IAMGOLD enregistre d'excellents résultats d'exploitation grâce à une importante réduction des coûts de maintien tout inclus et à l'accroissement de la production en 2014

UNE BAISSE DE 209 $ PAR ONCE DES COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS AU QUATRIÈME TRIMESTRE D'UN EXERCICE PAR RAPPORT À L'AUTRE 

ENVIRON 800 MILLIONS $ EN TRÉSORERIE ET EN LINGOTS AU DÉBUT DE 2015

Toutes les valeurs monétaires sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.
Se reporter au rapport de gestion et aux états financiers audités consolidés
au 31 décembre 2014 pour de plus amples renseignements.

TORONTO, le 18 févr. 2015 /CNW/ - IAMGOLD Corporation (« IAMGOLD » ou « la Société ») présente ses résultats financiers consolidés et ses résultats d'exploitation du quatrième trimestre et de l'exercice terminés le 31 décembre 2014.

Le président et chef de la direction d'IAMGOLD, Steve Letwin, a indiqué : « L'excellente performance d'exploitation reflétant les améliorations continues a permis d'atteindre ou de dépasser nos cibles opérationnelles en 2014. Une forte croissance à Essakane, de meilleures teneurs à Rosebel et un bon accroissement au cours des six premiers mois d'exploitation commerciale à Westwood ont accru la production pendant trois trimestres consécutifs jusqu'à la fin de l'exercice pour atteindre 844 000 onces. Nous avons surpassé nos prévisions de coûts puisque nos coûts de maintien tout inclus ont constamment baissé au cours de l'exercice pour totaliser 1 021 $ par once au dernier trimestre, soit 209 $ par once de moins qu'au même trimestre de l'année dernière. »

« Nos équipes opérationnelles se sont montrées très efficaces dans l'optimisation de la performance tant à nos mines qu'à nos usines. Puisque nos prévisions de coûts ont diminué par rapport à l'an dernier, nous nous attendons à ce que cette réussite se poursuive en 2015, a ajouté M. Letwin. Grâce à la vente de Niobec, qui porte notre situation de trésorerie et de lingots à environ 800 millions $, nous avons la capacité financière d'améliorer la rentabilité de nos actifs existants tout en pouvant tirer parti d'occasions de croissance. Nos projets d'exploration avancés présentent d'excellents résultats et continuent d'aller de l'avant. Rosebel et Essakane ont toutes les deux généré un flux de trésorerie positif en 2014 et, d'ici la fin de l'exercice 2015, cela devrait être généralisé à toutes nos exploitations. »

Faits saillants du quatrième trimestre de 2014

  • La production aurifère attribuable de 241 000 onces a augmenté pour un troisième trimestre consécutif, soit 7 % de plus qu'au troisième trimestre de 2014 en raison des meilleures teneurs à Essakane et à Rosebel.
  • Les ventes d'or attribuables atteignaient 234 000 onces.
  • Les coûts de maintien tout inclus1,2 des mines aurifères3 de 1 021 $ par once ont décru pour un quatrième trimestre consécutif, soit une baisse de 94 $ par once par rapport au troisième trimestre de 2014 et de 209 $ par once par rapport au quatrième trimestre de 2013.
  • Le total des coûts décaissés1 des mines aurifères de 788 $ par once a connu une baisse pour le troisième trimestre consécutif, soit 63 $ par once de moins qu'au troisième trimestre de 2014 et de 40 $ par once par rapport au quatrième trimestre de 2013.
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation, comprenant les activités abandonnées, s'élevait à 72,0 millions $, soit 64 % supérieur à celle au quatrième trimestre de 2013.

