Agnico-Eagle annonce ses résultats du troisième trimestre 2011

Symbole boursier :   AEM (NYSE et TSX)   

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

TORONTO, le 1er nov. 2011 /CNW/ - Mines Agnico-Eagle Limitée (« Agnico-Eagle » ou la « société ») a déclaré aujourd'hui une perte nette de 81,6 M$ (ou une perte de 0,48 $ par action) pour le troisième trimestre de 2011. Ce résultat inclut la radiation de l'investissement de la société dans la mine Goldex, soit 161,1 M$ (0,95 $ par action) après impôt (tel qu'il a été annoncé le 19 octobre 2011), une provision de 32,7 M$ liée à la fermeture de Goldex (0,19 $ par action), des charges liées aux options sur action de 7,7 M$ (0,05 $ par action), et la dépréciation des titres disponibles à la vente de 3,4 M$ (0,02 $ par action), ce qui a été partiellement contrebalancé par un gain de change hors caisse de 21,4 M$, ou 0,13 $ par action. En ne tenant pas compte de ces éléments, le résultat net ajusté serait de 101,9 M$, ou 0,60 $ par action. Au troisième trimestre de 2010, la société avait déclaré un résultat net de 121,5 M$, ou 0,73 $ par action. La baisse du résultat net en 2011 a été en grande partie attribuable à la suspension des activités de la mine Goldex et à la radiation de l'investissement de la société dans ce projet.

Au troisième trimestre de 2011, les flux de trésorerie d'exploitation ont atteint le montant record de 197,6 M$ (213,5 M$ avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement), en hausse par rapport aux flux de trésorerie d'exploitation de 156,8 M$ au troisième trimestre de 2010 (170,9 M$ avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement).

Les rentrées plus élevées liées aux activités d'exploitation en 2011 ont été surtout attribuables à une hausse de 39 % du prix réalisé de l'or et aux prix considérablement plus élevés des sous-produits métalliques comparativement à ceux réalisés au troisième trimestre de 2010.

« Bien que l'arrêt de la production à la mine Goldex, l'une de nos mines où les coûts sont les plus bas, soit extrêmement décevant pour l'équipe d'Agnico-Eagle, notre stratégie demeure inchangée et nous continuerons à concentrer nos efforts sur l'amélioration de nos activités », a affirmé Sean Boyd, vice-président du conseil et chef de la direction. « Même si nous avons constaté des améliorations constantes des activités pendant le trimestre à Kittila et à Meadowbank, il reste encore beaucoup de travail à faire, en particulier à Meadowbank où les teneurs en or réalisées sont toujours inférieures à celles visées », a ajouté M. Boyd.

Voici quelques faits saillants du troisième trimestre de 2011 :

  • Production record de flux de trésorerie - flux de trésorerie d'exploitation de 198 M$, ou 1,17 $ par action, pour le trimestre
  • Production aurifère record pour une période de neuf mois - 757 668 onces produites
  • Production aurifère record à faible coût à Pinos Altos - 52 739 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 295 $1
  • Suspension des activités de la mine Goldex pour une durée indéterminée

Au troisième trimestre de 2011, la production d'or payable2 s'est élevée à 265 978 onces comparativement à 285 178 onces au troisième trimestre de 2010. Une description de la production et du rendement quant aux coûts pour chacune des mines est présentée ci-dessous.

Le niveau de production plus faible pendant la période de 2011 s'explique en grande partie par le fait que le minerai traité à Meadowbank, à LaRonde et à Goldex était d'une teneur plus faible.

Le total des coûts décaissés par once pour le troisième trimestre de 2011 a été de 563 $, comparativement à 423 $ au troisième trimestre de 2010. Les coûts plus élevés en 2011 s'expliquent en grande partie par une baisse de la production aurifère de 7 % ainsi que par un total des coûts décaissés par once plus élevé à Meadowbank, à Kittila, à Lapa et à Goldex. Dans chacune de ces mines, le minerai traité était d'une plus faible teneur que pendant la période comparable de l'exercice précédent.

Pendant les neuf premiers mois de 2011, la société a enregistré une production record de 757 668 onces d'or, moyennant un total des coûts décaissés par once de 553 $, comparativement à une production de 731 138 onces d'or, moyennant un total des coûts décaissés par once de 445 $, pour les neuf premiers mois de 2010. La hausse de la production aurifère en 2011 est surtout attribuable au rendement beaucoup plus solide obtenu à Pinos Altos (hausse sensible de la capacité du broyeur après l'installation de deux filtres supplémentaires de traitement des résidus et mise en production de la mine Creston Mascota) combinées à un meilleur rendement des broyeurs de Kittila et de Meadowbank. La hausse du total des coûts décaissés est due en grande partie aux coûts élevés enregistrés à Meadowbank, à Kittila, à Lapa et à Goldex, comme il a été mentionné précédemment.

En raison surtout de l'interruption des activités à Goldex, Agnico-Eagle s'attend maintenant à une production d'environ 1,01 million d'onces d'or pour l'exercice 2011 moyennant un total des coûts décaissés par once d'environ 575 $, comparativement à une production approximative de 1,08 million d'onces et un total des coûts décaissés par once de 495 $ selon les prévisions précédentes. La hausse du total des coûts décaissés par once s'explique par la perte de la mine Goldex, où les coûts étaient relativement plus faibles, ainsi que par les coûts élevés qui continuent d'être enregistrés à Meadowbank.

Offre publique d'achat de Grayd Resource Corporation

Le 19 octobre 2011, Agnico-Eagle et Grayd Resource Corporation (« Grayd ») ont modifié l'entente d'acquisition datée du 19 septembre 2011 et Agnico-Eagle a modifié l'offre (l'« offre ») datée du 13 octobre 2011 faite par Agnico-Eagle visant la totalité des actions en circulation de Grayd de façon à accroître le montant en espèces maximal disponible dans le cadre de l'offre, faisant passer celui-ci à 183 M$ CA (au lieu du montant approximatif de 92 M$ CA). Le nombre maximal d'actions ordinaires d'Agnico-Eagle susceptibles d'être émises dans le cadre de l'offre demeure inchangé, soit environ 2,7 millions d'actions d'Agnico-Eagle (en fonction du nombre d'actions de Grayd en circulation après dilution au 19 septembre 2011). Un avis de changement et de modification de l'offre a été envoyé par la poste aux actionnaires de Grayd le 21 octobre 2011. L'échéance de l'offre demeure inchangée, soit à 17 h (heure de Toronto), le 18 novembre 2011, à moins d'une prorogation ou d'un retrait de l'offre.

