Action dans le cadre de la caravane du FRAPRU : la pénurie d'appartements est finie à Sherbrooke, pas la crise du logement

SHERBROOKE, QC, le 16 févr. /CNW Telbec/ - C'est par un rassemblement animé et une appropriation symbolique d'un terrain que l'Association des locataires de Sherbrooke a souligné, ce matin, les dernières heures passées en ville par la caravane du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Celle-ci a pris la route de la Mauricie pour la poursuite de ses pressions en vue d'obtenir du logement social dans le prochain budget du ministre québécois des Finances, Raymond Bachand. Des membres de l'Association des locataires, dont son coordonnateur, Normand Couture, s'y sont joints pour le reste du périple qui a débuté le 14, à Gatineau, et qui se terminera à Québec, le 19, par une manifestation d'envergure nationale.

L'Association des locataires demande que 1500 logements sociaux soient réalisés à Sherbrooke sur les 50 000 en cinq ans revendiqués par le FRAPRU. Une bannière portant cette demande a été installée sur le terrain brièvement occupé par le groupe.

Lors d'une conférence de presse tenue sur les lieux de l'action, le FRAPRU et l'Association des locataires ont affirmé que la crise du logement est loin d'être finie à Sherbrooke, même si le taux de logements inoccupés qui s'y situait autour de 1 % entre 2003 et 2006, atteint maintenant 4,6 %, soit le taux le plus élevé parmi les régions métropolitaines du Québec.

Les deux organismes ont cité plusieurs faits à l'appui de cette affirmation. Ainsi, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) évalue, sur la base des données du recensement de 2006, que 6700 ménages locataires éprouvent des problèmes graves de logement à Sherbrooke dont 84 % en raison de leur seule incapacité à payer les loyers en vigueur sur le marché privé de l'habitation. Ces  ménages représentent 18 % des locataires de Sherbrooke. Ce pourcentage monte à 28 % dans le cas des ménages immigrants et à 40 % chez ceux dont l'immigration est plus récente.

La hausse du coût du logement a fort probablement aggravé la situation, puisqu'elle a été de 14 %, uniquement depuis le recensement. Cette augmentation, conjuguée aux effets de la crise économique, a fait bondir le nombre de causes pour non-paiement de loyer au bureau de Sherbrooke de la Régie du logement. Alors que celui-ci était de 1284 en 2006-2007, il atteignait 1487 en 2009-2010, pour un accroissement de 16 %.

Normand Couture évoque aussi le nombre de ménages auquel l'Association des locataires a dû venir en aide durant la période de déménagement du 1er juillet et depuis ce moment : « Même dans les pires moments de la pénurie de logements locatifs, Sherbrooke n'a jamais eu autant de ménages sans logis, incapables de se louer un appartement sans aide financière de l'État. Ce n'est pas parce qu'il y a plus de logements offerts en location que tous les ménages ont les moyens de se les payer ».

Véronique Laflamme, organisatrice au FRAPRU, considère que le logement social représente la seule solution pour les ménages en difficulté de Sherbrooke et d'ailleurs au Québec : « C'est en très grande partie grâce au financement d'un plus grand nombre de logements sociaux depuis 2002 que la pénurie de logements locatifs s'est atténuée à travers le Québec et à Sherbrooke en particulier; mais le logement social peut servir à bien d'autres fins, notamment à offrir du logement de qualité à des ménages à faible ou modeste revenu à un loyer qui respecte pleinement leur capacité de payer ».

Elle estime donc que le gouvernement Charest doit augmenter le financement du programme actuel AccèsLogis qui permet la réalisation de logements coopératifs et sans but lucratif et qu'il doit reprendre le financement de nouveaux HLM dont la réalisation est totalement arrêtée depuis le 1er janvier 1994. Au début de 2010, 39 038 ménages étaient en attente pour ce type de logements à l'échelle du Québec dont 1788 en Estrie.

SOURCE FRONT D'ACTION POPULAIRE EN REAMENAGEMENT URBAIN (FRAPRU)

Renseignements :

Normand Couture, Association des locataires de Sherbrooke, (819) 432-4173 (cellulaire)
Véronique Laflamme, FRAPRU (418) 956-3403 (cellulaire)
www.frapru.qc.ca

Profil de l'entreprise

FRONT D'ACTION POPULAIRE EN REAMENAGEMENT URBAIN (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.