AGNICO-EAGLE ANNONCE L'EXPANSION DE LA MINÉRALISATION À KITTILA, À GOLDEX ET À MELIADINE

Symbole boursier : AEM (NYSE, TSX)

(Tous les montants sont en dollars américains, sauf indication contraire)

TORONTO, le 28 avril /CNW/ - Mines Agnico-Eagle Limitée (« Agnico-Eagle » ou la « Société ») est heureuse de présenter un compte rendu de son programme d'exploration de 2011 à ce jour, de même que ses plans d'exploration pour le reste de 2011.

Le programme d'exploration de 145 M$, le plus ambitieux jamais entrepris par la Société, prévoira près de 400 km de forages effectués au moyen de quelque 40 appareils. Ce montant en dollars comprend un important programme d'infrastructure d'exploration de 27 M$ à Meliadine.

Durant le premier trimestre de 2011, d'importants prolongements de minéralisation aurifère à Kittila, à Goldex et à Meliadine ont été découverts. À Kittila, la minéralisation a été prolongée en profondeur et au nord de la zone Roura. À Goldex, selon les plus récents forages en profondeur, la minéralisation de la zone D continue bien au-delà de l'enveloppe de ressources actuelle sur de larges épaisseurs, et les teneurs sont semblables aux teneurs de réserves existantes. À Meliadine, les forages se sont poursuivis dans le but de réaliser des forages intercalaires dans la zone Wesmeg et de la prolonger vers l'ouest.

Le programme d'exploration de cette année est en voie d'atteindre l'objectif de 2011, soit plus de 22 millions d'onces de réserves d'or, ce qui représente une croissance interne d'au moins 8 %, déduction faite de la production.

Quelques faits saillants du programme d'exploration de 2011 :

  • Découverte de la minéralisation à teneur élevée la plus profonde à ce jour à Kittila - Le trou ROU-10-037 présentait une teneur de 9,5 grammes par tonne (« g/t ») d'or sur 6,0 m de largeur réelle à 1 200 m sous la surface, environ 150 m sous l'enveloppe de réserves actuelle.
  • La zone D de Goldex s'étend considérablement - Le trou 76-014 a recoupé 192 m (longueur de la carotte) titrant 2,2 g/t d'or environ 150 m sous les ressources actuelles de la zone D. Une nouvelle rampe d'exploration pour la zone D accélérera la délimitation de ce gisement en expansion.
  • Développement de l'enveloppe minéralisée dans la zone Wesmeg à Meliadine - Les directions Nord et Sud de Wesmeg indiquent un potentiel de puits à ciel ouvert satellite. Le trou M-11-1014 a produit 8,2 g/t d'or sur 5,4 m.
  • Points d'intersection à teneur élevée en profondeur et vers l'est du corps minéralisé à Lapa : le but est de prolonger la durée de vie de la mine.

« Ces derniers résultats d'exploration montrent que plusieurs de nos gisements aurifères s'étendent au-delà de la ressource minérale actuellement connue et indiquent un potentiel de croissance additionnelle de nos nouvelles mines », a affirmé Sean Boyd, vice-président du conseil et chef de la direction. « Ces résultats appuient également la prochaine phase de notre programme visant à créer de la valeur pour nos mines par l'accélération de l'aménagement d'infrastructures souterraines afin que nous puissions délimiter nos gisements aurifères en expansion plus rapidement », a ajouté M. Boyd.

Kittila - Prolongements en profondeur révélés sous la zone Roura

La mine Kittila, propriété exclusive de la Société dans le nord de la Finlande, est entrée en production commerciale en mai 2009. Les réserves aurifères prouvées et probables totalisent environ 4,9 millions d'onces provenant de 32,7 millions de tonnes de minerai titrant 4,6 g/t.

Depuis que Agnico-Eagle a acheté la propriété Kittila en 2005, la quantité d'or totale dans l'enveloppe des réserves et des ressources a augmenté considérablement. Un montant d'environ 16 M$ est prévu au budget pour explorer la propriété en 2011 dans une perspective d'expansion additionnelle.

À la fin mars, quelque 4 000 m de forages de conversion et 10 500 m de forages d'exploration avaient été réalisés à la mine Kittila en 2011. Le programme sera accéléré grâce à l'ajout d'une rampe d'exploration de 2 400 mètres devant être construite sur une période de trois ans, de la zone Suuri à la zone Roura, de 500 m à 800 m de profondeur. Cette rampe améliorera l'accès aux fins de forages en profondeur dans les zones Suuri, Roura et Rimpi. La construction a démarré au début d'avril, et les forages réalisés depuis la rampe devraient commencer plus tard cette année.

