Air Canada annonce ses résultats du deuxième trimestre de 2009



    
    POINTS SAILLANTS DU DEUXIEME TRIMESTRE

    - Bénéfice net de 155 M$ au deuxième trimestre de 2009, contre un
      bénéfice net de 122 M$ au deuxième trimestre de 2008.

    - BAIIALA de 135 M$ au deuxième trimestre de 2009, contre un BAIIALA de
      249 M$ au trimestre correspondant de 2008, en baisse de 114 M$.

    - Perte d'exploitation de 113 M$, contre un bénéfice d'exploitation de
      7 M$ au deuxième trimestre de 2008.

    - Baisse de 396 M$, ou 16 %, des produits passages par rapport au
      deuxième trimestre de 2008 par suite d'un repli de 8,9 % du rendement
      unitaire et de 7,9 % du trafic.

    - Baisse de 11,3 % des PPSMO par rapport au deuxième trimestre de 2008,
      en raison surtout de la baisse du rendement unitaire, mais aussi du
      recul de 2,2 points du coefficient d'occupation.

    - Augmentation de 2,6 % du coût unitaire (charge de carburant non
      comprise) par rapport au deuxième trimestre de 2008, venant
      essentiellement de la dépréciation du dollar canadien par rapport au
      dollar US.

    - Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme de
      907 M$ au 30 juin 2009. Le solde de trésorerie d'Air Canada au
      31 juillet 2009 s'élève à 1,32 G$.
    

