Adoption du nouveau Règlement sur l'assistance médicale - Les physiothérapeutes veulent des garanties pour reprendre les services à la CSST



    MONTREAL, le 25 oct. /CNW Telbec/ - La Fédération des physiothérapeutes
en pratique privée du Québec (FPPPQ) reconnaît que la promulgation du nouveau
Règlement sur l'assistance médicale qui entrera en vigueur le 22 novembre est
un premier geste de bonne foi du gouvernement. Mais cela demeure insuffisant
pour lever la cessation des services à la CSST. "Les physiothérapeutes en
pratique privée demandent des garanties pour assurer la qualité des services à
leurs patients ainsi que la juste rémunération des services rendus," déclare
le président de la FPPPQ, Christian Jobin. Les physiothérapeutes en pratique
privée manifesteront à 10 h 30 devant le Parlement de Québec et souhaiteraient
rencontrer le ministre du Travail ainsi que les représentants des partis de
l'opposition à l'Assemblée nationale.
    L'augmentation de 32 $ à 35 $ du traitement prévue par le nouveau
règlement est une première hausse en 14 ans. Cependant, elle est inférieure
d'au moins 40 % au coût de prestation du traitement qui est de près de 48 $ et
demeure très loin de la rémunération des physiothérapeutes des autres
provinces canadiennes. La Fédération demande le droit de négocier normalement
les tarifs des services de physiothérapie et d'ergothérapie qui, actuellement,
sont fixés (gelés) par la Loi. La FPPPQ tient à souligner que si la hausse à
35 $ du traitement correspond effectivement à la parité avec le secteur
public, il ne s'agit que d'une parité virtuelle puisque les établissements du
réseau public de santé refusent maintenant de traiter les clients de la CSST
pour cause de non rentabilité et les réfèrent au secteur privé.
    La Fédération demande au ministre du Travail d'agir pour que la CSST
amorce dès à présent des négociations en vue d'assurer la continuité des
services dont les personnes accidentées ont besoin, comme le souhaitent
d'ailleurs les deux ordres professionnels de la physiothérapie et de
l'ergothérapie. Dans ce sens, la FPPPQ se montre intéressée à l'ouverture
manifestée par le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et la Fédération des
travailleurs du Québec (FTQ) à l'égard d'une reprise des négociations avec la
CSST. Ces négociations auraient dû avoir lieu en janvier 2007 si la CSST avait
respecté ses engagements.
    La FPPPQ annonce que la cessation des services entreprise depuis le début
de la semaine a déjà entraîné la fermeture de plusieurs milliers de dossiers
actifs partout à travers le Québec. Par ailleurs, un grand nombre de cliniques
non membres appuient également la FPPPQ et n'acceptent plus de nouveaux
patients provenant de la CSST. Quant à ceux référés aux établissements
publics, ils gonflent les listes d'attente, déjà longues.

    Au Québec, environ 440 cliniques privées de physiothérapie dispensent
plus de 1 850 000 traitements à quelque 52 500 accidentés du travail (2002).
Les quelque 275 cliniques membres de la FPPPQ assurent près de 85 % de
l'ensemble des traitements de physiothérapie couverts par la CSST, ainsi
qu'environ 60 % des traitements d'ergothérapie.




Renseignements :

Renseignements: Jonathan Petit, Groupe 2000 neuf, (514) 296-0694;
Frédérique Laurier, Groupe 2000 neuf, (514) 868-2009, poste 28, Source:
Fédération des physiothérapeutes en pratique privée du Québec

Profil de l'entreprise

FEDERATION DES PHYSIOTHERAPEUTES EN PRATIQUE PRIVEE DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.