Aide financière du fédéral au secteur forestier - Ottawa doit mettre en place un ensemble de mesures à la hauteur de ses moyens, estime la CSN



    MONTREAL, le 9 janv. /CNW Telbec/ - Alors qu'il n'a encore posé aucun
geste significatif depuis le début de la crise forestière, le gouvernement
fédéral doit mettre en place un ensemble de mesures à la hauteur de ses moyens
pour soutenir les travailleurs et les industries de ce secteur. Selon la
Confédération des syndicats nationaux (CSN), les surplus budgétaires de
quelque 11 milliards de dollars et ceux de la caisse de l'assurance-emploi,
qui atteignent 54 milliards, doivent permettre d'aider adéquatement les
travailleurs touchés, l'industrie et les régions qui dépendent de cette
activité.
    A la veille d'une annonce que doit faire le premier ministre
Stephen Harper pour appuyer les victimes de la pire crise du secteur forestier
au Canada, la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, a exhorté le premier
ministre à mettre en place un ensemble de mesures pour soutenir les
travailleurs qui ont perdu leur emploi, y compris ceux plus âgés qui ne
pourront se replacer. Ces mesures doivent également permettre aux entreprises
de se moderniser ou de se reconvertir tout en soutenant les régions qui sont
actuellement privées de leur principale activité économique.
    "Le gouvernement fédéral a les moyens de mettre en place les mesures
nécessaires pour venir en aide à toutes les victimes de la crise, a-t-elle
indiqué. Depuis quatre ans au Québec, plus de 12 000 travailleuses et
travailleurs ont perdu leur emploi, pour une durée temporaire ou définitive,
et près de 130 usines de sciage ou de pâtes et papier sont inactives.
Actuellement, 31 municipalités sont privées de leur principale activité
économique, sur les 250 qui s'appuient sur l'industrie forestière. Il est
temps qu'Ottawa bouge et il doit le faire à la hauteur de ses ressources
budgétaires."
    Pour la CSN, ces mesures doivent permettre de recycler les travailleurs
qui ont définitivement perdu leur emploi dans le secteur forestier, de
soutenir le revenu des travailleurs âgés, notamment en assurant un pont entre
les prestations d'assurance-emploi et celles de la Régie des rentes, d'assurer
la modernisation ou la reconversion des usines et d'appuyer les régions
touchées par la crise. Des améliorations au régime d'assurance-emploi seraient
aussi nécessaires.
    "Nous entreprendrons sous peu une importante campagne qui vise tous les
intervenants de l'industrie forestière, y compris le gouvernement fédéral, a
poursuivi Claudette Carbonneau en rappelant que le gouvernement québécois a,
lui, injecté un montant de plus de 1,4 milliard de dollars pour le Québec
seulement. Nous déposerons alors aux députés fédéraux du Québec un ensemble de
mesures pour faire face à cette crise profonde que traverse ce secteur."

    La CSN représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, dont
quelque 13 000 dans le secteur du papier, de la forêt et des imprimeries dans
185 syndicats affiliés à la Fédération des travailleuses et des travailleurs
du papier et de la forêt (FTPF-CSN).




Renseignements :

Renseignements: Louis-Serge Houle, Service de l'information de la CSN,
(514) 792-0795; Source: CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.