    MONTREAL, le 7 août /CNW Telbec/ - Air Canada annonce aujourd'hui un
bénéfice net de 155 M$ pour son deuxième trimestre de 2009, compte tenu d'un
gain de change de 355 M$. Ce résultat se compare à un bénéfice net de 122 M$
et à un gain de change de 48 M$ au deuxième trimestre de 2008. Le BAIIALA se
chiffre à 135 M$, en baisse de 114 M$ comparativement au deuxième trimestre de
2008.
    La compagnie aérienne a inscrit une perte d'exploitation de 113 M$ pour
son deuxième trimestre de 2009, contre un bénéfice d'exploitation de 7 M$ au
deuxième trimestre de 2008. Si le résultat d'exploitation a ainsi régressé,
c'est en raison de la baisse de la demande de transport aérien - et,
notamment, du trafic haut-de-gamme - attribuable à la conjoncture défavorable,
et par suite des mesures tarifaires qui ont dû être menées en vue de stimuler
le trafic.
    Les produits passages se chiffrent à 2 058 M$, soit 396 M$, ou 16 %, de
moins qu'au deuxième trimestre de 2008, reflétant en cela la baisse de la
demande de voyages par avion et celle des tarifs. Les répercussions de la
grippe H1N1 sur la demande ont aussi joué dans la baisse du chiffre
d'affaires. A lui seul, le recul des recettes tirées des cabines haut-de-gamme
a représenté plus de 40 % de la baisse des produits passages.
    A l'échelle du réseau, le rendement unitaire a fléchi de 8, 9 % par
rapport au deuxième trimestre de 2008, conséquence du ralentissement
économique, de la baisse des voyages d'affaires hautement lucratifs et de
l'accentuation des mesures tarifaires de stimulation du trafic. Au deuxième
trimestre de 2009, le trafic a chuté de 7,9 %, en regard d'une capacité qui a
été rabattue de 5,4 %, faisant baisser de 2,2 points le coefficient
d'occupation par rapport au trimestre comparable de 2008.
    Toujours à l'échelle du réseau, les produits passages par siège-mille
offert (PPSMO) ont diminué de 11,3 % par rapport au deuxième trimestre de
2008, par suite du repli du rendement unitaire et de la baisse du coefficient
d'occupation.
    Au cours du trimestre, les charges d'exploitation ont baissé de 332 M$,
ou 12 %, par rapport au deuxième trimestre de 2008, montant qui tient compte
d'une charge de carburant réduite de 276 M$ par rapport à la période
comparable de 2008. Cette réduction des charges d'exploitation a été réalisée
en dépit d'une hausse d'environ 105 M$ des charges attribuable à la
dépréciation du dollar canadien vis-à-vis du dollar US pendant cette période.
    Le coût unitaire, qui est exprimé en charges d'exploitation par
siège-mille offert (CESMO), s'est replié de 7,0 % par rapport au deuxième
trimestre de 2008. Exclusion faite de la charge de carburant, les CESMO ont
augmenté de 2,6 % par rapport au deuxième trimestre de 2008 en raison de la
dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar US. Outre les effets du
change, ont joué dans la hausse des CESMO (exclusion faite de la charge de
carburant) par rapport à il y a un an : une augmentation des coûts de
propriété du fait des investissements qu'Air Canada a réalisés dans
l'acquisition de nouveaux appareils, la hausse des frais liés au contrat
d'achat de capacité de Jazz, et les réductions de capacité. Cette augmentation
des CESMO (exclusion faite de la charge de carburant) a été atténuée par une
diminution des charges sociales du fait de la révision des hypothèses
actuarielles. Si les réductions de capacité se sont ainsi répercutées sur les
CESMO, c'est que, dans la structure de coûts d'Air Canada, les coûts fixes ne
varient pas proportionnellement aux révisions apportées à court terme à la
capacité.
    L'augmentation de 2,6 % des CESMO (exclusion faite de la charge de
carburant) au deuxième trimestre de 2009 est inférieure à l'augmentation de 5
% à 6 % par rapport au trimestre correspondant de 2008 qui avait été projetée
dans le communiqué d'Air Canada du 8 mai 2009. Cette différence tient aux
effets de l'appréciation, plus forte que prévu, du dollar canadien sur les
charges libellées en dollars US ainsi qu'à la baisse des charges sociales par
suite de la révision des hypothèses actuarielles.
    Pour son deuxième trimestre de 2009, Air Canada dégage un bénéfice (de
base et dilué) de 1,55 $ par action avant ajustement. Après ajustement, la
perte (de base et diluée) pour le deuxième trimestre s'établit à 1,29 $ par
action. L'ajustement du résultat par action d'Air Canada vise à en retrancher
une perte de 71 M$ liée à des immobilisations ainsi que son gain de change de
355 M$.
    La perte sur immobilisations de 71 M$ constatée pendant le trimestre
comprend une charge de dépréciation de 67 M$ liée à l'élaboration d'un nouveau
système de réservations, appelé Polaris. La Société travaille actuellement à
la mise en oeuvre de certains éléments de la solution, comme ceux qui tournent
sur la Toile et les éléments tarifaires, mais elle a suspendu jusqu'à nouvel
ordre les activités liées à l'implantation intégrale du système.
    "Ces derniers mois, nous avons réalisé tout ce que nous avons entrepris
pour consolider les bases d'Air Canada de manière qu'elle puisse traverser
cette période de ralentissement économique, d'expliquer Calin Rovinescu,
président et chef de la direction. Au cours du trimestre, nous avons apporté
des modifications à nos accords avec l'un de nos principaux fournisseurs de
traitement de cartes de crédit. En juillet, nous avons conclu avec tous nos
syndicats basés au Canada des ententes portant sur un moratoire sur la
capitalisation des régimes de retraite et instauré de nouvelles dispositions
en matière de capitalisation du déficit de solvabilité, et nous avons prolongé
par ailleurs pour 21 autres mois les conventions collectives en place, sans
majorations des coûts. Malgré l'état des marchés du crédit actuels et du
secteur de l'aviation commerciale, nous sommes aussi arrivés à conclure de
