Adoption des crédits budgétaires - La contribution santé servira à rembourser des compagnies pharmaceutiques

MONTRÉAL, le 4 mai /CNW Telbec/ - Au moment de voter l'ensemble des crédits budgétaires à l'Assemblée nationale, la Coalition Solidarité Santé aurait souhaité que le gouvernement fasse marche arrière concernant la contribution santé. Au lieu d'imposer une telle taxe régressive et inéquitable, le gouvernement aurait pu faire le choix d'aller récupérer les mêmes sommes en cherchant à mieux contrôler le coût des médicaments.

En effet, nous payons au Canada les médicaments les plus chers du monde, avec la Suisse. Depuis 25 ans, c'est le secteur de la santé qui a connu la croissance la plus importante. À l'échelle du pays, les médicaments représentent le cinquième des budgets de la santé de 2009 alors qu'en 1985, ils n'en constituaient que le dixième. Or, des moyens existent pour contrôler les coûts des médicaments, qu'ont déjà choisi de mettre en œuvre des pays comme la France, la Suède et la Nouvelle-Zélande. Ici, nous décidons plutôt d'accorder des privilèges à une industrie pharmaceutique qui ne remplit plus ses promesses. Un de ces privilèges est la règle des 15 ans, unique au Québec : « La règle des 15 ans coûtera cette année 193 millions $ aux contribuables, pour des retombées estimées à 12 millions $. Les Québécois versent donc 180 millions $ aux compagnies pharmaceutiques, soit le montant recueilli par le gouvernement en 2010-11 grâce à la contribution santé », affirme Élisabeth Gibeau, de l'Union des consommateurs et membre de la Coalition Solidarité Santé. « En abolissant la règle des 15 ans et en adoptant des politiques d'achat au plus bas prix, le gouvernement pourrait économiser des millions de dollars annuellement et réinvestir dans les services à la population, sans avoir recours à la contribution santé », estime Monica Dunn, coordonnatrice de la Coalition solidarité santé.

« D'autant plus que le gouvernement reprend d'une main ce qu'il a donné de l'autre. En effet, la contribution santé exigée par le gouvernement équivaut à la baisse des impôts que celui-ci a consentie en 2008. Il semble que ce soit toujours aux mêmes à qui on demande de se serrer la ceinture. Alors que les salariés à plus bas revenu et les retraités n'ont pas bénéficié de la baisse d'impôts, la contribution santé pèsera plus lourdement sur leur budget », de renchérir Hélène Le Brun, conseillère au service de recherche de la CSQ et membre du comité vidéo à la Coalition Solidarité Santé. De plus, lors de la Commission parlementaire de la santé et des services sociaux, le ministre Bolduc n'a pas exclu la possibilité d'augmenter cette contribution au-delà de 2012. Pourtant, l'impôt sur le revenu demeure le moyen le plus équitable de financer la santé.

« C'est justement pour démontrer que la société québécoise a les moyens de soutenir financièrement un régime public de santé et des services sociaux, que la Coalition Solidarité Santé lance la deuxième d'une série de capsules vidéo valorisant les solutions publiques », explique Mme Dunn. Celle-ci vise à déconstruire certains mythes qui persistent, dont ceux entourant le vieillissement de la population et la nécessité de recourir davantage au secteur privé. Depuis toujours, la Coalition Solidarité Santé s'est opposée à la privatisation et à la marchandisation des soins de santé et des services sociaux. Elle entend poursuivre sa lutte en faveur d'un régime public et universel, car elle croit que seul un système intégralement public est garant de soins et de services équitables et efficaces. La Coalition invite d'ailleurs la population à faire circuler largement la capsule vidéo, plus particulièrement auprès des élu-e-s, dont plusieurs semblent avoir oublié le principe de solidarité sociale sous-jacent à la création de notre système public de santé et de services sociaux, accessible à toute la population quelle que soit l'épaisseur du portefeuille.

La Coalition Solidarité Santé regroupe une cinquantaine d'organisations syndicales, communautaires et religieuses. Depuis sa fondation en 1991, ses actions ont toujours été motivées par la défense du droit à la santé pour l'ensemble de la population québécoise et ce, sans égard au statut ou au revenu des citoyennes et des citoyens. Elle défend le caractère public, la gratuité, l'accessibilité, l'universalité et l'intégralité des services de santé et des services sociaux.

SOURCE COALITION SOLIDARITE SANTE

Renseignements :

Monica Dunn, cellulaire 514-442-0577.
Site Internet www.cssante.com
Facebook www.facebook.com/pages/Coalition-Solidarite-Sante/158632850836969
Pour visionner la capsule sur You tubehttp://www.youtube.com/watch?v=Uzu-3-H-ju8

Profil de l'entreprise

COALITION SOLIDARITE SANTE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.