Activités éducatives sur les plaines d'Abraham - Une expertise complémentaire à l'enseignement, une expérience historique pour les élèves



    QUEBEC, le 25 févr. /CNW Telbec/ - Suite aux commentaires véhiculés au
cours des derniers jours, la Commission des champs de bataille nationaux tient
à donner l'heure juste sur son programme d'activités destinées aux groupes de
jeunes. Depuis 1992, ce sont plus de 180 000 élèves du primaire et du
secondaire, accompagnés de professeurs et de parents, qui ont plongé dans
l'histoire des batailles de 1759 et 1760, via un apprentissage vivant et
interactif qui correspond au programme scolaire du ministère de l'Education,
du Loisir et du Sport du Québec. Les professeurs viennent chercher une
expertise complémentaire à leur enseignement et une expérience historique pour
leurs élèves.
    Le programme éducatif de la Commission n'a en aucune façon été créé ou
modifié en raison du 250e anniversaire des batailles de Québec; il fait partie
de sa programmation régulière offerte depuis 17 ans. En 2008, c'est plus de 75
000 jeunes et adultes qui ont participé à l'une ou l'autre des 36 activités
proposées sur des thématiques liées aux plaines d'Abraham (archéologie, tours
Martello, batailles de Québec, etc.). Chacune des activités fait l'objet d'une
évaluation par les enseignants. La Commission est très fière d'obtenir un taux
de satisfaction de 99,2 %.
    Trois activités sont principalement en lien avec la guerre de Sept Ans.
Aucune reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham n'y est faite et
l'apport des miliciens et des Amérindiens est toujours abordé. C'est à la
demande d'enseignants que l'animation pédagogique Les miliciens de la
Nouvelle-France a été proposée aux professeurs de 3e et 4e année. Elle
explique le mode de vie difficile des soldats à cette époque : entraînement
avec drill, quiz historique, chargement du canon, etc. De son côté, Le
militaire (à la Maison de la découverte des plaines d'Abraham) et Wolfe et
Montcalm (en classe) invitent les élèves de 5e et 6e année et du secondaire à
s'imprégner du contexte des batailles (incluant les bombardements et les feux
sur la côte du Sud). On retrouvera selon le niveau d'enseignement : stratégies
militaires avec plan mural, manoeuvres typiques de l'époque, démonstrations de
chargement de fusil et de canon, manipulation d'objets anciens, quiz
historique, démonstration des soins aux blessés, etc.
    Lors des manoeuvres de l'activité pour les élèves de 5e et 6e année, ce
sont les accompagnateurs, professeurs et parents, qui jugent de l'effort des
jeunes et du mérite de l'une ou l'autre des troupes de remporter les honneurs.
Que les jeunes soient francophones ou anglophones, le processus demeure le
même. En aucun cas les activités font la promotion de la guerre. L'objectif
est de plonger les élèves dans l'histoire en leur faisant vivre une expérience
historique.
    Toutes ces activités respectent les exigences du Renouveau pédagogique
(Réforme de l'éducation) du ministère de l'Education, du Loisir et du Sport du
Québec. Ces activités sont facultatives et accessibles moyennant des droits
d'entrée variant selon l'activité et le nombre d'élèves. Les enseignants du
Québec, de l'Ontario, des Etats-Unis et d'ailleurs ont donc le choix d'ajouter
cette activité interactive à leur programme. Plusieurs institutions fédérales,
provinciales et municipales offrent également au milieu scolaire ce type
d'activité, propre à leur champ d'expertise.
    La Commission des champs de bataille nationaux privilégie l'expérience
dans l'apprentissage. Voilà pourquoi les participants se retrouvent au coeur
de l'action et contribuent activement au bon déroulement de l'animation. Les
guides animateurs sont expérimentés et le contenu est rendu avec dynamisme.
Les drapeaux, tambours, dossards et autres objets historiques font partie du
matériel pédagogique privilégié pour l'implication de l'élève.

    Créée en 1908, la Commission a comme mandat d'acquérir et de conserver
les grands champs de batailles historiques de Québec et de mettre en valeur
cet héritage. Ce territoire constitue un des sites historiques les plus
importants au pays. Faire connaître dans le respect et avec le plus
d'exactitude possible les faits historiques rattachés à ce lieu constitue donc
un élément fondamental de la mission de la Commission.




Renseignements :

Renseignements: Joanne Laurin, agente de communication, Commission des
champs de bataille nationaux, (418) 649-6251, joanne.laurin@ccbn-nbc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.