Accès aux soins de santé: un sondage indique qu'il ne serait pas uniforme d'un océan à l'autre



    OTTAWA, le 18 mars /CNW Telbec/ - Un sondage national mené auprès des
médecins révèle que les médecins de partout au Canada sont préoccupés par
l'accessibilité inadéquate des services de soins de santé pour leurs patients,
et que la situation est pire dans certaines provinces et certains territoires
que dans d'autres.
    Le Sondage national des médecins (SNM) est le recensement le plus
important réalisé au Canada auprès des médecins et des médecins en formation.
Ce sondage est mené conjointement par l'Association médicale canadienne, le
Collège des médecins de famille du Canada et le Collège royal des médecins et
chirurgiens du Canada. Le communiqué diffusé aujourd'hui présente les données
régionales tirées des résultats nationaux, diffusés en janvier dernier. Il
propose une mise à jour des résultats du sondage de 2004 et un examen
approfondi de la façon dont les médecins de chaque province et territoire
exercent la médecine, de l'endroit où ils l'exercent et des problèmes auxquels
ils sont confrontés dans la prestation de soins à leurs patients.
    "Les résultats du SNM 2007 confirment que la grave pénurie de médecins de
famille et de certains autres spécialistes représente un problème important et
courant pour les patients de l'ensemble des provinces et territoires, affirme
le président de l'AMC, Dr Brian Day. La situation est pire dans certaines
régions que dans d'autres. La question de la planification des effectifs en
santé doit être abordée afin d'améliorer l'accès des patients aux soins de
santé, peu importe leur lieu de résidence."
    Vous cherchez un médecin de famille? La Saskatchewan arrive au premier
rang pour le pourcentage de médecins de famille qui acceptent de nouveaux
patients (45 %). L'Ile-du-Prince-Edouard est au dernier rang, 2 % des médecins
de famille acceptant de nouveaux patients.
    "Le financement du gouvernement fédéral et l'engagement à diminuer les
temps d'attente ont contribué à améliorer l'accès aux soins dans des domaines
précis, mais les résultats régionaux du SNM montrent d'importantes différences
d'accès aux soins spécialisés, indique Dre Louise Samson, présidente du
Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Les résultats du SNM
confirment que l'accès des patients aux soins en psychiatrie, en chirurgie
orthopédique et en ophtalmologie et aux services diagnostiques de pointe reste
problématique dans la plupart des provinces et territoires. En effet,
l'évaluation de l'accès au service de chirurgie orthopédique s'est détériorée
dans huit provinces depuis 2004. Nous devons affecter les ressources
supplémentaires nécessaires pour améliorer encore plus l'accès à ces soins,
ainsi qu'à d'autres importants services."

    Le pourcentage de médecins indiquant que l'accès est passable ou faible
    varie selon la province ou le territoire :

    
    - En Ontario, 71 % des médecins de famille ont indiqué que l'accès à un
      psychiatre était passable ou faible, contre 45 % en Saskatchewan.

    - Au Québec, 61 % des médecins de famille ont indiqué que l'accès à un
      chirurgien orthopédiste était passable ou faible, contre 26 % à
      l'Ile-du-Prince-Edouard.

    - A l'Ile-du-Prince-Edouard, 72 % des médecins de famille ont indiqué que
      l'accès à un ophtalmologiste était passable ou faible, contre 25 % en
      Saskatchewan.

    - En Colombie-Britannique et en Saskatchewan, 57 % des médecins ont
      indiqué que l'accès aux services diagnostiques
      (p. ex. tomodensitogramme et IRM) était passable ou faible, contre 34 %
      au Nouveau Brunswick.

    Les résultats du SNM révèlent plusieurs tendances importantes dans le
    profil de pratique des médecins :

    - En se fondant sur le pourcentage de médecins qui prévoient prendre leur
      retraite, soit 6 %, nous nous attendons à ce que jusqu'à 4 000 médecins
      cessent la pratique clinique au cours des deux prochaines années. Le
      pourcentage de médecins ayant l'intention de prendre leur retraite est
      constant d'une province à l'autre.

    - La cohorte de femmes médecins comble de plus en plus ce fossé. Des
      études ont montré que cette situation a des effets positifs sur la
      relation médecin-patient, l'organisation du service et l'accès aux
      services, tout en ayant des répercussions importantes sur la
      planification des ressources futures. Actuellement, 33 % de tous les
      médecins de famille de moins de 35 ans à l'Ile-du-Prince-Edouard sont
      des femmes, alors que le pourcentage grimpe à 72 % au Québec.

    - En 2004, 26 % des médecins prévoyaient diminuer leur nombre d'heures de
      travail. Les résultats du SNM 2007 confirment que 27 % des médecins ont
      effectivement diminué leur nombre d'heures de travail au cours des deux
      dernières années. Aujourd'hui, 35 % des médecins prévoient diminuer
      leur nombre d'heures de travail hebdomadaire au cours des deux
      prochaines années : entre 28 % des médecins de famille au Manitoba et
      37 % au Québec et dans les territoires, et de 30 % des autres
      spécialistes à l'Ile-du-Prince-Edouard et en Nouvelle-Ecosse à 40 % au
      Québec.
    

    "Les organismes partenaires pour le SNM demandent à tous les niveaux de
gouvernement et à tous les organismes de santé du pays d'élaborer une
stratégie pancanadienne qui répondra efficacement aux problèmes urgents
soulevés par les résultats du SNM, problèmes qui représentent une menace
supplémentaire au système de santé canadien, indique Dre Ruth Wilson,
présidente du Collège des médecins de famille du Canada. Nous devons
travailler ensemble afin d'améliorer l'enseignement, la formation et le
maintien des médecins et d'assurer des effectifs durables qui pourront
répondre aux besoins en matière de soins de santé des Canadiennes et des
Canadiens de l'ensemble des provinces et des territoires."
    Pour un résumé complet des résultats 2007 par province et territoire,
vous pouvez consulter le document d'information et les tableaux présentant les
résultats de toutes les questions du sondage, au
www.sondagenationaldesmedecins.ca. Nous diffuserons, en avril 2008, d'autres
analyses des résultats du SNM, notamment ceux des médecins spécialistes et
ceux des étudiants en médecine et des résidents.

    Le SNM a été réalisé grâce aux contributions financières de l'Association
médicale canadienne, du Collège des médecins de famille du Canada, du Collège
royal des médecins et chirurgiens du Canada, de l'Institut canadien
d'information sur la santé et de Santé Canada.
    Pour de plus amples renseignements sur le SNM, visitez :
    http://www.sondagenationaldesmedecins.ca/nps/news/backgrounders-f.asp




Renseignements :

Renseignements: Pour des demandes d'entrevues: Cristiane Doherty, Delta
Média, 1-888-473-3582, Cell: (613) 799-9277, cristiane@deltamedia.ca; Bernard
Gauthier, Delta Média, 1-888-473-3582, bernard@deltamedia.ca; Jayne Johnston,
Le Collège des médecins de famille du Canada, 1-800-387-6197 poste 303, (905)
629-0900 poste 303, jjohnston@cfpc.ca; Cecily Wallace, Le Collège royal des
médecins et chirurgiens du Canada, 1-800-668-3740 poste 463, (613) 730-6277
poste 463, Cell (613) 668-6465, cwallace@rcpsc.edu; Lucie Boileau, Association
médicale canadienne, 1-800-663-7336 poste 1266, (613) 731-8610 poste 1266,
Lucie.Boileau@cma.ca

Profil de l'entreprise

SONDAGE NATIONAL DES MEDECINS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.