climatiques.
    "Dans certains cas, de grandes institutions bancaires, dans leur volonté
d'agir, sont allées plus loin que ce que l'expertise et les connaissances
actuelles nous avaient permis de faire, et c'est très bien ainsi! Il n'y a
rien de mal à tenter de comprendre comment tirer le maximum des possibilités
qui s'offrent. C'est un très gros changement, qui s'accélérera et deviendra
l'un des mouvements les plus importants dans l'histoire des affaires",
remarque M. Gore.
    Dans un rapport spécial qui sera largement distribué aux réunions
annuelles de la Banque mondiale et du FMI, à Washington, Euromoney brosse le
tableau des changements que les "finances vertes" apporteront au cours des
prochaines années à la structure des marchés mondiaux des capitaux.
    Ted Roosevelt, président du conseil de Lehman Brothers' Global Council on
Climate Change, remarque : "Nous croyons que la transformation économique
déterminée par les changements climatiques sera plus profonde que la
mondialisation, puisque l'énergie est si essentielle à notre croissance."
    "L'incidence sur les marchés financiers sera transformationnelle", estime
Michael Klein, président du conseil et cochef de la direction de Citi Markets
and Banking, qui consacrera 50 G$ à la lutte contre les changements
climatiques au cours des dix prochaines années. "Les secteurs qui seront les
plus touchés par ce combat sont ceux des infrastructures, du transport, de
l'énergie et de la technologie. Bon an, mal an, ces secteurs peuvent absorber
jusqu'à la moitié du financement total mondial. L'incidence sur le financement
pourrait donc s'élever à des centaines de milliards de dollars."
    Les banquiers espèrent déjà que le marché du carbone deviendra l'un des
plus importants marchés mondiaux de marchandises et comptent sur des leaders
d'opinion, comme le vice-président Gore, pour promouvoir le rôle que les
marchés peuvent jouer dans la réduction des émissions de gaz carbonique auprès
des organismes de réglementation des principaux pollueurs, comme les
Etats-Unis et la Chine, qui n'ont toujours pas adopté de système de plafond et
d'échange de crédits.
    Pour sa part, M. Gore croit que le système de plafond et d'échange devra
coexister avec la fiscalité. "Le régime d'échange de crédits d'émission de gaz
carbonique est comme un seau percé. Il deviendra plus universel. Je pense
qu'il deviendra le moyen privilégié par la classe politique internationale
pour régler le problème des émissions de gaz carbonique, et on acceptera de
plus en plus le fait que les taxes sur le carbone, en complément des plafonds
et des échanges, représentent le moyen le plus efficace d'atteindre l'objectif
voulu."

    Pour lire l'intégralité de l'entrevue, veuillez vous rendre sur le site :
http://www.euromoney.com





Renseignements :

Renseignements: Mishal Karia, +44-(0)-20-7779-8032,
mkaria@euromoneyplc.com

Profil de l'entreprise

EUROMONEY MAGAZINE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.