Aide juridique - Accès refusé ! Manifestation devant le Palais de justice de Montréal



    MONTREAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - Des membres de la Coalition pour
l'accès à l'aide juridique manifestent ce matin devant le Palais de justice de
Montréal, où le ministre de la Justice, Jacques P. Dupuis a ses bureaux, pour
revendiquer un meilleur accès au régime d'aide juridique. Ceux-ci proviennent
de divers milieux : mouvements populaires, associations d'étudiants, cliniques
juridiques, syndicats, unions de consommateurs et groupes de défense des
droits, entre autres. Exhibant des pancartes affichant l'inscription Aide
juridique - Accès refusé !, les manifestants défilent symboliquement devant
cet édifice où trop de citoyens ne peuvent pénétrer pour défendre leurs droits
fondamentaux en raison de seuils d'admissibilité trop bas.
    En ce jour de rentrée parlementaire, ils veulent rappeler au ministre que
le gouvernement a la capacité d'intervenir pour corriger la situation puisque
son prédécesseur, l'ex-ministre Yvon Marcoux s'était engagé à injecter
30 millions de dollars de plus, de façon récurrente, pour améliorer l'accès à
l'aide juridique.
    Les manifestants tiennent aussi à signifier au ministre Dupuis qu'ils
sont excédés du silence observé par ce dernier vis-à-vis leurs revendications.
"Comment le ministre peut-il refuser de faire le bilan d'une réforme qui ne
donne aucun résultat ! Il est inacceptable que les sommes prévues pour que les
plus démunis aient accès à la justice soient utilisées à d'autres fins. Le
gouvernement doit respecter ses engagements" d'indiquer la porte-parole de la
coalition et directrice des Services juridiques communautaires de
Pointe-Saint-Charles et Petite-Bourgogne, Lise Ferland.
    Rappelons que la coalition réclame que les personnes seules travaillant
au salaire minimum (40 heures/semaine) aient accès gratuitement à l'aide
juridique ; que les seuils d'admissibilité des autres catégories de
requérants, incluant le volet avec contribution, soient augmentés en
conséquence ; que l'admissibilité à l'aide juridique soit déterminée en
fonction du revenu mensuel des requérants ; et que l'indexation annuelle des
seuils d'admissibilité soit maintenue.
    Présentement, une personne seule ne doit pas gagner plus de 11 250 $ brut
pour avoir accès au régime gratuitement, tandis que les revenus d'une famille
de quatre personnes ne doivent pas dépasser 19 674 $.

    Des chiffres qui cachent des drames

    Quand le gouvernement libéral avait pris l'engagement de rendre la
justice plus accessible par le biais d'une réforme des seuils d'admissibilité
répartis sur cinq ans (2006 à 2010), 175 000 personnes supplémentaires, par
année, devaient avoir accès à l'aide juridique. Au mieux, le résultat observé
après deux ans indique plutôt qu'aucun Québécois de plus n'a droit au régime.
En outre, les personnes seules travaillant au salaire minimum et les aînés en
sont toujours exclus.
    Selon les dernières statistiques disponibles compilées par la Commission
des services juridiques, dans son rapport daté de mars 2007, pas moins de
111 884 citoyens ont été refusés à l'aide juridique au cours des dernières
années, soit 36 913 en 2004-2005, 38 009 en 2005-2006 et 36 962 en 2006-2007.
Derrière ces chiffres froids, de nombreux drames humains sont vécus. Sans les
services d'un avocat, ces personnes sont laissées à elles-mêmes ou doivent
s'endetter lourdement pour faire valoir leurs droits.
    C'est forte d'un membership composé d'une quarantaine d'organismes et de
regroupements, en plus des quelque 225 autres organisations ayant endossé ses
demandes, que la coalition est bien déterminée à poursuivre ses démarches tant
et aussi longtemps que le ministre n'aura pas prêté une oreille attentive et
bienveillante à ses requêtes, pourtant raisonnables et essentielles à un accès
à la justice pour tous.

    Pour obtenir plus d'information sur la campagne d'accès à l'aide
juridique et consulter la liste des membres et celle des organismes qui
endossent les revendications de la coalition, voir le site Web :
www.servicesjuridiques.org




Renseignements :

Renseignements: Benoit Aubry, Information-CSN: (514) 704-3297
(cellulaire); Source: Confédération des syndicats nationaux


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.