Les forages continuent de recouper la minéralisation de la zone Roura à une profondeur de 850 m à 1 250 m. Les découvertes aurifères en cours dans les zones Roura (en direction nord, vers l'étiquette « A » de la coupe longitudinale liée) et en profondeur (vers l'étiquette « B ») appuient la logique de l'étude de faisabilité actuelle portant sur un accroissement de 50 % de la capacité. L'étude devrait être examinée au quatrième trimestre de 2011.

Coupe longitudinale composée de la mine Kittila

L'inclinaison vers le nord et les récents résultats de la zone de minéralisation Roura laissent également supposer que les lentilles de Roura et de Rimpi pourraient être liées.

Des recoupements de forages sont présentés dans le tableau ci-dessous et sur la coupe longitudinale de Kittila, indiquant la nouvelle minéralisation d'or à l'extérieur de l'enveloppe des réserves/ressources actuelle.

Roura - Résultats de forages profonds

Trou de forage Lentille Objectif De (m) À (m) Largeur réelle estimative (m) Or (g/t) (non coupé)
ROU-10-035 Roura Exploration 919 928 3,8 4,78
ROU-10-036B Roura Exploration 1 149 1 162 5,9 5,97
ROU-10-036C Roura Exploration 948 961 6,8 4,10
  et Roura Exploration 1 002 1 010 4,2 5,08
ROU-10-037 Roura Exploration 1 298 1 311 6,0 9,50

Le trou de forage ROU-10-037 a recoupé la minéralisation à teneur élevée la plus profonde à ce jour, soit de 6,0 m d'une teneur de 9,5 g/t d'or à quelque 1 200 m sous la surface. Ce point d'intersection se trouve à quelque 150 m sous les ressources actuelles et reflète le potentiel élevé associé à la poursuite de l'expansion de la minéralisation d'or en profondeur.

Les trous ROU-10-035, ROU-10-036B et ROU-10-036C, qui ont recoupé la minéralisation dans la zone Roura entre 850 m et 1 065 m sous la surface, ont affiché des teneurs et des épaisseurs plus typiques. Ces trous de forage ont prolongé la minéralisation de quelque 50 m plus au nord de l'enveloppe des ressources actuelle.

À ce jour, des réserves et des ressources à Kittila ont été identifiées près de la surface le long d'une étendue longitudinale d'environ 5 km. De plus, à 1 000 m sous la surface, des réserves et des ressources ont été identifiées le long d'une étendue longitudinale d'environ 1,5 km.

Durant le reste de 2011, le programme d'exploration est censé examiner les sections adjacentes au nord et en aval-pendage de celles visées par les résultats actuels. Les résultats d'exploration du premier semestre de 2011 seront inclus dans une étude de faisabilité censée être examinée au quatrième trimestre de 2011.

Meliadine - Le programme de forage d'hiver confirme la présence du gisement Wesmeg sur deux directions

Durant le semestre suivant l'acquisition en juillet 2010 de Meliadine, la Société a converti 2,6 millions d'onces de ressources aurifères en réserves, tout en continuant d'augmenter les onces d'or contenues dans les réserves et les ressources de 34 %.

Outre les réserves d'or initiales, le projet Meliadine renferme des ressources aurifères indiquées de 8,8 millions de tonnes d'une teneur de 5,2 g/t (ou 1,5 million d'onces). Il renferme également des ressources d'or présumées de 11,8 millions de tonnes d'une teneur de 6,9 g/t (ou 2,6 millions d'onces).

Les objectifs du programme d'exploration de 65 M$ de la Société à Meliadine pour 2011 consistent à favoriser la progression du projet vers une décision de production d'ici le premier trimestre de 2013 et à vérifier les cibles le long de la propriété de 80 km de longueur. Le budget d'exploration de 2011 inclut des plans pour 70 000 m de forages d'exploration et de délimitation sur les six gisements connus de la propriété, 20 000 m de forages d'exploration régionale sur le reste de la propriété, et 5 000 m de forages de condamnation afin de repérer les emplacements optimaux pour les infrastructures.