nouveaux montages financiers qui nous ont permis d'ajouter 1 milliard de
dollars à nos liquidités, y compris un montant de 122 M$ sous réserve de
certaines conditions. Ces mesures devraient permettre d'assurer à Air Canada
une stabilité adéquate pendant que nous procédons au repositionnement de la
compagnie aérienne.
    "La détérioration de la conjoncture a eu de profondes répercussions sur
la demande de déplacements aériens dans son ensemble - et Air Canada n'y a pas
échappé. L'Association du transport aérien international - l'IATA - a prédit
pour l'ensemble de 2009 des pertes globales de plus de 10 milliards de dollars
à l'échelle du secteur, les segments des voyages d'affaires et des voyages
haut-de-gamme étant les plus durement touchés. Ce contexte a donné lieu à un
repli général des tarifs et obligé nombre de compagnies aériennes à abaisser
leurs prix pour stimuler le trafic et alimenter leur chiffre d'affaires.
    "Compte tenu du climat d'incertitude économique dans lequel elle a dû
évoluer, Air Canada s'en est plutôt bien tirée au bout du compte, puisque, de
toutes les compagnies nord-américaines de même envergure, elle est celle à
avoir enregistré les plus faibles réductions de produits unitaires pour le
deuxième trimestre. Cependant, même si nous avons mieux réussi que la plupart
de nos concurrents nord-américains sur le plan du chiffre d'affaires, il est
capital que nos coûts unitaires deviennent plus compétitifs. A la fin du
deuxième trimestre, nous avons réalisé à l'échelle de la compagnie une
évaluation complète de nos activités qui nous a permis de mettre en évidence
plus d'une centaine d'initiatives, que nous nous attacherons immédiatement à
mener à bien de façon concertée. Parmi ces mesures, les principales porteront
sur l'augmentation de notre chiffre d'affaires et de notre trésorerie, sur
l'amélioration de la gestion de notre main-d'oeuvre, sur la révision de nos
méthodes administratives et sur la recherche d'économies auprès de nos
fournisseurs."
    Notre objectif est maintenant de réaliser des mesures d'augmentation des
revenus et de compression des coûts à hauteur de 500 M$ sur une base annuelle,
soit le double de l'objectif que nous avions annoncé précédemment. Le plus
gros de cette somme, soit 400 M$, est lié à des compressions de coûts. Nous
nous attendons à réaliser 50 M$ en 2009, 250 M$ d'ici la fin 2010 et, enfin,
500 M$ d'ici la fin de 2011, sur une base d'extrapolation. L'une des premières
étapes de la compagnie aérienne est la révision du contrat d'achat de capacité
de Jazz.
    "Vu la chute dramatique du nombre de voyages d'affaires, il est essentiel
de trouver de nouvelles façons de générer des revenus. Nous avons
intentionnellement et activement cherché à renouer avec le secteur des agences
de voyage. Nous avons ainsi lancé en juin un nouveau programme de commissions
destiné aux agences de voyage situées au Canada, et élargi récemment nos
filières de distribution en concluant des ententes importantes avec deux
grandes chaînes de magasins de détail et des distributeurs de produits du
voyage en ligne, dont Expedia.
    "Nous avons aussi mis en place une série de mesures axées sur le client,
dont un programme d'achat de surclassements de dernière minute et l'extension
de nos ententes de bagages inter-compagnies, sans oublier les nouvelles offres
faites aux membres d'Aéroplan en échange de primes-voyages et l'élimination
des frais que facturent nos centres d'appels.
    "Par ailleurs, le projet de coentreprise qu'Air Canada comptait mener à
bien de concert avec Continental Airlines, Lufthansa et United Airlines a
véritablement pris son envol avec l'approbation, par le Département des
transports des Etats-Unis, de la création d'une alliance transatlantique
bénéficiant d'une immunité antitrust. Dès qu'elle sera active sur le terrain,
cette alliance aidera Air Canada à renforcer sa présence et sa compétitivité
sur ce qui est considéré comme le segment de transport aérien international le
plus important du monde.
    "La levée de liquidités nouvelles nous donne la marge de manoeuvre voulue
pour apporter à notre structure les changements qui s'imposent. Ces
changements s'accompagneront à leur tour d'un véritable changement de cultures
et de mentalités, où chacun sera encouragé à simplifier les façons de faire
et, tout bonnement, à "passer à l'acte" pour saisir les occasions dès qu'elles
se présentent et relever rapidement les défis. Pendant quelque temps encore,
il n'y aura donc pas un processus qui ne sera pas passé à la loupe - qu'il
s'agisse de nos dessertes, de nos horaires, de nos avions, de nos relations
avec les fournisseurs et de toutes nos activités génératrices de revenus.
    "Aussi, dès que la reprise s'amorcera - car il finira bien par y en avoir
une -, Air Canada sera bien positionnée pour en profiter, notamment de par la
qualité de son offre de produits. Avec un âge moyen de tout juste neuf ans,
notre parc aérien est le plus jeune de toutes les grandes compagnies
nord-américaines. Nous avons terminé notre programme de réaménagement des
cabines de nos appareils, et nos gros-porteurs sont dotés de sièges-lits.
Grâce aux bons et loyaux efforts de nos salariés, nos taux de rendement de
l'exploitation et de satisfaction de la clientèle ont fortement augmenté, et
nous nous sommes engagés à nous améliorer davantage encore.
    "Nos nouveaux financements, conjugués à la stabilité de la main-d'oeuvre,
au nouveau moratoire sur la capitalisation des régimes de retraite et aux
nouvelles ententes concernant la capitalisation du déficit de solvabilité,
nous donneront un peu de répit. Et en gardant résolument le cap sur les
mesures qui ont permis de stabiliser la compagnie, j'ai bon espoir que nous
parviendrons à renouer de façon durable avec la rentabilité", de conclure M.
Rovinescu.

