AEterna Zentaris dévoile des résultats de deux études de phase 3 en hyperplasie bénigne de la prostate avec cetrorelix



    QUEBEC, le 17 août /CNW Telbec/ - AEterna Zentaris Inc. (TSX : AEZ ;
NASDAQ : AEZS) (la "Société"), une société biopharmaceutique internationale
spécialisée en endocrinologie et en oncologie, a dévoilé aujourd'hui les
résultats de phase 3 de l'étude nord américaine d'efficacité Z-033 et de
l'étude d'innocuité Z-041 obtenus avec cetrorelix pamoate, le composé
principal de la Société en endocrinologie, dans l'indication urologique de
l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Tel qu'annoncé le 6 mars 2009,
sanofi-aventis U.S. LLC a signé une entente avec AEterna Zentaris pour le
développement, l'enregistrement et la mise en marché de cetrorelix en HBP pour
le marché des Etats-Unis.

    L'étude Z-033

    La première étude multi-centres d'efficacité Z-033 a été menée dans 53
sites aux Etats-Unis et au Canada, ainsi que dans 8 centres additionnels en
Europe, auprès de 667 patients. L'étude a été menée sous la supervision de
l'investigateur principal de l'étude, Herbert Lepor, M.D., professeur et
président du conseil, département d'urologie, au NY University School of
Medicine à New York. Les patients étaient d'abord observés au cours d'une
période de 1 à 4 semaines sans traitement, afin de confirmer la sévérité et la
stabilité de troubles de miction tels que définis par l'International Prostate
Symptom Score (IPSS). Les patients se voyaient ensuite administrer
aléatoirement cetrorelix ou un placebo dans le cadre d'une étude à double
insu. Les patients recevaient cetrorelix par injection intramusculaire à la
Semaine 0, 2, 26 et 28 pour le groupe A. Ceux du groupe B recevaient
cetrorelix par injection intramusculaire à la Semaine 0, 2 et 26, suivi d'un
placebo à la Semaine 28. Les patients du groupe C recevaient un placebo par
injection à la Semaine 0, 2, 26 et 28. Tous les patients étaient suivis
jusqu'à la Semaine 52.
    L'étude Z-033 n'a démontré aucune différence marquée sur le plan de
l'efficacité générale; pour les trois groupes, on a observé une amélioration
de l'IPSS d'environ 4 points qui s'est maintenue tout au long des 52 semaines.
Un léger avantage a été constaté en faveur du groupe principal de traitement
actif (groupe A) jusqu'à la semaine 46 de la période de suivi; cependant, cet
avantage n'était plus apparent à la Semaine 52. Ces différences n'étaient pas
statistiquement significatives. De plus, on a observé une tendance à
l'amélioration de l'IPSS comparativement au placebo, chez un sous-groupe de
patients présentant une prostate de fort volume ((greater than)50 cm(3)) à
leur entrée dans l'étude.
    Cetrorelix a été très bien toléré au cours de l'étude Z-033, comme le
montre l'absence de différences majeures avec le placebo en ce qui concerne
les effets secondaires cliniques ou les changements des paramètres de
laboratoire. Parmi les effets secondaires les plus fréquents, on a noté les
bouffées de chaleur, la rhinopharyngite, la douleur au site de l'injection et
les maux de tête qui ont aussi été observés au cours de l'étude Z-041. Plus
particulièrement, l'incidence des bouffées de chaleur était moindre que celle
observée dans l'étude Z-041 (voir plus bas), et elles ont été rapportées aussi
par des patients inclus dans le groupe placebo.