En 2011, l'accent a d'abord été mis sur la zone Wesmeg récemment découverte. De par son emplacement, 400 m au sud de la zone Tiriganiaq principale, elle pourrait éventuellement avoir un impact important sur le projet en tant que puits à ciel ouvert satellite. L'emplacement de cette zone est montré sur la carte géologique locale liée.

Carte de la géologie locale du projet Meliadine

La ressource Wesmeg initiale renferme 1,0 million de tonnes d'une teneur de 4,45 g/t (ou 143 000 onces d'or 1) dans la catégorie des ressources présumées, au 31 décembre 2010.

Les forages réalisés jusqu'en mars ont confirmé la continuité de la zone Wesmeg et l'ont prolongée vers l'ouest. Le gisement consiste en une direction Nord et une direction Sud, chacune comportant une minéralisation de plus d'un kilomètre de longueur à ce jour. Les directions sont presque parallèles et à une distance moyenne d'environ 150 m l'une de l'autre, mais semblent converger vers l'ouest. Des épaisseurs pouvant atteindre 25 m ont été observées à ce jour.

Actuellement, la totalité des ressources de Wesmeg sont contenues dans la direction Nord à quelque 500 m de l'étendue longitudinale. Bon nombre des récents résultats de forage concernent la direction Sud, et une estimation des ressources initiale sera réalisée plus tard cette année. Les deux directions sont ouvertes en profondeur et parallèlement à la direction.

D'importants résultats compilés à la fin de mars figurent dans le tableau ci-dessous, et les points de percée des trous de forage sont indiqués sur la coupe longitudinale. Ces forages visent à accroître les ressources présumées du gisement.

Projet Meliadine - Coupe longitudinale de la zone Wesmeg

Le trou M-11-1010 a recoupé 3,9 m d'une teneur de 5,89 g/t d'or à quelque 70 m sous la surface. Le trou M-11-1013 a recoupé 6,7 m titrant 3,07 g/t d'or à environ 100 m sous la surface. Ces deux trous se trouvent dans la direction Nord et reflètent la continuité de la minéralisation à Wesmeg.

Résultats de forage importants en 2011 liés à la direction Wesmeg Nord

Trou de forage Zone Objectif De (m) À (m) Largeur réelle estimative* (m) Or (g/t) (coupé)**
M-11-1010 Tendance Wesmeg Nord Exploration 21,0 25,0 4,0 3,07
  et     115,0 118,9 3,9 5,89
M-11-1013 Tendance Wesmeg Nord Exploration 171,0 181,5 10,5 2,10
  y compris     172,3 179,0 6,7 3,07

*Largeur réelle estimée; le trou est présumé être orthogonal au filon/à l'intervalle.

** Une teneur de coupure de 23,0 g/t d'or est utilisée pour les trous au gisement Wesmeg.

Le tableau suivant présente les trous affichant une minéralisation aurifère importante dans la direction Sud. Ces trous sont censés contribuer à l'expansion des ressources de Wesmeg. Le recoupement le plus concentré correspondait au trou M-11-1014, d'une teneur de 8,17 g/t sur 5,4 m.

Résultats de forage importants en 2011 liés à la direction Wesmeg Sud

Trou de forage Zone Objectif De (m) À (m) Largeur réelle estimative* (m) Or (g/t) (coupé)**
M-11-1004 Tendance Wesmeg Sud Exploration 37,5 51,0 13,5 4,78
y compris     44,0 50,0 6,0 6,54
M-11-1008 Tendance Wesmeg Sud Exploration 35,0 38,0 3,0 2,20
M-11-1014 Tendance Wesmeg Sud Exploration 132,6 138,0 5,4 8,17
M-11-1021 Tendance Wesmeg Sud Exploration 100,0 109,0 9,0 3,21
  y compris     105,0 109,0 4,0 3,79
             
  et     203,0 207,2 4,2 5,84

*Largeur réelle estimée; le trou est présumé être orthogonal au filon/à l'intervalle.

** Une teneur de coupure de 23,0 g/t d'or est utilisée pour les trous au gisement Wesmeg.

Les résultats du programme de forage actuel mené au gisement Wesmeg et à d'autres gisements contribueront à un accroissement des réserves et des ressources minérales au projet Meliadine plus tard cette année.

