Air Canada annonce les résultats de son deuxième trimestre



    
    POINTS SAILLANTS DU DEUXIEME TRIMESTRE

    - Produits passages en hausse de 5 % à 2,5 G$, par suite d'une croissance
      du trafic et d'une hausse du rendement unitaire.
    - Coût unitaire en repli de 1,7 % par rapport au deuxième trimestre de
      2007, exclusion faite de la charge de carburant.
    - Bénéfice net de 122 M$, contre un bénéfice net de 155 M$ au deuxième
      trimestre de 2007.
    - BAIIALA de 249 M$, en baisse de 50 M$ par rapport au deuxième trimestre
      de 2007.
    - Bénéfice d'exploitation de 7 M$ au deuxième trimestre de 2008, contre
      un bénéfice d'exploitation de 88 M$ au deuxième trimestre de 2007.
    - Trésorerie, équivalents de trésorerie et placements à court terme
      de 1,5 G$ au 30 juin 2008.
    

    MONTREAL, le 8 août /CNW Telbec/ - Air Canada annonce aujourd'hui un
bénéfice net de 122 M$ pour le deuxième trimestre de 2008, comparativement à
un bénéfice net de 155 M$ pour le trimestre correspondant de 2007. Le bénéfice
d'exploitation de la Société s'élève à 7 M$ pour le deuxième trimestre de
2008, contre 88 M$ au deuxième trimestre de 2007, résultat dégagé en dépit
d'un bond de 212 M$ de la charge de carburant par rapport au trimestre
correspondant de 2007.
    Les produits passages se sont accrus de 118 M$, soit 5 %, par rapport au
deuxième trimestre de 2007. Le trafic a augmenté de 2,4 %, tandis que le
rendement s'est relevé de 2,5 % dans la foulée de mesures d'accroissement du
chiffre d'affaires qui visaient à atténuer les effets de l'envolée des prix du
carburant. Par suite de la croissance du rendement unitaire, les produits
passages par siège-mille offert (PPSMO) ont progressé de 2,6 % à l'échelle du
réseau par rapport au deuxième trimestre de 2007.
    Le coût unitaire, exprimé en charges d'exploitation par siège-mille
offert (CESMO), a augmenté de 6,3 % par rapport au deuxième trimestre de 2007.
Si l'on en exclut la charge de carburant, le coût unitaire s'est en fait
replié de 1,7 % par rapport au deuxième trimestre de 2007 grâce à des
réductions opérées dans tous les grands postes de dépenses, hormis les coûts
de propriété et les frais liés aux communications et technologies de
l'information. L'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar
américain, les économies associées aux nouveaux avions 777 de Boeing et les
réductions issues d'autres programmes de compression ont surtout joué dans la
réduction globale des coûts unitaires d'Air Canada par rapport au deuxième
trimestre de 2007. La hausse des coûts de propriété unitaires rend compte des
investissements d'Air Canada dans de nouveaux appareils ainsi que dans la
modernisation des cabines de ses appareils existants.
    Le deuxième trimestre de 2008 d'Air Canada se solde par un bénéfice net
de 122 M$, qui comprend un gain net de 176 M$ sur instruments financiers
constatés à la juste valeur et un gain net de 48 M$ sur les éléments
monétaires libellés en devises. Ce résultat se compare à un bénéfice net de
155 M$ au deuxième trimestre de 2007, qui comprenait une perte nette sur
instruments financiers de 6 M$ et un gain net de 160 M$ sur des éléments
monétaires libellés en devises. Air Canada déclare un bénéfice (de base et
dilué) de 1,22 $ par action, avant ajustement. Après ajustement, la compagnie
aérienne déclare un bénéfice (de base et dilué) de 0,80 $ par action. Le
résultat par action a été ajusté de manière à en retrancher le gain sur
immobilisations de 5 M$ (après impôts) et le gain de change de 37 M$ (après
impôts) du deuxième trimestre de 2008.
    Le BAIIALA se chiffre à 249 M$, soit 50 M$ de moins qu'au deuxième
trimestre de 2007.
    "Je suis heureux de pouvoir annoncer de solides résultats d'exploitation
pour le trimestre en dépit des difficultés que traverse actuellement notre
secteur et qui viennent notamment de l'envolée inexorable des cours du