    L'étude Z-041

    Au cours de l'étude d'innocuité Z-041, tous les patients se voyaient
administrer cetrorelix par injection intramusculaire à la Semaine 0 et 2 et
étaient suivis jusqu'à la Semaine 26. L'objectif principal était l'incidence
d'effets secondaires éventuellement liés au composé; les paramètres
d'efficacité étaient évalués à titre d'objectifs secondaires. L'étude a été
menée dans 68 centres aux Etats-Unis et au Canada.
    De façon générale, cetrorelix a été bien toléré par les patients. Les
effets secondaires étaient, pour la plupart, d'une intensité modérée et
passagère. Des effets secondaires sérieux ont été observés chez 12 patients,
mais aucun n'a été jugé comme étant éventuellement lié au produit. Les effets
secondaires les plus souvent rapportés incluaient les bouffées de chaleur, la
rhinopharyngite, la douleur au site de l'injection et les maux de tête. 49
patients ont fait état de bouffées de chaleur et pour la majorité d'entre eux,
elles étaient modérées et de courte durée. Un seul patient a eu un épisode
grave. Un questionnaire a été utilisé afin d'évaluer la tolérance au site de
l'injection intramusculaire, ce qui a permis de confirmer que ce mode
d'administration du médicament était acceptable.
    L'efficacité a été mesurée par l'IPSS on a pu ainsi noter une
amélioration de la valeur moyenne de base de 21,2 à 15,6 à la Semaine 26.
L'amélioration a été d'au moins 3 points chez 63 % des patients. Notamment,
pour un groupe de 46 % des patients qui avaient reçu un traitement antérieur
pour l'HBP, on a pu observer une amélioration moyenne de 5 points, ce qui est
juste un peu moins que l'amélioration de 6 points constatée chez les patients
naifs de traitement. Le débit urinaire maximal s'est amélioré de 25 %, passant
de 10,3 à 12,5ml/sec. Une amélioration similaire a également été observée pour
le débit urinaire moyen.
    "Malgré le fait que les données obtenues pour l'étude ouverte sur
l'innocuité Z-041 reflètent celles observées lors de notre programme de phase
2, avec une réduction de l'IPSS de près de 6 points, nous sommes déçus de
n'avoir pu atteindre l'objectif principal pour l'étude d'efficacité Z-033.
Nous demeurons dédiés à notre programme actuel de phase 3 avec cetrorelix en
HBP et poursuivons notre travail en vue des résultats, en novembre, de la
seconde étude pivot d'efficacité Z-036", a déclaré Juergen Engel, Ph. D.,
président et chef de la direction d'AEterna Zentaris.
    Herbert Lepor, M.D., professeur et président du conseil, département
d'urologie, au NY University School of Medicine à New York et investigateur
principal de l'étude Z-033 d'ajouter, "Compte tenu de notre expérience
antérieure de phase 2, ces résultats étaient inattendus. Les résultats
antérieurs et les données disponibles sur l'innocuité à ce jour, nous avaient
permis d'avoir confiance en ce traitement novateur potentiel pour l'HBP.
L'important maintenant est de se tourner vers les résultats de l'autre étude
d'efficacité Z-036 contre placebo."

    Renseignements sur l'appel conférence

    La direction tiendra un appel conférence sur ces résultats aujourd'hui,
le lundi, 17 août 2009, à 10 h, heure de l'est. Pour participer à la
conférence téléphonique en direct, composez les numéros suivants : (à
l'extérieur du Canada): 800-588-4942. (Canada): 416-644-3426 ou 514-807-8791.
    Une transmission en direct sur Internet de cet appel sera disponible au
www.aezsinc.com. Une reprise sera disponible pour une période de 30 jours sur
le site Internet de la Société à la suite de la diffusion en direct.

    Information sur le programme de phase 3 avec cetrorelix en HBP

    Cetrorelix pamoate fait actuellement l'objet de trois études de phase 3
menées au Canada, aux Etats-Unis et en Europe auprès d'un peu plus de 1 600
patients atteints d'HBP symptomatique.
    La première étude sur l'efficacité Z-033 de phase 3 intitulée "Cetrorelix
pamoate intermittent IM dosage regimens in patients with symptomatic BPH: a
1-year placebo-controlled efficacy study and long-term safety assessment", a
été menée principalement en Amérique du Nord auprès de 667 patients et servait
à évaluer une posologie intermittente de cetrorelix en tant que traitement des
signes et symptômes liés à l'HBP.
    Tel qu'annoncé récemment, les patients ayant complété l'étude à double
insu de 52 semaines, peuvent ensuite poursuivre leur traitement dans le cadre
de la prolongation ouverte de cette étude financée par sanofi-aventis, où ils
reçoivent cetrorelix par injection intramusculaire à la Semaine 52, 54, 78, et
80 et seront suivis jusqu'à la Semaine 90. Les patients qui participent à
cette étude prolongée, feront l'objet d'un suivi sur l'innocuité, l'IPSS et la
qualité de vie, ce qui permettra d'obtenir des données de suivi sur cetrorelix
pour une période allant jusqu'à cinq ans.
    La seconde étude multi-centres de phase 3 sur l'efficacité Z-036, dont le
recrutement de patients a été complété en octobre 2008, est menée
principalement en Europe auprès de 420 patients sous la supervision de
professeur Frans M.J. Debruyne, M.D., du Andros Men's Health Institutes des
Pays-Bas. Au cours de cette étude randomisée contre placebo suivie d'une étude
étendue ouverte, les patients reçoivent cetrorelix selon les mêmes régimes de
dosage que ceux utilisés dans la première étude sur l'efficacité Z-033.
    L'objectif principal pour les deux études d'efficacité en Amérique du
Nord et en Europe est un changement absolu de l'IPSS entre le groupe de
référence et la Semaine 52. Les autres objectifs d'efficacité incluent des
contrôles supplémentaires sur la progression des symptômes liés à l'HBP et sur
les besoins de chirurgie liés à l'HBP. Les objectifs d'innocuité incluent des
changements dans la fonction sexuelle. D'autres objectifs importants ont trait
au changement de la concentration plasmatique de la testostérone et à
l'évaluation d'autres effets secondaires.
    La troisième étude du programme, est l'étude d'innocuité Z-041 intitulée,
"Cetrorelix pamoate in patients with symptomatic BPH: an open-labeled safety
and efficacy assessment study". Il s'agit d'une étude multi-centres ouverte
avec un seul régime de traitement, menée auprès de 528 patients en Amérique du
Nord. L'investigateur principal était Joel Kaufman, M.D., professeur clinique
associé en urologie au University of Colorado School of Medicine à Denver au
Colorado et du Urology Research Options d'Aurora au Colorado.
    Les résultats de la seconde étude sur l'efficacité Z-036 devraient être
dévoilés au cours du quatrième trimestre de 2009.

