ACCIDENT MORTEL DE VTT - L'IMPORTANCE DE NE PAS TRANSPORTER SUR UN VEHICULE HORS ROUTE PLUS DE PASSAGERS QUE PREVU



    QUEBEC, le 10 juill. /CNW Telbec/ - Le Bureau du coroner présente les
conclusions du rapport du coroner Dr Jean-François Dorval à la suite de
l'investigation tenue pour éclaircir les causes et les circonstances du décès
de M. Frédéric Leblanc, 35 ans, survenu le 1er septembre 2007 à Rimouski.
M. Leblanc est décédé d'un traumatisme crânien avec hémorragie cérébrale.

    Les circonstances de l'accident

    Le 1er septembre 2007, M. Leblanc et sa famille reçoivent des amis. Les
deux familles participent à des jeux durant l'avant-midi et un véhicule
tout-terrain est utilisé afin que les enfants puissent, accompagnés d'un
adulte, se promener sur le terrain.
    Sur l'heure du dîner, M. Leblanc et son ami prennent un verre d'alcool.
Vers 14 h, ils décident d'utiliser de nouveau le véhicule tout-terrain pour
faire une promenade avec les enfants. Des casques de sécurité pour le ski
furent utilisés pour les enfants.
    Le véhicule tout-terrain de marque Artic est porteur d'un coffre de luxe
pour véhicule tout-terrain. Ce coffre est composé d'un siège central et de
deux coffres latéraux. Ainsi, deux enfants prennent place sur le siège central
du coffre de luxe et un autre enfant prend place à l'avant, entre le volant et
M. Leblanc. L'autre adulte s'assoie en arrière de M. Leblanc, devant les deux
enfants. A l'inverse des enfants, les deux adultes ne portent pas de casque.
    Ils arrivent bientôt près d'un ruisseau et M. Leblanc se rend dans une
pente pour le traverser. A un moment, l'autre adulte présent sur le véhicule
sent que le véhicule tout-terrain est instable. Arrivé dans le ruisseau, le
véhicule bascule. Ce renversement se produit au même moment où M. Leblanc
accélère pour remonter la pente située de l'autre côté du ruisseau.
    Lors du renversement, M. Leblanc tombe et se frappe la tête sur une
roche. Les services d'urgence sont immédiatement appelés. M. Leblanc est
rapidement conduit au Centre de santé et de services sociaux Rimouski-Neigette
où son décès est constaté.

    Ce décès aurait-il pu être évité ?

    Selon le coroner, il existe actuellement au Québec la Loi sur les
véhicules hors route, qui stipule qu'on "ne peut transporter sur un véhicule
hors route plus de passagers que la capacité indiquée par le fabriquant".
    De plus, selon une étude menée par la US Consumer Product Safety
Commission et les membres de l'industrie fabriquant les véhicules
tout-terrain, les risques de blessures pour un conducteur augmentent lorsqu'il
a un passager sur son véhicule tout-terrain. Par contre, ce risque de
blessures est encore plus important pour le passager que pour le conducteur,
par heure d'utilisation du véhicule.
    En septembre 2003, M. Boumédiène Falah, ingénieur et professeur au
Département de mathématique, d'informatique et génie de l'Université du Québec
à Rimouski, a fait une étude sur le comportement dynamique de véhicules
tout-terrain de type QUAD en présence d'un second passager.
    Il conclut qu'en présence d'un passager, "les sous-systèmes d'un véhicule
hors route (suspension-pneus) fonctionnent dans des conditions de charge très
éloignées par rapport à celles prévues par le constructeur. Ces modifications
des paramètres de fonctionnement ne peuvent que compromettre la sécurité". De
plus, il devient évident qu'un véhicule tout-terrain est, de part sa
construction, déjà instable. Ainsi, l'ajout d'un passager augmente la hauteur
du centre de gravité de ce véhicule et ceci le rend encore plus instable.

    
                              RECOMMANDATIONS :

        Afin de protéger la vie humaine et d'éviter des décès dans le futur,
              le coroner, Dr Jean-François Dorval, recommande :

    Au ministère des Transports du Québec

    A la Sûreté du Québec

    - Que soit appliquée la réglementation de la Loi sur les véhicules hors
      route dont l'article 21 :
      "Ne peuvent être transportés sur un véhicule hors route plus de
      passagers que la quantité indiquée par le fabricant."
    - Que l'utilisation de coffre sur le véhicule tout-terrain pour le
      transport d'un passager ne soit pas permis.
    - Que le ministère des Transports demande aux fabricants de coffre
      d'appoint pour les véhicules tout-terrain, de faire en sorte que la
      conception de ces coffres ne permette plus qu'ils soient utilisés comme
      siège d'appoint.

    A la Fédération québécoise des Clubs Quads

    - Qu'elle continue sa sensibilisation auprès de ses membres sur les
      dangers d'utiliser un véhicule tout-terrain conçu pour une personne
      lorsqu'il est utilisé par un conducteur et un passager.
    
    -%SU: LAW
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Anne-Marie Lessard, Responsable des communications et
des relations avec les médias, (418) 643-1846, poste 225,
anne-marie.lessard@msp.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.