Diffusion Web de la conférence téléphonique portant sur les résultats du troisième trimestre de 2011

La haute direction de la société tiendra une conférence téléphonique le jeudi 27 octobre 2011 à 11 h (HE) afin de discuter des résultats financiers et de faire le bilan des activités d'exploration et de mise en valeur de la société.

Par diffusion Web :
La conférence sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la société à l'adresse www.agnico-eagle.com.

Par téléphone :
Les personnes qui préfèrent écouter les exposés au téléphone, sont priées de composer le 416-644-3415 ou le 1-800-814-4861 (sans frais). Afin d'être certain de pouvoir prendre part à l'événement, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Version archivée :
Veuillez composer le 416-640-1917 ou le 1-877-289-8525 (sans frais), puis le code d'accès 4403803, suivi du carré.
Il sera possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique jusqu'au 27 novembre 2011.

La diffusion Web et les diapositives accompagnant la conférence seront archivées pendant 180 jours sur le site Web de la société.

La position de trésorerie demeure solide

La trésorerie et les équivalents de trésorerie se sont chiffrés à 116,7 M$ au 30 septembre 2011, en baisse par rapport au solde de 139,0 M$ au 30 juin 2011, les dépenses en immobilisations et les activités d'investissement ayant été supérieures aux flux de trésorerie tirés des activités d'exploitation pendant le trimestre.

Pour le troisième trimestre de 2011, les dépenses en immobilisations ont atteint 164,0 M$, dont 45,0 M$ à Meliadine, 43,6 M$ à Meadowbank, 23,3 M$ à LaRonde, 22,9 M$ à Kittila, 16,0 M$ à Goldex, 6,7 M$ à Pinos Altos et 4,3 M$ à Lapa.

Grâce à son solde de trésorerie actuel, aux flux de trésorerie prévus et aux lignes de crédit mises à sa disposition, la direction estime qu'Agnico-Eagle détient tout le financement nécessaire pour mener ses activités de mise en valeur et d'exploration dans le cadre de ses projets aurifères actuels au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis.

Au 30 septembre 2011, le montant des lignes de crédit à la disposition de la société s'élevait à environ 1,12 G$.

Mine LaRonde - De solides flux de trésorerie continuent d'être générés

Au troisième trimestre de 2011, le broyeur de la mine LaRonde a traité en moyenne 6 517 tonnes par jour (« t/j ») comparativement à une moyenne de 6 872 t/j pendant la période correspondante de 2010. La baisse du rendement s'explique en grande partie par une période d'interruption prévue pour procéder à des travaux d'entretien, à un arrêt imprévu de 56 h du filtre-presse de traitement du concentré ainsi qu'à une baisse du minerai disponible. La baisse du minerai disponible résultait principalement de l'exploitation de chantiers d'abattage plus petits situés près des extrémités du corps minéralisé où le stress est plus élevé.

Au troisième trimestre de 2011, les coûts relatifs aux sites miniers par tonne3 se sont situés autour de 88 $ CA, en hausse par rapport à ceux du troisième trimestre de 2010 qui se chiffraient à 74 $ CA par tonne. Cette augmentation résulte en grande partie du rendement plus faible en 2011, comme il est décrit plus haut.

Calculé par once, déduction faite des crédits au titre des sous-produits, le total des coûts décaissés par once à la mine LaRonde a été de moins 270 $ au troisième trimestre de 2011, pour une production payable de 29 069 onces d'or. À titre de comparaison, au troisième trimestre de 2010, le total des coûts décaissés par once était de moins 298 $, pour 37 832 onces d'or produites. Les coûts plus élevés et la production aurifère plus faible pendant la période de 2011 sont principalement liés à l'extraction, comme prévu pendant la majeure partie de l'exercice, de minerai dans des zones où il a une plus faible teneur, mais aussi à une dilution plus élevée que prévu près des extrémités du corps minéralisé (teneur plus faible de 18 % pendant la période de 2011) et à la baisse du rendement du broyeur au troisième trimestre 2011, comme il est décrit plus haut. Des teneurs plus élevées sont attendues vers la fin du quatrième trimestre de 2011 avec la première production du prolongement de la mine LaRonde à teneur plus élevée.

Pendant les neuf premiers mois de 2011, la production payable a atteint 93 487 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés de moins 21 $ par once, comparativement à une production payable de 124 401 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 69 $ pour les neuf premiers mois de 2010. Cette baisse est attribuable principalement au traitement de minerai à plus faible teneur et à une baisse du rendement en 2011, comme il est décrit plus haut. La baisse du total des coûts décaissés par once en 2011 s'explique surtout par une concentration des efforts sur la production de sous-produits et les revenus qui y sont associés pendant l'exercice, ce qui réduit le total général des coûts décaissés par once pour la société dans son ensemble.

Mine Goldex - Production interrompue le 19 octobre pour une durée indéterminée

Comme la société l'a expliqué dans son communiqué du 19 octobre 2011, les activités ont été suspendues pour une durée indéterminée à la mine Goldex en raison d'un affaissement rocheux présumé dans l'éponte supérieure du corps minéralisé GEZ. Les activités de surveillance, d'investigation et les mesures correctives se poursuivront dans l'espoir de rouvrir la mine un jour. Cependant, rien ne garantit que cela se produira. Les réserves de Goldex seront reclassées en tant que ressources minérales.

Les activités d'investigation et les mesures correctives consisteront surtout à sécuriser les infrastructures dans la zone, à faire une investigation approfondie des mécanismes de l'affaissement et à installer d'autres instruments pour surveiller la situation.

Au troisième trimestre de 2011, le broyeur de la mine Goldex a traité en moyenne 8 223 t/j comparativement à 7 893 t/j au troisième trimestre de 2010.

Les coûts relatifs aux sites miniers par tonne à Goldex étaient d'environ 22 $ CA au troisième trimestre de 2011, pratiquement inchangés par rapport à 21 $ CA au troisième trimestre de 2010, un rendement plus élevé ayant contribué à compenser l'inflation générale touchant l'industrie.

Au troisième trimestre de 2011, la production d'or payable a atteint 40 224 onces et le total des coûts décaissés par once, 411 $. En comparaison, au troisième trimestre de 2010, la production aurifère avait été de 50 672 onces et le total des coûts décaissés par once s'était chiffré à 288 $. Le recul de la production aurifère est attribuable à l'extraction de minerai à plus faible teneur pendant la période de 2011, ce qui a également eu une incidence négative sur le total des coûts décaissés par once.

Pendant les neuf premiers mois de 2011, la production payable a atteint 120 722 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 408 $, comparativement à 141 275 onces et 325 $ par once pour les neuf premiers mois de 2010. La production plus faible et les coûts plus élevés s'expliquent principalement par le fait que le minerai traité en 2011 était d'une plus faible teneur comme il est expliqué plus haut.