    
    Perspectives
    ------------
    

    Pour l'exercice 2009, Air Canada s'attend à réduire sa capacité réseau
exprimée en sièges-milles offerts (SMO) de l'ordre de 4,5 % à 5,5 % par
rapport à 2008 (contrairement aux projections de réduction de 4 % à 5 % de la
capacité réseau pour l'exercice 2009 publiées dans son communiqué du 8 mai
2009). Pour l'ensemble de 2009, Air Canada devrait réduire la capacité de ses
lignes intérieures de l'ordre de 4,5 % à 5,5 % par rapport à 2008
(comparativement aux réductions de 3 % à 4 % de la capacité des lignes
intérieures en 2009 annoncées dans son communiqué du 8 mai 2009). La révision
de ses projections de capacité réseau et de capacité intérieure vise à mieux
assortir l'offre à la demande passagers. Pour le troisième trimestre de 2009,
Air Canada s'attend à rabattre sa capacité réseau de l'ordre de 3 % à 4 % par
rapport au troisième trimestre de 2008.
    Air Canada a mis en évidence quelque 500 M$ de mesures d'accroissement
des revenus et de réduction des coûts annuelles qu'elle entend réaliser
pleinement d'ici trois ans par des gains de productivité, une meilleure
gestion des contrats de fourniture et une planification plus efficace de sa
main-d'oeuvre.
    Pour l'ensemble de 2009, Air Canada s'attend à ce que ses CESMO,
exclusion faite de la charge de carburant, augmentent de l'ordre de 4 % à 5 %
par rapport à l'exercice 2008 (par opposition aux projections d'augmentation
de 5,5 % à 6,5 % de ses CESMO de 2009, exclusion faite de la charge de
carburant, publiées dans son communiqué du 8 mai 2009). L'écart tient
principalement au regain du dollar canadien par rapport au dollar US et à
l'incidence que cette appréciation pourra avoir sur les charges libellées en
dollars US. Pour le troisième trimestre de 2009, Air Canada s'attend à voir
ses CESMO, exclusion faite de la charge de carburant, augmenter de l'ordre de
5,5 % à 6,5 % par rapport au troisième trimestre de 2008.
    Les projections ci-dessus partent de l'hypothèse retenue par Air Canada
selon laquelle l'économie nord-américaine restera faible tant au troisième
trimestre que pendant le reste de 2009. Air Canada a en outre supposé que le
dollar canadien se négocierait en moyenne à 1,11 $ CA pour 1,00 $ US au
troisième trimestre de 2009 et à 1,16 $ CA pour l'ensemble de l'exercice 2009,
et que le cours moyen du carburant s'établirait à 0,64 $ le litre au troisième
trimestre de 2009, et à 0,67 $ le litre pour l'ensemble de l'exercice 2009
(dans les deux cas, compte tenu des positions de couverture en place).
    Ces perspectives constituent des énoncés prospectifs au sens où
l'entendent les lois sur les valeurs mobilières applicables, et elles reposent
sur diverses hypothèses et sont exposées à divers risques. On se reportera à
cet égard à la "Mise en garde concernant les énoncés prospectifs".

    
    Réalisations du deuxième trimestre 2009 et autres réalisations récentes
    -----------------------------------------------------------------------

    - Au deuxième trimestre, conclusion d'ententes avec cinq syndicats
      représentant l'ensemble du personnel syndiqué au Canada concernant un
      moratoire d'une durée de 21 mois sur la capitalisation du déficit des
      régimes de retraite et des prolongations des conventions collectives
      sans majoration de coûts.

    - En juillet, réception de l'approbation réglementaire du gouvernement
      fédéral d'amender les règles de capitalisation des régimes de retraite
      de la compagnie aérienne après ratification des ententes de
      capitalisation des régimes de retraite par les membres des cinq
      syndicats et le succès d'une consultation menée auprès des retraités et
      employés non syndiqués concernant les mêmes ententes.

    - En juillet, finalisation des montages en vue de mobiliser quelque
      1,02 G$ de nouvelles liquidités, y compris 122 M$ sous réserve de
      certaines conditions, par une série de financements et d'autres
      transactions avec certains prêteurs et des parties prenantes clés.

