A l'Université de Toronto, une recherche de classe internationale aidera à atténuer la menace d'épidémies mondiales



    Le gouvernement McGuinty investit dans des secteurs où l'Ontario peut
    affronter avec succès la concurrence

    TORONTO, le 5 fév. /CNW/ - Un nouveau projet de recherche de l'université
de Toronto vise à créer un dispositif portatif qui aidera à prévenir, à
identifier et à réprimer des maladies infectieuses comme le SRAS.
    Il s'agit d'un des quatre projets de recherche de pointe de l'université
de Toronto qui reçoivent des fonds du gouvernement McGuinty. Le gouvernement
finance les projets en partenariat avec l'industrie pour appuyer les meilleurs
chercheurs et les meilleures chercheuses de la province dans des domaines où
l'Ontario peut s'imposer sur le marché mondial.
    M. John Wilkinson, ministre de la Recherche et de l'Innovation, a annoncé
cette nouvelle aujourd'hui, en compagnie de M. David Naylor, président de
l'université de Toronto.

    
    L'Ontario investit :

    -  Plus de sept millions de dollars pour l'application des percées de la
       nanotechnologie, afin de créer un dispositif portatif qui puisse
       établir, par un diagnostic rapide, si une personne a contracté ou non
       une maladie infectieuse, comme le SRAS. C'est la première étape d'un
       meilleur processus d'identification, de répression et de confinement
       des flambées d'épidémies.

    -  Plus de trois millions de dollars pour créer des réseaux maillés sans
       fil et à auto-alimentation : réseaux économiques sans fil et à auto-
       alimentation qui contribueront à rendre la connectivité Internet sans
       fil et à grande vitesse plus fiable, plus accessible et plus abordable
       dans les zones urbaines et éloignées.

    -  Cinq millions de dollars pour renforcer la compétitivité de l'Ontario
       dans le secteur solaire du marché mondial, chiffré à de multiples
       milliards de dollars, en concevant des technologies solaires plus
       efficaces et plus perfectionnées.

    -  Huit millions de dollars pour aider à s'attaquer à certains des
       problèmes mondiaux les plus pressants et les plus complexes, comme le
       changement climatique et la découverte d'un traitement qui guérisse du
       cancer, en offrant aux chercheurs et chercheuses l'accès à des
       systèmes informatiques perfectionnés à haut rendement.
    

    Les 23,3 millions affectés à ces projets font partie de près de 115
millions de dollars investis par le gouvernement pour appuyer dix-neuf projets
de recherche de pointe dans tout l'Ontario. Aux universités, aux instituts et
aux hôpitaux, la recherche fera l'objet d'un financement correspondant en
provenance de 107 grands partenaires de l'industrie et autres.
    "Pour que les familles de l'Ontario puissent s'imposer dans l'économie
mondiale, notre gouvernement investit dans la recherche et l'innovation, ainsi
que dans les compétences et les connaissances de notre population actuelle, a
déclaré M. Wilkinson. Les solides partenariats qui existent entre nos
meilleurs chercheurs et chercheuses, nos dirigeants et dirigeantes
d'entreprises mondiales et le gouvernement aideront à fournir aux Ontariens et
aux Ontariennes de meilleurs services de soins de santé, de nouvelles
technologies, un environnement plus propre et un nombre accru de possibilités
de succès."
    "L'investissement d'aujourd'hui tire parti du talent considérable des
chercheurs et chercheuses de l'université de Toronto pour que la ville de
Toronto - et notre province - conserve une place prépondérante dans les
secteurs en croissance et convertisse de façon constante les défis mondiaux en
possibilités pour l'Ontario, a fait observer M. George Smitherman, député de
Toronto-Centre et sous-ministre. C'est un des éléments de la stratégie du
gouvernement McGuinty destinée à créer dès aujourd'hui les emplois de demain."
    "Nous sommes ravis de remercier le Gouvernement de l'Ontario de son appui
exceptionnel et de sa merveilleuse marque de confiance, a déclaré M. Naylor.
Ce nouveau financement aide non seulement nos chercheurs et chercheuses à
créer de grandes idées, mais aussi l'université de Toronto à attirer et à
conserver les meilleurs spécialistes en recherche du monde entier, des
spécialistes qui motiveront et inspireront la prochaine génération ontarienne
de scientifiques et d'entrepreneurs de classe mondiale dans les secteurs axés
sur le savoir."
    Réunis, ces investissements forment partie intégrante du plan du
gouvernement McGuinty consistant à appuyer d'excellentes recherches qu'on peut
convertir en nouveaux produits et services qui stimuleront l'économie de
l'Ontario et appuieront les familles de l'Ontario. Parmi les autres
initiatives, citons celles qui consistent à :