Mine Kittila - Des réductions de coûts en cours

Au troisième trimestre de 2011, le broyeur de la mine Kittila a traité en moyenne 3 196 t/j comparativement à 3 067 t/j au troisième trimestre de 2010. Le broyeur atteint de façon constante son taux de rendement nominal de 3 000 t/j.

Au troisième trimestre de 2011, le taux de récupération de l'or a été de 83,5 %, ce qui correspond sensiblement au taux nominal de 83 %. En comparaison, au troisième trimestre de 2010, le taux de récupération était d'environ 81,1 %. Cette augmentation résulte principalement de l'amélioration des connaissances en métallurgie et du fonctionnement de l'autoclave.

Au troisième trimestre de 2011, les coûts relatifs aux sites miniers par tonne à Kittila ont atteint environ 66 euros, comparativement à 58 euros au troisième trimestre de 2010, une hausse largement attribuable à la tension sur les coûts d'éléments comme l'électricité et le carburant, le matériel souterrain et les coûts élevés des services contractuels. Cependant, le niveau de 2011 est sensiblement plus bas que celui des coûts enregistrés au deuxième trimestre de 2011 qui étaient de 79 euros. Des efforts supplémentaires pour réduire les coûts relatifs aux sites miniers par tonne sont en cours.

À Kittila, au troisième trimestre de 2011, la production aurifère a atteint 37 924 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 694 $, comparativement à une production de 40 344 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 519 $ au troisième trimestre de 2010. La baisse de la production aurifère est due à l'extraction de minerai à plus faible teneur. La hausse des coûts a été surtout attribuable aux éléments mentionnés ci-dessus. Le total des coûts décaissés par once a subi également l'incidence défavorable du recul du dollar américain (1,00 $ US/1,29 euro au T3 2010 contre 1,00 $ US/1,41 euro au T3 2011).

Le total des coûts décaissés par once de 694 $ au troisi��me trimestre de 2011 a représenté une nette amélioration par rapport à 850 $ au deuxième trimestre de 2011. Des efforts supplémentaires pour réduire le total des coûts décaissés par once sont en cours.

Pour les neuf premiers mois de 2011, la production d'or payable a atteint 109 052 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 736 $, comparativement à 96 484 onces et 603 $ pour la période correspondante de 2010. La hausse de la production aurifère en 2011 n'a pu compenser entièrement la tension de coûts à la mine, ce qui s'est traduit par un total des coûts décaissés plus élevé. Qui plus est, la fermeté relative de l'euro a eu une incidence négative sur le total des coûts décaissés pendant les neuf premiers mois de 2011, comme il est expliqué plus haut.

Lapa - Capacité trimestrielle record

Au troisième trimestre de 2011, le circuit de broyage de la mine Lapa, qui est situé à LaRonde, a traité une moyenne de 1 858 t/j, un record trimestriel, comparativement à une moyenne de 1 573 t/j au troisième trimestre de 2010, continuant ainsi de dépasser sa capacité nominale de 1 500 t/j.

Les coûts relatifs aux sites miniers par tonne ont atteint 107 $ CA au troisième trimestre de 2011, comparativement à 105 $ CA au troisième trimestre de 2010. Les coûts plus bas s'expliquent surtout par l'augmentation de la capacité.

Au troisième trimestre de 2011, la production payable a atteint 27 881 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 657 $, comparativement à une production de 27 688 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 509 $ au troisième trimestre de 2010. L'augmentation des coûts est largement attribuable à une diminution de la teneur s'expliquant par une dilution plus élevée que prévu (terrain difficile sur le côté ouest du gisement) qui neutralise en grande partie l'incidence positive du rendement plus élevé. En outre, des concentrations d'antimoine et d'arsenic plus élevées que prévu dans le minerai ont réduit les taux de récupération du broyeur en deçà des taux prévus.

Pour les neuf premiers mois de 2011, la production d'or payable a atteint 83 347 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 629 $, comparativement à 88 168 onces et 517 $ pour la période correspondante de 2010. La baisse de la production aurifère en 2011 et le total des coûts décaissés par once plus élevé résultent principalement du traitement de minerai à plus faible teneur, comme il est expliqué ci-dessus.

Pinos Altos - Production aurifère record

Au troisième trimestre de 2011, le broyeur de Pinos Altos a traité en moyenne 4 959 t/j, comparativement à 3 863 t/j au troisième trimestre de 2010. À la suite de l'installation de deux filtres à résidus supplémentaires aux troisième et quatrième trimestres de 2010, le broyeur fonctionne maintenant régulièrement à des taux de traitement supérieurs à sa capacité nominale initiale de 4 000 t/j .

Les coûts relatifs aux sites miniers par tonne se sont chiffrés à 27 $ au troisième trimestre de 2011, comparativement à 42 $ au troisième trimestre de 2010. Cette baisse résulte principalement de la hausse du tonnage de minerai extrait et traité conjuguée à des proportions plus élevées de minerai traité par lixiviation en tas à la suite du démarrage des activités à Creston Mascota.

Au troisième trimestre de 2011, la production payable a atteint un record de 52 739 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 295 $, en tenant compte de l'exploitation de la mine satellite Creston Mascota. À titre de comparaison, la production payable avait atteint 35 248 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 558 $ au troisième trimestre de 2010. La production aurifère plus élevée et les coûts plus faibles s'expliquent en grande partie par l'intensification de l'exploitation de Creston Mascota et par le rendement accru du broyeur.

La première production d'or de Creston Mascota a eu lieu au cours du quatrième trimestre de 2010. Au troisième trimestre de 2011, la production d'or payable de cette exploitation par lixiviation a atteint 11 741 onces (comprise dans le total de Pinos Altos ci-dessus). À Creston Mascota, la production commerciale a été atteinte le 1er mars 2011.

Pour les neuf premiers mois de 2011, la production d'or payable a atteint un record de 151 806 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 302 $, comparativement à 91 141 onces et 451 $ pour la période correspondante de 2010. La hausse de la production aurifère et le total des coûts décaissés par once plus faible résultent principalement du rendement accru du broyeur et de la prise en compte de la production de Creston Mascota.

La mine souterraine à Pinos Altos a produit quelque 3 300 t/j pendant le troisième trimestre de 2011, dépassant pour la première fois sa capacité initiale nominale qui est d'environ 3 000 t/j. En raison de ce résultat, de la capacité améliorée du broyeur et du tonnage accru des réserves minérales souterraines à Pinos Altos, la société évalue diverses possibilités pour accroître la capacité de la mine souterraine en aménageant une rampe de production additionnelle ou un puits de production. L'étude devrait être terminée d'ici la fin de 2011.