    - En juillet, conclusion d'une entente avec Boeing visant la modification
      du contrat d'acquisition des 787 Dreamliner afin de faire passer de 23
      à 13 le nombre d'appareils supplémentaires visés par des options et de
      prévoir des droits d'achat portant sur 10 appareils. Air Canada a
      toujours 37 commandes fermes pour le 787. Air Canada et Boeing se sont
      également entendus sur la modification de certaines conditions
      commerciales, notamment la révision des dates de livraison et la mise
      en place de certains ajustements financiers. La livraison du premier
      787 est dorénavant prévue pour le second semestre de 2013.

    - En juillet, réception du 18e appareil 777 de Boeing, qui arbore, du nez
      à la queue, des couleurs spéciales pour souligner le rôle de la
      compagnie aérienne comme transporteur officiel des Jeux olympiques et
      paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver. Avec la prise de livraison
      de l'appareil, Air Canada complète le renouvellement de l'ensemble de
      son parc aérien. Elle possède maintenant l'un des parcs les moins
      énergivores et les plus modernes du monde, la moyenne d'âge des
      appareils n'étant que de neuf ans.

    - En juillet, conclusion des modalités, sous réserve de conditions, de
      modification du contrat d'achat de capacité avec Jazz, sur une base
      mutuellement avantageuse, permettant à Air Canada de bénéficier de
      coûts d'achat de capacité considérablement réduits pour l'alimentation
      du réseau de Jazz pendant toute la durée du contrat, tel qu'il est
      prolongé.

    - Versement pendant le trimestre de 110 M$ de cotisations patronales à la
      caisse des régimes de retraite à prestations déterminées d'Air Canada,
      dont 56 M$ au titre du coût des services passés, conformément à
      l'entente avec le Bureau du surintendant des institutions financières
      ("BSIF").

    - Versement de 12 M$ en primes aux salariés d'Air Canada au deuxième
      trimestre de 2009, au titre du programme d'intéressement mensuel "Une
      réussite partagée" de la Société.

    - Taux de ponctualité à l'arrivée de 89 % pendant le trimestre pour les
      arrivées de vols intérieurs d'Air Canada (mesuré à partir des normes
      établies par le DOT), soit un gain de 3 points par rapport à un an plus
      tôt.

    - Lancement d'une série d'initiatives axées sur le client : ajout de
      250 000 places d'avion pouvant être échangées contre des primes de vol
      par les membres d'Aéroplan, élimination des frais perçus par les
      centres d'appels et lancement de la "garantie du tarif le plus bas",
      une première dans le secteur de l'aviation commerciale au Canada.

    - Relance de la collaboration avec les professionnels du voyage, avec la
      mise en place d'un programme de commissions destiné aux agences de
      voyages canadiennes qui vendent les produits du tarif Tango sur les
      vols intra-Canada et élargissement des filières de distribution en
      concluant des ententes importantes avec deux grandes chaînes de
      magasins de détail et des distributeurs de produits du voyage en ligne,
      dont Expedia.

    - Au cours du trimestre, lancement de nouveaux services sans escale :
      Montréal-Genève, Montréal-Rome, Montréal-Martinique (le 4 juillet),
      Toronto-Sydney (N.-E.), Toronto-Madrid, Calgary-London (Ont.), Calgary-
      Whitehorse, Calgary-San Diego et Calgary-Portland.

    - Au cours du trimestre, lancement d'une exploitation à codes multiples
      entre le Canada et l'Espagne et le Canada et le Portugal, en
      collaboration avec Spanair et TAP Portugal, partenaires du réseau Star
      Alliance.

    - Au cours du trimestre, réception de l'approbation finale par le
      Département américain des Transports (DOT) à l'égard de l'adhésion à
      une alliance transatlantique bénéficiant d'une immunité antitrust, de
      concert avec Continental Airlines, United Airlines et Lufthansa, tout
      en poursuivant par ailleurs la coopération avec les autorités de la
      concurrence d'autres territoires avant la mise en oeuvre de cette
      alliance.

    - Revenus des Passes de vol représentant environ 6,1 % du chiffre
      d'affaires tiré des lignes nord-américaines du deuxième trimestre. En
      dépit d'une baisse de 5,5 % des revenus des Passes de vol
      comparativement au deuxième trimestre de 2008, le rendement des Passes
      de vol s'est accru de 11 % par rapport au rendement de ce trimestre.

    - Taux de pénétration Web de 67 % pour les ventes de vols intérieurs au
      deuxième trimestre de 2009, soit 2 points de plus qu'il y a un an. Taux
      combiné pour les vols intra-Canada et les vols transfrontaliers avec
      les Etats-Unis de 55 %, soit 2 points de plus qu'au même trimestre de
      2008.