Faits saillants de l'exercice complet

  • La production d'or attribuable totalisait 844 000 onces, conformément aux prévisions.
  • La production commerciale d'or attribuable totalisait 834 000 onces, en hausse de 9 % par rapport à 2013.
  • Les ventes d'or attribuables s'élevaient à 835 000 onces.
  • La production d'Essakane a augmenté de 33 %, une hausse générée par les meilleures teneurs et débits.
  • La production commerciale de Westwood s'est accrue, totalisant 70 000 onces au cours des six premiers mois.
  • Les coûts de maintien tout inclus des mines aurifères s'élevaient à 1 101 $ par once, soit 49 $ par once sous les prévisions et 10 % ou 121 $ par once de moins par rapport à 2013.
  • Le total des coûts décaissés des mines aurifères de 848 $ par once est conforme aux prévisions.
  • Les coûts en immobilisations de 325 millions $ étaient de 10 % inférieurs aux prévisions et de 51 % inférieurs aux coûts de 2013.
  • La situation de trésorerie, les équivalents de trésorerie et les lingots d'or (à la valeur de marché) provenant des activités poursuivies s'élevaient à 321,0 millions $ au 31 décembre 2014 comparativement à 334,4 millions $ au 30 septembre 2014 et à 384,6 millions $ au 31 décembre 2013.
    • Les initiatives pour monétiser les fonds de roulement hors trésorerie ont généré plus de 50 millions $ en trésorerie.
    • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation, comprenant les activités abandonnées, a augmenté de 27 % à 312,2 millions $.

Événements postérieurs à la fin de l'exercice

  • Le 22 janvier 2015, la Société a finalisé la vente de la mine Niobec et a reçu 500 millions $ en trésorerie après impôt, portant sa situation de trésorerie, équivalents de trésorerie et lingots d'or (à la valeur de marché) à environ 800 millions $.
  • La Société a annoncé d'autres résultats positifs, résultant du programme de forage de 2014 à son projet aurifère en propriété exclusive Boto situé dans l'est du Sénégal, en Afrique de l'Ouest. Les faits saillants de ces forages comprenaient 9 mètres d'une teneur de 10,5 grammes d'or par tonne, 44 mètres d'une teneur de 4,46 grammes d'or par tonne et 40 mètres d'une teneur de 3,24 grammes d'or par tonne (Se reporter au communiqué de presse du 3 février 2015).
  • En février 2015, la Société a émis des actions accréditives et a reçu un produit de 50 millions $ CA.





SOMMAIRE DES RÉSULTATS FINANCIERS ET DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION








Trois mois terminés
le 31 décembre



Exercices terminés
le 31 décembre


Résultats financiers (en millions de $, sauf indication contraire)


2014



2013



2014



2013


Activités poursuivies













Produits


272,5

$


195,1

$


1 007,9

$


947,5

$

Coût des ventes


239,5

$


161,8

$


892,9

$


668,5

$

Profit provenant des exploitations minières poursuivies1


33,0

$


33,3

$


115,0

$


279,0

$

Perte nette comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD


(122,0)

$


(840,3)

$


(206,8)

$


(832,5)

$

Perte nette comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action ($/action)


(0,32)

$


(2,23)

$


(0,55)

$


(2,21)

$

Profit net rajusté comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD1


10,2

$


19,7

$


32,8

$


137,3

$

Profit net rajusté comprenant les activités abandonnées par action ($/action)1


0,03

$


0,05

$


0,09

$


0,36

$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation comprenant les activités abandonnées


72,0

$


44,0

$


312,2

$


246,3

$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement, comprenant les activités abandonnées.


93,7

$


54,7

$


317,3

$


305,6

$

Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement comprenant les activités abandonnées par action ($/action)1


0,25

$


0,15

$


0,84

$


0,81

$

Profit net provenant des activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD


26,7

$


3,5



62,7

$


30,1

$

Profit net provenant des activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action ($/action)


0,07

$


0,01



0,17

$


0,08

$

Importantes statistiques d'exploitation













Ventes d'or - attribuables (milliers d'onces)


234



173



835



740


Production aurifère commerciale - attribuable (milliers d'onces)


241



175



834



762


Production aurifère - attribuable2 (milliers d'onces)


241



195



844



835


Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once) 


1 201

$


1 273

$


1 259

$


1 399

$

Total des coûts décaissés1, 3, 4 des mines aurifères5 ($/once)


788

$


828

$


848

$


801

$

Marge sur l'or1 ($/once)


413

$


445

$


411

$


598

$

Coûts de maintien tout inclus1,4,6 des mines aurifères ($/once)


1 021

$


1 230

$


1 101

$


1 222

$

Total des coûts de maintien tout inclus comprenant les activités abandonnées7 ($/once)


938

$


1 113

$


992

$


1 143

$

Résultats financiers provenant des activités abandonnées













Production de niobium (millions de kg de Nb)


1,5



1,6



5,6



5,3


Ventes de niobium (millions de kg de Nb)


1,5



1,3



5,8



4,9


Marge d'exploitation1 ($/kg de Nb)


20

$


20

$


20

$


18

$

1    

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

2    

La production attribuable d'or comprend la production précommerciale de Westwood de l'exercice terminé le 31 décembre 2014 de 10 000 onces, des trois mois et de l'exercice terminés le 31 décembre 2013 de 20 000 onces et de 73 000 onces respectivement.

