AEterna Zentaris: premiers patients traités avec le composé anti-cancer AEZS-108 dans le cadre de l'étude de phase 2 sur le cancer des ovaires et de l'endomètre



    QUEBEC, le 12 fév. /CNW Telbec/ - AEterna Zentaris Inc. (NASDAQ : AEZS ;
TSX : AEZ), une société biopharmaceutique internationale spécialisée en
endocrinologie et en oncologie, a annoncé aujourd'hui le début des traitements
des premières patientes avec AEZS-108, un agoniste du facteur de libération de
l'hormone lutéinisante (LHRH) auquel est liée la doxorubicine, dans le cadre
d'une étude de phase 2 sur des cancers gynécologiques. Le recrutement des
patientes avait commencé en décembre 2007. Cette étude de phase 2
multi-centres, ouverte, sans traitement comparatif, comprendra jusqu'à 82
femmes atteintes de tumeurs cancéreuses à l'endomètre et aux ovaires exprimant
des récepteurs du LHRH. L'objectif principal de l'étude sera d'évaluer le taux
de réponse tumorale partielle ou complète selon les critères Response
Evaluation Criteria in Solid Tumors (RECIST) et/ou Gynaecologic Cancer
Intergroup Guidelines (GCIG). L'étude est menée dans 15 centres en Europe sous
la supervision de l'investigateur principal, Prof. Gunter Emons, MD, du
Georg-August-University, Gottingen Institute of Gynaecology and Obstetrics de
Gottingen, en Allemagne.
    "Nous sommes très heureux d'avoir commencé à traiter nos premières
patientes de notre étude de phase 2 avec AEZS-108, notre projet prioritaire en
oncologie", a déclaré David J. Mazzo, Ph. D., président et chef de la
direction d'AEterna Zentaris. "Nous croyons que notre approche utilisant
doxorubicine et ciblant uniquement des patientes dont les tumeurs expriment
des récepteurs du LHRH, est l'élément clé qui pourrait potentiellement
conduire à une innocuité accrue et à une augmentation des bienfaits cliniques
pour les patientes. Les résultats de cette étude seront essentiels dans
l'élaboration des prochaines étapes du développement clinique de ce composé
novateur."

    Information sur l'étude de phase 2

    Intitulée, "The antitumoral activity and safety of AEZS-108 (AN-152), a
LHRH agonist linked doxorubicin in women with LHRH-receptor positive
gynaecological tumors", cette étude européenne multi-centres, ouverte, sans
traitement comparatif de phase 2, a comme objectif principal d'évaluer le taux
de réponse tumorale partielle ou complète selon les critères RECIST et/ou
GCIG. Parmi les objectifs secondaires, on retrouvera le temps de progression,
la survie, la toxicité ainsi que les effets secondaires. L'étude comprendra
jusqu'à 82 patientes (jusqu'à 41 ayant un cancer des ovaires réfractaire à la
platine et jusqu'à 41 atteintes d'un cancer disséminé de l'endomètre). Les
patientes se verront administrer une perfusion intraveineuse de 267 mg/m2
d'AEZS-108 pendant deux heures à un rythme constant, chaque Jour 1 d'un cycle
de 21 jours, (trois semaines). La durée suggérée du traitement est de six
cycles de trois semaines. On prévoit que l'étude aura une durée totale
d'environ 24 mois. Des renseignements supplémentaires sur cette étude sont
disponibles au www.clinicaltrials.gov.

    Résultats de l'étude de phase 1 antérieure

    Le 3 juin 2007, dans le cadre de l'assemblée annuelle de l'American
Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago, la Société a présenté les
résultats positifs d'une étude de phase 1 ouverte, multi-centres, à groupes
séquentiels et à doses progressives sur le composé AEZS-108. L'étude avait été
menée auprès de 17 patientes atteintes de cancers gynécologiques exprimant des
récepteurs du LHRH. L'administration d'AEZS-108 s'est faite par perfusion
intraveineuse d'une durée de deux heures à des doses de 10, 20, 40, 80,160 et
267 mg/m2. A 160 mg/m2, six patientes ont reçu un total de 32 régimes; à
267 mg/m2, sept patientes ont reçu un total de 27 régimes. La plupart des
patientes avaient préalablement reçu divers types de chimiothérapie.
    L'étude a démontré qu'AEZS-108 a été bien toléré par les patientes
atteintes de cancers gynécologiques. De plus, AEZS-108 est le premier
médicament en étude clinique à cibler l'activité cytotoxique de doxorubicine
spécifiquement chez des tumeurs exprimant des récepteurs du LHRH. Enfin, on a
observé des signes d'activité anti-tumorale chez sept des 13 patientes ayant
reçu des doses de 160 ou 267 mg/m2 d'AEZS-108 dont trois cas de réponse
complète ou partielle.

