388 - St-Vallier - Le Centre hospitalier Robert-Giffard - Institut universitaire en santé mentale se réjouit du maintien des soins et services offerts aux usagers



    QUEBEC, le 20 sept. /CNW Telbec/ - "Le plus important, dans ce dossier
complexe, c'est que les services offerts aux usagers du 388, St-Vallier soient
maintenus", a commenté le directeur général du Centre hospitalier
Robert-Giffard - Institut universitaire en santé mentale (CHRG - Institut),
monsieur Michel Gervais. Il réagissait ainsi au rapport du conciliateur, le
docteur Jean-Bernard Trudeau, et aux décisions annoncées par le président
directeur général de l'Agence de la santé et des services sociaux de la
Capitale-Nationale (Agence), monsieur Michel Fontaine.
    "Il est vrai que la conciliation aboutit à une impasse sur le point
essentiel du débat, a-t-il commenté, mais elle n'a pas été un échec complet.
Au moins les deux parties se sont entendues sur cet objectif du maintien des
soins et services aux usagers".
    Le CHRG - Institut se réjouit en outre de la décision de l'Agence de
s'entendre avec le propriétaire de l'édifice du 388, St-Vallier, la
Corporation d'hébergement du Québec, pour apporter à la bâtisse les
modifications requises en vue d'assurer la sécurité des usagers et des
intervenants.
    Pour ce qui est de l'étude longitudinale annoncée, le CHRG - Institut
estime que le Fonds de recherche en santé du Québec est certainement un
organisme crédible pour en assurer le parrainage.
    Par ailleurs, le CHRG - Institut est d'accord pour qu'on recherche une
solution au problème de la gestion du 388, St-Vallier du côté des nouvelles
dispositions de la Loi sur les services de santé et les services sociaux. Car,
selon les règles qui prévalaient jusqu'à maintenant :

    "Tout soin donné dans un établissement public doit être sous la gestion
    d'un employé du réseau imputable quant à l'organisation, la gestion,
    l'efficience et la qualité du soin donné. Une chaîne d'imputabilité
    existe dans le réseau qui remonte ultimement jusqu'au Ministre"
    (Ministère de la Santé et des Services sociaux, Balises administratives
    et cliniques encadrant les liens entre le Centre psychanalytique de
    traitement pour jeunes psychotiques (388) et le réseau sanitaire,
    30/11/2004).

    Le CHRG - Institut estime qu'il ne peut être imputable d'un programme ou
d'un centre dont il n'assure pas la gestion clinico-administrative et dont les
gestionnaires ne relèvent pas de lui. C'est la position qu'il a tenue durant
la conciliation et dont il n'a pas cru pouvoir dévier.
    Le CHRG - Institut gère d'autres centres dans la communauté, tels la
Clinique Notre-Dame des Victoires, le Faubourg St-Jean, le Centre de
traitement dans la communauté Benoît XV et le Centre de traitement et de
réadaptation De Nemours. Ce n'est pas le cas du 388 St-Vallier qui, en
pratique, est géré par deux cadres du GIFRIC, organisme privé sur lequel le
CHRG - Institut n'a aucune autorité.
    "Si le "nouveau droit" offre un cadre différent permettant de dégager le
CHRG - Institut d'une responsabilité qu'il ne peut exercer, il vaut la peine
qu'on explore cette piste, comme l'Agence se propose de le faire" a conclu
monsieur Gervais.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Lessard, Chef du Service des communications,
(418) 663-5321, poste 6457

Profil de l'entreprise

Institut universitaire en santé mentale de Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.