Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée du Sud: les ingénieurs veulent des garanties



    MONTREAL, le 13 déc. /CNW Telbec/ - Le président du Réseau des ingénieurs
du Québec, monsieur Etienne Couture, ing., comparaissait cet après-midi devant
le Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes au
sujet de l'accord éventuel de libre-échange entre le Canada et la Corée du
Sud. A cette occasion, le président a déclaré : "Le Canada ne doit pas signer
un accord de libre-échange sans avoir de garantie de la Corée du Sud quant à
l'élimination de ses nombreuses barrières commerciales non tarifaires".
    Le président du Réseau des ingénieurs du Québec a indiqué, lors de sa
comparution, que la Corée du Sud se classait au 89ième rang en matière de
liberté de commerce selon l'Index of Economic Freedom 2007 qui classe les
157 pays visés selon leur ouverture économique sur le monde. La Corée impose
notamment des restrictions aux importations, lutte faiblement contre la
protection de la propriété intellectuelle et met des barrières à l'accès aux
marchés pour les produits étrangers. Le Canada se classe quant à lui au
cinquième rang mondial.
    Pour le Réseau des ingénieurs du Québec, un accord de libre-échange avec
la Corée du Sud devrait rencontrer certaines conditions à savoir :

    
    -   S'insérer dans une vision plus précise du Canada en matière de
        libéralisation de ses échanges commerciaux sur la scène
        internationale;
    -   Etre aussi avantageux ou plus avantageux que l'accord de libre-
        échange signé entre la Corée du Sud et les Etats-Unis;
    -   Inclure des engagements de la Corée du Sud d'éliminer ses obstacles à
        la liberté de commerce pour faire en sorte que la lettre et l'esprit
        du traité soient respectés;
    -   Etre accompagné d'un engagement formel du gouvernement de soutenir
        davantage les entreprises canadiennes et particulièrement celles du
        secteur industriel pour qu'elles développent une plus grande présence
        sur les marchés internationaux.
    

    "Nos entreprises vendent moins en Corée du Sud que les entreprises
coréennes ici et elles vendent des produits de moins grande valeur ajoutée. Si
on ne veut pas que le commerce se fasse à sens unique de la Corée vers le
Canada, il faut s'assurer que ces conditions soient remplies préalablement à
la signature d'un accord", de conclure monsieur Couture.

    Le Réseau des ingénieurs du Québec est un organisme sans but lucratif qui
représente près de 54 000 ingénieurs répartis dans tout le Québec et dont la
mission est de servir leurs intérêts communs. A cette fin, le Réseau en fait
la promotion publique et offre aux ingénieurs et aux étudiants en génie des
services liés à la carrière et des avantages commerciaux.




Renseignements :

Renseignements: Lyne Richer, Directrice des communications, Réseau des
ingénieurs du Québec, (514) 845-9664, poste 101, 1-866-845-9664, Cellulaire:
(514) 971-9664; Source: Marc-André Veilleux, Directeur recherche et analyse,
Réseau des ingénieurs du Québec, (514) 845-9664, poste 121, 1-866-845-9664

Profil de l'entreprise

Réseau des ingénieurs du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.