3    

Le calcul du total des coûts décaissés ne comprend pas la production précommerciale de Westwood de 10 000 onces de l'exercice terminé le 31 décembre 2014, des trois mois et de l'exercice terminés le 31 décembre 2013 de 20 000 onces et 73 000 onces respectivement.

4    

Les crédits de sous-produits sont compris dans le calcul de cette mesure. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion pour rapprocher les chiffres avec les PCGR.

5    

Les mines aurifères, utilisées dans le total des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus, comprennent Rosebel, Essakane, Westwood (production commerciale), Mouska, Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

6    

Au troisième trimestre de 2014, la Société a commencé à inclure les produits des redevances de Diavik et à les mettre à l'encontre des coûts d'exploitation dans le calcul de cette mesure. Les périodes antérieures ont été révisées pour assurer leur comparabilité.

7    

Le total, utilisé dans les coûts de maintien tout inclus, comprend l'incidence de l'apport du niobium, classé dans les activités abandonnées, défini comme étant la marge d'exploitation et les coûts en immobilisations de maintien de Niobec en fonction d'une once d'or vendue. Se reporter au tableau des coûts tout inclus de la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

FAITS SAILLANTS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L'EXERCICE 2014

Vente de Niobec

Le 22 janvier 2015, la Société a finalisé la vente de son entreprise Niobec et du dépôt d'éléments des terres rares (ÉTR) adjacent pour une contrepartie totale de 530 millions $, dont 500 millions $ remis en trésorerie pour l'entreprise de niobium à la clôture de la transaction. Une somme supplémentaire de 30 millions $ sera payable au moment où le dépôt d'ÉTR entrera en production commerciale ainsi qu'une redevance brute de 2 % sur la production d'ÉTR. 

Niobec est présentée dans les activités abandonnée
Au 31 décembre 2014, les actifs et les passifs de Niobec ont été classés dans les actifs détenus en vue de la vente à l'état consolidé de la situation financière. Le profit net pour Niobec est présenté séparément dans le profit provenant des activités abandonnées, net d'impôt, à l'état consolidé des résultats. Les périodes comparatives ont été ajustées en conséquence. Le profit net provenant des activités abandonnées en 2014 s'élevait à 62,7 millions $, soit 32,6 millions $ de plus qu'à l'exercice précédent.

Rendement financier

  • Les produits provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 2014 atteignaient 272,5 millions $, soit une hausse de 40 % par rapport à la même période de l'année précédente, principalement attribuable au volume supérieur des ventes d'or en partie contrebalancée par des prix moyens réalisés de l'or inférieurs. Les produits en 2014 totalisaient 1 007,9 millions $, soit une hausse de 6 % comparativement à 2013, principalement en raison des ventes d'or supérieures de 122 000 onces aux mines détenues et exploitées par IAMGOLD (163,3 millions $) en partie contrebalancées par le prix moyen réalisé de l'or moins élevé (103,7 millions $). L'accroissement du volume des ventes en 2014 est principalement attribuable à Essakane, par l'agrandissement de son usine et une augmentation des teneurs de 21 % responsables de la hausse de production de 33 %. Un autre facteur contributif de la hausse : le commencement de la production commerciale à Westwood en partie contrebalancé par les ventes plus faibles de Mouska puisque cette dernière a cessé sa production au troisième trimestre de 2014.

  • Le coût des ventes provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 2014 s'élevaient à 239,5 millions $, en hausse de 77,7 millions $ par rapport à la même période de l'exercice précédent en raison d'un volume de production d'or et de l'amortissement supérieurs. Le coût des ventes en 2014 se chiffrait à 892,9 millions $, en hausse de 224,4 millions $ par rapport à l'année antérieure. L'augmentation résultait principalement de la hausse de production à Essakane (102,5 millions $), des coûts supérieurs liés au traitement de la roche dure et des frais de découveture capitalisée moindres à Rosebel (56,6 millions $), du commencement de la production commerciale à Westwood (50,9 millions $) et d'une charge d'amortissement plus élevée (61,2 millions $), en partie contrebalancée par la fermeture de Mouska (40,6 millions $).