carburant, dit Montie Brewer, président et chef de la direction. Le marché
intra-canadien, qui s'est montré plus résilient que les autres, a soutenu la
croissance de notre chiffre d'affaires pendant le trimestre, si bien que nous
avons pu accroître nos rendements unitaires par l'introduction réussie de
plusieurs majorations tarifaires et suppléments carburant.
    "Je suis tout particulièrement fier de notre personnel, qui a su rester
bien focalisé sur nos affaires à l'approche de la saison de pointe estivale.
Tous ensemble, nous avons réussi à atteindre les objectifs de ponctualité que
nous nous étions fixés pour le trimestre, et à placer Air Canada en tête de
liste des plus grands transporteurs nord-américains pour ce qui est de la
ponctualité des arrivées.
    "Nous avons aussi mieux maîtrisé les coûts sur lesquels nous pouvons
agir. Si l'on exclut le kérosène, notre coût unitaire s'est replié de 1,7 %
pendant le trimestre, tandis que nos mesures permanentes de compression
devraient nous rapporter une centaine de millions de dollars d'économies pour
2008. Nous avons eu aussi recours à des opérations de couverture pour contrer
le gros de la flambée des cours du kérosène, et même si nous avons amélioré de
beaucoup notre consommation de carburant en exploitant les avions les plus
jeunes et les moins énergivores de tous les transporteurs réseaux d'Amérique
du Nord, cela ne se révélera pas suffisant. Aussi, dans une démarche de
réduction continue de notre consommation énergétique, avons-nous confié à une
équipe interservices la tâche de trouver des moyens nouveaux et plus efficaces
de réduire le poids global de nos appareils.
    "Plus le prix d'un vol pour le consommateur rendra plus fidèlement compte
du prix sous-jacent du kérosène, plus nous prévoyons que la demande ira
ralentissant. Nous continuerons néanmoins d'être à la hauteur du défi en
proposant de nouvelles formules commerciales inédites, en gérant sainement
notre capacité et en continuant de réduire nos coûts. J'ai bon espoir qu'Air
Canada sera bien positionnée pour soutenir la concurrence grâce à son parc
aérien rajeuni et plus efficace, à son modèle commercial primé, à ses produits
populaires sur le marché et, tout particulièrement, grâce à son personnel, qui
continue de montrer professionnalisme et dévouement dans la recherche de la
fidélité des clients", conclut M. Brewer.
    Au 30 juin 2008, Air Canada disposait de 1,5 M$ en trésorerie,
équivalents de trésorerie et placements à court terme. Air Canada a également
une facilité de crédit renouvelable garantie de 400 M$ sur laquelle la Société
ne peut prélever aucun montant tant que la Société et les prêteurs ne se
seront pas entendus sur des modifications satisfaisantes pour les deux parties
relativement à un engagement financier et à d'autres conditions. Après le
30 juin 2008, la Société et les prêteurs ont conclu un accord modificateur
selon lequel les deux parties s'engagent à négocier les conditions modifiées
de la facilité et selon lequel la Société consent à ne pas demander de
financement au titre de la facilité jusqu'à ce que les modifications soient
acceptées. Comme le résultat des négociations est incertain, rien ne peut
garantir que des modifications satisfaisantes pour les deux parties seront
convenues, que la Société pourra prélever des sommes sur la facilité, que la
Société ne décidera pas de résilier la facilité ou qu'une facilité de rechange
sera établie. Si la facilité de crédit devait être résiliée, les actifs
garantissant la facilité de crédit devraient permettre d'obtenir des
liquidités équivalentes à celles qui auraient été obtenues aux termes de la
facilité. De plus, Air Canada possède ou conserve un intérêt dans un large
éventail d'actifs liés au matériel volant, par exemple neuf appareils 777 de
Boeing, 60 appareils d'Embraer et des stocks. Ces actifs pourraient permettre
à Air Canada de faire passer ses liquidités à environ 800 M$.