    Information sur AEZS-108

    AEZS-108 est un peptide cytotoxique conjugué ciblé, soit une molécule
hybride composée d'un transporteur de peptides synthétiques et d'un agent
cytotoxique bien connu, doxorubicine. La conception de ce produit permet la
fixation spécifique et la captation sélective du cytotoxique conjugué par des
tumeurs exprimant des récepteurs du LHRH. La fixation d'AEZS-108 à des
cellules cancéreuses exprimant ces récepteurs, résulte en son accumulation
dans les tissus malins. Cette fixation est suivie d'une internalisation et
d'une rétention de l'agent cytotoxique, doxorubicine, dans les cellules.
Ainsi, puisqu'ils ciblent des cellules spécifiques, les cytotoxiques conjugués
pourraient s'avérer moins toxiques, causer moins d'effets secondaires et être
plus efficaces dans des essais in vivo pour inhiber la croissance des tumeurs
que les agents cytotoxiques non conjugués/non liés respectifs.

    Information sur le cancer des ovaires et de l'endomètre

    Le cancer des ovaires est l'une des maladies gynécologiques malignes les
plus communes et la cinquième cause la plus fréquente de décès chez les
femmes. La plupart des cas de décès surviennent chez des femmes âgées entre 50
et 75 ans. Dans l'ensemble, le cancer des ovaires représente 4 % de tous les
diagnostiques de cancer chez les femmes et 5 % de tous les décès liés au
cancer. Annuellement, on estime à près de 26 000 le nombre de nouveaux cas de
cancer des ovaires et à 17 000 le nombre de décès liés à cette maladie sur le
continent européen. (Source: Gynecologic Oncology, Volume 92, Issue 3, March
2004, Pages 819-826)
    Le cancer de l'endomètre est la maladie gynécologique maligne la plus
répandue et la cause de 6 % de tous les décès dus au cancer chez les femmes.
La majorité des cas sont décelés chez les femmes post-ménopausées ; la plupart
d'entre elles développent ce cancer au cours de leur sixième décennie.
Annuellement en Europe, on dénombre environ 38 000 nouveaux cas de cancer de
l'endomètre et 9 000 décès liés à cette maladie. (Source: Annals of Oncology
15:1149-1150, 2004)

    Information sur AEterna Zentaris Inc.

    AEterna Zentaris Inc. est une société biopharmaceutique internationale
spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de
thérapies en endocrinologie et en oncologie. Des renseignements
supplémentaires et des communiqués peuvent être consultés sur notre site
Internet à l'adresse www.aeternazentaris.com.

    Enoncés prospectifs

    Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs
présentés conformément aux règles refuge de la Securities Litigation Reform
Act of 1995 des Etats-Unis. Les déclarations qui ne constituent pas des faits
historiques, notamment les déclarations précédées ou suivies des mots suivants
ou comprenant les mots suivants, tels que "croit", "prévoit", "compte",
"projette", "s'attend", "estime", "environ" et l'emploi du futur, du
conditionnel ou de la forme négative ou d'autres variations de ces termes ou
de termes comparables, constituent des énoncés prospectifs. Ces déclarations
reflètent l'avis, les intentions, les stratégies et les projets actuels de la
direction et sont fondées sur certaines hypothèses. Les énoncés prospectifs
comprennent certains risques connus et inconnus et comportent des incertitudes
qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent
considérablement de ceux indiqués dans les énoncés prospectifs. Ces risques et
incertitudes comprennent, entre autres, le fait de savoir si AEterna Zentaris
réussira à mettre en oeuvre ou non ses stratégies commerciales, la
disponibilité de fonds et de ressources pour la poursuite des projets en R-D,
la réussite des études cliniques selon les échéanciers prévus, la capacité
d'AEterna Zentaris de tirer profit d'occasions d'affaires dans le secteur
pharmaceutique, les incertitudes relatives à la réglementation et l'évolution
générale de la conjoncture économique. Les investisseurs devraient consulter
les documents trimestriels et annuels déposés par la Société auprès des
commissions des valeurs mobilières du Canada et des Etats-Unis, où se trouvent
d'autres renseignements sur les risques et incertitudes propres aux énoncés
prospectifs. Les investisseurs sont mis en garde contre le risque d'accorder
une crédibilité excessive à ces énoncés prospectifs. La Société ne s'engage
pas à faire la mise à jour de tels facteurs ni à annoncer publiquement le
résultat d'une révision d'énoncés prospectifs contenus aux présentes afin de
refléter des résultats, événements ou des développements futurs à moins d'y
être tenue par une autorité gouvernementale ou une loi applicable.




Renseignements :

Renseignements: Relations médias: Paul Burroughs, (418) 652-8525 poste
406, pburroughs@aezsinc.com; Relations investisseurs: Ginette Vallières, (418)
652-8525 poste 265, gvallieres@aezsinc.com; www.aeternazentaris.com

Profil de l'entreprise

Aeterna Zentaris Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.