    
    -  Lancer la Stratégie de commercialisation des idées innovatrices, de
       160 millions de dollars, qui soutient les compagnies émergentes et qui
       englobe le Fonds ontarien de capital-risque
    -  Fournir une réduction de 21 % du taux de l'impôt sur le capital pour
       toutes les entreprises, avec effet rétroactif au 1er janvier 2007, et
       continuer dans cette voie jusqu'à l'élimination intégrale en 2010
    -  Annoncer, dans la déclaration économique de l'automne de 2007,
       cinquante millions de dollars de plus en investissement stratégique,
       destinés à renforcer encore plus les milieux de l'Ontario pour la
       recherche scientifique qui conduira à de nouvelles découvertes, à une
       meilleure qualité de vie et à de nouveaux emplois.

    Pour de plus amples renseignements sur le Fonds pour la recherche en
Ontario, veuillez visiter www.ontario.ca/innovation.

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

                     FONDS POUR LA RECHERCHE EN ONTARIO

    Par l'intermédiaire du Fonds pour la recherche en Ontario, le gouvernement
de l'Ontario investit 527 millions de dollars en cinq ans pour appuyer la
recherche et l'innovation de pointe dans les universités, les instituts et les
hôpitaux de la province, ainsi que pour obtenir, par effet de levier, un
soutien provenant du gouvernement fédéral et du secteur privé.
    Le fonds est un élément clé du plan de la province destiné à appuyer
l'excellence scientifique qui peut aboutir à des biens et services innovateurs
qui stimuleront l'économie de l'Ontario.

    Le fonds se compose de deux volets :
    -  Le Programme d'excellence en recherche, qui contribue à supporter les
       coûts d'exploitation des projets, comme le traitement des chercheurs
       et chercheuses
    -  Le Programme d'infrastructure de recherche, qui appuie l'acquisition
       de la nouvelle infrastructure de recherche.

    Le Fonds pour la recherche en Ontario est conçu pour offrir un guichet
pour le financement de la recherche. Les propositions de financement sont
évaluées suivant un processus compétitif d'examen par des pairs. Pour obtenir
de plus amples renseignements, veuillez visiter le site à
www.ontario.ca/innovation.

    Programme d'excellence en recherche - Série 2
    ---------------------------------------------

    L'annonce d'aujourd'hui se rapporte à la seconde série de financement qui
    relève du Programme d'excellence en recherche. Dans cette série, le
    gouvernement fournit 114 709 614 $ pour appuyer 19 projets. Ce
    financement sera complété par un apport correspondant de 107 grands
    partenaires de l'industrie et autres qui participent aux projets.

    La recherche va :
    -  Appuyer un environnement plus propre et plus écologique
    -  Appuyer une meilleure santé chez les Ontariennes et Ontariens
    -  Appuyer une science de calibre mondial dans plusieurs domaines, comme
       l'informatique et l'astrophysique.

    Si l'on compte la présente série de financement, le Fonds pour la
recherche en Ontario aura investi au total 230 millions de dollars pour 45
projets et obtenu, par effet de levier, 460 millions de dollars provenant de
280 partenaires de l'industrie et autres.

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           L'UNIVERSITE DE TORONTO RECOIT SEPT MILLIONS DE DOLLARS
             POUR UNE RECHERCHE D'INTERET MONDIAL LIEE A LA SANTE
    

    L'annonce d'aujourd'hui se rapporte à la seconde série de financement qui
relève du Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en
Ontario. Dans cette série, le gouvernement fournit 23 353 275 $ pour appuyer
quatre projets de classe mondiale à l'université de Toronto.