Goldex - Les travaux d'exploration en profondeur laissent présager une prolongation de la durée de vie de la mine

La mine Goldex, propriété exclusive de la Société dans le nord-ouest du Québec, est entrée en activité en 2008. Les réserves d'or prouvées et probables totalisent 1,6 million d'onces provenant de 27,8 millions de tonnes titrant 1,8 g/t.

Les travaux d'exploration systématique à Goldex en 2010 ont commencé à délimiter la vaste et prometteuse zone D. Cette zone est directement en aval-pendage des opérations minières axées sur l'extraction du gisement de minerai GEZ. Les ressources initiales dans la zone D, à une profondeur de quelque 1 200 m sous la surface, sont contenues dans 14,4 millions de tonnes d'une teneur de 1,62 g/t d'or correspondant à la catégorie de ressources présumées (ou 746 000 onces d'or), au 31 décembre 2010.

Le principal objectif en 2011 pour le programme d'exploration (58 200 m) de 6 M$ est d'étendre la zone D. Les résultats seront intégrés dans une étude de délimitation de l'étendue analysant la pertinence économique d'exploiter cette zone. L'étude devrait être achevée d'ici la fin de 2011.

Le tableau ci-dessous présente quelques résultats obtenus en date de la mi-avril 2011, et les points de percée des trous de forage figurent sur la coupe longitudinale de la mine Goldex.

Résultats de forage significatifs de Goldex en 2011

Trou de forage Zone Objectif De (m) À (m) Longueur de carotte* (m) Or (g/t)
73-414 D Exploration 574,5 682,5 108,0 1,77
  y compris     574,5 628,5 54,0 2,00
76-011 D Exploration 480,0 645,0 165,0 1,64
  y compris     523,5 609,0 85,5 2,11
76-012 D Exploration 481,5 673,5 192,0 1,70
  y compris     492,0 592,5 100,5 2,03
76-013 D Exploration 511,5 751,5 240,0 2,47
  y compris     613,5 733,5 120,0 3,09
76-014 D Exploration 655,5 847,5 192,0 2,17
  y compris     655,5 753,0 97,5 3,07

*La largeur réelle ne peut être établie pour l'instant, étant donné que la géométrie de la zone D n'a pas encore été entièrement définie.

Coupe longitudinale composée de la mine Goldex

Certains des trous les plus profonds forés à ce jour sur la propriété ont recoupé des teneurs supérieures à la teneur moyenne des réserves de Goldex sur des épaisseurs importantes. À une profondeur de 1 225 m, le trou 76-013 a permis d'obtenir une longueur de carotte de 240 m titrant 2,47 g/t d'or, dont une section de 120 m à teneur plus élevée titrant 3,09 g/t d'or. Cela représente une épaisseur semblable et une teneur accrue par rapport au gisement de minerai actuellement exploité. À une profondeur de 1 350 m, à près de 150 m sous les ressources existantes, le trou 76-014 a affiché une longueur de carotte de 192 m d'une teneur de 2,17 g/t d'or, y compris 98 m titrant 3,07 g/t d'or.

Les résultats des autres trous présentés dans le tableau confirment les teneurs et les épaisseurs à l'intérieur des ressources de la zone D. Citons en exemple le trou 76-012, qui a produit une longueur de carotte de 192 m titrant 1,70 g/t d'or, dont un recoupement à teneur plus élevée de 100 m d'une teneur de 2,03 g/t d'or.

En se fondant sur les résultats positifs obtenus à ce jour, la Société a décidé d'accélérer le programme d'exploration dans la zone D en construisant une rampe d'exploration de 300 m et en réalisant 12 000 m de forages d'exploration additionnels à partir de cette rampe. En 2011, les coûts augmenteront de 2,2 M$ par rapport au budget d'exploration initial à Goldex.

L'apport de nouvelles réserves dans la zone D permettrait de prolonger la durée de vie de la mine à Goldex.

Lapa - Les zones est pourraient prolonger la durée de vie de la mine

La mine Lapa, propriété exclusive de la Société dans le nord-ouest du Québec, a démarré la production commerciale en mai 2009. Les réserves d'or prouvées et probables totalisent environ 0,7 million d'onces provenant de 2,8 millions de tonnes titrant 7,4 g/t.

