Absence frappante de leadership dans le budget fédéral



    OTTAWA, le 19 mars /CNW Telbec/ - "Stephen Harper a déposé un budget à
saveur électorale, mais les Canadiens ne doivent pas se laisser berner par le
nouvel emballage des conservateurs", prévient Paul Moist, président national
du Syndicat canadien de la fonction publique.
    "Ces nouvelles promesses cachent leurs véritables objectifs : affaiblir
les programmes sociaux nationaux et diminuer le rôle des services publics au
Canada. Le gouvernement abandonne son rôle de leadership en ne posant ni
conditions, ni exigences de reddition de comptes au palier fédéral pour ces
transferts additionnels. Le budget fait un pas de plus en ce sens et favorise
encore davantage la privatisation des services publics", affirme M. Moist.
    Les municipalités du Canada, à court d'argent, ne pourront compter sur
aucune aide à moins d'accepter de conclure des PPP. "Le gouvernement fédéral
tente d'acheter les gouvernements provinciaux et municipaux en promettant
d'ajouter 25 pour cent au financement de l'infrastructure - si la municipalité
ou la province lie le projet visé à un PPP. Essentiellement, il finance des
profits privés avec de l'argent public", explique Paul Moist.
    "Nous sommes heureux du financement additionnel accordé à l'éducation,
mais les transferts fédéraux pour l'enseignement postsecondaire devraient
s'élever à plus de 4,28 milliards $ pour revenir au niveau par personne d'il y
a quinze ans en dollars réels", ajoute-t-il.
    Les transferts fédéraux destinés aux services de garde et à
l'apprentissage de la petite enfance ont été réduits de 1 milliard $ lorsque
le gouvernement a annulé le programme national de services de garde à
l'enfance. "Rien ne garantit que le nouveau financement créera de nouvelles
places en garderies", soutient Paul Moist.
    Le budget est aussi préoccupant en matière de santé publique. "Le budget
ne dit rien d'un programme national d'assurance-médicaments, mais il accorde
plus de 600 millions $ aux garanties de temps d'attente, précise M. Moist.
Rien ne nous assure que cet argent servira à des soins de santé offerts dans
le secteur public et l'absence de cette assurance nous préoccupe."
    "Le budget fédéral n'est qu'un plan opportuniste à court terme et une
feuille de route pour la privatisation de l'infrastructure. Le gouvernement
renonce à exercer le leadership nécessaire pour améliorer et renforcer les
programmes sociaux nationaux", conclut Paul Moist.




Renseignements :

Renseignements: Paul Moist, président national du SCFP, (613) 558-2873
(cell.); Toby Sanger, économiste principal du SCFP, (613) 720-6955 (cell.);
Catherine Louli, SCFP-communications, (613) 851-0547 (cell.)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.