38e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales - Un Tribunal populaire déclare le gouvernement libéral coupable de non-respect du droit à un revenu suffisant et de vol de dignité

QUÉBEC, le 4 mai /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) soulignait la Semaine de la Dignité des personnes assistées sociale sous le thème : « L'aide sociale c'est pas un choix ! Citoyens, citoyennes on y'a droit ! ». C'est lors d'une marche pour la dignité de ces personnes qu'un Tribunal populaire a accusé le gouvernement libéral et la ministre Julie Boulet de non-respect du droit à un revenu suffisant et de vol de dignité. Les citoyens et citoyennes membres du jury ont déclaré les accuséEs coupables face à ces deux accusations.

Amélie Châteauneuf, porte-parole du FCPASQ, explique : « Le gouvernement du Québec a été reconnu coupable parce qu'il accepte que des milliers de Québécois et Québécoises vivent avec moins de 20 dollars par jour. Pourtant, personne ne choisit d'être à l'aide sociale ; les gens se retrouvent à l'aide sociale après une perte d'emploi ou sont exclus du marché du travail suite à une histoire de vie très difficile».

Denise Thériault, aussi porte-parole du FCPASQ, témoigne de ce qu'elle a vécu : « Quant on est une personne assistée sociale, notre existence est attaquée physiquement et mentalement. Physiquement, parce que les prestations d'aide sociale ne permettent pas de combler nos besoins de base. Mentalement, parce qu'on vit du mépris partout, dans les Centre locaux d'emploi, dans nos familles et dans les médias. Comment avoir de l'estime de soi quand tout le monde t'envoie le message que t'es rien parce que t'as pas d'emploi» ?

Les citoyens et citoyennes membres du jury se sont renduEs devant le bureau de la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Julie Boulet, et devant l'Assemblée Nationale. Ils ont condamné le gouvernement du Québec à :

  1. abolir le système de catégories qui divise les personnes assistées sociales selon leur «aptitude à travailler» sans reconnaître l'ensemble des facteurs qui font en sorte que des gens peuvent être exclus du marché du travail;
  2. reconnaître les dépenses liées aux besoins spéciaux;
  3. cesser de détourner les pensions alimentaires des enfants des personnes assistées sociales et des étudiantEs;
  4. garantir un plein chèque à chaque personne, même si elle est en couple, et ainsi éviter la dépendance économique entre les conjoints.

Le FCPASQ est un regroupement national d'une trentaine d'organismes locaux qui défendent les droits des personnes assistées sociales.

SOURCE FRONT COMMUN DES PERSONNES ASSISTEES SOCIALES DU QUEBEC

Renseignements :

Amélie Châteauneuf, cellulaire : (514) 577-3279

Profil de l'entreprise

FRONT COMMUN DES PERSONNES ASSISTEES SOCIALES DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.