Acheter un véhicule neuf ou usagé aux Etats-Unis: oui, mais...



    QUEBEC, le 1er oct. /CNW Telbec/ - Avec la vigueur du dollar canadien, un
nombre croissant d'automobilistes songent à acquérir un véhicule neuf ou usagé
aux Etats-Unis afin de réaliser des économies. Toutefois, CAA-Québec rappelle
qu'avant d'engager d'importantes sommes d'argent pour obtenir la voiture tant
convoitée, le futur acheteur doit considérer plusieurs éléments s'il veut
s'éviter toute mauvaise surprise...
    Moins dispendieux aux Etats-Unis? - Les comparaisons effectuées par
CAA-Québec sur des véhicules aux caractéristiques similaires vendus au Canada
et aux Etats-Unis confirment qu'il existe des écarts de prix importants entre
certains modèles. "Depuis l'appréciation importante de la devise canadienne,
on constate que les fabricants n'ont toujours pas ajusté leurs prix. On peut
donc se demander quand les consommateurs canadiens pourront bénéficier de
cette parité pour effectuer leurs achats ici sans être obligés de se rendre
aux Etats-Unis", soutient Mme Sophie Gagnon, directrice des relations
publiques et gouvernementales chez CAA-Québec.
    Si on souhaite importer un véhicule des Etats-Unis, une des premières
démarches consiste à vérifier auprès du Registraire des véhicules importés
(RVI) de Transport Canada si la voiture respecte les normes de sécurité
canadiennes. Cette vérification permet également de savoir si des
modifications seront exigées une fois le véhicule entré au pays. Le cas
échéant, les modifications nécessaires devront être effectuées aux frais de
l'acheteur à l'intérieur d'un délai de 45 jours. Le système d'ancrage de
sangle de sièges pour enfant, les phares de jour ainsi que certains éléments
de sécurité à l'égard des collisions en sont des exemples.
    Les inspections obligatoires et les frais applicables - Afin de réussir
avec succès l'inspection fédérale de conformité aux normes de sécurité, il
faut présenter un document confirmant que le véhicule est exempt de tout
rappel. Ceux-ci sont obligatoires aux Etats-Unis, contrairement au Canada où
chaque propriétaire a le devoir de suivre les rappels du fabricant. Ne pas
donner suite aux rappels américains pourrait affecter la garantie du véhicule
et même sa valeur de revente. De plus, dans le cas d'un véhicule usagé, une
inspection mécanique provinciale est également exigée par la SAAQ. Il est
important de rappeler que des frais sont applicables lors de ces inspections
ainsi qu'au moment de l'enregistrement de la voiture au Registre des véhicules
importés. Enfin, en plus de la TPS et de la TVQ, il faudra débourser 6,1 % du
prix d'achat en droits de douanes si la voiture n'a pas été fabriquée en
Amérique du Nord.
    "Au-delà de l'aspect monétaire, l'achat d'un véhicule aux Etats-Unis
exige de l'acheteur une démarche des plus structurées. A cet égard, les
services-conseils de CAA-Québec peuvent bien orienter les membres, par exemple
sur la question de la validité et du respect de la garantie, ou sur celle du
financement, mais également sur le choix d'un véhicule pour lequel les
économies seront véritables", précise Mme Gagnon. Enfin, avant de quitter pour
les Etats-Unis, mieux vaut contacter son assureur. Il pourra donner l'heure
juste sur les protections adéquates à détenir.

    Organisme à but non lucratif regroupant quelque 900 000 membres,
CAA-Québec offre de nombreux services et avantages liés à l'automobile, au
voyage, à l'habitation et aux services financiers.




Renseignements :

Renseignements: Montréal: Claudia Martin, (514) 861-7111, poste 3210;
Québec: Philippe St-Pierre, (418) 624-2424, poste 2418


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.