  • La charge d'amortissement en 2014 se chiffrait à 205,0 millions $, en hausse de 43 % par rapport à l'année antérieure. Cette hausse provenait essentiellement du commencement de la production commerciale à Westwood au troisième trimestre de 2014, de la mise en service des installations agrandies de l'usine et à l'amortissement de la découverture capitalisée supérieure à Essakane et à Rosebel.

  • Les impôts sur les résultats pour l'exercice se chiffraient à 117,9 millions $, dont 113,7 millions $ en impôts différés. En raison des pertes importantes provenant des activités poursuivies avant les impôts sur les résultats, on aurait pu s'attendre à un produit au lieu d'une charge d'impôts. Cependant, la Société possédait des reports de pertes fiscales d'exercices antérieurs évalués à 76,0 millions $ comptabilisés dans les actifs d'impôts différés et, en raison de la vente de Niobec, la Société ne pouvait plus se prévaloir des produits imposables futurs anticipés qui auraient contrebalancé les pertes imposables au Canada. Par conséquent, la Société a complètement radié l'actif au troisième trimestre conformément aux Normes internationales d'information financière, ce qui a entraîné une charge d'impôt différé hors trésorerie. De plus, le renforcement du dollar américain a réduit l'assiette fiscale des actifs miniers en territoires étrangers, ce qui a eu pour effet de diminuer les déductions fiscales futures une fois convertie en dollars américains. Les taux d'imposition supérieurs des droits miniers et autres ajustements d'impôts s'y rapportant ont aussi contribué à la charge d'impôts différés totalisant 113,7 millions $. À noter qu'il s'agit d'éléments comptables hors trésorerie et que la radiation d'actifs ne reflète pas la valeur économique des catégories sous-jacentes qui pourraient être utilisées pour réduire l'impôt sur les résultats à l'avenir.

  • La perte nette liée aux activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres au quatrième trimestre de 2014 s'élevait à 148,7 millions $, comparativement à la perte nette de 843,8 millions $ enregistrée à la même période de l'exercice précédent. Cette amélioration d'un exercice par rapport à l'autre s'expliquait principalement par les facteurs suivants. La perte nette provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres s'élevait à 269,5 millions $ ou 0,72 $ par action en 2014, une amélioration de 593,1 millions $ ou 1,57 $ par action par rapport à l'année précédente. Cette amélioration était principalement liée aux pertes de valeur du goodwill et des actifs miniers de l'exercice antérieur qui sont non récurrentes (888,1 millions $) et des titres négociables et des participations dans des entreprises associées (72,5 millions $), aux produits supérieurs (60,4 millions $), à une moindre dépréciation des créances (54,6 millions $), à une part moindre des pertes nettes dans les entreprises associées et les coentreprises (41,2 millions $) et à des coûts de prospection plus faibles (26,5 millions $). Ces facteurs étaient en partie contrebalancés par l'augmentation des coûts estimés des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations aux sites fermés, principalement liées à Doyon (57,5 millions $), les pertes nettes sur dérivés principalement rattachées à la couverture d'une portion anticipée de consommation de carburant dans les trois prochains exercices (48,5 millions $) et les coûts des ventes et la charge d'impôt sur les résultats supérieurs tel que mentionné ci-dessus.

  • Le profit net rajusté comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres1 au quatrième trimestre de 2014 s'élevait à 10,2 millions $ (0,03 $ par action1) en baisse de 9,5 millions $ (0,02 $ par action) par rapport à la même période de 2013. Le profit net rajusté comprenant les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres en 2014 s'élevait à 32,8 millions $ (0,09 $ par action), soit un déclin de 104,5 millions $ (0,27 $ par action) par rapport à l'exercice précédent.

  • Au cours des 12 derniers mois, des mesures pour convertir un partie du fonds de roulement hors trésorerie en trésorerie a rapporté 50 millions $ à notre situation de trésorerie. En 2015, nous continuerons de gérer le fonds de roulement, d'équilibrer efficacement notre situation de liquidités, tout en conservant des niveaux de stocks adéquats pour soutenir nos activités.