    
    Réalisations du deuxième trimestre de 2008
    ------------------------------------------
    - Mise en service de trois 777-300ER de Boeing pendant le trimestre.
      Air Canada est la première compagnie nord-américaine à exploiter cet
      appareil économique en carburant de la toute dernière génération. A ce
      jour, Air Canada a pris livraison de 15 des 18 appareils 777 de Boeing
      qui doivent lui être livrés d'ici 2009.

    - Achèvement à hauteur de plus de 80 % du programme de réaménagement des
      cabines de ses appareils existants, le reste devant avoir complété leur
      cure de rajeunissement à l'automne 2008, à l'exception de la flotte
      d'A330 d'Airbus, dont les cabines devraient avoir été modernisées d'ici
      au début de 2009.

    - Taux de ponctualité à l'arrivée de 86 % pour le trimestre, soit
      6 points de plus qu'il y a un an, ce qui place Air Canada en tête de
      file des dix grands transporteurs américains, d'après le classement du
      département américain des Transports sur l'aviation commerciale en
      Amérique du Nord.

    - Versement de 6,3 M$ en primes aux employés d'Air Canada pendant le
      trimestre, dans le cadre du programme d'intéressement mensuel Une
      réussite partagée, pour un total de 16,7 M$ pour le premier semestre de
      2008.

    - Versement de 76 M$ de cotisations patronales pendant le trimestre à
      l'égard des régimes de retraite à prestations déterminées d'Air Canada,
      dont 23 M$ au titre du coût des services passés, conformément à
      l'entente avec le Bureau du surintendant des institutions financières.

    - Choix, par 49 % des consommateurs canadiens pendant le trimestre, d'un
      tarif de vol intra-Canada supérieur au bas de la gamme Tango, soit
      3 points de plus en un an.

    - Hausse de 76 % des produits tirés des Passes de vol par rapport au
      trimestre correspondant de 2007, représentant environ 5,2 % du chiffre
      d'affaires tiré des lignes nord-américaines.

    - Poursuite de l'élargissement de l'éventail de Passes de vol et
      extension des formules de paiement par abonnement tant aux vols
      illimités qu'aux crédits fixes, à la faveur du lancement de la Passe
      Super Affaires, ainsi que de la Passe Québec et de la Passe Ontario,
      aux vols illimités, pour la saison estivale.

    - Taux canadien de pénétration Web de 65 % sur les lignes intérieures
      pour le deuxième trimestre - en hausse de 2 points en un an. Taux
      combiné canado-américain de 53 % pour les vols transfrontaliers - soit
      3 points de plus qu'au trimestre de 2007.

    - Taux de 74 % des réservations de vols intérieurs, et de 63 % une fois
      combinées aux réservations de vols transfrontaliers, directement
      effectuées auprès d'Air Canada soit en ligne, soit en passant par un
      centre d'appels.

    - Taux de 56 % des clients d'Air Canada dans le monde à s'être prévalus
      des services d'enregistrement en libre-service pendant le deuxième
      trimestre - soit 1 point de plus qu'il y a un an.

    - Introduction des bornes libre-service Air Canada pour l'étiquetage des
      bagages à Paris-Charles-de-Gaulle, premier aéroport international à
      proposer ces services après Toronto, Montréal et Vancouver.

    - Gains de productivité sur les plans du parc aérien et de
      l'exploitation, contribuant à des économies de quelque 18 millions de
      litres de kérosène, en dépit d'une hausse de 2,4 % du trafic au
      deuxième trimestre de 2008 par rapport au trimestre correspondant de
      2007. Il en a résulté une réduction de 46 456 tonnes d'émissions
      de CO(2), soit l'équivalent du retrait de 11 614 automobiles de la
      circulation pendant un an.