    - Taux de 76 % des réservations de vols intérieurs, et de 65 % une fois
      combinées aux réservations de vols transfrontaliers avec les Etats-
      Unis, directement effectuées auprès d'Air Canada soit en ligne, soit en
      passant par un centre d'appels au deuxième trimestre de 2009 - contre
      74 % et 63 %, respectivement, au trimestre correspondant de 2008.

    - Taux de 59 % des clients d'Air Canada à s'être prévalus des services
      d'enregistrement en libre-service au Canada au deuxième trimestre de
      2009 - soit 3 points de plus qu'au trimestre correspondant de 2008.

    - Au cours du trimestre, lancement, au départ de Genève et de Zurich, de
      la carte d'accès à bord électronique déjà offert pour certains vols
      internationaux à destination du Canada ainsi que pour tous les vols
      intérieurs et internationaux au départ du Canada (hormis les vols sur
      les Etats-Unis).

    - Depuis le lancement du programme d'Air Canada de compensation des
      émissions de dioxyde de carbone en mai 2007, financement par des
      clients d'Air Canada de la plantation de plus de 2 700 arbres, visant à
      compenser 13 500 tonnes d'émissions de carbone - soit l'équivalent du
      retrait de la circulation de plus de 3 300 automobiles pendant un an.
    

    (1) Mesures hors PCGR

    Air Canada utilise un résultat par action après ajustement pour mesurer
son rendement tout en en excluant les écarts de change. Comme cette mesure
n'est pas conforme aux PCGR pour la présentation d'états financiers et qu'elle
n'a pas de sens normalisé, elle ne saurait être comparée à des mesures
similaires présentées par d'autres sociétés ouvertes.
    Le BAIIALA est une mesure ne relevant pas des PCGR couramment utilisée
dans le secteur du transport aérien pour mesurer le bénéfice avant intérêts,
impôts, amortissement et locations d'avions. Cette mesure donne un aperçu des
résultats d'exploitation avant les coûts de location d'avions et
l'amortissement, coûts qui varient sensiblement d'une compagnie aérienne à
l'autre en raison de la façon dont chacune finance son matériel volant et ses
autres actifs. Comme le BAIIALA n'est pas une mesure conforme aux PCGR pour la
présentation d'états financiers et qu'il n'a pas de sens normalisé, il ne
saurait être comparé à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés
ouvertes.
    Le lecteur est invité à se reporter au Rapport de gestion du deuxième
trimestre de 2009 d'Air Canada, qui sera déposé sur SEDAR et pourra être
téléchargé sur le site d'Air Canada au www.aircanada.com, pour un
rapprochement du BAIIALA au résultat d'exploitation.
    Pour un complément d'information sur les documents publics d'Air Canada,
dont sa Notice annuelle du 28 mars 2009, veuillez consulter SEDAR au
www.sedar.com ou le site d'Air Canada au www.aircanada.com.

