48 % des adultes canadiens pourraient avoir du mal à lire cette phrase

Un faible niveau d'alphabétisme a des répercussions sur la vie d'environ 12 millions de Canadiens

MONTRÉAL, le 8 sept. 2011 /CNW Telbec/ - Au Canada, quatre adultes sur dix âgés de 16 à 65 ans, soit environ 12 millions de Canadiens, sont victimes de leur faible niveau d'alphabétisme. Des compétences limitées en lecture et en écriture peuvent avoir des répercussions sur la vie de ces personnes et de leurs enfants en engendrant de l'insécurité sur le plan économique, social et de la santé.

C'est aujourd'hui la Journée internationale de l'alphabétisation. L'Hôpital de Montréal pour enfants et le Centre d'alphabétisation désirent souligner le défi important que représente l'alphabétisation au Canada et les liens qui existent entre un faible niveau d'alphabétisme et une mauvaise santé.

Par ailleurs, avec le concours de l'astronaute Robert Thirsk de l'Agence spatiale canadienne, L'HME et le Centre d'alphabétisation rendent aussi hommage à Roch Carrier, célèbre écrivain canadien, ardent défenseur de l'alphabétisation et auteur du livre Le Chandail de hockey, en baptisant le coin de lecture de l'hôpital en son honneur.

Alphabétisation et santé
Des études montrent que 60 % de la population canadienne éprouve des problèmes de lecture et d'écriture dans un contexte de santé. C'est-à-dire que ces personnes n'arrivent pas à identifier, à comprendre, à interpréter, à analyser, à traiter ou à utiliser des documents écrits afin de prendre soin de leur santé ou de celle de leurs enfants. Au Québec, les statistiques sont encore plus alarmantes. Les gens qui ont un faible niveau d'alphabétisme ont de la difficulté à trouver et à comprendre des renseignements sur la santé et la sécurité, sont plus enclins à développer des maladies chroniques comme le diabète et l'asthme, et sont moins susceptibles de bénéficier de services de santé réguliers.

La pratique de la lecture au quotidien a été identifiée comme le facteur le plus important pour améliorer l'alphabétisation en santé.

« Il est important que les professionnels de la santé discutent d'alphabétisation dans leur pratique, parce que les parents prennent les conseils de ces professionnels très au sérieux », explique Jan Larivière, infirmière à L'HME et porte-parole pour l'alphabétisation. « L'HME et le Centre d'alphabétisation s'affairent à promouvoir l'alphabétisation et à inciter les familles à lire par l'entremise de son programme Lire/Imagine/Read, qui aide les professionnels de la santé à intégrer l'alphabétisation à la pratique pédiatrique. »

Dans le cadre du programme Lire/Imagine/Read, on offre à chaque enfant de 0 à 5 ans qui se présente dans certaines cliniques un livre dans sa langue maternelle. Les parents reçoivent un signet et des renseignements sur l'importance de la lecture pour le développement de l'enfant. On les encourage à fréquenter les bibliothèques de quartiers et les librairies pour donner l'habitude de la lecture à leurs enfants. Des bénévoles sont aussi associés au programme pour faire la lecture aux enfants dans les salles d'attente.

« Même si les parents ne lisent pas très bien, nous les encourageons à feuilleter un livre avec leur jeune enfant en inventant une histoire qui correspond aux images. Ce simple geste peut amener l'enfant à lire et lui faire aimer les livres », affirme Linda Shohet, directrice générale du Centre d'alphabétisation.

Honneur pour Roch Carrier
Afin de souligner la Journée internationale de l'alphabétisation, L'Hôpital de Montréal pour enfants et le Centre d'alphabétisation, avec le concours de l'astronaute Robert Thirsk de l'Agence spatiale canadienne, inaugurent aujourd'hui le coin de lecture de l'hôpital en l'honneur de Roch Carrier.

Le Coin de lecture Roch Carrier est situé au 2B, le secteur des cliniques de rendez-vous par où passent plus de 125 000 enfants par année pour voir un médecin.

« Nous sommes enchantés de rebaptiser notre coin de lecture du nom de Roch Carrier, souligne Mme Larivière. M. Carrier est un porte-parole international pour l'alphabétisation, ainsi qu'un ami et un partisan du programme Lire/Imagine/ Read. Il a déjà fait la lecture aux enfants de l'hôpital et parlé aux professionnels de la santé de l'importance de la lecture et de l'alphabétisation pour la santé et le mieux-être. »

La présence de l'astronaute Robert Thirsk donne une perspective plus vaste à cette inauguration. Lors de son séjour de six mois à bord de la Station spatiale internationale en 2009, DThirsk avait apporté un exemplaire du livre Le Chandail de hockey de Roch Carrier. DThirsk expliquait alors avoir choisi ce livre parce que c'était l'un des préférés de la famille et qu'il considère la lecture comme l'un des fondements de l'éducation.