  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation comprenant les activités abandonnées s'élevait à 72,0 millions $ au quatrième trimestre de 2014, en hausse de 28,0 millions $ par rapport au quatrième trimestre de 2013. Pour 2014, le flux de trésorerie net provenant des activités d'exploitation comprenant les activités abandonnées totalisait 312,2 millions $, soit 65,9 millions $ de plus qu'à l'exercice précédent. La hausse était principalement attribuable à la réduction des stocks (51,3 millions $), au montant moindre d'impôts payés (95,4 millions $) et à la gestion des modalités de paiement des fournisseurs (15,3 millions $) en partie contrebalancés par un profit moindre provenant des exploitations.

  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement comprenant les activités abandonnées au quatrième trimestre de 2014 s'élevait à 93,7 millions $ (0,25 $ par action1), en hausse de 39,0 millions $ (0,10 $ par action1) par rapport à la même période de 2013. En 2014, la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement comprenant les activités abandonnées s'élevait à 317,3 millions $ (0,84 $ par action), en hausse de 11,7 millions $ (0,03 $ par action) par rapport à 2013.

Situation financière

  • La situation de trésorerie, des équivalents de trésorerie et des lingots d'or (à la valeur de marché) s'élevait à 321,0 millions $ au 31 décembre 2014, à l'exclusion des activités abandonnées (12,0 millions $), comparativement à 384,6 millions $ au 31 décembre 2013. Cette variation est principalement attribuable aux coûts en immobilisations des actifs miniers et des actifs de prospection et d'évaluation (376,7 millions $), aux dividendes payés aux participations ne donnant pas le contrôle et aux intérêts payés (26,8 millions $), en partie contrebalancés par la trésorerie générée par les activités d'exploitation (312,2 millions $), les produits des ententes de vente et de reprise de bail (31,5 millions $) et les remboursements nets des prêts consentis à des parties liées (14,7 millions $). La trésorerie détenue par les activités abandonnées s'élevait à 12,0 millions $.

Production et coûts

Exploitations aurifères

  • La production aurifère attribuable, comprenant les exploitations en coentreprise, s'est accrue chaque trimestre pendant toute l'année. Au quatrième trimestre, la production atteignait 241 000 onces, soit 24 % de plus qu'au même trimestre de 2013 et 7 % de plus qu'au troisième trimestre de 2014, principalement en raison des plus fortes teneurs à Rosebel et à Essakane. Pour l'exercice complet, la production aurifère attribuable totalisait 844 000 onces, soit 9 000 onces de plus qu'en 2013. L'augmentation d'un exercice par rapport à l'autre illustre l'accroissement de production de 33 % à Essakane (82 000 onces) en raison des fortes teneurs et de l'augmentation du débit grâce à l'agrandissement de l'usine, ainsi que l'accroissement de la production à Westwood (7 000 onces). Cette augmentation a été en partie contrebalancée par une quantité moindre d'onces à Mouska puisque l'exploitation a cessé ses activités (51 000 onces), une production plus faible à Rosebel attribuable aux teneurs moindres (11 000 onces) et les activités des exploitations en coentreprise qui tirent à leur fin. À l'exclusion de la production précommerciale de Westwood avant le 1er juillet 2014 (10 000 onces en 2014 et 73 000 onces en 2013), la production commerciale attribuable s'élevait à 834 000 onces, soit 72 000 onces de plus qu'à l'exercice précédent.

  • Le volume des ventes d'or attribuables, y compris les exploitations en coentreprise, au quatrième trimestre de 2014, enregistrait une hausse de 61 000 onces ou de 35 % comparativement à la même période de l'exercice précédent principalement en raison de la comptabilisation des ventes de Westwood, l'augmentation de la production à Essakane et à Rosebel, en partie contrebalancées par la fermeture de Mouska en 2014 et les activités des exploitations en coentreprise qui tirent à leur fin. Le volume des ventes d'or attribuables pour 2014, y compris les exploitations en coentreprise, comptait 835 000 onces comparativement à une production commerciale d'or attribuable de 834 000 onces. La variation de 1 000 onces provenait de la diminution des stocks d'or à Rosebel (7 000 onces), de l'épuisement de l'argent aurifère restant à Mouska (4 000 onces) et du moment où les ventes ont été réalisées à Sadiola (1 000 onces), en partie contrebalancés par le moment où les ventes d'Essakane (6 000 onces) et de Westwood (5 000 onces) ont été réalisées.