    
    MISE EN GARDE CONCERNANT LES ENONCES PROSPECTIFS
    ------------------------------------------------
    

    Les communications d'Air Canada au public peuvent contenir des énoncés
prospectifs écrits ou oraux au sens de la législation en valeurs mobilières
applicable. Le présent communiqué en renferme, comme les autres documents
déposés auprès des organismes de réglementation et autorités de réglementation
des valeurs mobilières. Ces énoncés découlent d'analyses et d'autres
renseignements fondés sur la prévision de résultats à venir et l'estimation de
montants qu'il est actuellement impossible de déterminer. Ils peuvent porter
sur des observations concernant, entre autres, des stratégies, des attentes,
des opérations projetées ou des actions futures. Ces énoncés prospectifs se
reconnaissent à l'emploi de termes tels que "prévoir", "croire", "pouvoir",
"estimer", "projeter" et "planifier", employés au futur et au conditionnel, et
d'autres termes semblables, ainsi qu'à l'évocation de certaines hypothèses.
    Comme, de par leur nature, les énoncés prospectifs partent d'hypothèses,
dont celles décrites ci-après, ils sont soumis à de grands risques et
incertitudes. Les prévisions ou projections ne sont donc pas entièrement
assurées en raison, notamment, de la survenance possible d'événements externes
ou de l'incertitude qui caractérise le secteur. A terme, les résultats réels
peuvent donc différer sensiblement des résultats évoqués par ces énoncés
prospectifs du fait de l'action de divers facteurs, dont l'état du secteur, du
marché, du crédit et de la conjoncture en général, la capacité de réduire les
coûts d'exploitation et d'obtenir du financement, les questions de retraite,
les prix de l'énergie, les taux de change et d'intérêt, les relations du
travail, la concurrence, les conflits armés, les attentats terroristes, les
épidémies, les questions d'assurance et les coûts qui y sont associés,
l'évolution de la demande en fonction du caractère saisonnier du secteur, les
questions d'approvisionnement, l'évolution de la législation, de la
réglementation ou de procédures judiciaires, les litiges actuels et éventuels
avec des tiers ainsi que les facteurs dont il est fait mention dans le présent
communiqué et dans le Rapport de gestion d'Air Canada pour l'exercice 2008
daté du 13 février 2009, notamment à la rubrique 18, "Facteurs de risque", et
sous la rubrique "Facteurs de risque" de la Notice annuelle d'Air Canada datée
du 28 mars 2009. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué
et dans le Rapport de gestion représentent les attentes d'Air Canada en date
du présent communiqué et du Rapport de gestion et ils peuvent changer par la
suite. Toutefois, Air Canada n'a ni l'intention ni l'obligation d'actualiser
ou de réviser ces énoncés à la lumière de nouveaux éléments d'information ou
d'événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle y est tenue par
la réglementation en valeurs mobilières applicable.
    Air Canada a formulé des hypothèses pour l'élaboration et la formulation
de ses énoncés prospectifs. Air Canada a présumé que l'économie
nord-américaine resterait faible au troisième trimestre de 2009 et qu'elle le
demeurerait tout au long de 2009. Air Canada a en outre supposé que le dollar
canadien se négocierait en moyenne à 1,11 $ CA pour 1,00 $ US au troisième
trimestre de 2009 et à 1,16 $ CA pour l'ensemble de l'exercice 2009, et que le
cours moyen du carburant s'établirait à 0,64 $ le litre au troisième trimestre
de 2009, et à 0,67 $ le litre pour l'ensemble de l'exercice 2009 (dans les
deux cas, compte tenu des positions de couverture en place).

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Points saillants
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau ci-dessous présente les points saillants de nature financière
et statistique de la Société pour les périodes indiquées.

