A l'aube du 49ème congrès eucharistique international - L'église catholique au tapis



    QUEBEC, le 10 juin /CNW Telbec/ - Quelques jours avant de recevoir
l'église toute entière, et les croyants du monde entier, l'église catholique,
au Québec du moins, ne semble plus représenter les croyants alors que l'on
constate une rupture totale du lien de confiance avec la population. Bien que
60% des répondants à l'enquête de l'IRB (www.indicedebonheur.com) se disent
croyants, seulement 7% sont pratiquants. C'est donc 88% de l'ensemble des
croyants qui ne pratiquent pas.
    Seule donnée favorable à l'église, ce sont les croyants pratiquants qui
enregistrent l'IRB moyen le plus élevé (83,80) quatre points supérieurs à
celui des non pratiquants et des non croyants, ces derniers constituant 28% de
l'échantillon sondé.

    Une tendance lourde
    -------------------

    "L'avenir s'annonce guère prometteur pour l'église catholique au Québec
analyse Pierre Côté. Les personnes plus âgées, plus pratiquantes, seront
progressivement remplacées par les plus jeunes qui sont, de tous les groupes
d'âges, celles qui sont les moins croyantes et les moins pratiquantes.
    Le même parallèle pourrait se faire avec le niveau de scolarité. Le
Québec produit de plus en plus de diplômés universitaires alors que ces
derniers, à l'opposé de ceux qui n'ont qu'un diplôme de secondaire 5,
composent, et de loin, le segment le moins croyant et le moins pratiquant de
la population".

    Un verdict sans appel : Coupable
    --------------------------------

    Le passé pèse très lourd sur les épaules de l'église catholique au point
qu'un pardon semble improbable dans un proche avenir. Questionnés sur le
sentiment qui traduirait le mieux leur pensée face à ce qu'a représenté et ce
que représente encore l'église catholique, les réponses des participants sont
incisives et sans appel.

    - Seulement 5% demeurent fidèles face à la pensée de l'église catholique
    et à son idéologie.
    - 18% se disent sensibles face à son déclin et à sa perte de popularité.
    - 21% s'avouent indifférents face à ses problèmes et revendications.
    - 18% affichent de la méfiance face à son discours
    - 28% se montrent amers face au pouvoir et aux abus du passé
    - 7% se disent agressifs face à la main mise qu'elle a eue sur les
    Québécois

    La méfiance, l'amertume ou l'agressivité sont les trois sentiments qui
traduisent la pensée de plus de la moitié des Québécois (53%). En ajoutant
l'indifférence (21%), sentiment souvent pire que les trois précédents, ce sont
les trois quarts des Québécois (74%) qui entretiennent une relation négative
vis à vis l'église catholique.

    Ramer à contre-courant
    ----------------------

    Pour six des positions de l'église catholique, l'IRB a cherché à
connaître celles avec lesquelles les Québécois étaient le plus en désaccord.
Chacun des répondants devait identifier deux positions sur les six proposées.
Voici les résultats.

    - L'interdiction de la contraception (sauf à des fins médicales)    47%
    - La condamnation de l'homosexualité                                40%
    - L'interdiction à l'avortement                                     37%
    - L'interdiction aux prêtres de se marier                           26%
    - L'interdiction aux femmes d'accéder à la prêtrise                 26%
    - La désapprobation de l'acte sexuel en dehors du mariage           24%

    "Ces données traduisent les nombreux reproches qui sont régulièrement
adressés à l'église catholique pour, entre autres, nier l'évidence et défendre
l'indéfendable explique Pierre Côté."

    L'euthanasie, prochain grand débat de société
    ---------------------------------------------

    Avec la population qui vieillit, l'espérance de vie qui s'allonge et la
médecine qui prolonge, les cas de morts assistées occuperont de plus en plus
de place dans notre société. Dans les dernières années, plusieurs de ces cas
ont été fortement médiatisés, ce qui a sans doute influencé la position des
gens.
    Quoi qu'il en soit, la population semble prête à faire avancer ce débat,
comme en témoigne les données suivantes :

    - 72% seraient d'accord avec la légalisation de l'euthanasie contre
    seulement 4% qui s'y opposent. Ces données confirment, à peu de choses
    près, celles dévoilées dans une enquête réalisée par l'IRB en
    décembre 2006.
    - 56% seraient tentés d'abréger leurs souffrances s'ils se savaient
    atteint d'une maladie incurable et dégénérative contre 7% qui ne le
    feraient pas. "Un certain nombre sont d'accord pour légaliser
    l'euthanasie constate Pierre Côté, mais ne seraient pas prêts à
    l'appliquer pour eux-mêmes. La mort, lorsque nous y sommes confrontée,
    semble faire reculer les intentions d'en finir avec la vie, même si
    celle-ci n'a plus grand-chose de digne et de valable à offrir".
    - 48% croient que nous devrions être seuls à pouvoir déterminer le moment
    de notre mort et la façon d'y mettre fin alors que 12% n'adhèrent pas à
    cette position. L'IRB moyen de ces derniers apparaît supérieur de
    4 points à celui des précédents. "Cette possibilité d'être seul
    responsable de notre mort, paradoxalement, semble enlever un certain
    sens à la vie" conclut Pierre Côté.

    L'euthanasie, un grand débat que la société et les politiciens ne
pourront pas constamment repousser.

    Pour connaître tous les résultats du dossier "Foi, église et euthanasie":
www.indicedebonheur.com
    (merci de mentionner la source de l'information, soit le site de l'IRB).

    Cette enquête a été réalisé entre le 27 mars et le 4 mai 2008 auprès de
1 257 répondants, ce qui confère aux résultats une marge d'erreur de 2,8%
19 fois sur 20.

    L'IRB (Indice relatif de bonheur) est le seul indice à évaluer le bonheur
à partir de la propre perception des répondants. Il s'impose comme un
observatoire social incontournable par la nouveauté des résultats qu'il
propose et leur caractère unique. Il explore et détermine les
caractéristiques, attitudes, attributs et comportements qui favorisent
l'amélioration du bonheur des collectivités et de ceux et celles qui la
composent.




Renseignements :

Renseignements: et entrevues: Pierre Côté, pcote8@videotron.ca, (418)
524-7375; Source: Indice relatif de bonheur, IRB*; *L'IRB est une marque de
commerce enregistrée appartenant à Côté communication conseil

Profil de l'entreprise

Indice relatif de bonheur

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.