Meadowbank - rendement record du broyeur, mais persistance des problèmes de dilution et de coûts

Au troisième trimestre de 2011, le broyeur de Meadowbank a traité une moyenne de 9 414 t/j, comparativement à 6 918 t/j au troisième trimestre de 2010. La hausse du rendement a été surtout attribuable à la mise en service d'un deuxième broyeur permanent en juin 2011.

Au troisième trimestre de 2011, les coûts relatifs aux sites miniers par tonne se chiffraient à 93 $ CA comparativement à 102 $ CA au troisième trimestre de 2010. Les coûts plus faibles pendant la période de 2011 sont surtout attribuables à la capacité accrue des broyeurs et à la hausse de la productivité dans la fosse. Cependant, les coûts relatifs aux sites miniers demeurent supérieurs à ceux prévus au budget. Les mesures visant à réduire ces coûts unitaires comprennent des améliorations dans l'entretien du matériel. La disponibilité de l'équipement s'est améliorée et est passée à environ 60 %, la cible étant de 80 %. La mine engage des coûts supplémentaires pour améliorer l'entretien et pour préparer son parc d'équipement pour l'hiver afin de limiter le plus possible les problèmes rencontrés l'hiver dernier.

Au troisième trimestre de 2011, la production payable a atteint 78 141 onces d'or moyennant un total des coûts décaissés par once de 1 033 $, comparativement à une production payable de 93 395 onces et un total des coûts décaissés par once de 671 $ au troisième trimestre de 2010. La baisse de la production payable et la hausse des coûts sont surtout imputables aux coûts relatifs aux sites miniers par tonne qui ont été plus élevés que prévu et au fait que 38 % du minerai extrait pendant la période de 2011 était à plus faible teneur. Les teneurs plus faibles s'expliquent principalement par des problèmes de dilution déjà décelés pendant le deuxième trimestre de 2011. Cependant, des retards dans l'enlèvement des résidus ont également retardé l'accès au minerai à teneur plus élevée.

Pendant les neuf premiers mois de 2011, la production d'or payable a atteint un record de 199 254 onces moyennant un total des coûts décaissés par once de 969 $, comparativement à 189 669 onces et 664 $ pour la période correspondante de 2010. La production aurifère plus élevée en 2011 s'explique principalement par le rendement plus élevé du broyeur, mais il a été partiellement neutralisé par l'extraction de 32 % de minerai à plus faible teneur en 2011. Le total des coûts décaissés par once plus élevé a été en partie imputable aux faibles teneurs, mais aussi aux coûts élevés liés aux sites miniers, comme il est indiqué ci-dessus.

Dates de clôture des registres et de paiement des dividendes pour le reste de l'exercice 2011

Date de clôture des registres Date du paiement
Le 1er décembre Le 15 décembre

Régime de réinvestissement des dividendes

Prière de suivre le lien ci-dessous pour obtenir de l'information sur le régime de réinvestissement des dividendes de la société.

Régime de réinvestissement des dividendes (en anglais)

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle est un producteur d'or canadien établi de longue date qui compte des exploitations minières au Canada, en Finlande et au Mexique et qui exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme et elle maintient sa stratégie permettant aux actionnaires de profiter davantage du cours de l'or, sur une base par action. La société verse un dividende en espèces depuis 29 années d'affilée. www.agnico-eagle.com

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
SOMMAIRE DES INDICATEURS CLÉS DU RENDEMENT D'EXPLOITATION
(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire, selon les PCGR des États-Unis, non audité)
  Trimestres clos les
30 septembre 
Neuf mois clos les
30 septembre
  2011 2010 2011 2010
Marge d'exploitation brute (compte non tenu de
l'amortissement présenté ci-dessous) (Note 1)
       
LaRonde  59 081 $ 48 722 $ 154 081 $ 137 723 $
Goldex  48 974 44 349 136 046 113 408
Lapa  28 286 17 764 75 201 59 241
Kittila  34 751 26 838 81 516 54 933
Pinos Altos (Note 2)  65 777 15 089 165 604 50 346
Meadowbank  46 478 49 042 105 337 86 392
Marge d'exploitation brute totale  283 347 201 804 717 785 502 043
Amortissement  67 104 48 145 188 268 122 651
Perte liée à la mine Goldex   298 183 - 298 183 -
Siège social  28 644 (9 818) 159 790 66 092
Bénéfice avant impôts  (110 584) 163 477 71 544 313 300
Charge d'impôts  (28 970) 42 016 39 069 69 147
Bénéfice net   (81 614) $ 121 461 $ 32 475 $ 244 153 $
Résultat net par action  (0,48) $ 0,73 $ 0,19 $ 1,52 $
Flux de trésorerie d'exploitation  197 570 $ 156 829 $ 531 434 $ 392 894 $
Prix obtenu par volume de ventes ($ US) :        
  Or (par once)  1 717 $ 1 235 $ 1 551 $ 1 192 $
  Argent (par once)  37,37 $ 20,53 $ 37,33 $ 19,27 $
  Zinc (par tonne)  2 166 $ 2 151 $ 2 267 $ 2 088 $
  Cuivre (par tonne)  8 561 $ 8 689 $ 9 105 $ 7 572 $
Production payable :        
  Or (onces)        
  LaRonde  29 069 37 832 93 487 124 401
  Goldex  40 224 50 672 120 722 141 275
  Lapa   27 881 27 688 83 347 88 168
  Kittila   37 924 40 344 109 052 96 484
  Pinos Altos (Note 2)   52 739 35 248 151 806 91 141
  Meadowbank  78 141 93 395 199 254 189 669
  Total - or (onces) 265 978 285 178 757 668 731 138
  Argent (en milliers d'onces)        
  LaRonde  968 1 080 2 384 2 815
  Pinos Altos (Note 2)  485 290 1 343 760
  Meadowbank  16 18 42 32
  Total - argent (en milliers d'onces) 1 469 1 388 3 769 3 607
  Zinc (tonnes)  15 684 14 915 42 303 47 604
  Cuivre (tonnes)  731 1 181 2 214 3 289
Production payable vendue :        
  Or (onces - LaRonde)  26 729 36 979 92 777 123 885
  Or (onces - Goldex)  37 380 49 117 120 839 135 290
  Or (onces - Lapa)  27 955 25 846 83 480 91 959
  Or (onces - Kittila)  36 745 41 655 107 237 100 917
  Or (onces - Pinos Altos) (Note 2)  54 297 31 759 148 628 83 358
  Or (onces - Meadowbank)  74 416 93 495 195 111 170 780
  Total - or (onces) 257 522 278 851 748 072 706 189
  Argent (en milliers d'onces - LaRonde)  901 1 052 2 306 2 711
  Argent (en milliers d'onces - Pinos Altos) (Note 2)  475 244 1 312 731
  Argent (en milliers d'onces - Meadowbank)  7 18 42 32
  Total - argent (onces) 1 383 1 314 3 660 3 474
  Zinc (tonnes)  18 032 14 388 42 983 44 354
  Cuivre (tonnes)  738 1 193 2 216 3 283
Total des coûts au comptant par once d'or (Note 3) :        
LaRonde  (270 $) (298 $) (21 $) 69 $
Goldex   411 $ 288 $ 408 $ 325 $
Lapa   657 $ 509 $ 629 $ 517 $
Kittila   694 $ 519 $ 736 $ 603 $
Pinos Altos   295 $ 558 $ 302 $ 451 $
Meadowbank  1 033 $ 671 $ 969 $ 664 $
Moyenne pondérée du total des coûts au comptant par once  563 $ 423 $ 553 $ 445 $

