5ème séance de consultation de la CMM sur le projet d'Oléoduc Énergie Est de TransCanada : La protection des cours d'eau et des zones agricoles et la réduction de la dépendance aux énergies fossiles

Prochaine séance le 1er octobre à Sainte-Thérèse

MONTRÉAL, le 29 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Plus de 60 citoyens et représentants d'organisations étaient présents pour cette 5e séance de la consultation publique de la commission de l'environnement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur le projet d'Oléoduc Énergie Est de TransCanada qui s'est tenue à Laval ce soir. Au total, sept organisations soit la Coalition Eau Secours, la Fédération de l'UPA Outaouais-Laurentides, la Ville de Laval, le Mouvement Bleu Terre Laval, le Comité de protection de l'environnement Saint-François, la Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton et le Mouvement Ceinture verte ainsi qu'un citoyen se sont exprimés sur le projet.

La sécurité des citoyens et la réduction de la dépendance aux énergies fossiles
La Ville de Laval s'oppose au projet d'oléoduc dans sa totalité pour des raisons de sécurité et de santé des citoyens et pour les impacts environnementaux de ce projet qui encourage le développement des énergies fossiles. En cas de déversement, la Ville de Laval indique que les rivières des Mille Îles et des Prairies pourraient être contaminées ainsi que les prises d'eau de trois usines de production d'eau potable de la municipalité. La ville de Laval s'inquiète aussi de l'impact économique d'un déversement sur le prix des propriétés et la production agricole.

La Municipalité de Sainte-Justine-de-Newton, dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, à l'extérieur du territoire métropolitain, a tenu à faire part de ses préoccupations. Elle considère que ce projet n'est ni viable ni acceptable d'un point de vue économique, social et environnemental. La municipalité considère que les efforts devraient plutôt être mis pour réduire notre dépendance au pétrole et accélérer la transition vers des énergies renouvelables plus propres. Un point de vue partagé par un citoyen, qui a également présenté son mémoire ce soir.

La protection des zones agricoles et des milieux naturels
La Fédération de l'UPA Outaouais-Laurentides s'oppose au projet et souligne que ce dernier rend difficile l'application des objectifs du PMAD liés à la protection des milieux naturels et des zones agricoles. La Fédération juge essentiel que TransCanada soumette son projet à la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) afin qu'elle évalue le tracé et demande au promoteur de s'engager à respecter la décision qui en découlera. Advenant que le projet aille de l'avant, la Fédération de l'UPA Outaouais-Laurentides veut négocier une entente-cadre afin d'assurer les meilleures conditions aux producteurs agricoles et forestiers.

Le Comité de protection de l'environnement Saint-François considère qu'il n'y a aucun avantage pour le secteur Saint-François de consentir à ce projet qui représente trop de risques pour la population, le milieu agricole, les propriétés, les rivières, le milieu naturel, la faune et la flore. Le Comité rappelle les conséquences d'un déversement de 10 000 litres d'hydrocarbures dans le ruisseau Lapinière et dans la rivière des Prairies à Laval en 2010, occasionnant près de 2 millions de dollars en travaux de nettoyage et de décontamination.

Le Mouvement ceinture verte considère que le projet va à l'encontre des objectifs du PMAD pour la protection et la mise en valeur des milieux naturels et agricoles. Le Mouvement a fait part de ses préoccupations en termes de coûts et de dommages irréversibles sur les milieux naturels pendant la phase de construction du pipeline, d'exploitation et en cas de déversement. Le Mouvement souligne également que le tracé actuel le long des lignes de haute tension d'Hydro-Québec est susceptible d'engendrer des problèmes de corrosion du pipeline.

La protection de l'eau
La Coalition Eau Secours estime que l'installation et le passage de l'oléoduc comportent trop de risques sur l'eau du territoire de la Communauté et partout au Québec. La Coalition s'inquiète des impacts économiques liés à l'eau d'un déversement sur les secteurs de l'agriculture, de la pêche et les activités récréatives et touristiques. Eau Secours se questionne sur les capacités des villes à faire face aux risques financiers et environnementaux découlant d'une catastrophe. La Coalition recommande à la CMM de se positionner contre le projet d'oléoduc et recommande que le gouvernement du Québec s'assure de la concordance de la Loi de l'eau avec les autres lois et règlements sur le même sujet.

Enfin, le Mouvement Bleu Terre Laval souhaite que la consultation mène à un moratoire complet des projets d'oléoducs à l'échelle du Québec afin de prendre le temps de préparer une politique fiable sur le développement durable et un encadrement strict de ce type de projet. Le Mouvement recommande que des études hydrologiques supplémentaires soient menées concernant les nappes phréatiques.

« La présence de nombreux citoyens à cette 5e séance témoigne du haut niveau de préoccupations quant à  la protection de nos milieux agricoles et naturels, la préservation de notre biodiversité et la capacité de nos municipalités de faire face à une catastrophe pétrolière », précise M. Stéphane Boyer, président de la commission de l'environnement de la CMM et membre du conseil de la CMM.

La prochaine séance de consultation aura lieu ce jeudi 1er octobre, à 19 h au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville à Sainte-Thérèse.

Rappelons que du 15 septembre au 8 octobre 2015, la commission de l'environnement de la Communauté entendra toutes les personnes, tous les groupes et toutes les associations, ainsi que tous les représentants des municipalités qui désireront se prononcer sur ce projet. À la suite de cette consultation, un rapport sera produit et servira à établir la position que la Communauté métropolitaine de Montréal déposera dans le cadre des deux autres niveaux de consultation, soit celui du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) et de l'Office national de l'énergie (ONÉ).

Pour consulter les horaires des présentations et les mémoires :
http://cmm.qc.ca/fr/evenements/consultation-transcanada-2015/horaires-et-memoires/

Pour plus d'informations et pour participer à la consultation publique : http://cmm.qc.ca/evenements/consultation-transcanada-2015/

Pour suivre les travaux de la Communauté sur les réseaux sociaux :
www.facebook.com/CommunauteMetropolitaineDeMontreal
twitter.com/cmm_info

Calendrier des séances de consultation publique de la Communauté:

DATE

SECTEUR

LIEU

15 septembre 2015

à 19 h

Agglomération

de Longueuil

Complexe Volta

30, rue des Frères-Lumière, Boucherville, J4B 8B3

17 septembre 2015 

à 19 h

Couronne Sud

Exporail, le Musée ferroviaire canadien

110, rue Saint-Pierre, Saint-Constant, J5A 1G7

23 septembre 2015

à 13 h et à 19 h

Agglomération

de Montréal

Centre Mont-Royal

2200, rue Mansfield, Montréal, H3A 3R8

29 septembre 2015

à 19 h

Laval

Salle de réception Paragon

1833, boul. Curé-Labelle, Laval, H7T 1L1

1er octobre 2015

à 19 h

Couronne Nord

Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville

120, boul. du Séminaire, Sainte-Thérèse, J7E 1Z2

8 octobre 2015

à 13 h et à 19 h

Agglomération

de Montréal

Centre Mont-Royal

2200, rue Mansfield, Montréal, H3A 3R8

 

SOURCE Communauté métropolitaine de Montréal

Renseignements : Émilie Novales, 514 577 5838, enovales@copticom.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.