Agnico-Eagle a entrepris un ambitieux programme d'exploration visant à définir de nouvelles réserves à proximité de l'infrastructure minière de Lapa actuelle, afin de prolonger la durée de vie de la mine au-delà de 2015. À cette fin, deux galeries d'exploration en direction est sont en train d'être creusées. La plus longue des deux, une galerie à rails de un kilomètre au niveau 101, servira de plate-forme pour des forages en profondeur additionnels à l'est de la mine. Elle comptera pour la majeure partie des 22 700 m de forages d'exploration prévus à Lapa en 2011. Les forages effectués depuis la galerie plus courte sans rails de 400 m de longueur au niveau 98 donneront lieu à 9 400 m de forages de conversion et d'exploration planifiés, tous ces travaux devant être achevés en 2011.

Les premiers résultats de ce programme d'exploration ont été très encourageants et ont incité Agnico-Eagle à cibler trois blocs renfermant des ressources (étiquettes « C », « D », « E » sur la coupe longitudinale ci-jointe) autour de la réserve de Lapa. D'autres forages fructueux dans ces secteurs permettront vraisemblablement de prolonger la durée de vie de la mine Lapa. Certains résultats en date de mars figurent dans le tableau ci-dessous, et les points de percée des trous de forage sont indiqués sur la coupe longitudinale de la mine Lapa.

Coupe longitudinale composée de la mine Lapa

Importants résultats de forage obtenus à Lapa en 2011

Trou de forage Zone Objectif De (m) À (m) Largeur réelle estimative (m) Or (g/t) (coupé)* Or (g/t) (non coupé)
LA-10-98-19 Contact Exploration 402,9 413,0 2,8 12,8 12,8
LA-10-98-23 Contact Conversion 154,4 158,0 2,8 23,5 27,4
LA11-98-40 Contact Exploration 205,2 211,0 2,8 13,5 13,5
LA11-98-28 Contact Exploration 135,5 138,3 2,8 8,9 8,9
LA11-98-25 Contact Conversion 130,0 133,1 2,8 15,5 15,5

* Une teneur de coupure de 135 g/t d'or est utilisée pour les trous à la mine Lapa.

Dans le secteur « E », les trous LA-10-98-19 et LA-11-98-40 affichent tous deux de fortes teneurs aurifères sous et à l'est des réserves actuelles. Par exemple, le trou LA-11-98-40 a produit 13,5 g/t d'or sur 2,8 m et affiche un potentiel d'expansion important pour le gisement de minerai.

Pinos Altos - Plusieurs zones satellites en développement en 2011

La mine Pinos Altos, propriété exclusive de la Société dans le nord du Mexique, est entrée en production commerciale en novembre 2009. Les réserves prouvées et probables, incluant le gisement de lixiviation en tas autonome de Creston Mascota, ont totalisé 3,3 millions d'onces d'or et 92,0 millions d'onces d'argent provenant de 44,2 millions de tonnes de minerai titrant 2,3 g/t d'or et 64,8 g/t d'argent.

En 2011, les travaux d'exploration à Pinos Altos se concentrent sur la partie souterraine de la zone Cerro Colorado (adjacente à la zone Santo Nino principale, vers l'ouest), les zones satellites Creston Mascota, Cubiro et Bravo, ainsi que la zone Reyna de la Plata (une zone parallèle, au nord de Santo Nino).

Les forages d'exploration continuent d'indiquer que le gisement de Creston Mascota se prolonge au sud vers les ressources de la zone Bravo. La zone Bravo est à quelque 300 m au sud-ouest du tracé du puits Creston Mascota prévu. Les forages permettront de vérifier si ces zones sont en fait reliées.

La Société envisage la mise en œuvre d'un programme d'exploration souterrain dans la zone Cubiro, au sud-ouest de Creston Mascota. La topographie accidentée a compliqué les forages en surface jusqu'à maintenant.

Reyna de la Plata, zone parallèle située à quelque 1 000 m au nord du gisement Santo Nino principal, pourrait également constituer un autre site satellite. Cette direction nord abrite également le gisement Sinter environ 2 000 m vers l'ouest. Un montant de près de 3,1 M$ est censé être consacré à l'exploration de ces zones en 2011.

Les résultats de forage du programme d'exploration à Pinos Altos seront accessibles plus tard cette année.