Note 1
La marge brute d'exploitation minière est calculée en soustrayant le total des coûts de production associés à une mine du total des produits d'exploitation de tous les métaux produits par cette mine.

Note 2
Creston Mascota,à Pinos Altos,a atteint la production commerciale le 1er mars 2011. Toutes les onces de la production payable correspondent à la production postcommerciale puisqu'elles ont été vendues après le 1er mars 2011.

Note 3
Le total des coûts décaissés par once d'or est calculé après déduction des crédits au titre de l'argent, du cuivre, du zinc et des autres sous-produits. La moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once est fondée sur les onces de production commerciale. Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour un rapprochement des coûts de production, voir la note 1 des états financiers. Veuillez également consulter la rubrique « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
BILANS CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
  Au
30 septembre
2011
Au
31 décembre
2010
ACTIF    
Actif à court terme    
  Trésorerie et équivalents de trésorerie  116 670 $ 104 645 $
  Comptes clients  83 095 112 949
  Stocks :    
    Stocks de minerai  52 277 67 764
    Concentrés  77 969 50 332
    Fournitures  206 096 149 647
  Autres actifs à court terme  261 427 188 885
Total de l'actif à court terme  797 534 674 222
     
Autres actifs  52 604 61 502
Écart d'acquisition  200 064 200 064
Immobilisations de production et mise en valeur de mines  4 493 849 4 564 563
  5 544 051 $ 5 500 351 $
PASSIF ET CAPITAUX PROPRES    
Passif à court terme    
  Créditeurs et charges à payer  237 076 $ 170 967 $
  Dividendes à verser  26 929 108 009
  Intérêts à payer  19 855 9 743
  Impôts sur les bénéfices à payer  9 927 14 450
  Juste valeur des instruments financiers dérivés  17 308 142
     
Total du passif à court terme  311 095 303 311
     
Dette à long terme  650 000 650 000
     
Provision pour restauration des lieux et autres passifs  183 120 145 536
     
Passifs d'impôts futurs et d'impôts miniers  677 072 736 054
     
Capitaux propres    
Actions ordinaires    
  Autorisées — nombre illimité    
  Émises — 169 428 365 (au 31 décembre 2010 — 168 763 496)  3 117 067 3 078 217
Options sur actions  110 127 78 554
Bons de souscription  24 858 24 858
Surplus d'apport  15 164 15 166
Bénéfices non répartis  472 740 440 265
Cumul des autres éléments du résultat étendu   (17 192) 28 390
     
Total des capitaux propres  3 722 764 3 665 450
  5 544 051 $ 5 500 351 $

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
ÉTAT CONSOLIDÉ DES RÉSULTATS
(en milliers de dollars américains, sauf les nombres d'actions et les montants par action, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
  Trimestres clos les
30 septembre
Neuf mois clos les
30 septembre
  2011 2010 2011 2010
PRODUITS        
Produits d'exploitation tirés des activités minières 520 537 $ 398 478 $ 1 366 296 $ 983 517 $
Intérêts créditeurs et produits divers  (1 724) 66 868 632 74 183
Gain (perte) réalisé(e) sur la vente et la dépréciation de titres disponibles à la vente (3 402) 7 839 1 412 8 185
  515 411 473 185 1 368 340 1 065 885
         
COÛTS ET CHARGES        
Production  237 190 196 674 648 511 481 474
Exploration et expansion de l'entreprise  9 610 19 491 43 877 39 950
Amortissement  67 104 48 145 188 268 122 651
Perte liée à la mine Goldex  298 183 - 298 183 -
Frais d'administration  20 410 19 925 79 684 71 595
Taxe sur le capital provinciale  - (6 934) - (6 779)
Intérêts  14 918 14 722 42 915 34 535
(Gain) perte de change  (21 420) 17 685 (4 642) 9 159
Bénéfice (perte) avant impôts sur les bénéfices, impôts miniers et impôt fédéral  (110 584) 163 477 71 544 313 300
Charge (recouvrement) d'impôts sur les bénéfices et d'impôts miniers  (28 970) 42 016 39 069 69 147
         
Bénéfice net (perte nette) pour la période  (81 614) $ 121 461 $ 32 475 $ 244 153 $
Résultat net par action — de base  (0,48) $ 0,73 $ 0,19 $ 1,52 $
Résultat net par action — dilué  (0,47) $ 0,71 $ 0,19 $ 1,49 $
         
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation (en milliers)        
De base  169 238 167 461 169 055 160 353
Dilué  172 654 170 679 172 646 163 342

MINES AGNICO-EAGLE LIMITÉE
FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars américains, selon les PCGR des États-Unis)
(non audité)
  Trimestres clos les
30 septembre
Neuf mois clos les
30 septembre
  2011 2010 2011 2010
Activités d'exploitation        
Bénéfice net (perte nette) de la période  (81 614) $ 121 461 $ 32 475 $ 244 153 $
Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :        
  Amortissement  67 104 48 145 188 268 122 651
  Impôts futurs et impôts miniers  (73 348) 33 176 (47 434) 46 702
  (Gain) perte réalisé(e) sur la vente et la dépréciation de titres disponibles à la vente et d'instruments financiers dérivés  6 062 (5 407) (900) (9 582)
  Reprise d'un gain évalué à la valeur de marché - Comaplex  - (64 508) - (64 508)
  Perte liée à la mine Goldex   298 183 - 298 183 -
  Amortissement des charges reportées et d'autres frais  (2 862) 38 011 51 576 62 892
Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement        
  Comptes clients  (18 274) (18 459) 29 854 9 757
  Impôts sur les bénéfices à payer  6 971 (14 443) (5 536) 252
  Stocks  (12 631) (30 303) (66 893) (71 912)
  Autres actifs à court terme  (19 251) (5 179) (24 310) (25 964)
  Intérêts à payer  10 047 9 692 10 112 17 915
  Créditeurs et charges à payer  17 183 44 643 66 039 60 538
Flux de trésorerie d'exploitation  197 570 156 829 531 434 $ 392 894
         
