Abolition des commissions scolaires : Même un candidat de l'ADQ met en doute la promesse de Mario Dumont



    CHATEAUGUAY, QC, le 1er mars /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Education,
du Loisir et du Sport, M. Jean-Marc Fournier, a relevé une nouvelle
contradiction des adéquistes alors qu'un de ses candidats vient de mettre en
doute la faisabilité d'abolir les commissions scolaires. "Cette proposition
n'a que 3 jours d'existence que déjà son application est mise en doute par les
candidats adéquistes eux-mêmes !", a déclaré M. Fournier.
    Le ministre explique qu'au cours d'un débat diffusé sur les ondes du
réseau RDI le 28 février, le candidat adéquiste dans Jean-Talon,
M. Luc De la Sablonnière, a répondu ainsi à une question portant sur le
partage des ressources humaines entre les écoles: "Y a des problèmes de
gestion des ressources humaines, pis y va y avoir des problèmes d'application
le jour où on abolira les commissions scolaires." M. De La Sablonnière a ainsi
répondu à une question à laquelle Mario Dumont avait refusé de répondre
3 jours plus tôt.
    M. Fournier rappelle que cette candeur du candidat adéquiste s'ajoute à
celle de Gilles Taillon, aujourd'hui président de l'ADQ et candidat dans
Chauveau, qui, en 1997, questionnait la faisabilité du projet aujourd'hui mis
de l'avant par son nouveau parti politique, qualifiant même de "périlleux" le
transfert de cette responsabilité aux villes. D'ailleurs, souligne
M. Fournier, l'Union des municipalités du Québec vient de dénoncer la
proposition de l'ADQ en affirmant qu'il n'y aucun avantage à abolir les
commissions scolaires et à transférer cette responsabilité aux villes. "Mario
Dumont veut en rajouter sur les épaules des villes contre leur gré. C'est
annonciateur de coûts élevés en temps, en argent et en énergie, sans aucun
bénéfice sur la réussite scolaire. C'est une autre proposition qui va diviser
les Québécois entre eux", prévient-il.
    Qui plus est, les commissions scolaires, les transporteurs scolaires, les
représentants des enseignants et des professionnels la rejettent. "A cette
longue liste s'ajoutent aujourd'hui les candidats adéquistes eux-mêmes ! La
proposition de l'ADQ a été concoctée dans l'improvisation, sans consulter qui
que ce soit dans le monde l'éducation. Plus que jamais, il est clair que l'ADQ
n'a aucune crédibilité en matière d'éducation", conclut M. Fournier.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Melançon, Directrice des communications, Parti
libéral du Québec, (514) 288-4364, melanconi@plq.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.