    - Financement par des clients d'Air Canada de la plantation de plus de
      1 900 arbres, visant à compenser 9,5 tonnes d'émissions, soit
      l'équivalent du retrait de plus de 2 300 automobiles de la circulation
      pendant un an. Le programme de compensation des émissions de dioxyde de
      carbone a été lancé en mai 2007.

    - Classée Meilleure compagnie aérienne à desservir le Canada par les
      lecteurs de la revue Executive Travel dans le cadre de leur sondage
      annuel.

    Perspectives pour le reste de 2008

    Comme elle l'annonçait dans son communiqué du 17 juin 2008, Air Canada
continue de s'attendre à ce que, pour l'ensemble de l'exercice 2008, sa
capacité (exprimée en SMO) sera à 1 % près ce qu'elle était à l'exercice
précédent. Sur l'exercice 2008 au complet, la capacité devrait avoir augmenté
d'environ 1 % par rapport à 2007 (alors qu'il avait été prévu dans le
communiqué d'Air Canada du 17 juin 2008 qu'elle augmenterait de 2,5 % par
rapport à 2007). Cette réduction de la croissance prévue de la capacité pour
les vols intérieurs vient de la révision à la baisse de la capacité projetée
pour l'horaire automne-hiver. Pour le troisième trimestre, Air Canada prévoit
que la croissance en SMO se situera dans une fourchette allant de moins 2,5 %
à moins 3,5 % par rapport au troisième trimestre de 2007.
    Air Canada prévoit que, pour l'ensemble de l'exercice 2008, les charges
d'exploitation par siège-mille offert (CESMO), exclusion faite du carburant,
dépasseront de 1 ou 2 % le niveau de 2007 (il avait été prévu dans le
communiqué d'Air Canada du 17 juin 2008 qu'elles augmenteraient d'au plus
1 %), principalement par suite de la réduction de capacité qui sera opérée au
deuxième semestre. La compagnie aérienne cherche actuellement à maîtriser par
tous les moyens les coûts d'exploitation sur lesquels elle peut agir et à
atténuer le plus possible les effets de l'envolée prévue de la charge de
carburant. Air Canada estime que les CESMO du troisième trimestre de 2008,
exclusion faite du carburant, augmenteront de 4 ou 5 % par rapport à la
période correspondante de 2007. L'augmentation prévue des CESMO au troisième
trimestre de 2008 par rapport au troisième trimestre de 2007, compte non tenu
du carburant, viendra surtout du plan de réduction de la capacité annoncé le
17 juin 2008.
    Le bénéfice d'exploitation de 2008 subira les contrecoups de la hausse
prévue de la charge d'amortissement, qui devrait augmenter de l'ordre de
140 M$ à 160 M$ par rapport à 2007, du fait des investissements réalisés dans
l'acquisition de nouveaux appareils et le réaménagement des flottes
existantes. Cette hausse sera en partie annulée par la baisse prévue de
jusqu'à 5 % des frais de location d'avions en 2008 par rapport à 2007 (baisse
qu'Air Canada avait prévu être de l'ordre de 5 à 10 % dans son communiqué du
8 mai 2008).
    Les prévisions actualisées ci-dessus partent de l'hypothèse, retenue par
Air Canada, que le dollar se négociera en moyenne à 1,01 $ CA pour 1 $ US au
troisième trimestre de 2008 comme pour l'ensemble de l'exercice 2008. Air
Canada a en outre supposé que la croissance en Amérique du Nord et dans le
reste du monde ralentira en 2008 et qu'il y aura une légère récession aux
Etats-Unis. La flambée des prix du carburant continuera de se faire sentir sur
le secteur de l'aviation commerciale. Aussi les perspectives d'Air Canada
partent-elles d'un prix moyen de 0,90 $ le litre de kérosène pour l'ensemble
de l'exercice 2008, comparativement à 0,93 $ le litre projeté dans le
communiqué du 17 juin 2008 (après prise en compte des positions de couverture
en cours). Pour le troisième trimestre de 2008, Air Canada prévoit que le prix
du carburant (après couvertures) sera de 1,00 $ le litre. Air Canada a couvert
environ 49 % de ses besoins prévus en kérosène pour le reste de 2008.