Activités d'investissement        
Acquisitions d'immobilisations de production et mise en valeur de mines  (164 003) (174 058) (375 254) (403 638)
Acquisitions, investissements et autres  (83 533) 12 205 (81 488) 7 296
Flux de trésorerie d'investissement  (247 536) (161 853) (456 742) (396 342)
         
Activités de financement        
Dividendes versés  (23 571) - (72 704) (26 830)
Remboursement d'obligations liées à des contrats de location-acquisition et autres  (2 564) (2 664) (9 803) (12 776)
Produit de la dette à long terme  125 000 70 000 205 000 1 271 000
Remboursement de la dette à long terme  (75 000) (90 000) (205 000) (1 271 000)
Opérations de cession-bail   - 3 856 - 6 861
Coûts de financement de la facilité de crédit  (2 494) (187) (2 494) (12 675)
Produit de l'émission d'actions ordinaires  7 735 19 526 23 085 33 883
Flux de trésorerie de financement  29 106 531 (61 916) (11 537)
         
Incidence des variations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie  (1 429) (177) (751) (492)
         
Augmentation (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie au cours de la période  (22 289) (4 670) 12 025 (15 477)
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période  138 959 152 786 104 645 163 593
         
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période  116 670 $ 148 116 $ 116 670 $ 148 116 $
Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie :        
Intérêts versés au cours de la période  5 439 $ 3 534 $ 31 743 $ 16 964 $
Impôts sur les bénéfices, impôts miniers et impôt et taxe sur le capital payés au cours de la période  39 720 $ 16 028 $ 89 476 $ 17 525 $

Note 1 Les tableaux suivants présentent, pour chaque mine, le rapprochement du total des coûts décaissés par once d'or produite et des coûts relatifs aux sites miniers par tonne, d'une part et les coûts de production indiqués dans les états financiers consolidés intermédiaires, d'autre part.

Total des coûts au comptant par once d'or par mine        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Total des coûts de production d'après les états des résultats consolidés  237 190 $ 196 674 $ 648 511 $ 481 474 $
         
Attribuable à LaRonde 55 125 47 320 157 467 139 407
Attribuable à Goldex 15 029 14 518 49 260 44 787
Attribuable à Lapa 17 681 14 298 51 765 48 507
Attribuable à Kittila 27 414 24 387 81 875 65 505
Attribuable à Pinos Altos 40 081 28 701 109 073 61 087
Attribuable à Meadowbank 81 860 67 450 199 071 122 181
Total  237 190 $ 196 674 $ 648 511 $ 481 474 $
         
LaRonde        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production  55 125 $ 47 320 $ 157 467 $ 139 407 $
Rajustements :        
  Produits tirés des sous-produits  (61 206) (56 911) (159 701) (132 779)
  Rajustements des stocksi  (637) (1 352) 2 816 2 915
  Provision hors trésorerie pour restauration  (1 132) (334) (2 516) (1 006)
Coûts d'exploitation au comptant  (7 850 $) (11 277 $) (1 934 $) 8 537 $
Production d'or (en onces)  29 069 37 832 93 487 124 401
Total des coûts au comptant (par once)iii  (270 $) (298 $) (21 $) 69 $
         
Goldex        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production  15 029 $ 14 518 $ 49 260 $ 44 787 $
Rajustements :        
  Produits tirés des sous-produits  (68) (7) 126 (22)
  Rajustements des stocksi  1 591 155 58 1 266
  Provision hors trésorerie pour restauration  (24) (54) (137) (162)
Coûts d'exploitation au comptant  16 528 $ 14 612 $ 49 307 $ 45 869 $
Production d'or (en onces)  40 224 50 672 120 722 141 275
Total des coûts au comptant (par once)iii  411 $ 288 $ 408 $ 325 $
         
Lapa        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production  17 681 $ 14 298 $ 51 765 $ 48 507 $
Rajustements :        
  Produits tirés des sous-produits  91 (11) 314 (38)
  Rajustements des stocksi  556 (189) 348 (2 853)
  Provision hors trésorerie pour restauration  (6) (14) (36) (43)
Coûts d'exploitation au comptant  18 322 $ 14 084 $ 52 391 $ 45 573 $
Production d'or (en onces)  27 881 27 688 83 347 88 168
Total des coûts au comptant (par once)iii  657 $ 509 $ 629 $ 517 $
         
Kittila        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production  27 414 $ 24 387 $ 81 875 $ 65 505 $
Rajustements :        
  Produits tirés des sous-produits 22 (50) 114 (80)
  Rajustements des stocksi  (696) (3 323) 1 381 (7 026)
  Provision hors trésorerie pour restauration  (35) (93) (140) (257)
  Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)ii  (375) - (3 018) -
Coûts d'exploitation au comptant  26 330 $ 20 921 $ 80 212 $ 58 142 $
Production d'or (en onces)  37 924 40 344 109 052 96 484
Total des coûts au comptant (par once)iii  694 $ 519 $ 736 $ 603 $
         
Pinos Altos (y compris Creston Mascota)        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production  40 081 $ 28 701 $ 109 073 $ 61 087 $
Rajustements :        
  Produits tirés des sous-produits  (16 105) (6 426) (47 094) (14 998)
  Rajustements des stocksi  (2 339) 2 252 3 650 2 629
  Provision hors trésorerie pour restauration  (356) (214) (986) (643)
  Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)ii  (5 698) (4 650) (18 788) (6 936)
Coûts d'exploitation au comptant  15 583 $ 19 663 $ 45 855 $ 41 139 $
Production d'or (en onces)  52 739 35 248 151 806 91 141
Total des coûts au comptant (par once)iii  295 $ 558 $ 302 $ 451 $
         
Meadowbank        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production  81 860 $ 67 450 $ 199 071 $ 122 181 $
Rajustements :        
  Produits tirés des sous-produits (420) (334) (1 264) (592)
  Rajustements des stocksi  2 905 (3 526) 5 591 7 965
  Provision hors trésorerie pour restauration  (426) (384) (1 265) (878)
  Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)ii  (3 190) (512) (9 140) (3 478)
Coûts d'exploitation au comptant  80 729 $ 62 694 $ 192 993 $ 125 198 $
Production d'or (en onces)  78 141 93 395 199 254 188 586
Total des coûts au comptant (par once)iii  1 033 $ 671 $ 969 $ 664 $
           
