Affichage des marques de commerce - Les libéraux renoncent à défendre le visage français du Québec

QUÉBEC, le 4 mai 2016 /CNW Telbec/ - « Un règlement passoire et un coup d'épée dans l'eau » : voilà ce que pense la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de protection et de promotion de la langue française, Claire Samson, de l'annonce gouvernementale concernant l'affichage des marques de commerce. Selon elle, le gouvernement Couillard vient de rater une belle occasion d'assurer une prédominance du français sur les façades extérieures des commerces. En effet, selon le règlement dévoilé mercredi, l'ajout d'une simple affiche promotionnelle visible du trottoir, même bilingue, serait suffisant pour se conformer aux nouvelles exigences.

« Le Parti libéral renonce à défendre le visage français du Québec. Il fait une fois de plus la démonstration de son manque d'ambition et de considération pour l'affirmation identitaire des Québécois. L'annonce de la ministre cache sa véritable intention : elle refuse d'imposer aux entreprises l'ajout d'un générique français à leur marque de commerce. Mettez une publicité en français dans la fenêtre ou un simple "Bienvenue" et on passe à un autre appel! Pendant ce temps, la ministre veut nous faire croire que d'ici trois ans, le français sera visible partout au Québec. C'est rire de nous », a déclaré la députée d'Iberville.

Claire Samson a rappelé que le gouvernement aurait dû exiger l'ajout d'un générique ou d'un descriptif en français sur l'affichage extérieur d'une marque de commerce anglaise, comme l'a déjà réclamé la CAQ. Hélène David a plutôt choisi de se réfugier derrière le jugement de la Cour d'appel d'avril 2015, le même jugement qui l'invitait pourtant à agir par voie législative.

« Ce que la ministre propose n'est rien d'autre qu'une échappatoire pour les entreprises qui s'affichent en anglais. Un générique français devant une marque de commerce n'altère en rien la marque en question. Il représente plutôt un respect minimal envers la société québécoise, dont la langue française est la langue officielle. Quand on veut défendre les intérêts du Québec, on se relève les manches et on agit. Contrairement au Parti libéral, la CAQ ne reculera devant rien pour défendre le visage français du Québec », a conclu Claire Samson.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.