Dans une récente entrevue, DThirsk a mentionné qu'apporter dans l'espace le livre Le Chandail de hockey allait de soi. Il s'est épris de cette histoire quand il était adolescent, et il l'a fait connaître à ses trois enfants dès qu'ils ont été assez âgés.

Il ajoute que la lecture occupe une place importante dans sa famille et dans sa vie de tous les jours.

« La formation d'astronaute, c'est un peu comme "boire à même le tuyau d'incendie" », précise-t-il, en voulant dire qu'il y avait une quantité énorme d'information à assimiler en très peu de temps. « Nous ne pouvons pas faire notre travail si nous n'avons pas d'aptitudes pour la lecture », précise-t-il.

Antécédents du DRobert Thirsk de l'Agence spatiale canadienne
En 2009, Robert Thirsk devient le premier astronaute canadien à s'envoler vers la Station spatiale internationale pour une expédition spatiale de longue durée. Le 27 mai, il décolle avec ses deux coéquipiers à bord d'une fusée russe Soyouz à partir du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Deux jours plus tard, leur véhicule s'amarre à la station quasi achevée qui abrite pour la première fois un équipage permanent de six astronautes.

En tant que membres de l'équipage de la mission Expedition 20/21, Robert Thirsk et ses cinq compagnons de travail effectuent une quantité inédite de travaux de recherche multidisciplinaire et d'opérations robotiques complexes ainsi que de nombreuses tâches d'entretien et de réparation des systèmes et charges utiles de la station. Entre le moment où la capsule Soyouz a quitté la station et son atterrissage au Kazakhstan le 1er décembre, Robert Thirsk a vécu et travaillé dans l'espace pendant 188 jours au cours de son deuxième voyage spatial. Fervent promoteur d'une économie canadienne axée sur l'exploration et l'innovation, Robert Thirsk encourage les jeunes Canadiens à fonder leurs rêves sur les assises solides que représentent les études et les compétences de pointe.

À propos de M. Carrier
Roch Carrier est membre de la Société royale du Canada, officier de l'Ordre du Canada, et récipiendaire de la Médaille Stephen Leacock. Il a reçu des doctorats honorifiques de l'Université de Moncton au Nouveau-Brunswick, de l'Université York à Toronto, de l'Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, du Collège militaire royal du Canada de Kingston, Ontario, et de la Bowling Green University de l'Ohio. De 1994 à 1997, M. Carrier a été directeur du Conseil des Arts du Canada. Il a ensuite pris du temps pour voyager, étudier et écrire. En 1999, il est devenu le 4administrateur général de la Bibliothèque nationale du Canada, poste qu'il a occupé jusqu'en 2004. Il est le président honoraire de la Base de données en alphabétisation des adultes (BDAA) depuis 2005.

Parmi les romans que M. Carrier a écrits, plusieurs sont considérés comme des classiques et sont utilisés dans les écoles et les universités à travers le monde, en français et en anglais. Certains de ses ouvrages ont été traduits en langues étrangères. Et il a également écrit des pièces de théâtre qui ont été présentées sur des scènes au Canada et ailleurs dans le monde.

À propos du Centre d'alphabétisation
Le Centre d'alphabétisation, situé à Montréal, est un organisme de recherche, de documentation et de développement professionnel et un centre d'expertise national pour toutes les facettes de l'alphabétisation des adultes et des compétences essentielles. Le Centre a fait un travail de pionnier en matière de recherche et d'action sur l'alphabétisation en santé, en grande partie en collaboration avec le Centre universitaire de santé McGill. Il a notamment produit pour les patients des trousses d'information sur le cancer du sein et de la prostate. Le Centre est aussi partenaire du programme Lire/Imagine/Read de L'Hôpital de Montréal pour enfants.

SOURCE L'HOPITAL DE MONTREAL POUR ENFANTS

Renseignements :

Lisa Dutton
Chef, Relations publiques et communications
L'Hôpital de Montréal pour enfants
Centre universitaire de santé McGill
Courriel : lisa.Dutton@muhc.mcgill.ca
Téléphone : 514-412-4400, poste 23991

Profil de l'entreprise

L'HOPITAL DE MONTREAL POUR ENFANTS

Renseignements sur cet organisme

CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTE MCGILL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.