Affaire Castagnetta: L'AGIR et l'APUR réitèrent la tenue d'une enquête publique



    QUEBEC, le 22 août /CNW Telbec/ - L'Alliance des Groupes d'Intervention
pour le Rétablissement en santé mentale (AGIR) et l'Association des Personnes
Utilisatrices des services de santé mentale de la Région de Québec (APUR)
demandent à la coroner en chef d'instituer une enquête publique sur ce qui est
maintenant convenu d'appeler l'affaire Castagnetta.
    En octobre 2007, les deux associations de la région de Québec,
représentant les organismes communautaires en santé mentale ainsi que les
personnes utilisatrices de services de santé mentale, avaient expédié une
lettre ouverte à la coroner en chef par intérim demandant la tenue d'une
enquête publique. L'annonce faite aujourd'hui par le ministère de la Justice à
l'effet que le procureur de la Couronne n'a pas l'intention d'intenter des
poursuites au criminel justifie la tenue d'une telle enquête, selon les deux
associations. Il y a eu mort d'homme dans des circonstances pour le moins
nébuleuses et il est du ressort du Bureau du coroner de "rechercher de façon
indépendante et impartiale les causes et les circonstances des décès obscurs
ou violents", selon la mission de l'organisme.
    D'autant plus que plusieurs questions demeurent sans réponses : Pourquoi
les policiers ayant procédé à l'arrestation de Claudio Castagnetta n'ont-ils
pas fait appel à l'organisme PECH, qui dispose d'un protocole d'entente avec
les services policiers en pareille situation? Pourquoi a-t-on utilisé l'arme à
trois ou quatre reprises, alors que le prévenu ne manifestait aucune
résistance, selon les témoins de la scène ? Pourquoi les policiers ne l'ont
pas conduit à l'hôpital après la décharge du fusil Taser, alors que c'est la
procédure à Gatineau et à Montréal ? Pourquoi les agents correctionnels ne
sont-ils pas intervenus dans le fourgon cellulaire, alors que le prévenu se
frappait la tête ?
    Manifestement, Claudio Castagnetta n'allait pas bien. Pas moins d'une
vingtaine de personnes en autorité, provenant des services policiers, du
réseau correctionnel et de la justice ont été témoins de la situation sans
intervenir. Pourquoi ?
    Cette histoire prend des proportions diplomatiques et place le Canada et
le Québec dans l'embarras. L'ambassadeur d'Italie ayant interpellé directement
le premier ministre Jean Charest dans cette affaire en plus d'indiquer
l'intention du gouvernement italien de boycotter les activités du
400e anniversaire de Québec afin d'envoyer un message fort aux autorités
québécoises.
    Seule une enquête publique permettra d'assigner des témoins et de faire
la lumière sur le fil des évènements, qui interpelle différents champs de
juridiction (Ville de Québec, ministère de la Sécurité publique, ministère de
la Justice). D'autant plus que la coroner chargée du dossier, Me Andrée
Kronstrom, est déjà familière avec les rouages du réseau de santé mentale à
Québec puisqu'elle a présidé l'enquête publique sur l'affaire Williamson en
2001.
    Les porte-parole des deux organismes seront présents à la conférence de
presse convoquée par le directeur aux poursuites criminelles et pénales au
palais de justice de Québec et seront disponibles pour des entrevues.




Renseignements :

Renseignements: Charles Rice, Directeur, AGIR en santé mentale, Alliance
des Groupes d'Intervention pour le Rétablissement en santé mentale, (418)
640-5253, Cell.: (418) 255-0698, agir@megaquebec.net; Luc Vigneault, Directeur
général, APUR, Association des Personnes Utilisatrices des services de santé
mentale la Région de Québec, (418) 634-0248, Cell.: (418) 570-0571,
apur@globetrotter.net

Profil de l'entreprise

ALLIANCE DES GROUPES D'INTERVENTION POUR LE RETABLISSEMENT EN SANTE MENTALE (AGIR)

Renseignements sur cet organisme

ASSOCIATION DES PERSONNES UTILISATRICES DES SERVICES DE SANTE MENTALE DE LA REGION DE QUEBEC (APUR)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.