           
Coûts des sites miniers par tonne        
LaRonde        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production 55 125 $ 47 320 $ 157 467 $ 139 407 $
Rajustements :        

Rajustements des stocksiv 
(289) (1 352) 2 173 2 915
Provision hors trésorerie pour restauration  (1 132) (334) (2 516) (1 006)
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ US)  53 704 $ 45 634 $ 157 124 $ 141 316 $
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)  52 969 $ 46 592 $ 153 585 $ 145 432 $
Tonnes de minerai broyées (en milliers de tonnes) 600 632 1 784 1 956
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)v 88 $ 74 $ 86 $ 74 $
         
Goldex        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production 15 029 $ 14 518 $ 49 260 $ 44 787 $
Rajustements :        
Rajustements des stocksiv  1 610 155 429 1 266
Provision hors trésorerie pour restauration  (24) (54) (137) (162)
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ US)  16 615 $ 14 619 $ 49 552 $ 45 891 $
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)  16 320 $ 15 178 $ 48 305 $ 47 379 $
Tonnes de minerai broyées (en milliers de tonnes) 756 726 2 240 2 060
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)v 22 $ 21 $ 22 $ 23 $
Lapa        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production 17 681 $ 14 298 $ 51 765 $ 48 508 $
Rajustements :        

Rajustements des stocksiv 
645 (189) 677 (2 853)
Provision hors trésorerie pour restauration  (6) (14) (36) (43)
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ US)  18 320 $ 14 095 $ 52 406 $ 45 611 $
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)  18 322 $ 15 131 $ 51 251 $ 47 000 $
Tonnes de minerai broyées (en milliers de tonnes) 171 145 473 412
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)v 107 $ 105 $ 108 $ 114 $
Kittila        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production 27 414 $ 24 387 $ 81 875 $ 65 505 $
Rajustements :        

Rajustements des stocksiv 
(696) (3 323) 1 381 (7 026)
Provision hors trésorerie pour restauration (35) (93) (140) (257)
Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)ii (375) - (3 018) -
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ US)  26 308 $ 20 971 $ 80 098 $ 58 222 $
Coûts d'exploitation des sites miniers (€)  19 329 € 16 402 € 57 434 € 44 428 €
Tonnes de minerai broyées (en milliers de tonnes) 294 282 789 719
Coûts des sites miniers par tonne (€)v 66 € 58 € 73 € 62 €
Pinos Altos (y compris Creston Mascota)        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production 40 081 $ 28 701 $ 109 073 $ 61 087 $
Rajustements :        

Rajustements des stocksiv 
(3 348) 2 252 1 535 2 629
Provision hors trésorerie pour restauration  (356) (214) (986) (643)
Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)ii (5 698) (4 650) (18 788) (6 936)
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ US)  30 679 $ 26 089 $ 90 834 $ 56 137 $
Tonnes de minerai broyées (en milliers de tonnes) 1 159 616 3 306 1 620
Coûts des sites miniers par tonne ($ US)v 27 $ 42 $ 28 $ 35 $
Meadowbank        
(en milliers de dollars, sauf indication contraire) Trimestre clos le
30 septembre
2011
Trimestre clos le
30 septembre
2010
Neuf mois clos le
30 septembre
2011
Neuf mois clos le
30 septembre
2010
Coûts de production 81 860 $ 67 450 $ 199 071 $ 122 181 $
Rajustements :        

Rajustements des stocksiv 
3 061 (3 526) 7 026 7 965
Provision hors trésorerie pour restauration  (426) (384) (1 265) (878)
Coûts de décapage (capitalisés ou passés en charges)ii (3 190) (512) (9 140) (3 479)
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ US)  81 305 $ 63 028 $ 195 692 $ 125 789 $
Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)  80 333 $ 65 064 $ 192 514 $ 130 050 $
Tonnes de minerai broyées (en milliers de tonnes) 866 636 2 162 1 370
Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)v 93 $ 102 $ 89 $ 95 $

(i)      En vertu de la méthode comptable de la société relative à la comptabilisation des produits, les produits d'exploitation tirés des concentrés sont comptabilisés lorsque le titre de propriété est cédé. Comme le total des coûts décaissés par once est calculé en fonction de la production, ces rajustements des stocks représentent les marges sur ventes liées à la partie de la production de concentrés pour laquelle les produits d'exploitation n'ont pas été comptabilisés au cours de la période.
(ii)      La société a décidé de comptabiliser le total des coûts décaissés par once au moyen de la méthode la plus courante du secteur qui consiste à reporter certains frais de décapage pouvant être attribués à la production future. Cette méthode est conforme à la norme relative aux coûts de production de l'Institut de l'or. L'objectif de l'ajustement des coûts de décapage est d'améliorer la comparabilité des coûts décaissés par la société avec ceux de la majorité des pairs de la société au sein du secteur minier. Les coûts décaissés de la période précédente ont été rajustés en conséquence également.
(iii)      Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. La société est d'avis que cette mesure généralement acceptée par le secteur permet d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et utile pour comparer les coûts d'un exercice à l'autre. Comme le montre le tableau ci-dessus, cette mesure est calculée en rajustant les coûts de production, qui figurent dans les états des résultats et du résultat étendu consolidés, pour les produits d'exploitation nets tirés des sous-produits, les redevances, les rajustements des stocks et les provisions pour mise hors service d'immobilisations. Cette mesure vise à fournir aux investisseurs des renseignements sur la capacité des activités minières de la société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise cette mesure pour suivre le rendement des exploitations minières de la société. Étant donné que les cours du marché de l'or sont cotés par once, l'utilisation de cette mesure permet à la direction d'évaluer les capacités de la mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or. La direction est consciente que cette mesure du rendement par once peut être soumise aux fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change. La direction neutralise la limite inhérente à cette mesure en l'utilisant avec la mesure des coûts des sites miniers par tonne (analysée ci-après) ainsi qu'avec d'autres données préparées selon les PCGR des États-Unis. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.
(iv)      Les rajustement de stocks reflètent les coûts de production liés aux concentrés invendus.
(v)      Les coûts des sites miniers par tonne ne sont pas une mesure reconnue selon les PCGR des États-Unis, et ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. Comme le montre le tableau ci-dessus, cette mesure est calculée en rajustant les coûts de production, qui figurent dans les états des résultats et du résultat étendu consolidés pour les stocks et les provisions pour mise hors service d'immobilisations et, par la suite, en divisant ceux-ci par le nombre de tonnes traitées par le broyeur. Étant donné que les données sur le total des coûts décaissés peuvent être soumises aux fluctuations des prix des sous-produits métalliques et des taux de change, la direction croit que les coûts des sites miniers par tonne fournissent des renseignements supplémentaires sur le rendement des activités minières et lui permettent de surveiller les coûts d'exploitation de façon plus constante, puisque la mesure par tonne élimine la variabilité des coûts associée aux divers niveaux de production. La direction utilise aussi cette mesure pour déterminer la rentabilité des blocs d'exploitation. Comme chaque bloc d'exploitation est évalué en fonction de la valeur de réalisation nette de chaque tonne extraite, les produits d'exploitation estimatifs par tonne doivent être supérieurs au coût des sites miniers par tonne pour que le bloc d'exploitation soit rentable. La direction est consciente que cette mesure par tonne peut subir l'incidence des fluctuations de la production et, par conséquent, elle utilise cette mesure comme outil d'évaluation avec les coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis. Cette mesure complète les renseignements sur les coûts de production préparés selon les PCGR des États-Unis et permet aux investisseurs de faire la distinction entre les variations des coûts de production découlant des fluctuations de la production et les variations du rendement d'exploitation.