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle est un producteur d'or canadien établi de longue date qui compte des exploitations minières au Canada, en Finlande et au Mexique et qui exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La Société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme, et elle maintient sa stratégie permettant aux actionnaires de profiter davantage du cours de l'or. La Société verse un dividende en espèces depuis 29 années d'affilée. www.agnico-eagle.com

Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales (au 31 décembre 2010)

 
Catégorie et exploitation
Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Au
(milliers oz)
Tonnes
(milliers)
Réverves minérales prouvées
Goldex (souterraine) 1,87         890 14 804
  Kittila (à ciel ouvert) 4,19         53 395
  Kittila (souterraine) 6,00         2 8
Kittila - total des réserves prouvées 4,23         55 403
Lapa (souterraine) 7,24         261 1 122
LaRonde (souterraine) 2,36 55,17 0,26 2,78 0,32 366 4 838
Meadowbank (à ciel ouvert) 3,13         85 839
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,89 13,26       31 1 078
Pinos Altos (souterraine) 2,52 78,68       144 1 786
Pinos Altos - total des réserves prouvées 1,90 54,06       175 2 864
Sous-total des réserves minérales prouvées 2,29         1 832 24 869
 
Réserves minérales probables
Goldex (souterraine) 1,62         676 12 990
  Kittila (à ciel ouvert) 5,28         281 1 657
  Kittila (souterraine) 4,61         4 544 30 672
Kittila - total des réserves probables 4,64         4 826 32 329
Lapa (souterraine) 7,56         416 1 709
LaRonde (souterraine) 4,63 23,99 0,28 0,90 0,07 4 452 29 892
Meadowbank (à ciel ouvert) 3,18         3 402 33 259
  Meliadine (à ciel ouvert) 6,91         953 4 287
  Meliadine (souterraine) 9,89         1 647 5 180
Meliadine - total des réserves probables 8,54         2 600 9 467
  Pinos Altos (à ciel ouvert) 1,98 45,34       1 083 16 987
  Pinos Altos (souterraine) 2,58 79,64       2 013 24 311
Pinos Altos - total des réserves probables 2,33 65,53       3 096 41 298
Sous-total - réserves minérales probables 3,76          19 467  160 944
Total - réserves minérales prouvées et probables 3,57          21 299  185 813

 
Catégorie et exploitation
Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Tonnes
(milliers)
Ressources minérales indiquées            
Bousquet (souterraine) 5,63         1 704
Ellison (souterraine) 5,68         415
Goldex (souterraine) 1,77         8 273
Kittila (souterraine) 2,41         15 348
Lapa (souterraine) 4,10         1 770
LaRonde (souterraine) 1,89 23,96 0,12 1,36 0,13 6 933
  Meadowbank (à ciel ouvert) 1,40         23 441
  Meadowbank (souterraine) 4,39         2 318
Meadowbank - total des ressources indiquées 1,67         25 759
  Meliadine (à ciel ouvert) 5,25         1 968
  Meliadine (souterraine) 5,20         6 839
Meliadine - total des ressources indiquées 5,21         8 807
  Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,88 12,42       15 832
  Pinos Altos (souterraine) 1,25 35,76       9 789
Pinos Altos - total des ressources indiquées 1,02 21,34       25 621
Swanson (à ciel ouvert) 1,93         504
Total des ressources indiquées 2,10          95 135
 

Catégorie et exploitation
Au
(g/t)
Ag
(g/t)
Cu
(%)
Zn
(%)
Pb
(%)
Tonnes
(milliers)
Ressources minérales présumées            
  Bousquet (à ciel ouvert) 1,87         18 798
  Bousquet (souterraine) 7,45         1 667
Bousquet - total des ressources présumées 2,32         20 464
Ellison (souterraine) 5,81         786
Goldex (souterraine) 1,67         25 813
  Kittila (à ciel ouvert) 3,71         362
  Kittila (souterraine) 2,44         7 958
Kittila - total des ressources présumées 2,50         8 320
Kuotko, Finlande (à ciel ouvert) 3,24         1 116
Kylmäkangas, Finlande (souterraine) 4,07         1 924
Lapa (souterraine) 8,27         454
LaRonde (souterraine) 3,72 12,24 0,27 0,48 0,05 11 526
  Meadowbank (à ciel ouvert) 1,85         9 393
  Meadowbank (souterraine) 5,62         824
Meadowbank - total des ressources présumées 2,15         10 218
  Meliadine (à ciel ouvert) 4,86         2 388
  Meliadine (souterraine) 7,47         9 446
Meliadine - total des ressources présumées 6,94         11 834
  Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,87 17,34       21 913
  Pinos Altos (souterraine) 2,38 59,24       3 744
Pinos Altos - total des ressources présumées 1,09 23,46       25 657
Total des ressources présumées 2,59          118 111

