6e Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents

MONTRÉAL, le 27 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Le 6e Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents se tiendra les lundi 28 et mardi 29 octobre 2013 au Centre Mont-Royal à Montréal. L'événement est organisé conjointement par le CHU Sainte-Justine, le Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et l'Association des centres jeunesse du Québec, en collaboration avec les partenaires des autres réseaux.

Cette réunion scientifique s'adresse à tous les intervenants concernés par la maltraitance envers les enfants et les adolescents, qu'ils soient issus des domaines de la santé, de la justice, des services de police, des services sociaux, de l'éducation, des centres de la petite enfance ou encore du réseau communautaire.

Cette année, le thème est « Comprendre et agir ensemble : les enjeux développementaux ». Il s'agit de partager les connaissances afin de se doter d'une vision et d'une compréhension communes des enjeux du dépistage, de l'évaluation, de l'intervention et de la prévention. Par la suite, il faut agir, mettre en commun les efforts et apprendre à nouveau des succès et des difficultés dans l'action. Ce processus d'action et de réflexion est prometteur pour les enfants et les adolescents victimes de maltraitance.

« La maltraitance sous toutes ses formes constitue un fléau social encore bien d'actualité au Québec », a mentionné M. Jean-Marc Potvin, directeur général du Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire. « Les statistiques du dernier bilan 2012-2013 des DPJ sont d'ailleurs là pour nous rappeler que le phénomène demeure en augmentation, les signalements reçus se chiffrant à 9 748 parmi les familles francophones et allophones de Montréal (+2%) », a-t-il ajouté. L'abus physique et la négligence figurent en tête de liste des situations signalées et pour lesquelles le développement ou la sécurité des enfants sont compromis.

« Il est de plus en plus reconnu que la maltraitance peut avoir des répercussions dans toutes les sphères du développement de l'enfant et de l'adolescent, des impacts biopsychosociaux qui affectent directement les mécanismes physiologiques du cerveau, le comportement et la trajectoire d'une vie entière », a affirmé le Dr Jean-Yves Frappier, directeur du département de pédiatrie et responsable de la pédiatrie sociale au CHU Sainte-Justine. Quels sont ces impacts, comment les prévenir et les réduire à moyen et à long terme? L'heure étant à la collaboration, ce colloque permettra aux intervenants de se questionner sur les causes et les façons de faire afin d'assurer la complémentarité et la continuité des services et ainsi réduire les effets néfastes de la maltraitance.

Le programme complet de ce 6e colloque est disponible via le http://bit.ly/1cCNP1I .

À propos du CHU Sainte-Justine
Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine est le plus grand centre mère-enfant au Canada et le 2e plus important centre pédiatrique en Amérique du Nord. Il est membre du grand réseau d'excellence en santé de l'Université de Montréal (RUIS). Il compte 5 153 employés dont 1 392 infirmiers et infirmières auxiliaires et 1 036 professionnels en soins, 520 médecins, dentistes et pharmaciens, 822 résidents et plus de 250 chercheurs, 300 bénévoles, 3 400 stagiaires et étudiants de toutes disciplines. Le CHUSJ comprend 484 lits dont 35 au Centre de réadaptation Marie Enfant (CRME), seul centre dédié exclusivement à la réadaptation pédiatrique au Québec. L'OMS a reconnu le CHU Sainte-Justine « Hôpital promoteur de la santé ». www.hsj.qc.ca

À propos de l'Association des centres jeunesse du Québec
L'Association des centres jeunesse du Québec est le regroupement des 16 centres jeunesse, établissements spécialisés à vocation régionale. Les centres jeunesse sont responsables de l'application de la Loi sur la protection de la jeunesse, de la Loi sur le système de justice pénale pour adolescents et des dispositions législatives de l'adoption. Ils ont pour mission de fournir, partout sur le territoire du Québec, des services psychosociaux ou de réadaptation à 113 000 enfants, jeunes et familles en difficulté.

À propos du Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire (CJM-IU)
Le Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire (CJM-IU) offre annuellement des services à plus de 13 000 enfants, jeunes et familles en difficulté en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ), la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA) et la Loi sur la santé et les services sociaux (LSSSS. Les services sont dispensés directement dans la communauté (65%) ou en hébergement (35%). Ces enfants ont été négligés, abandonnés, victimes de violence psychologique, physique ou sexuelle. Certains ont été confrontés à des difficultés majeures : pauvreté, violence conjugale, problème de santé mentale. D'autres ont des troubles de comportement graves. Le CJM-IU offre également tout le soutien aux parents à travers ses différents programmes.

SOURCE : Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire

Renseignements :

Jocelyne Boudreault
Bureau des communications et des relations avec la communauté
Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire
Cell.: 514 209-9943
cjm-iu.qc.ca

Profil de l'entreprise

Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire

Renseignements sur cet organisme

Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.