Adaptation d'une technologie du CRIQ pour le traitement du lisier de porc au Mexique et en Chine



    MONTREAL, le 11 mai /CNW Telbec/ - Le Centre de recherche industrielle du
Québec (CRIQ) a signé récemment deux nouvelles ententes de coopération de
recherche dont l'une avec l'Institut Mexicain des Technologies de l'Eau
(IMTA), et l'autre avec le Harbin Institute of Technology (HIT) de la province
du Heilongjiang en Chine pour l'adaptation d'une de ses technologies de
biofiltration à la problématique du traitement du lisier de porc dans ces deux
pays.

    Le Mexique s'inspire des succès remportés au Québec et en France

    Plusieurs étudiants étrangers ont été accueillis au CRIQ au fil des ans
pour collaborer à divers travaux de recherche sur la technologie BIOSOR(MD).
C'est ainsi qu'un étudiant du Mexique, Marco Garzon, est venu faire un
doctorat au CRIQ sur la biofiltration. A son retour au pays, il a été embauché
par l'IMTA, dont la mission est de générer connaissances et d'implanter des
technologies permettant d'assurer le développement durable de l'eau au
Mexique. M. Garzon a poursuivi ses échanges avec le CRIQ grâce à la signature
d'une entente de 3 ans dont le but était d'identifier, au Mexique, des
matériaux indigènes qui pourraient remplacer la mousse de tourbe et les
copeaux de bois utilisée au Québec dans le BIOSOR(MD) mais qui sont très
coûteux au Mexique. Les travaux, qui se limitaient au traitement des effluents
d'origines domestiques et municipales, ont été concluants et ont mené au dépôt
d'un brevet (CRIQ-IMTA) et de la technologie BIOTROP(MC), une technologie de
biofiltration sur support organique qui permet de traiter à la fois les
effluents liquides et gazeux.
    "La technologie BIOSOR(MD) est très efficace dans le domaine du
traitement du lisier de porc. Elle est déjà implantée sur quelques fermes
porcines au Québec et en France. Il s'agit donc d'adapter la technologie
BIOTROP(MC) au secteur porcin mexicain où l'on retrouve des températures plus
élevées ainsi que des charges et des concentrations de lisier différentes de
celles observées au Québec.", a précisé Laurent Côté, Vice-président,
Développement technologique au CRIQ.
    Laurent Côté et Gerardo Buelna, Docteur-Ingénieur et chef d'expertise en
traitement et bioconversion au CRIQ, se sont rendus au Mexique le mois dernier
dans le but de renouveler cette entente IMTA-CRIQ pour les quatre prochaines
années et d'en conclure une autre sur la commercialisation du BIOTROP(MC) et
sur le partage des coûts de la protection par brevet du BIOTROP(MC) au
Mexique. Celle-ci permettra de travailler sur la problématique du lisier de
porc.

    Une problématique agroenvironnementale aussi bien réelle en Chine

    En Chine, le surplus de lisier à gérer a entraîné des pressions
environnementales et sociales importantes à cause des risques accrus de
pollution des eaux, de l'air et du sol, accompagnées d'odeurs indésirables
générées aux bâtiments d'élevage, à l'entreposage, au transport et à
l'épandage de ces lisiers.
    Les chinois se sont intéressés à la technologie du CRIQ car sa
simplicité, son efficacité et les faibles coûts du procédé BIOSOR(MD) offrent
une alternative intéressante pour une telle application. Le Harbin Institute
of Technology (HIT), une importante université chinoise, et le CRIQ, ont donc
convenu de réaliser des travaux de R et D visant l'application de cette
technologie au marché chinois. Tout comme pour le Mexique, les copeaux de
bois, la tourbe et les écorces seront remplacés par de nouveaux produits
indigènes disponibles en Chine comme milieu filtrant afin de rendre la
technologie plus rentable et efficace. Pour ce faire, le CRIQ accueillera un
étudiant au doctorat du HIT pour la réalisation d'un stage de recherche sur la
biofiltration durant une période de douze mois.
    Un deuxième projet, dans le domaine de la digestion au anaérobie de
résidus organiques pour la production de biogaz et d'hydrogène, est aussi
prévu cette année. Cette fois, un étudiant au doctorat de l'Université Laval
participera à la réalisation de ce projet en faisant un stage au HIT.

    A propos du CRIQ

    Le CRIQ est un organisme gouvernemental qui, au fil des ans, a su
développer un éventail de services afin de soutenir l'innovation dans
plusieurs secteurs industriels d'importance au Québec. Le CRIQ possède deux
places d'affaires, une à Montréal, et l'autre à Québec où oeuvrent près de 250
employés qui possèdent des expertises variées et dont la moitié sont des
diplômés en génie.


    Pour informations:

    Julie Bellemare
    Conseillère en communications
    Centre de recherche industrielle du Québec
    Tél: 514 383-3242
    Cell.: 514 967-9228




Renseignements :

Renseignements: Julie Bellemare, Conseillère en communications, Centre
de recherche industrielle du Québec, (514) 383-3242, Cell.: (514) 967-9228


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.