Air Canada commente la décision du ministre du Travail et rappelle qu'elle est prête à entamer immédiatement les discussions sur les mesures d'atténuation avec les syndicats



    MONTREAL, le 25 juill. /CNW Telbec/ - Air Canada a formulé les
commentaires suivants en réponse à la décision rendue par le ministre du
Travail de rejeter sa demande d'exemption de l'application de la section IX du
Code canadien du travail relativement au licenciement d'employés représentés
par certaines unités de négociation des TCA, du SCFP et de l'AIMTA.
    Air Canada se conformera à la décision du ministre. La Société est
disposée à reprendre immédiatement les discussions sur les mesures
d'atténuation avec les syndicats, comme elle l'est depuis plusieurs semaines.
En effet, malgré les objections soulevées par certains syndicats, Air Canada a
tenu des discussions avec les syndicats représentant tous les employés touchés
par les licenciements depuis l'annonce des réductions de capacité. La Société
espère que la décision rendue aujourd'hui replacera les mesures d'atténuation
au centre des discussions et que les débats portant sur les procédures
cesseront d'être la première préoccupation.
    Dans l'intérêt des employés touchés, la Société a toujours visé à
poursuivre dès que possible les discussions sur les mesures d'atténuation. Il
ne restait qu'à décider si celles-ci devaient se dérouler conformément à la
Convention collective établie entre la Société et ses syndicats ou au Code
canadien du travail.
    Ce dernier prévoit un processus portant sur le licenciement de plus de
50 employés qui permet aux employeurs de demander des exemptions de certaines
dispositions de la loi. Air Canada a demandé une exemption aux termes du Code
canadien du travail parce que ses Conventions collectives contiennent des
clauses d'atténuation pour ces situations. D'après la Société, ces clauses
d'atténuation satisfont aux exigences énoncées dans le Code canadien du
travail quant à l'obtention d'une exemption du processus prévu par ce dernier,
à savoir qu'elles sont essentiellement semblables aux dispositions prévues
dans le Code canadien du travail, ou visent les mêmes effets.
    La Société est d'avis, que, dans la mesure où les lois le permettent, les
parties n'avaient nul besoin de suivre le processus prévu par le Code canadien
du travail, lequel vise à fournir un cadre aux employés et aux employeurs ne
disposant pas de structure semblable pour gérer les licenciements et les
mesures d'atténuation.
    Le 17 juin 2008, Air Canada a annoncé une réduction de capacité de sept
pour cent en raison du prix record du carburant. Puisqu'un nombre réduit de
vols nécessite moins d'employés pour l'exploitation, jusqu'à 2 000 postes
devront être supprimés à tous les échelons de l'organisation à compter du 1er
novembre 2008. Le processus prévu par le Code canadien du travail n'aura pas
d'incidence sur la date de l'entrée en vigueur de ces licenciements.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Arthur (Montréal), (514) 422-5788; Peter
Fitzpatrick (Toronto), (416) 263-5576; Angela Mah (Vancouver), (604) 270-5741;
aircanada.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.