Adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones - L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador dénonce la position du gouvernement conservateur



    WENDAKE, QC, le 12 sept. /CNW Telbec/ - A la veille du vote historique de
l'Assemblée générale des Nations Unies sur la Déclaration des droits des
peuples autochtones, le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et
du Labrador, monsieur Ghislain Picard, tient à souligner l'importance de
l'événement et à lancer un appel ultime au gouvernement conservateur.
"L'adoption de cette Déclaration marquera le début d'une nouvelle ère dans la
lutte des Autochtones du monde entier afin de faire reconnaître leurs droits.
S'il vote contre cette Déclaration, le gouvernement conservateur posera un
geste déshonorant pour l'ensemble de la population canadienne et humiliant à
la face du monde", a déclaré M. Picard.
    Cette Déclaration constitue une avancée spectaculaire dans la protection
des libertés et des droits fondamentaux des Premières Nations. Elle traite à
la fois des droits collectifs et individuels, des droits identitaires,
culturels et politiques, comme le droit à la consultation, à la propriété sur
les terres et les droits à la réparation. Elle prévoit également le droit
d'accès à des procédures justes et équitables pour le règlement des différends
dont les décisions doivent être prises conformément aux traditions, aux
valeurs et aux coutumes des autochtones concernés, et remises promptement.
    Depuis l'arrivée des Conservateurs au pouvoir, la position du
gouvernement du Canada est toutefois incohérente avec les positions
antérieures du Canada et avec son image de défenseur des droits de l'homme
dans le monde. "Alors que l'on se croit dans un pays démocratiquement avancé,
le gouvernement canadien refuse d'appuyer la Déclaration et de voter en sa
faveur. Le gouvernement conservateur a fait preuve d'un esprit de fermeture
décevant jusqu'à maintenant. J'ose croire qu'il changera de positon d'ici
demain et qu'il votera en faveur de l'adoption de la Déclaration. Autrement,
ce geste de rejet de nos droits sera très révélateur des relations qu'il
souhaite entretenir avec les Autochtones du Canada", a ajouté le Chef Picard.

    Un appui massif de groupes québécois

    L'Assemblée des Premières Nations tient par ailleurs à remercier les
quelque 2000 personnes qui ont appuyé leurs revendications en signant une
"Déclaration d'appui à l'adoption de la Déclaration de l'ONU" qui circule
depuis quelques semaines au Québec. Ces personnes représentent une centaine de
groupes dispersés sur le territoire du Québec, notamment Amnistie
internationale, Droits et Démocratie, la Centrale des syndicats du Québec
(CSQ), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des
femmes du Québec.
    L'APNQL tient également à saluer la présence du député autochtone du
Parti Québécois, Alexis Wawanoloath à la marche en faveur de l'adoption de la
Déclaration, qui a eu lieu le 7 septembre dernier à Montréal.

    A noter que Ghislain Picard sera disponible pour des entrevues toute la
journée, jeudi 13 septembre.

    L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est
l'organisme régional qui représente les Chefs des Premières Nations du Québec
et du Labrador.




Renseignements :

Renseignements: Alain Garon, Agent d'information et de communications,
APNQL, (418) 842-5020, cell.: (418) 956-5720


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.