    Information sur cetrorelix

    Cetrorelix pamoate fait partie de l'approche thérapeutique d'AEterna
Zentaris utilisant des antagonistes du LHRH qui, lors d'études de phase 2, a
démontré un soulagement rapide et durable des symptômes liés à l'HBP. De plus,
cetrorelix était bien toléré avec très peu d'incidence sur les effets
secondaires d'ordre sexuel. Cetrorelix, un composé à base de peptides, a été
mis au point par la Société en collaboration avec le professeur Andrew
Schally, actuellement du U.S. Veterans Administration à Miami et lauréat du
prix Nobel.
    Cetrorelix acétate est commercialisé sous le nom de Cetrotide(R) et est
le premier antagoniste du LHRH à avoir été approuvé pour un usage
thérapeutique dans le cadre de programmes de fécondation in vitro (stimulation
ovarienne contrôlée/techniques de reproduction assistée) en Europe, aux
Etats-Unis et au Japon. Il a été lancé sur le marché par l'intermédiaire de
Serono (maintenant Merck Serono) aux Etats-Unis, en Europe et dans plusieurs
autres pays, ainsi qu'au Japon par Shionogi.

    Information sur l'hyperplasie bénigne de la prostate

    L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est parmi les maladies les
plus communes chez les hommes vieillissants. Plus de 20 millions d'entre eux
en sont affectés aux Etats-Unis, mais l'étiologie de cette maladie est loin
d'être entièrement comprise. Les données de recherches en cours indiquent que
l'HBP et les symptômes liés au bas appareil urinaire sont plus complexes que
prévus. Bien que des recherches antérieures sur l'étiologie de l'HBP avaient
tendance à cibler la testostérone et autres hormones, des recherches plus
récentes font état d'autres facteurs dont l'inflammation, divers facteurs de
croissance et les adrénorécepteurs qui joueraient un rôle plus important dans
le développement de l'HBP et des symptômes du bas appareil urinaire.
    L'HBP est associée aux symptômes du bas appareil urinaire qui incluent
des besoins fréquents d'uriner, des besoins soudains et incontrôlables
d'uriner, un sommeil perturbé par des besoins d'uriner la nuit (nycturie), de
la difficulté à stimuler un bon débit urinaire (hésitation et nécessité d'un
effort), diminution du débit urinaire (faible débit urinaire), une sensation
d'une vessie non complètement vidée, un besoin soudain d'uriner peu de temps
après avoir uriné et des douleurs en urinant (dysurie). Les traitements
actuels peuvent atténuer les symptômes jusqu'à un certain point, mais sont
souvent associés à des effets secondaires d'ordre sexuels et autres.

    Information sur AEterna Zentaris

    AEterna Zentaris Inc. est une société biopharmaceutique internationale
spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de
thérapies en endocrinologie et en oncologie. Des renseignements
supplémentaires et des communiqués peuvent être consultés sur notre site
Internet à l'adresse www.aezsinc.com.

    Enoncés prospectifs

    Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs
présentés conformément aux règles refuge de la Securities Litigation Reform
Act of 1995 des Etats-Unis. Les énoncés prospectifs comprennent certains
risques connus et inconnus et comportent des incertitudes qui pourraient faire
en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent considérablement de
ceux indiqués dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes
comprennent, entre autres, la disponibilité de fonds et de ressources pour la
poursuite des projets en R-D, la réussite des études cliniques selon les
échéanciers prévus, la capacité d'AEterna Zentaris de tirer profit d'occasions
d'affaires dans le secteur pharmaceutique, les incertitudes relatives à la
réglementation et l'évolution générale de la conjoncture économique. Les
investisseurs devraient consulter les documents trimestriels et annuels
déposés par la Société auprès des commissions des valeurs mobilières du Canada
et des Etats-Unis, où se trouvent d'autres renseignements sur les risques et
incertitudes propres aux énoncés prospectifs. Les investisseurs sont mis en
garde contre le risque d'accorder une crédibilité excessive à ces énoncés
prospectifs. La Société ne s'engage pas à faire la mise à jour de tels
facteurs ni à annoncer publiquement le résultat d'une révision d'énoncés
prospectifs contenus aux présentes afin de refléter des résultats, des
événements ou des développements futurs à moins d'y être tenue par une
autorité gouvernementale ou une loi applicable.




Renseignements :

Renseignements: Relations avec les investisseurs: Ginette Vallières,
(418) 652-8525 poste 265, gvallieres@aezsinc.com; Relations médias: Paul
Burroughs, (418) 652-8525 poste 406, pburroughs@aezsinc.com

Profil de l'entreprise

Aeterna Zentaris Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.