    Maîtriser les flambées de maladies infectieuses
    -----------------------------------------------

    Projet de diagnostic par points quantiques : Détection génomique et
    protéomique simultanée de pathogènes multiples

    Créer un dispositif révolutionnaire aux points de prestation de soins
    pour le diagnostic des maladies infectieuses
    Chercheur principal : M. Warren Chan
    Coût total du projet : 21 945 701 $
    Financement provincial : 7 313 275 $

    La flambée de SRAS de 2003 a souligné de façon spectaculaire la menace de
maladies infectieuses ici même en Ontario et dans le monde entier. Elle a
aussi démontré qu'il importe de disposer de systèmes rapides et exacts pour
diagnostiquer, traiter, réprimer et surveiller la propagation des maladies
infectieuses.
    En exploitant les percées révolutionnaires réalisées en matière de
nanomatériaux et de sondes biologiques, les meilleurs chercheurs et les
meilleures chercheuses, à l'université de Toronto, sont en train de mettre au
point des "codes à barres" pour des milliers de pathogènes comme ceux de la
malaria, tout en concevant et en éprouvant un dispositif qui puisse lire et
interpréter ces codes.
    Le projet vise à créer un dispositif portatif et économique, capable de
diagnostiquer de multiples pathogènes dans un seul échantillon de sang, si
bien que les résultats seront disponibles en quelques minutes au lieu de
quelques heures.
    Les chercheurs et chercheuses ont établi un partenariat avec la Fio
Corporation pour faire progresser rapidement la recherche, afin d'être les
premiers à commercialiser leur dispositif qui, en cas de succès, promet de
révolutionner les systèmes actuels pour surveiller, diagnostiquer et refréner
les maladies infectieuses du monde entier.

    
    Partenaires clés du secteur privé : Fio Corporation

    Faits clés :

    -  Les applications éventuelles comprennent les hôpitaux et les
       cliniques, ainsi que les mouvements transfrontaliers internationaux.
    -  La technologie actuellement disponible est conçue pour ne détecter
       qu'un seul agent infectieux. Par exemple, de nombreux dispositifs
       actuels de diagnostic en vente dans le commerce pour la malaria ne
       peuvent détecter qu'une seule espèce de malaria et ne conviennent pas
       dans les zones où coexistent de multiples espèces.
    -  Le projet concevra un dispositif portatif révolutionnaire, capable de
       détecter de multiples maladies infectieuses, comme le VIH, le SRAS et
       l'hépatite.
    -  A l'heure actuelle, le chercheur principal, M. Chan, dispose d'une
       équipe de deux autres chercheurs ou chercheuses spécialisés en
       nanotechnologie. Avec l'appui de l'Ontario, il pourra ajouter au
       projet trois autres chercheurs ou chercheuses spécialisés dans les
       maladies infectieuses.

    Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en Ontario
    -------------------------------------------------------------------------

    Cette seconde série de financement, qui relève du Programme d'excellence
en recherche, investira 114 709 614 $ pour appuyer 19 projets de classe
mondiale à neuf universités, instituts et hôpitaux de l'Ontario. Le
financement sera complété par un apport correspondant de 107 grands
partenaires de l'industrie et autres qui participent aux projets.
    Pour de plus amples renseignements sur le Fonds pour la recherche en
Ontario, veuillez visiter www.ontario.ca/innovation

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           L'UNIVERSITE DE TORONTO RECOIT HUIT MILLIONS DE DOLLARS
              POUR PERMETTRE UNE RECHERCHE D'UN INTERET MONDIAL
    

    L'annonce d'aujourd'hui se rapporte à la seconde série de financement qui
relève du Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en
Ontario. Dans cette série, le gouvernement fournit 23 353 275 $ pour appuyer
quatre projets de classe mondiale à l'université de Toronto.

    Des ordinateurs à grand rendement au service des grandes idées
    --------------------------------------------------------------

    SciNet : La science de demain dès aujourd'hui
    Exploiter les possibilités de recherche des systèmes informatiques à
    grand rendement
    Chercheur principal : M. W. Richard Peltier
    Coût total du projet : 24 000 000 $
    Financement provincial : 8 000 000 $

    A l'aide de systèmes informatiques à haut rendement de classe mondiale,
un nouveau consortium de scientifiques collaborera à une recherche
révolutionnaire touchant une grande diversité de disciplines, dont
l'aérospatiale, le génie biomédical, la bioinformatique, la modélisation
climatique, la cosmologie et la génomique.
    Le consortium SciNet, dirigé par l'université de Toronto, fait intervenir
dix hôpitaux de recherche affiliés. SciNet sera accessible aux chercheurs et
chercheuses des quatre coins de la province par le truchement de l'Optical
Advanced Network of Ontario (ORANO).
    Des analystes techniques hautement qualifiés travailleront en étroite
collaboration avec les chercheurs et chercheuses pour créer des algorithmes
perfectionnés (listes finies d'instructions bien définies pour
l'accomplissement de tâches déterminées) et mettre en application de nouvelles
technologies qui tirent entièrement parti de ces grappes d'ordinateurs à haut
rendement. Des administrateurs et administratrices de systèmes experts
veilleront à ce que les systèmes informatiques soient exploités à leur
capacité optimale.

