A la suite de la déclaration du maire de Québec, il est important de rétablir les faits



    MONTREAL, le 11 août /CNW Telbec/ - A la suite de la sortie du maire de
Québec, M. Régis Labeaume, où visiblement ses propos ont excédé sa pensée,
nous souhaitons rétablir les faits.
    D'entrée de jeu, rappelons que Les FrancoFolies de Montréal sont un
organisme à but non lucratif, créé il y a 21 ans par Alain Simard, Guy
Latraverse et Jean-Louis Foulquier dans le but de promouvoir la chanson
d'expression française, de favoriser sa diffusion et de stimuler la
circulation des artistes de toute la francophonie. Cet événement vise en effet
à soutenir la défense de la chanson francophone, de l'identité culturelle et
de l'intégration des communautés dans une Montréal où plus de 50 % des ménages
ne parlent pas le français à la maison. L'événement a aussi pour mission de
contribuer à la qualité de vie des Montréalais, à la notoriété internationale
de leur ville et à son développement culturel, économique et touristique.

    Un code d'éthique rigoureux

    La maîtrise d'oeuvre des FrancoFolies de Montréal est réalisée par
L'Equipe Spectra, qui ne peut en aucune façon participer aux éventuels profits
de l'événement. Selon une étude indépendante réalisée pour le compte de la
SODEC, cette association avec L'Equipe Spectra permet aux FrancoFolies de
bénéficier d'économie d'échelles substantielles, partageant certaines dépenses
de production avec d'autres organismes liés au groupe. Chacune des
transactions qui sont conclues entre les entreprises sans but lucratif et
L'Equipe Spectra est distinctement documentée dans leurs états financiers -
qui sont remis annuellement à chaque partenaire gouvernemental pour s'assurer
du bon usage du financement accordé - et régie par un code d'éthique
rigoureux, approuvé par les gouvernements, et maintes fois cité en exemple.
Ces règles strictes permettent d'encadrer la pratique de gestion et d'éviter
toute possibilité ou apparence de conflit d'intérêts. L'application de ce code
déontologique assure également aux FrancoFolies d'être les uniques
bénéficiaires de l'intégralité de leurs subventions et autres contributions
publiques sans lesquelles elles ne pourraient présenter des centaines de
spectacles gratuits qui apportent des retombées bénéfiques à toute la
communauté.
    Ainsi, L'Equipe Spectra ne reçoit aucune subvention liée aux FrancoFolies
de Montréal. Tel que l'atteste la firme Raymond Chabot Grant Thornton : "(...)
la décision de rapprocher la date de l'événement de celle du Festival
International de Jazz de Montréal permettra des économies de coûts de montage
et de démontage des scènes et des aires extérieures, qui bénéficieront
exclusivement aux FrancoFolies de Montréal et au Festival International de
Jazz de Montréal."

    Les raisons du changement de dates

    La situation et les objectifs des festivals ont beaucoup évolué, tant à
Montréal qu'à Québec, depuis que M. Labeaume était président du Festival d'été
de Québec, dont la mission et le budget ont remarquablement élargi. Le
changement de dates des FrancoFolies de Montréal a été fait en raison de trois
objectifs majeurs : assurer la pérennité des FrancoFolies, maximiser
l'utilisation du Quartier des spectacles et de la nouvelle Place des Festivals
par les citoyens et favoriser, avec l'appui renouvelé des gouvernements, de la
Ville de Montréal et du milieu touristique, le développement d'une saison
festivalière forte et étendue à compter du début juin.
    Il est impossible de maintenir la séquence des grands événements
festivaliers montréalais sur les places publiques du Quartier des spectacles
dans lesquelles les gouvernements ont investi quelque 147 millions. Est-ce que
les opposants à ce changement de dates des FrancoFolies de Montréal ont
d'autres propositions pour permettre notamment la présentation du plus grand
festival d'humour au monde de se tenir sur ces magnifiques espaces publics
créés expressément pour les festivals ?

    Les FrancoFolies de Montréal 180 spectacles gratuits, 60 en salle

    Rappelons également que si Les FrancoFolies présentent chaque année une
soixantaine de spectacles en salle, elles en offrent le triple gratuitement,
soit 180, sur leurs scènes extérieures, sans compter toutes les activités
gratuites pour enfants, tout au long de l'événement. Pour cette dernière
édition, les FrancoFolies ont eu un budget d'opération de 10,2 M$, dont 36,43
% provenant de subventions publiques et 44,42 % de commandites privées.

    Un déficit avéré

    Une étude indépendante effectuée par la firme Deloitte pour le compte du
ministère du Tourisme du Québec chiffrait le manque à gagner annuel des
FrancoFolies dans une fourchette entre 400 000 $ et 600 000 $ lorsqu'elles se
tiennent en août plutôt qu'en juin. Notons que le déficit accumulé des
FrancoFolies, qui s'était entièrement résorbé lorsqu'elles s'étaient tenues en
juin 2006, a replongé depuis sous la barre du demi-million de dollars.

    Une collaboration essentielle entre les festivals

    Le temps est venu pour les différents festivals qui reçoivent des appuis
massifs des gouvernements de collaborer, dans l'intérêt de tous, ce qui serait
profitable à tous, que ce soit par exemple pour l'utilisation des espaces et
des équipements quand c'est possible ou pour séduire les artistes étrangers et
les attirer à nos événements. Nous tendons aujourd'hui la main au Festival
d'été de Québec pour collaborer sur des bases nouvelles : nos gouvernements
ont récemment investi des dizaines de millions pour permettre la croissance de
nos grands événements afin qu'ils servent de locomotive pour le développement
culturel et économique du Québec. Aussi, travaillons ensemble au développement
de nos programmations pour qu'elles soient riches et diversifiées et pour être
plus concurrentiel sur le plan international.
    Comme le mentionnait Alain Simard, président et fondateur des
FrancoFolies de Montréal : "J'ai eu récemment plusieurs conversations et
échanges de courriels avec Daniel Gélinas. Encore ce lundi, deux fois plutôt
qu'une, je lui ai garanti que nous ne demanderions aucune exclusivité aux
artistes vis-à-vis Québec et je lui ai offert notre entière collaboration pour
minimiser tout inconvénient, développer une complicité de nos équipes de
programmation et même faire des publicités touristiques conjointes. De même,
nous avons pris de tels engagements formels à l'égard des organisateurs de la
Fête nationale."
    Il est de notre avis qu'il n'est pas le moment de gaspiller nos énergies
à se chicaner sur la place publique, mais plutôt l'occasion de se serrer les
coudes pour faire face ensemble à la concurrence étrangère par une
programmation créative toute québécoise !




Renseignements :

Renseignements: (médias): Marie-Eve Boisvert, directrice principale -
relations de presse, (514) 525-7732, poste 5666,
marie-eve.boisvert@equipespectra.ca; Greg Kitzler, attaché de presse, (514)
525-7732, poste 5622, greg.kitzler@equipespectra.ca; Source: Les FrancoFolies
de Montréal, (514) 525-7732

Profil de l'entreprise

FrancoFolies de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.