À l'image de la reprise économique, l'optimisme des dirigeants de PME progresse mais la relève d'entreprise demeure une source d'inquiétude

Le Professeur Luc Godbout annonce qu'il collaborera à
l'Indice de confiance PME - Fonds de solidarité FTQ

MONTRÉAL, le 1er juin 2011 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de l'annonce des résultats du nouvel Indice de confiance PME - Fonds de solidarité FTQ, le Fonds est fier d'annoncer sa collaboration avec Luc Godbout,  professeur titulaire à l'Université de Sherbrooke et chercheur principal en finances publiques à la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques. « Il est très stimulant pour un chercheur en finances publiques de comprendre les enjeux qui influencent certaines décisions des dirigeants de PME et leurs conséquences potentielles sur la croissance économique et sur l'emploi. L'indice de confiance PME constitue certes un outil intéressant qui nous donne le degré général d'optimisme des entrepreneurs. Mais, ce sont surtout les mesures qu'ils comptent entreprendre pour accroître leur productivité et relever les défis auxquels ils ont à faire face, notamment la main-d'œuvre et la relève de leur entreprise, qui retiennent mon attention. Au cours de la prochaine année, j'aurai donc l'opportunité de participer à l'élaboration de certains aspects du questionnaire qui est administré trois fois par année aux dirigeants de PME et d'en commenter certains résultats », a soutenu M. Godbout.

L'Indice de confiance PME - Fonds de solidarité FTQ s'établit à 70 sur 100
Devant une reprise économique qui montre encore des signes de fragilité, les dirigeants de PME continuent de faire preuve d'un optimisme modéré. L'indice de confiance des PME - Fonds de solidarité FTQ a gagné un point, passant de 69 sur 100 en février, à 70 sur 100 en mai 2011.

Assurer la relève, une source d'inquiétude sérieuse
Un grand nombre de PME devront changer de main au cours des 10 prochaines années. Dans ce contexte, assurer la relève d'entreprise devient un enjeu. Appelés à se prononcer dans le cadre du sondage lié à l'indice de confiance PME sur la question du transfert de leur entreprise, plus de la moitié des dirigeants de PME, soit 53 %, ont jugé qu'il s'agissait d'un enjeu important. « La question de la relève constitue la principale source d'inquiétude pour 55 % des dirigeants de PME. Ainsi donc, trouver les bons candidats à la succession ou au transfert de leur entreprise, qu'ils s'agissent de candidatures à l'interne ou à l'externe, reste la source d'inquiétude de plus d'un dirigeant sur deux. Ils sont beaucoup moins préoccupés par les questions liées au financement du transfert d'entreprise (20 %) ou par le processus de transition en lui-même (19 %). Ces constats sont une réalité au Québec depuis plusieurs années. Selon le Ministère du Développement économique, Innovation et Exportation, 55 000 entrepreneurs vont se retirer d'ici 2018.  À lui seul, ce nombre illustre que tant les gouvernements que les institutions financières, comme le Fonds, doivent poursuivre leurs efforts pour rendre possible cette transition », a conclu M. Godbout.

Conscient de l'ampleur du défi de la relève entrepreneuriale au Québec, le Fonds de solidarité FTQ et son réseau y jouent un rôle clé.  Le Fonds s'est d'ailleurs lié à « Opération relève Québec 2011 », une vaste campagne d'information et de réseautage s'adressant à la fois aux vendeurs et aux repreneurs sous forme d'ateliers-conférences dans 13 villes du Québec.

Des dirigeants confiants d'investir
Les dirigeants de PME se disent globalement optimistes quant à l'avenir des PME québécoises en général, et de leur entreprise en particulier. Ils accordent en moyenne une note de 71,8 pour exprimer leur optimisme face à l'avenir des PME en général et une note de 77,4 pour l'avenir de leur propre entreprise au cours des 12 prochains mois. Les dirigeants de PME sont d'ailleurs toujours nombreux à envisager d'investir dans la modernisation de leurs équipements. Au total, 78 % des dirigeants ont indiqué vouloir procéder à des investissements au cours de la prochaine année.