    Les présentes perspectives constituent des énoncés prospectifs au sens où
l'entend la législation sur les valeurs mobilières applicable. Elles reposent
sur un certain nombre d'hypothèses et sont exposées à des risques divers. Voir
plus bas la "Mise en garde concernant les énoncés prospectifs".

    1) Mesures hors PCGR

    Le BAIIALA est une unité ne relevant pas des PCGR couramment utilisée dans
le secteur du transport aérien pour mesurer le bénéfice avant intérêts,
impôts, amortissement et locations d'avions. Cette mesure donne un aperçu des
résultats d'exploitation avant les coûts de location d'avions et
l'amortissement, coûts qui varient sensiblement d'une compagnie aérienne à
l'autre en raison de la façon dont chacune finance son matériel volant et ses
autres actifs. Comme le BAIIALA n'est pas une unité de mesure conforme aux
PCGR pour la présentation d'états financiers et qu'il n'a pas de sens
normalisé, il ne saurait être comparé à des mesures similaires présentées par
d'autres sociétés ouvertes.
    Le lecteur est invité à se reporter au Rapport de gestion du deuxième
trimestre de 2008 d'Air Canada, qui sera déposé sur SEDAR et pourra être
téléchargé sur le site d'Air Canada au www.aircanada.com, pour un
rapprochement du BAIIALA au résultat d'exploitation.
    En raison de la déconsolidation de Jazz en date du 24 mai 2007, les
résultats consolidés d'Air Canada pour le deuxième trimestre de 2008 ne sont
pas directement comparables aux résultats consolidés de la période
correspondante de 2007. Le présent communiqué fait ressortir les points
saillants des résultats d'Air Canada pour le deuxième trimestre de 2008 par
comparaison aux résultats du secteur Services Air Canada du deuxième trimestre
de 2007 - qui ne faisait pas entrer dans son périmètre de consolidation les
résultats de Jazz. Tous les montants en numéraire sont exprimés en dollars
canadiens.
    Pour un complément d'information sur les documents publics d'Air Canada,
dont sa Notice annuelle du 28 mars 2008, veuillez consulter SEDAR au
www.sedar.com ou www.aircanada.com.
    

    MISE EN GARDE CONCERNANT LES ENONCES PROSPECTIFS
    ------------------------------------------------

    Les communications d'Air Canada au public peuvent contenir des énoncés
prospectifs écrits ou oraux au sens de la législation en valeurs mobilières
applicable. Le présent communiqué en renferme, comme les autres documents
déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières. Ces
énoncés découlent d'analyses et d'autres renseignements fondés sur la
prévision de résultats à venir et l'estimation de montants qu'il est
actuellement impossible de déterminer. Ils peuvent porter sur des observations
concernant, entre autres, des stratégies, des attentes, des opérations
projetées ou des actions futures. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent à
l'emploi de termes tels que "prévoir", "croire", "pouvoir", "estimer",
"projeter" et "planifier", employés au futur et au conditionnel, et d'autres
termes semblables, ainsi qu'à l'évocation de certaines hypothèses.
    Comme, de par leur nature, les énoncés prospectifs partent d'hypothèses,
dont celles décrites ci-après, ils sont soumis à de grands risques et
incertitudes. Les prévisions ou projections ne sont donc pas entièrement
assurées en raison, notamment, de la survenance possible d'événements externes
ou de l'incertitude qui caractérise le secteur. A terme, les résultats réels
peuvent donc différer substantiellement des résultats évoqués par ces énoncés
prospectifs du fait de l'action de divers facteurs, dont les prix de
l'énergie, l'état du secteur, du marché et de la conjoncture en général, les
taux de change et d'intérêt, la concurrence, des conflits armés, des attentats
terroristes, des épidémies, des questions d'assurance et les coûts qui y sont
associés, l'évolution de la demande en fonction du caractère saisonnier du
secteur, la capacité de réduire les coûts d'exploitation, les relations du
travail, les questions de retraite, les questions d'approvisionnement,
l'évolution de la législation, de la réglementation ou de procédures
judiciaires, les litiges actuels et éventuels avec des tiers ainsi que les
facteurs dont il est fait mention dans le présent communiqué ainsi qu'à la
rubrique "Facteurs de risque" du Rapport de gestion de l'exercice 2007 d'Air
Canada daté du 6 février 2008 et à la rubrique 13 du Rapport de gestion du
deuxième trimestre de 2008 d'Air Canada daté du 8 août 2008. Les énoncés
prospectifs contenus dans le présent communiqué représentent les attentes
d'Air Canada en date de celui-ci et ils peuvent changer par la suite.
Toutefois, Air Canada n'a ni l'intention ni l'obligation d'actualiser ou de
réviser ces énoncés à la lumière de nouveaux éléments d'information ou
d'événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle y est tenue par
la réglementation en valeurs mobilières applicable.
    Air Canada a formulé des hypothèses dans l'élaboration et la formulation
de ses énoncés prospectifs. Outre les hypothèses présentées dans le présent
communiqué, Air Canada a supposé que la croissance en Amérique du Nord et dans
le monde ralentira en 2008 et qu'il y aura une légère récession aux
Etats-Unis. Air Canada a supposé en outre que le dollar canadien se négociera
en moyenne à 1,01 $ CA pour 1,00 $ US au troisième trimestre de 2008 et pour
l'ensemble de l'exercice 2008, et que le cours moyen du carburant s'établira à
1,00 $ le litre pour le troisième trimestre de 2008, et à 0,90 $ le litre pour
l'ensemble de l'exercice 2008 (dans les deux cas, compte tenu des positions de
couverture en place).