Les tonnages et les quantités de métaux présentés dans ce tableau ont été arrondis au millier le plus près. Les réserves ne constituent pas un sous-ensemble des ressources. Aucune estimation des ressources mesurées n'a été faite.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 28 avril 2011. Certains des énoncés de ce communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis et des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », « planifier », les verbes au futur et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, la durée de vie des mines, la date estimative du démarrage de la production, les délais prévus pour les études de délimitation entre autres, les taux de récupération, la capacité du broyeur et les dépenses d'exploration et en immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquels ces projections sont fondées; l'objectif de la Société visant l'augmentation de ses réserves et ressources minérales, ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploration et d'exploitation de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent les opinions de la Société en date du présent communiqué et sont associés à certains risques, incertitudes et hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico-Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont par nature assujettis à d'importants impondérables et à d'importantes incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico-Eagle qui peuvent se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacune des mines et à chacun des projets de croissance d'Agnico-Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico-Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront environ aux niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico-Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction et le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico-Eagle; les estimations actuelles d'Agnico-Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération des métaux s'avéreront exactes; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la Société de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). Sauf exigence contraire de la loi, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, il est conseillé aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Certains des énoncés qui précèdent, principalement ceux liés aux projets, reposent sur les opinions préliminaires de la Société au sujet notamment de la teneur, du tonnage, du traitement, de la récupération, des méthodes d'extraction, des dépenses en immobilisations, du total des coûts décaissés, des coûts relatifs aux sites miniers et de l'emplacement des infrastructures de surface. Les résultats réels et les décisions finales pourraient être très différents de ceux actuellement anticipés.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du mot « ressources »

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources mesurées et indiquées

Dans le présent communiqué, on emploie les termes « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'un gisement minéral classé dans l'une ou l'autre de ces catégories sera converti en réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources présumées

Dans le présent communiqué de presse, on emploie également le terme « ressources présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que reconnu et exigé par les organismes canadiens de réglementation, ce terme n'est pas reconnu par la SEC des États-Unis. Les « ressources présumées » comportent une grande part d'incertitude quant à leur existence et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou que l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource présumée existe, ou qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Données scientifiques et techniques

La Société Mines Agnico-Eagle Limitée communique ces estimations de ressources et de réserves minérales conformément aux lignes directrices de l'ICM relatives à l'estimation, à la classification et à la divulgation des ressources et des réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis. La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. Agnico-Eagle utilise dans le présent communiqué certaines expressions, comme « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées », que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle. Les investisseurs des États-Unis sont priés de lire attentivement le formulaire 20-F de la Société, qu'ils peuvent se procurer en s'adressant à Agnico-Eagle ou en consultant le site Web de la SEC à l'adresse http://sec.gov/edgar.shtml. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d'un concours bancaire » est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves en vertu de l'industry Guide 7 de la SEC.

Ces estimations ont été calculées en fonction des prix des métaux et des taux de change moyens des trois dernières années, conformément à l'Industry Guide 7 de la SEC. L'Industry Guide 7 exige l'utilisation de prix qui reflètent la conjoncture économique existant au moment du calcul des réserves, ce qui selon le personnel de la SEC correspond aux prix moyens des trois dernières années. Les hypothèses ayant servi à estimer les réserves et les ressources minérales communiquées par la Société le 16 février 2011 se fondaient sur les prix moyens de la période de trois ans terminée le 31 décembre 2010, soit 1 024 $ l'once d'or, 16,62 $ l'once d'argent, 0,86 $ la livre de zinc, 2,97 $ la livre de cuivre et 0,90 $ la livre de plomb, et sur des taux de change de 1,08 dollar canadien pour 1,00 dollar américain, de 1,40 dollar américain pour 1,00 euro et de 12,43 pesos mexicains pour 1,00 dollar américain.

Selon la Norme canadienne 43-101 (« NC 43-101 ») des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, les sociétés minières sont tenues de présenter les données sur les réserves et les ressources en les classant dans les sous-catégories suivantes : « réserves prouvées », « réserves probables », « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées ou indiquées, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Cette étude doit inclure les informations adéquates relatives à l'exploitation minière, au traitement, à la métallurgie, aux aspects économiques et aux autres facteurs pertinents démontrant qu'il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l'extraction économique. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions constituées pour les pertes qui risquent d'être subies pendant l'extraction. Les réserves minérales prouvées s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources mesurées dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies que l'on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. Les réserves minérales probables s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement.