    
    Faits clés :

    -  Le responsable du projet, le professeur Richard Peltier, est un expert
       mondial dont la contribution aux domaines de la géodynamique et de la
       dynamique climatique nous aide à mieux comprendre les répercussions du
       changement climatique.

    -  Les travaux de M. Peltier, qui reposent beaucoup sur une puissante
       modélisation informatique, ont conduit à s'intéresser à la mise au
       point d'une infrastructure canadienne pour des calculs à grande
       échelle.

    -  Ce projet permettra à d'autres grands chercheurs et grandes
       chercheuses de toute la province d'avoir accès aux outils
       informatiques de haute performance qu'il leur faut pour mener une
       recherche d'un intérêt mondial.

    Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en Ontario
    -------------------------------------------------------------------------

    Cette seconde série de financement, qui relève du Programme d'excellence
en recherche, investira 114 709 614 $ pour appuyer 19 projets de classe
mondiale à neuf universités, instituts et hôpitaux de l'Ontario. Le
financement sera complété par un apport correspondant de 107 grands
partenaires de l'industrie et autres qui participent aux projets.
    Pour de plus amples renseignements sur le Fonds pour la recherche en
Ontario, veuillez visiter www.ontario.ca/innovation

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           L'UNIVERSITE DE TORONTO RECOIT CINQ MILLIONS DE DOLLARS
         POUR UNE RECHERCHE D'INTERET MONDIAL SUR L'ENERGIE SOLAIRE

    L'annonce d'aujourd'hui se rapporte à la seconde série de financement qui
relève du Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en
Ontario. Dans cette série, le gouvernement fournit 23 353 275 $ pour appuyer
quatre projets de classe mondiale à l'université de Toronto.

    De l'énergie solaire à un coût concurrentiel
    --------------------------------------------

    Eléments photovoltaiques à la silicone à haute efficacité
    Concevoir des cellules solaires à la silicone à un coût concurrentiel
    Chercheur principal : M. Nazir Kherani
    Coût total du projet : 15 000 000 $
    Financement provincial : 5 000 000 $

    L'énergie solaire est de loin la plus grande source éventuelle d'énergie
pour la planète, source énorme par rapport à toutes les autres sources
réunies. La clé, pour l'exploitation de ce potentiel, c'est de mettre au point
une technologie qui réduise le coût de production d'énergie solaire.
    La photovoltaique, conversion directe de l'énergie solaire en électricité,
devient une technologie de plus en plus importante dans la production de
l'énergie durable. Les panneaux solaires axés sur la silicone représentent une
technologie stable, facilement disponible et qui ménage l'environnement, mais
leur coût reste un obstacle.
    A l'université de Toronto, à l'université Waterloo et à ARISE Technologies
of Waterloo, les chercheurs et chercheuses s'emploieront à mettre au point des
cellules solaires photovoltaiques à la silicone, rentables et à haute
efficacité. Ils concevront et intégreront une série de technologies à "couches
minces" qui conduiront à un prototype, l'objectif ultime étant la création en
Ontario d'une base de fabrication d'éléments photovoltaiques.

    Partenaires clés du secteur privé : ARISE Technologies

    Faits clés :

    -  La rapide croissance des éléments photovoltaiques (PV) sera entretenue
       par la demande mondiale d'énergie de toute sorte, le défi mondial du
       changement climatique, les caractéristiques renouvelables de l'énergie
       solaire et les améliorations de la technologie et des matériaux PV.
    -  Le projet de recherche vise à transformer la fabrication des éléments
       photovoltaiques à la silicone et, de ce fait, à modifier la
       faisabilité économique de l'électricité solaire. Il vise à réduire le
       coût de l'énergie solaire, en produisant la plus grande quantité
       d'énergie solaire par gramme de silicone.
    -  Il vise aussi à concevoir une technologie appropriée à des taux élevés
       de production - par l'intermédiaire d'Arise Technologies - qui aide
       l'Ontario à devenir concurrentielle à l'échelon mondial dans ce
       secteur en croissance.

    Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en Ontario
    -------------------------------------------------------------------------

    Cette seconde série de financement, qui relève du Programme d'excellence
en recherche, investira 114 709 614 $ pour appuyer 19 projets de classe
mondiale à neuf universités, instituts et hôpitaux de l'Ontario. Le
financement sera complété par un apport correspondant de 107 grands
partenaires de l'industrie et autres qui participent aux projets.
    Pour de plus amples renseignements sur le Fonds pour la recherche en
Ontario, veuillez visiter www.ontario.ca/innovation

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation


    Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

           L'UNIVERSITE DE TORONTO RECOIT TROIS MILLIONS DE DOLLARS
       POUR UNE RECHERCHE D'INTERET MONDIAL EN COMMUNICATION SANS FIL

    L'annonce d'aujourd'hui se rapporte à la seconde série de financement qui
relève du Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en
Ontario. Dans cette série, le gouvernement fournit 23 353 275 $ pour appuyer
quatre projets de classe mondiale à l'université de Toronto.

    Créer des réseaux sans fil ... partout et n'importe quand
    ---------------------------------------------------------

    Réseaux à capteurs auto-alimentés
    Créer des réseaux de capteurs sans fil à grande échelle pour une grande
    diversité d'applications
    Chercheur principal : M. Dimitrios Hatzinakos
    Coût total du projet :  9 060 000 $
    Financement principal : 3 040 000 $

    Le marché mondial en expansion des nouvelles technologies de communication
sans fil est d'un intérêt capital pour les chercheurs et chercheuses de
l'université de Toronto qui travaillent en partenariat avec Motorola.
    Ensemble, les chercheurs et chercheuses, à l'université de Toronto et à
Motorola, concevront et commercialiseront les nouvelles technologies
nécessaires au déploiement de réseaux sans fil auto-alimentés à grande
échelle.
    Le projet vise à créer des réseaux composés de centaines de capteurs
auto-alimentés et peu coûteux, capables de transmettre des données sans
utilisation de fil. Ces réseaux peuvent devenir d'utiles outils pour
surveiller la santé écologique des zones sauvages reculées ou surveiller et
sécuriser de vastes zones frontalières non soumises à des patrouilles.
    Un des objectifs clés du projet consiste à créer les systèmes de
production d'énergie miniaturisés, faciles à intégrer, à bas prix et
fonctionnant 24 heures sur 24, sept jours par semaine, systèmes capables
d'alimenter ces réseaux sans fil.
    En conséquence, l'équipe de chercheurs et de chercheuses mettra au point
toute la série de matériel de capteurs, de logiciels, ainsi que les
technologies de saisie, de conservation et d'entreposage (l'objectif de ce
projet, c'est que ces réseaux s'alimentent d'eux-mêmes, si possible à l'aide
de l'énergie solaire).

    Partenaires clés du secteur privé : Motorola

    Faits clés :

    -  Le projet vise à concevoir des capteurs souples, à bas coût, des
       logiciels d'application et des moyens novateurs d'alimenter les
       réseaux sans fil, y compris la mise à contribution des nouvelles
       technologies de production d'énergie solaire.
    -  D'après M. Hatzinakos, le marché de la détection mobile est sur le
       point de dépasser cinq milliards de dollars d'ici à 2011, et l'on
       s'attend à une croissance nettement supérieure au cours de la
       prochaine décennie.
    -  L'équipe de M. Hatzinakos compte actuellement 13 personnes. Vu l'appui
       que l'Ontario offre pour le projet, on prévoit que bien plus de 60
       élèves diplômés et titulaires de bourses de recherche postdoctorale et
       300 finissants et finissantes participeront directement à des
       activités de recherche connexes.

    Programme d'excellence en recherche du Fonds pour la recherche en Ontario
    -------------------------------------------------------------------------

    Cette seconde série de financement, qui relève du Programme d'excellence
en recherche, investira 114 709 614 $ pour appuyer 19 projets de classe
mondiale à neuf universités, instituts et hôpitaux de l'Ontario. Le
financement sera complété par un apport correspondant de 107 grands
partenaires de l'industrie et autres qui participent aux projets.
    Pour de plus amples renseignements sur le Fonds pour la recherche en
Ontario, veuillez visiter www.ontario.ca/innovation

    Available in English

                          www.ontario.ca/innovation
    




Renseignements :

Renseignements: Perry Blocher, Ministère de la Recherche et de
l'Innovation, (416) 326-7717; Sandra Watts, Bureau du ministre, (416)
314-7067

Profil de l'entreprise

MINISTERE DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION DE L'ONTARIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.