    
    -------------------------------------------------------------------------
    Points saillants
    -------------------------------------------------------------------------

    Jusqu'au 24 mai 2007, Air Canada comptait deux secteurs isolables : les
Services Air Canada (dorénavant appelés Air Canada) et Jazz Air SEC ("Jazz").
Le tableau ci-dessous présente les points saillants de nature financière et
statistique d'Air Canada pour les deuxième trimestre et premier semestre de
2008, ainsi que les points saillants de nature financière et statistique du
secteur Services Air Canada, pour lesquels sont exclues du périmètre de
consolidation les activités de Jazz, pour les deuxième trimestre et premier
semestre de 2007.

                       ------------------------------------------------------
                        Deuxièmes trimestres         Premiers semestres
    (en millions de
     dollars canadiens
     sauf les
     montants                      Variation                    Variation
     par action)       2008    2007       ($)      2008     2007       ($)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Données
     financières
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation   2 782   2 639      143      5 509    5 179      330
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte)
     d'exploitation
     avant provision
     spéciale(1)          7      88      (81)        (5)      10      (15)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte)
     d'exploitation       7      88      (81)      (130)      10     (140)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits (charges)
     hors exploitation  128     (33)     161         21      (25)      46
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte)
     avant
     participation
     sans contrôle,
     écart de change
     et impôts          135      55       80       (109)     (15)     (94)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte)
     de la période      122     155      (33)      (166)     121     (287)
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge
     d'exploitation
     avant provision
     spéciale (%)(1)    0,3 %   3,3 %   (3,0) pts  -0,1 %    0,2 %   (0,3)pt
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge
     d'exploitation
     (%)                0,3 %   3,3 %   (3,0) pts  -2,4 %    0,2 %   (2,6)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIALA avant
     provision
     spéciale(1)(2)     249     299      (50)       471      428       43
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIALA(2)          249     299      (50)       346      428      (82)
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge BAIIALA
     avant provision
     spéciale
     (%)(1)(2)          9,0 %  11,3 %   (2,3) pts   8,5 %    8,3 %    0,2 pt
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge
     BAIIALA (%)2)      9,0 %  11,3 %   (2,3) pts   6,3 %    8,3 %   (2,0)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie,
     équivalents de
     trésorerie et
     placements à
     court terme      1 497   1 751     (254)     1 497    1 751     (254)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de
     trésorerie
     disponibles        (11)   (621)     610       (184)    (807)     623
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio emprunts/
     capitaux propres
     ajusté            65,9 %  68,2 %   (2,3) pts  65,9 %   68,2 %   (2,3)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base
     et dilué par
     action(3)         1,22 $  1,55 $  (0,33) $   (1,66) $  1,21 $  (2,87) $
    -------------------------------------------------------------------------
    Statistiques
     d'exploitation                Variation                    Variation
                                          (%)                          (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Passagers-milles
     payants (PMP)
