97 % des Canadiens souhaitent un renforcissement des mesures fédérales dédiées au transport des animaux d'élevage

La réglementation canadienne en matière de transport des animaux est l'une des pires en Occident, entrainant la mort de plusieurs millions de bêtes chaque année. Mercy For Animals demande maintenant au nouveau ministre de l'Agriculture, Lawrence MacAulay, de renforcir cette réglementation.

TORONTO, le 17 mars 2016 /CNW Telbec/ - Chaque année, due en grande partie à la réglementation obsolète en matière de transport du bétail au Canada, plus de 8 millions d'animaux d'élevage arrivent dans les abattoirs morts ou encore impropres à la consommation humaine puisqu'ils sont malades ou blessés. Pendant près d'une décennie, l'ancien ministre de l'Agriculture a promis de mettre à jour cette réglementation qui est l'une des pires dans le monde occidental. Or, un nouveau sondage national effectué par NRG Research Group montre l'écrasante majorité de Canadiens qui sont d'avis que, minimalement, les animaux ne doivent pas être transportés pendant plus de huit heures sans nourriture, sans eau et sans repos. Les animaux doivent également être protégés des phénomènes météorologiques extrêmes et les entreprises qui ne respectent pas ces normes de base doivent être sévèrement pénalisées. À la suite de ses résultats probants, Mercy For Animals demande au ministre de l'Agriculture, Lawrence MacAuley, de prendre des mesures immédiates pour mettre à jour et renforcer cette réglementation fédérale obsolète.

Le sondage a été mené auprès de plus de 1000 personnes à travers le Canada. 49 % d'entre eux se considèrent comme ayant un passé agricole. Les résultats récemment publiés révèlent ce qui suit :

  • 87 % des Canadiens interrogés croient que les règlements en transport au pays doivent être mis à jour pour s'assurer que les animaux d'élevage soient transportés d'une manière sécuritaire et humaine.
  • 85 % des Canadiens interrogés croient que même si cela coûte plus cher, il est important de s'assurer que les animaux d'élevage soient traités avec humanité.
  • 87 % des Canadiens interrogés souhaitent que de plus importantes sanctions soient imposées, telles que des amendes sévères, si les entreprises violent les règlements assurant le traitement humain des animaux durant le transport.
  • 81 % des Canadiens interrogés ont déclaré qu'un transport sans cruauté est extrêmement ou très important.
  • 61 % des Canadiens interrogés croient que le Canada peut établir des règlements en transport aussi forts que ceux instaurés en Union européenne.

En vertu de la législation actuelle, les animaux d'élevage peuvent être transportés pendant des jours sans eau ni nourriture. Les camions de transport ne sont pas tenus de protéger les animaux contre les intempéries pouvant faire de graves dommages ; entraînant la mort de millions d'animaux due à l'exposition à des températures extrêmes. De plus, le manque de formation et de supervision des travailleurs fait en sorte que de nombreux animaux sont cruellement battus et torturés lors du chargement et du déchargement. La législation canadienne en transport est loin derrière celle de l'Union européenne, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis.

Les nombreuses enquêtes de Mercy For Animals ont permis de documenter les extrêmes conditions et les souffrances endurées par les animaux d'élevage durant le transport. En Alberta, une enquête de Western Hog Exchange a montré des animaux effrayés transportés sur des centaines de kilomètres par une chaleur étouffante, souffrant de stress et de déshydratation. On y voyait également des travailleurs utilisant à plusieurs reprises des bâtons électrifiés pour « réveiller » des porcs qui étaient trop malades ou blessés afin de les forcer à monter sur les rampes des remorques.

Bien que l'ancien ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, ait promis, depuis plus d'une décennie, de mettre à jour cette réglementation honteuse, ses promesses sont demeurées vaines. Mercy For Animals demeure optimiste que le nouveau ministre prendra au sérieux la volonté claire de la population canadienne, soit qu'une révision de cette réglementation, désuète et aberrante, est plus que nécessaire.

« Les Canadiens sont plus que mécontents du retard du Canada en bien-être animal par rapport au reste de l'Occident. Nos règlements de transport obsolètes causent des souffrances déraisonnables aux animaux. Ils sont une honte et une indignation nationales, a déclaré Krista Hiddema, directrice générale de Mercy For Animals au Canada. Aucun animal ne mérite d'être écrasé à mort dans un camion de transport bondé ou de mourir de déshydratation ou de l'exposition à des températures extrêmes. Pour tout ce que nous leur prenons, nous leur devons minimalement un traitement humain. Le nouveau cabinet doit agir rapidement pour mettre fin à la souffrance de millions d'animaux. C'est le temps de faire bouger les choses. »

Pour visualiser la vidéo d'infiltration en caméra cachée montrant la cruauté endurée par les animaux durant le transport, visitez Transport.MercyForAnimals.org et MapleLodgeHarms.ca.

 

SOURCE Mercy for Animals

Renseignements : Krista Hiddema, 416-666-3093

Profil de l'entreprise

Mercy for Animals

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.