31ème Congrès des membres du PLQ - Canaliser les énergies du Québec

QUÉBEC, le 23 sept. 2011 /CNW Telbec/ - Le Parti libéral du Québec a dévoilé aujourd'hui le document de travail qui alimentera les débats lors de son 31e Congrès des membres, les 21, 22 et 23 octobre prochain à Québec. Ce document de propositions est le fruit d'un vaste exercice de réflexion, amorcé l'automne dernier, coordonné par quatre groupes de travail qui ont été alimentés notamment par les échanges lors de quatre colloques thématiques tenus au printemps dernier, auxquels 2500 militants ont pris part.

Le président du Parti, Marc Tanguay, ainsi que le président de la Commission politique, Saul Polo, étaient accompagnés pour l'occasion des quatre présidents des groupes de travail : David Skitt, Simon-Pierre Diamond, Caroline Trudel et Benoît Pelletier, respectivement responsables des travaux sur «Un Québec créateur de richesse», «Un Québec pour ses enfants», «Un Québec en santé» et «Un Québec ouvert sur le monde».

« Parmi les plus importants défis auxquels le Québec devra faire face au cours de la prochaine décennie, il y a la concurrence internationale, toujours plus féroce, et l'enjeu de la démographie, crucial pour notre avenir. Les 76 grandes résolutions que nous présentons aujourd'hui représentent, à notre avis, des pistes de solutions à la fois audacieuses, courageuses et responsables afin de canaliser les énergies du Québec à ces fins », a résumé Saul Polo.

Ouvrir de nouveaux marchés

Nous proposons notamment de poursuivre l'ouverture de nouveaux marchés vers la Chine, l'Union européenne et les pays d'Amérique latine, notamment le Brésil. Aussi, développer de nouvelles ententes sur la mobilité de la main-d'œuvre avec d'autres pays francophones européens que la France, comme la Belgique et la Suisse, et aussi avec des pays non francophones européens.

Les ressources naturelles au profit des citoyens

Nous souhaitons contribuer à la réussite du déploiement du Plan Nord afin de mieux profiter des occasions d'affaires pour tous les Québécois. Les ressources naturelles, par exemple, doivent bénéficier encore plus à l'ensemble des citoyens, par exemple en créant un fonds fiscalisé leur permettant d'investir directement dans les grands projets miniers. Aussi, nous souhaitons multiplier par trois sur un horizon de cinq ans, les redevances sur le volume d'eau à des fins de production.

Plus d'autonomie pour les écoles et révision du rôle des commissions scolaires

Il faut donner à chaque direction d'école primaire et secondaire plus de latitude, entre autres sur le choix de ses programmes d'études, de ses ressources professionnelles et spécialisées, et au plan de l'embauche de son corps enseignant. Cette autonomie nouvelle devra permettre de réaliser, au niveau des commissions scolaires, des économies annuelles de 100 millions de dollars pendant trois ans dans la bureaucratie, et conséquemment de 300 millions de dollars annuellement par la suite. De plus, nous croyons que l'idée de tenir simultanément les élections scolaires et municipales pourrait favoriser une plus grande participation des électeurs.

Évaluer nos écoles

Nous proposons d'évaluer nos écoles par la performance des élèves et, à cette fin, de mettre en place une épreuve ministérielle unique en français et en mathématique à tous les élèves des niveaux primaire et secondaire; de comparer la performance des écoles par les résultats obtenus après pondération des facteurs socioéconomiques et, enfin, de récompenser les écoles les plus performantes dans l'octroi des budgets. Aussi, nous envisageons d'étendre l'utilisation des nouvelles technologies dans nos écoles, par exemple, en fournissant à chaque élève du secteur public, à partir de son entrée au secondaire, un livre électronique.

S'affranchir de notre dépendance au pétrole

Il faut réduire la consommation de pétrole et chercher à le remplacer. Parmi les moyens pour y parvenir : un large déploiement de bornes d'alimentation électrique partout au Québec, la conversion au gaz naturel pour les véhicules lourds; favoriser davantage l'électrification du transport collectif par le concours d'Hydro-Québec, et offrir à tous les citoyens québécois issus de milieux urbains une carte OPUS comprenant un certain nombre de passages gratuits afin qu'ils en fassent l'essai.

Davantage de soin à domicile

Il faut, à notre avis, encourager les soins à domicile, notamment en suscitant des initiatives de «médecins à domicile» pour les clientèles les plus vulnérables et en haussant la rémunération des médecins œuvrant dans les soins à domicile. Aussi, nous voulons améliorer le soutien aux proches aidants en leur fournissant des conseils personnalisés par le biais d'une ligne téléphonique directe prévue à cet effet, et en leur permettant un répit hebdomadaire minimal.

Un meilleur accès au réseau de la Santé

Afin de faciliter l'accès aux services et d'améliorer le fonctionnement global du réseau, nous proposons de procéder, entre autres, à une évaluation publique de la performance des établissements et de la productivité de certaines spécialités afin de susciter une saine émulation entre ceux-ci. Nous voulons également maximiser l'utilisation de la ligne 811 afin que le citoyen soit orienté vers les ressources pertinentes en fonction notamment de leurs capacités à recevoir davantage de patients.

Une participation plus importante sur les forums internationaux

Nous voulons négocier un arrangement inspiré de l'accord de 2006 sur l'UNESCO avec les autorités fédérales, par lequel le Québec pourrait accroître sa présence, et même parler de sa propre voix dans un plus grand nombre de forums internationaux, en particulier à l'Organisation internationale du travail et à l'Organisation des États américains.

Remplacer le Sénat par une Chambre des provinces

Dans le cadre du débat actuel sur la réforme du Sénat, et dans l'éventualité où le gouvernement fédéral envisage de procéder à des modifications quant à son fonctionnement, nous croyons qu'il faut promouvoir la transformation, par le biais des mécanismes actuels de modification constitutionnelle, du Sénat canadien en une véritable Chambre des provinces, c'est-à-dire en une instance où chaque province serait directement représentée par des délégués, et où elle pourrait faire entendre sa voix, en fonction de ses besoins, priorités, positions et objectifs propres.

Fidèle à sa tradition, le PLQ diffusera l'intégralité du Congrès des membres en direct sur Internet, à l'adresse www.plq.org, demeurant le seul parti politique à diffuser systématiquement tous ses grands événements sur le web.

« Le PLQ a de tout temps milité en faveur de finances publiques saines. Les résolutions du programme politique s'inscrivent sur un horizon de 10 ans et devront se réaliser à l'intérieur du cadre financier du gouvernement. Par ce programme, nous proposons de rassembler nos forces, nos talents et nos énergies pour bâtir un Québec inclusif, prospère et solidaire. Ainsi, en réponse à nos adversaires politiques qui misent sur les divisions et les confrontations, nous proposons de rassembler les Québécois autour du projet d'une société meilleure », a conclu le président du PLQ, Marc Tanguay.

La documentation relative au congrès est disponible au www.plq.org/congres2011

SOURCE PARTI LIBERAL DU QUEBEC

Renseignements :

Michel Rochette
Directeur des communications
Parti libéral du Québec
1-800-361-1047
rochettem@plq.org

Profil de l'entreprise

PARTI LIBERAL DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.