     (en millions)   12 884  12 580      2,4     25 215   24 394      3,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Sièges-milles
     offerts (SMO)
     (en millions)   15 581  15 220      2,4     30 988   29 955      3,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Coefficient
     d'occupation      82,7 %  82,7 %      -       81,4 %   81,4 %      -
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement
     unitaire par
     PMP
     (en cents)(4)     19,0    18,5      2,5       18,8     18,4      2,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits passages
     par SMO
     (en cents)(4)     15,7    15,3      2,6       15,3     15,0      2,3
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation
     par SMO
     (en cents)(4)     17,9    17,3      3,0       17,8     17,4      2,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges
     d'exploitation
     par SMO
     ("CESMO")
     (en cents)        17,8    16,8      6,3       17,8     17,3      3,1
    -------------------------------------------------------------------------
    CESMO, exclusion
     faite de la
     charge de
     carburant
     (en cents)        12,4    12,6     (1,7)      12,8     13,2     (3,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Effectif moyen
     (en milliers
     d'équivalents
     temps plein)      24,6    24,3      1,5       24,3     23,8      2,1
    -------------------------------------------------------------------------
    Avions en service
     à la clôture
     de la période(5)   343     329      4,3        343      329      4,3
    -------------------------------------------------------------------------
    Utilisation
     moyenne du parc
     aérien
     (en heures
     par jour)(6)       9,5     9,6     (1,3)       9,7      9,6      0,6
    -------------------------------------------------------------------------
    Longueur moyenne
     des étapes
     (en milles)(6)     847     855     (1,0)       862      865     (0,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Prix du litre de
     carburant
     (en cents)(7)     89,2    67,2     32,6       82,2     65,1     26,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Consommation de
     carburant
     (en millions
     de litres)         946     941      0,5      1 893    1 866      1,4
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    1) Une provision pour les enquêtes sur le fret de 125 M$ a été inscrite
       au premier trimestre de 2008.
    2) Voir la rubrique 15, Mesures financières hors PCGR, dans le Rapport de
       gestion du deuxième trimestre de 2008 d'Air Canada daté du 8 août 2008
       pour un rapprochement du BAIIALA avant provision pour les enquêtes sur
       le fret au résultat d'exploitation et du BAIIALA au résultat
       d'exploitation.
    3) Le résultat de base et dilué par action correspond aux chiffres
       consolidés d'Air Canada selon les PCGR.
    4) Un ajustement aux produits de 26 M$ a été inscrit au quatrième
       trimestre de 2007 relativement à la révision des hypothèses
       comptables, dont 29 M$ concernaient le premier trimestre de 2007. A
       des fins de comparaison, les variations en pourcentage du rendement
       unitaire et des PPSMO ont été rajustées de manière à tenir compte du
       rajout de 29 M$ au premier trimestre de 2007.
    5) Ne comprend pas les avions-cargos affrétés en 2008 et 2007. Comprend
       les avions de Jazz visés par le CAC de Jazz.
    6) A l'exclusion des transporteurs tiers exerçant leurs activités au
       titre de contrats d'achat de capacité, sauf les avions de Jazz visés
       par le CAC de Jazz (lesquels sont inclus).
    7) Compte tenu des frais de transport et des résultats de couverture du
       carburant.
    
    %SEDAR: 00001324EF c2634




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Arthur (Montréal), (514) 422-5788; Peter
Fitzpatrick (Toronto), (416) 263-5576; Angela Mah (Vancouver), (604) 270-5741;
aircanada.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.