Des PME en mode embauche et préoccupées par la formation de la main-d'œuvre
La majorité des dirigeants de PME, soit 72 % d'entre eux, envisagent une augmentation de leurs effectifs au cours des 12 prochains mois. Le recrutement de la main-d'œuvre constitue d'ailleurs leur principale préoccupation alors que 55 % d'entre eux ont identifié ce défi comme étant le plus important. Les dirigeants de PME montrent également une plus grande préoccupation à l'égard de la formation de la main-d'œuvre. La proportion des PME qui ont identifié cette mesure comme prioritaire pour améliorer leur productivité a fait un bond de 5 points, passant de 17 % en février à 22 % en mai.

Des dirigeants soucieux de l'environnement
Globalement, 83 % des dirigeants de PME comptent poser des gestes concrets en matière de développement durable au cours des 18 prochains mois. Les principales mesures envisagées par les dirigeants sont la mise en place ou l'amélioration d'une politique de réduction de la quantité d'impression des documents dans l'entreprise (52 %) et la mise en place ou l'amélioration d'une politique de recyclage dans l'entreprise (41 %).

Résumé des résultats - Mai 2011

  Optimistes Pessimistes Neutres Moyenne
sur 100
Avenir des PME québécoises au cours des 12 prochains mois 84 % 12 % 3 % 71,8
  Optimistes Pessimistes Neutres Moyenne
sur 100
Avenir pour votre entreprise au cours des 12 prochains mois 89 % 8 % 4 % 77,4
  Embauches
(augmentation)
Mises à pied
(diminution)
Statu quo Moyenne
sur 100
Augmentation ou diminution nette des employés au Québec au cours des 12 prochains mois 72 % 14 % 15 % 64,9
  Investissement Désinvestisse
ment
Statu quo Moyenne
sur 100
Investissement ou désinvestissement dans la modernisation des équipements au cours des 12 prochains mois 78 % 10 % 11 % 69,9
  Favorables Défavorables Ni favorables
ni
défavorables
Moyenne
sur 100
Conditions de financement au cours des 12 prochains mois 70 % 21 % 10 % 64,0
         
Principaux enjeux à court terme pour les PME (mentions multiples permises)
Recrutement de la main d'œuvre 55 %
Coût des opérations 40 %
Accès et coût du financement 12 %
Coût des matières premières 17 %
Montée du dollar canadien 13 %
Compétition des pays émergents 10 %
Déflation 3 %
Protectionnisme américain 5 %

Note méthodologique - le sondage Web a été réalisé auprès de 202 dirigeants de PME québécoises. Les entreprises ciblées avaient 10 employés et plus et un chiffre d'affaires de 5 millions $ ou plus. Les participants ont été invités, du 10 au 18 mai 2011, à remplir le questionnaire hébergé sur le site Web sécurisé de Léger Marketing. L'Indice de confiance PME - Fonds de solidarité FTQ est calculé à partir des résultats de cinq indicateurs :

  • le degré d'optimisme ou de pessimisme à l'égard de l'avenir des PME québécoises en général.
  • le degré d'optimisme ou de pessimisme à l'égard de l'avenir des PME des répondants;
  • la probabilité d'investissement ou de désinvestissement dans la modernisation des équipements de l'entreprise;
  • la probabilité d'augmenter ou de réduire le nombre des employés des entreprises au Québec;
  • la perception quant aux conditions (favorables ou défavorables) de financement des entreprises.

À propos du Fonds de solidarité FTQ

Faire tourner l'économie d'ici, grâce au Fonds de solidarité FTQ.  Avec un actif net de 7,7 milliards $ au 30 novembre 2010, ce fonds d'investissement en capital de développement fait appel à l'épargne des Québécoises et des Québécois. Ses investissements, dans tous les secteurs de l'économie, contribuent à la création et au maintien d'emplois dans les entreprises et favorisent le développement du Québec.  Le Fonds de solidarité FTQ est partenaire, directement ou par l'intermédiaire de l'un des membres de son réseau, de 2 052 entreprises. Il compte 577 511 actionnaires-propriétaires et participe à la création, au maintien et à la sauvegarde de 150 133 emplois. Pour en savoir plus, consultez le site www.fondsftq.com.

 

SOURCE FONDS DE SOLIDARITE FTQ

Renseignements :

Renseignements le numéro de téléphone ci-dessous est à l'usage exclusif des journalistes et des autres représentants des médias.

Source :




Josée Lagacé
Conseillère principale aux relations de presse et communications
Fonds de solidarité FTQ
Téléphone : 514 850-4835
Courriel : jlagace@fondsftq.com

 

Profil de l'entreprise

FONDS DE SOLIDARITE FTQ

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.