724 M $ pour la région de l'Estrie - LA MINISTRE MONIQUE GAGNON-TREMBLAY ANNONCE DES INVESTISSEMENTS SANS PRECEDENT AFIN D'AMELIORER L'ACCES DES CITOYENS AUX SERVICES DE SANTE



    QUEBEC, le 11 juill. /CNW Telbec/ - La région de l'Estrie peut compter en
2008-2009 sur une enveloppe budgétaire annualisée de 724 millions de dollars
dans le domaine de la santé et des services sociaux. C'est ce qu'a annoncé
aujourd'hui la députée de Saint-François, ministre des Relations
internationales, ministre de la Francophonie et ministre responsable de la
région, madame Monique Gagnon-Tremblay, au nom du ministre de la Santé et des
Services sociaux, docteur Yves Bolduc. Il s'agit d'une augmentation
36,7 millions de dollars par rapport au budget de l'an dernier. La ministre a
également confirmé des investissements totalisant 20,3 millions de dollars
pour le maintien et la rénovation des actifs immobiliers et 18,5 millions de
dollars pour la haute technologie, le maintien et le rehaussement de
l'équipement du réseau sociosanitaire québécois.

    Budget de fonctionnement

    "Jamais auparavant un gouvernement n'aura autant fait pour la santé et
les services sociaux, en particulier sous l'angle budgétaire. Dans l'Estrie,
l'augmentation cumulative des budgets s'établit à 224,8 millions en cinq ans,
soit un accroissement de 45 % depuis 2003-2004. Nos réinvestissements
successifs se sont traduits par une très nette bonification de l'offre de
service", a déclaré la députée de Saint-François.
    L'Estrie fait partie, avec la Capitale-Nationale et le
Saguenay-Lac-Saint-Jean, des régions qui assument cette année des
responsabilités accrues en matière de gestion du système de santé et de
services sociaux, dans un esprit de décentralisation du processus d'allocation
des ressources. "L'Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie
devient ainsi l'organisme chargé de traduire les politiques et priorités
nationales en stratégies d'implantation adaptées à son territoire. Plus
précisément, il s'agit de répondre, dans un délai raisonnable, aux
préoccupations émanant du territoire concernant l'accès aux services, la
sécurité des soins ou tout autre problème requérant une intervention ciblée",
a expliqué la ministre.
    Madame Gagnon-Tremblay a précisé que, dans ce contexte, la méthode
d'achat de services pourra s'appliquer à un certain nombre de secteurs, à
commencer par les activités chirurgicales, les services diagnostiques et les
services offerts aux personnes en perte d'autonomie. Ainsi, des ententes
contractuelles seront négociées par l'Agence avec différents producteurs de
services, en priorité à l'intérieur de la région.

    Infrastructures "Des fondations pour réussir"

    La ministre a rappelé que les investissements en infrastructures
s'inscrivent dans le Plan québécois des infrastructures "Des fondations pour
réussir", annoncé à l'automne dernier par notre gouvernement. Ce plan est
accompagné d'un investissement sans précédent de 30 milliards de dollars. A ce
titre, le réseau de la santé et des services sociaux reçoit une juste part de
7 milliards de dollars pour assurer le maintien de ses actifs.
    A l'échelle nationale, les établissements de santé et de services sociaux
se voient attribuer un montant de 335 M $ pour 2008-2009, dont 295 M $
annualisés, soit sept fois plus qu'il y a cinq ans. De ce montant, l'Estrie se
voit attribuer 15,2 M $ pour le maintien des actifs immobiliers, permettant
ainsi aux établissements de maintenir la qualité de leurs immeubles. Les
sommes attribuées seront réparties dans les différents établissements au
prorata de la valeur de remplacement des immeubles, en tenant compte du fait
que les immeubles très récents ne requièrent à peu près pas d'interventions
immobilières de ce type. De plus, toujours à l'échelle nationale, une
enveloppe de 117,6 M $ a été accordée aux fins de la rénovation fonctionnelle
mineure dans les installations du réseau de la santé. La région de l'Estrie se
voit accorder un montant de 5,1 M $ pour des fins de rénovations mineures,
toujours dans le but de permettre aux établissements de maintenir la qualité
de leurs immeubles.

    Haute technologie médicale et maintien des équipements

    La ministre a également confirmé des investissements régionaux de
18,5 millions de dollars, dont 6,4 M $ pour l'acquisition d'équipement de
haute technologie médicale, 10,1 M $ pour le maintien de l'équipement du
réseau sociosanitaire québécois et 2 M $ pour le maintien et le rehaussement
des actifs informationnels.
    La répartition détaillée de la somme annoncée aujourd'hui pour la haute
technologie est la suivante :

    
    - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke -
      Fleurimont : 2 500 000$ pour un accélérateur linéaire en radiothérapie;
    - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke -
      Hôtel-Dieu : 3 000 000 $ pour une résonance magnétique pour
      claustrophobe et obèse;
    - Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog : 200 000 $ pour
      un échographe;
    - Centre de santé et de services sociaux des Sources : 200 000 $ pour un
      échographe;
    - Centre de santé et de services sociaux du Granit : 540 000 $ pour un
      système de radioscopie.

    Quant à l'enveloppe de 10,1 M $ pour le maintien de l'équipement du réseau
sociosanitaire québécois, les sommes serviront à l'achat de différents
équipements "médicaux" tels que des civières, des appareils d'anesthésie, des
dialyseurs sanguins, des incubateurs néonatals; ou des équipements
"non-médicaux et mobiliers" tels que des fauteuils roulants, des robots
centralisés de pharmacie, ou du mobilier pour les postes de prélèvements. Un
montant de 2 M $ est également alloué afin de remplacer ou rehausser les
actifs informationnels du réseau, par exemple des équipements informatiques
non-conformes ou désuets.
    "Notre gouvernement s'est résolument engagé dès 2003 à soutenir les
établissements de santé et de services sociaux afin que ces derniers puissent
bénéficier d'infrastructures fonctionnelles et modernes. Nous poursuivons donc
notre travail et multiplions les efforts afin d'améliorer sans relâche la
qualité, l'accessibilité et la continuité des soins pour toute la population
du Québec, y compris celle de l'Estrie", a conclu la ministre responsable de
la région.
    
    -%SU: SAN,TAX
    -%RE: 39




Renseignements :

Renseignements: Marie-Eve Bédard, Attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171; Michel Morin, Attaché politique
régional - Estrie, (819) 565-3667

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX, PRESIDENT DU COMITE DES PRIORITES, MINISTRE RESPONSABLE DE LA REGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.