Adoption du projet de loi 126 : un appauvrissement perpétuel des cadres retraités de l'État

QUÉBEC, le 11 mai 2017 /CNW Telbec/ - L'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dénonce l'adoption de la loi 126 : Loi favorisant la santé financière et la pérennité du régime de retraite du personnel d'encadrement et modifiant diverses dispositions législatives comme étant rétrograde, injuste et inéquitable.

Impuissants devant une entente signée avec les cadres actifs, les retraités verront leur rente de retraite non indexée pendant six ans, en plus de subir une modification à la baisse du taux d'indexation de leur rente liée aux années de service accomplies avant 1982. Le président de l'Association, Donald Tremblay, rappelle que « c'est une perte de pouvoir d'achat clair pour des retraités qui ont reçu de maigres augmentations salariales en échange d'un fonds de pension plus avantageux. Le gouvernement renie sa parole aujourd'hui et c'est très grave » condamne-t-il.

Le rendement du fonds de retraite ignoré en 2016

Nous nous expliquons mal pourquoi le gouvernement a choisi de ne pas utiliser le rendement de la caisse de retraite du RRPE de 2016 pour minimiser l'impact sur les rentes des retraités. « C'est scandaleux. L'argent des retraités à la Caisse de dépôt et placement du Québec a fait un rendement de 7,1 % l'année dernière en partie avec l'épargne des retraités-cadres de l'État. C'est une question d'équité. Nous avons demandé au ministre Moreau de considérer cette donnée dans l'équation pour réduire l'impact du projet de loi sur l'indexation des rentes des retraités et nous avons eu une fin de non-recevoir » fustige Donald Tremblay.

Les régimes de retraite à prestations déterminées : une attaque sans précédent

Le gouvernement libéral a choisi de transférer le risque associé à la gestion de ce régime à prestations déterminées vers les retraités. « Le gouvernement a même modifié les clauses d'indexation des années antérieures à 1982. On transfère le risque d'une inflation importante du coût de la vie sur les seules épaules des retraités. La majorité des personnes possédant un très grand nombre d'années avant 1982 sont les retraités les plus âgés. Ce sont eux qui ont des rentes calculées à partir de salaires d'il y a 20 ans. Ils seront les grands perdants » rappelle Donald Tremblay.

Non seulement le gouvernement renie sa parole envers ces retraités, mais il ne les a pas consultés adéquatement  avant d'adopter des changements majeurs à leur régime. « Il est nécessaire et urgent de trouver un mécanisme qui permettra une véritable consultation de l'ensemble des retraités afin d'avoir voix au chapitre relativement à leur régime de retraite » mentionne Donald Tremblay.

AQRP
Fondée en 1968, l'AQRP représente les retraité(e)s des secteurs public et parapublic du Québec. Elle a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et les intérêts économiques, financiers, culturels, intellectuels et sociaux des retraités de l'État et des aînés du Québec. Elle compte près de 31 000 membres.

 

SOURCE AQRP - Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic

Renseignements : AQRP : David Chamberland, conseiller aux relations publiques, 418 999-6787, David.chamberland@aqrp.qc.ca

LIENS CONNEXES
www.aqrp.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.