Les ressources minérales sont une concentration ou occurrence d'une substance inorganique solide naturelle ou d'une substance organique fossilisée solide naturelle dans l'écorce terrestre ou sur celle-ci d'une teneur et quantité et d'une qualité telle qu'elle présente des perspectives raisonnables d'extraction rentable. L'emplacement, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité des ressources minérales sont connus, estimés ou interprétés à partir d'observations et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration, à l'échantillonnage et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées s'entendent de la partie d'une ressource minérale la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec un niveau de confiance suffisant pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques afin d'appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des renseignements détaillés et fiables relativement à l'exploration et aux essais, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour donner lieu à une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base d'observations géologiques et d'un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois l'avoir vérifié, la continuité de la géologie et des teneurs. L'estimation est basée sur des informations et un échantillonnage restreints, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource présumée existe, ni qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude exhaustive d'un gisement minéral dans laquelle tous les facteurs pertinents, notamment les facteurs géologiques, les données d'ingénierie, les facteurs d'exploitation et les facteurs juridiques, économiques, sociaux et environnementaux, sont examinés de façon suffisamment détaillée pour fournir un fondement raisonnable permettant à une institution financière de prendre une décision finale quant au financement de l'aménagement du gisement en vue de la production minérale.

Les réserves minérales dont il est question dans le présent rapport sont distinctes des ressources minérales et n'en font pas partie.

Nom et emplacement de la propriété/du projet Personne qualifiée chargée de l'estimation actuelle des ressources et des réserves minérales et son lien avec Agnico-Eagle Personne qualifiée chargée de l'exploration et son lien avec Agnico-Eagle Date du plus récent rapport technique (NC 43-101) déposé sur SEDAR
LaRonde, Bousquet & Ellison, Québec, Canada François Blanchet, ing., division LaRonde, surintendant en géologie François Blanchet, ing., division LaRonde, surintendant en géologie 23 mars 2005
Kittila, Kuotko et Kylmakangas, Finlande Daniel Doucet, ing., directeur corporatif, Géologie Marc Legault, P.Eng., vice-président, Développement de projet 4 mars 2010
Pinos Altos, Chihuahua, Mexique.  Swanson, Québec, Canada Dyane Duquette, P.Geo., surintendante en géologie, groupe des services techniques À la mine : Dyane Duquette, P.Geo.; dans la région : Roger Doucet, P.Geo., responsable de l'exploration au Mexique 25 mars 2009
Meadowbank, Nunavut, Canada Bruno Perron, P.Eng., Meadowbank surintendant en géologie À la mine : Bruno Perron P.Eng., division Meadowbank. Surintendant en géologie; dans la région : Guy Gosselin, ing., responsable de l'exploration, Canada 15 décembre 2008
Goldex, Québec, Canada Richard Genest, ing., division Goldex, surintendant en géologie Richard Genest, ing., division Goldex, surintendant en géologie 27 octobre 2005
Lapa, Québec, Canada Normand Bédard, P.Geo., division Lapa, surintendant en géologie Normand Bédard, P.Geo., division Lapa, surintendant en géologie 8 juin 2006
Meliadine, Nunavut, Canada Dyane Duquette, P.Geo., surintendante en géologie, groupe des services techniques Denis Vaillancourt, P.Geo., responsable de l'exploration, Est du Canada 8 mars 2011

La date d'entrée en vigueur de toutes les estimations de ressources minérales et de réserves minérales de la Société contenues dans le présent communiqué est le 31 décembre 2010. Les autres renseignements concernant chacun des projets d'exploitation minérale requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) de la NC 43-101 sont présentés dans les rapports techniques mentionnés ci-dessus et accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans le formulaire 20-F de la Société et dans ses communiqués datés des 15 décembre 2010 et 16 février 2011.

Le contenu du présent communiqué a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Marc Legault, P.Eng., vice-président, Développement de projet de la Société.

_______________________________
1 Prière de se reporter à la « Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du mot 'ressources' » 

 

 

SOURCE Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements :

Relations avec les investisseurs : 416-947-1212

Profil de l'entreprise

Agnico-Eagle Mines Limited

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.