Mise en garde concernant certaines mesures du rendement
Le présent communiqué contient certaines mesures, notamment le « total des coûts décaissés par once » et les « coûts relatifs aux sites miniers par tonne », qui ne constituent pas des mesures reconnues selon les PCGR des États-Unis. Ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs d'or. La société est d'avis que ces mesures sectorielles généralement reconnues constituent des indicateurs du rendement de l'exploitation réalistes et sont utiles pour comparer les résultats d'un exercice à l'autre. Toutefois, ces deux mesures non conformes aux PCGR doivent être prises en compte conjointement avec d'autres données établies selon les PCGR des États-Unis et, si elles sont prises isolément, elles ne correspondent pas nécessairement aux mesures des frais d'exploitation et des flux de trésorerie établies selon les PCGR des États-Unis. Un rapprochement des mesures de la société concernant le total des coûts décaissés par once et les coûts relatifs aux sites miniers par tonne avec les mesures financières les plus directement comparables, calculées et présentées conformément aux PCGR des États-Unis, qui sont utilisées dans les résultats d'exploitation antérieurs de la société, est fourni à la note 1 des états financiers ci-inclus pour la période terminée le 31 décembre 2010.

Le contenu du présent communiqué a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Marc Legault, P.Eng., vice-président, Développement de projet, qui a également révisé le présent communiqué.

Énoncés prospectifs
Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 27 juillet 2011. Certains des énoncés de ce communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis et des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », « planifier » et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, la durée de vie des mines, les estimations de production, les délais prévus pour les études de délimitation et autres, les méthodes qui seront utilisées pour extraire ou traiter le minerai, les taux de récupération, la capacité du broyeur et les dépenses d'exploration et en immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquels ces projections sont fondées; l'objectif de la société visant l'augmentation de ses réserves et ressources minérales, ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploration et d'exploitation de la société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent les opinions de la société en date du présent communiqué et sont associés à certains risques, incertitudes et hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico-Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont par nature assujettis à d'importants impondérables et à d'importantes incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico-Eagle qui pourraient se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de défectuosités du matériel, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacun des projets de croissance et de mine d'Agnico-Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico-Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico-Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico-Eagle; les estimations actuelles d'Agnico-Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération du minerai s'avéreront exactes; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la société de même qu'aux autres rapports déposés par la société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). À moins que la loi ne l'exige, la société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, la société tient à aviser les lecteurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. Certains des énoncés qui précèdent, principalement ceux liés aux projets, reposent sur les opinions préliminaires de la société au sujet notamment de la teneur, du tonnage, du traitement, de la récupération, des méthodes d'extraction, des dépenses en immobilisations, du total des coûts décaissés, des coûts relatifs aux sites miniers et de l'emplacement des infrastructures de surface. Les résultats réels et les décisions finales pourraient être très différents de ceux actuellement anticipés.

Investisseurs américains 
Le présent communiqué ne constitue pas une offre d'achat ou de vente ni une sollicitation d'offre de vente ou d'achat d'actions de Grayd ou d'Agnico-Eagle à quelque personne que ce soit résidant aux États-Unis, dans ses possessions et dans d'autres territoires soumis à leur juridiction, ni pour le compte ou au profit d'une personne des États-Unis (tel que le définit le Règlement S de la Securities Act of 1933 des États-Unis, dans sa version modifiée). Le 13 octobre 2011, Agnico-Eagle a déposé auprès de la SEC une déclaration d'enregistrement sur formulaire F-80, laquelle inclut l'offre et la note d'information, ainsi que d'autres documents relatifs à l'offre, et le 21 octobre 2011, Agnico-Eagle a déposé auprès de la SEC, une modification sur formulaire F-80 incluant l'avis de changement et de modification à l'offre. LES INVESTISSEURS ET LES PORTEURS DE TITRES SONT PRIÉS DE LIRE LES DOCUMENTS D'INFORMATION QU'AGNICO-EAGLE DÉPOSE DE TEMPS À AUTRE AUPRÈS DE LA SEC CONCERNANT LA TRANSACTION PROPOSÉE CAR ILS RENFERMENT DES RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS. L'offre et la notice d'information ainsi que l'avis de changement ont été envoyés aux actionnaires de Grayd. Les investisseurs peuvent également obtenir un exemplaire gratuit des documents de l'offre déposés par Agnico-Eagle de temps à autre auprès de la SEC par l'intermédiaire du site Web de la SEC à l'adresse www.sec.gov. LES INVESTISSEURS ET LES PORTEURS DE TITRES DEVRAIENT LIRE ATTENTIVEMENT LES DOCUMENTS DE L'OFFRE AVANT DE PRENDRE UNE DÉCISION CONCERNANT L'OFFRE.


1 Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour un rapprochement des coûts de production, voir la note 1 des états financiers. Veuillez également consulter la rubrique « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».
2 La production payable désigne la quantité de minéraux produite au cours d'une période, qui est contenue dans les produits qui sont vendus par la société, que ces produits soient expédiés pendant la période ou qu'ils soient détenus dans les stocks à la fin de la période.
3 Les coûts relatifs aux sites miniers par tonne est une mesure non conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure et des coûts de production, tels qu'ils sont présentés dans les états financiers, veuillez consulter la note 1 des états financiers à la fin du présent communiqué.

 

 

SOURCE Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements :

Relations avec les
investisseurs
416-947-1212

Profil de l'entreprise

Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.