                                          -----------------------------------
                                                 Deuxièmes trimestres
                                          -----------------------------------
    (en millions de dollars canadiens                           Variation
     sauf les montants par action)           2009        2008          ($)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Données financières
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation                 2 330       2 782        (452)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) d'exploitation
     avant provision spéciale(1)             (113)          7        (120)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) d'exploitation          (113)          7        (120)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits (charges) hors exploitation      (80)        128        (208)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) avant participation
     sans contrôle, écart de change et
     impôts                                  (193)        135        (328)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte) de la période        155         122          33
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge d'exploitation avant
     provision  spéciale (%)(1)              -4,8 %       0,3 %      (5,1)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge d'exploitation (%)                 -4,8 %       0,3 %      (5,1)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIALA avant provision
     spéciale(1)(2)                           135         249        (114)
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIALA(2)                                135         249        (114)
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge BAIIALA avant provision
     spéciale (%)(1)(2)                       5,8 %       9,0 %      (3,1)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge BAIIALA (%)(2)                      5,8 %       9,0 %      (3,1)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie, équivalents de
     trésorerie et placements à court
     terme                                    907       1 497        (590)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles           (140)        (11)       (129)
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio emprunts/capitaux propres
     ajusté                                  89,7 %      65,9 %      23,8 pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base et dilué par action     1,55 $      1,22 $      0,33 $
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                Variation
    Statistiques d'exploitation                                        (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    Passagers-milles payants (PMP)
     (en millions)                         11 862      12 884        (7,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    Sièges-milles offerts (SMO)
     (en millions)                         14 735      15 581        (5,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    Coefficient d'occupation (%)             80,5 %      82,7 %      (2,2)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement unitaire par PMP (en cents)    17,3        19,0        (8,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits passages par SMO (en cents)     13,9        15,7       (11,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation par SMO
     (en cents)                              15,8        17,9       (11,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges d'exploitation par SMO
     (CESMO) (en cents)                      16,6        17,8        (7,0)
    -------------------------------------------------------------------------
    CESMO, exclusion faite de la charge
     de carburant (en cents)                 12,7        12,4         2,6
    -------------------------------------------------------------------------
    Effectif moyen (en milliers
     d'équivalents temps plein)(3)           23,2        24,6        (5,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Avions en service à la clôture de
     la période(4)                            334         343        (2,6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Utilisation moyenne du parc aérien
     (en heures par jour)(5)                  9,2         9,5        (2,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Longueur moyenne des étapes
     (en milles)(5)                           837         847        (1,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Prix du litre de carburant
     (en cents)(6)                           65,4        89,2       (26,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Consommation de carburant
     (en millions de litres)                  870         946        (8,0)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                          -----------------------------------
                                                  Premiers semestres
                                          -----------------------------------
    (en millions de dollars canadiens                           Variation
     sauf les montants par action)           2009        2008(1)       ($)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Données financières
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation                 4 721       5 509        (788)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) d'exploitation
     avant provision spéciale(1)             (301)         (5)       (296)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) d'exploitation          (301)       (130)       (171)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits (charges) hors exploitation     (189)         21        (210)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) avant participation
     sans contrôle, écart de change et
     impôts                                  (490)       (109)       (381)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte) de la période       (245)       (166)        (79)
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge d'exploitation avant
     provision  spéciale (%)(1)              -6,4 %      -0,1 %      (6,3)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge d'exploitation (%)                 -6,4 %      -2,4 %      (4,0)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIALA avant provision
     spéciale(1)(2)                           192         471        (279)
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIALA(2)                                192         346        (154)
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge BAIIALA avant provision
     spéciale (%)(1)(2)                       4,1 %       8,5 %      (4,4)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge BAIIALA (%)(2)                      4,1 %       6,3 %      (2,2)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie, équivalents de
     trésorerie et placements à court
     terme                                    907       1 497        (590)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles            (79)       (184)        105
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio emprunts/capitaux propres
     ajusté                                  89,7 %      65,9 %      23,8 pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base et dilué par action    (2,45)$     (1,66)$     (0,79)$
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                Variation
    Statistiques d'exploitation                                        (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    Passagers-milles payants (PMP)
     (en millions)                         22 846      25 215        (9,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    Sièges-milles offerts (SMO)
     (en millions)                         28 557      30 988        (7,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Coefficient d'occupation (%)             80,0 %      81,4 %      (1,4)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement unitaire par PMP (en cents)    17,8        18,8        (5,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits passages par SMO (en cents)     14,2        15,3        (7,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation par SMO
     (en cents)                              16,5        17,8         7,0
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges d'exploitation par SMO
     (CESMO) (en cents)                      17,6        17,8        (1,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    CESMO, exclusion faite de la charge
     de carburant (en cents)                 13,5        12,8         5,9
    -------------------------------------------------------------------------
    Effectif moyen (en milliers
     d'équivalents temps plein)(3)           23,0        24,3        (5,6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Avions en service à la clôture de
     la période(4)                            334         343        (2,6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Utilisation moyenne du parc aérien
     (en heures par jour)(5)                  9,2         9,7        (5,6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Longueur moyenne des étapes
     (en milles)(5)                           839         862        (2,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Prix du litre de carburant
     (en cents)(6)                           68,3        82,2       (16,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    Consommation de carburant
     (en millions de litres)                1 697       1 893       (10,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Une provision liée aux enquêtes sur les allégations de tarification
        fret anticoncurrentielle de 125 M$ a été inscrite au premier
        trimestre de 2008.
    (2) Voir la rubrique 17, Mesures financières hors PCGR, du rapport de
        gestion d'Air Canada pour le deuxième trimestre de 2009 pour un
        rapprochement du BAIIALA avant provision pour les enquêtes sur le
        fret au résultat d'exploitation et du BAIIALA au résultat
        d'exploitation.
    (3) Rend compte des équivalents temps plein (ETP) à Air Canada, à
        l'exclusion des ETP à Jazz.
    (4) Comprend les avions de Jazz visés par le CAC de Jazz.
    (5) A l'exclusion des vols nolisés et des transporteurs tiers exerçant
        leurs activités au titre de contrats d'achat de capacité, sauf les
        avions de Jazz visés par le CAC de Jazz.
    (6) Compte tenu des frais de transport et déduction faite des résultats
        de couverture du carburant.
    
    %SEDAR: 00001324EF c3418




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Arthur (Montréal), (514) 422-5788; Peter
Fitzpatrick (Toronto), (416) 263-5576; Angela Mah (Vancouver), (604) 270-5741;
Internet: aircanada.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.