  • Le total des coûts décaissés1,4 des mines aurifères3 au quatrième trimestre de 2014 s'élevait à 788 $ par once produite, en baisse de 63 $ l'once par rapport au troisième trimestre de 2014. Le déclin de 18 % dans les coûts décaissés par once à Rosebel a grandement contribué à cette amélioration, illustrant les avantages générés par les initiatives d'amélioration de l'efficacité opérationnelle et des teneurs. Le total des coûts décaissés en 2014 s'élevait à 848 $ par once, en hausse de 6 % par rapport à 2013. La hausse est principalement attribuable à de plus fortes proportions de roches dures traitées à Rosebel et à Essakane, en partie contrebalancée par les avantages tirés des initiatives de réduction de coûts.

  • Les coûts de maintien tout inclus1,2 des mines aurifères3 ont baissé pour un quatrième trimestre consécutif, reflétant un coût en immobilisations de maintien inférieur. Les coûts de maintien tout inclus de 1 021 $ par once au quatrième trimestre ont reculé de 94 $ par once par rapport au troisième trimestre et de 209 $ par once, ou de 17 % par rapport au quatrième trimestre de 2013. Pour l'exercice complet de 2014, les coûts de maintien tout inclus étaient en baisse de 10 % à 1 101 $ par once vendue en 2013, illustrant la réduction importante des coûts en immobilisations de maintien à Rosebel et à Essakane.

L'engagement envers Zéro Incident se poursuit

  • La sécurité est une mesure de rendement cruciale chez IAMGOLD; c'est pour cette raison qu'il nous chagrine grandement d'avoir eu à annoncer le décès d'un employé à Rosebel en mai 2014, dans un secteur en préparation pour exploitation ultérieure dans l'année.
  • La fréquence de tous les types de blessures graves (mesurées selon le taux JART5), une importante mesure d'évaluation de santé et sécurité, se situait à 0,66 en 2014, représentant une amélioration de 35 % par rapport à 1,01 en 2013.

RÉSERVES ET RESSOURCES

(Des précisions supplémentaires concernant les hypothèses utilisées pour déterminer les réserves et les ressources se trouvent dans la section des réserves et des ressources du rapport de gestion.)

À compter du 31 décembre 2014, la Société a réduit de 100 $ son prix hypothétique de l'once d'or utilisé dans l'estimation des réserves minérales, le diminuant à 1 300 $ comparativement à 2013 conformément aux tendances actuelles dans l'industrie et aux pratiques d'affaires prudentes. Ceci ainsi que d'autres facteurs dans le processus d'estimation ont fait décliner les réserves minérales prouvées et probables.

  • Le total des réserves aurifères prouvées et probables ont décliné de 15 % ou de 1,5 million d'onces (après épuisement) pour se chiffrer à 8,6 millions d'onces d'or à la fin de 2014, principalement en raison de l'épuisement lié à l'exploitation minière en général non compensé par l'ajout de nouvelles réserves à Rosebel, Essakane et Westwood (0,8 million d'onces), des paramètres économiques et géotechniques à Rosebel (0,7 million d'onces) et de l'utilisation d'un prix hypothétique inférieur de l'or dans l'estimation des réserves aux sites détenus et exploités par la Société (0,4 million d'onces). Ces éléments ont été en partie contrebalancés par des paramètres économiques favorables à Sadiola (0,3 million d'onces) et à un transfert des ressources à Westwood (0,1 million d'onces). Le prix hypothétique moyen de l'or utilisé pour établir les réserves minérales au 31 décembre 2014 était de 1 263 $ par once comparativement à 1 357 $ par once au 31 décembre 2013.

  • Le total des ressources aurifères mesurées et indiquées (comprenant les réserves) a diminué de 9 % ou de 2,0 millions d'onces pour atteindre 21,4 millions d'onces d'or à la fin de 2014 principalement en raison de l'incidence des paramètres économiques et de l'épuisement à Rosebel (1,6 million d'onces) et à Essakane (0,5 million d'onces), en partie compensée par l'ajout de ressources au projet Boto (0,1 million d'onces) et au projet Côté Gold (0,1 million d'onces).

PERSPECTIVES DE 2015







Prévisions d'IAMGOLD pour l'exercice





2015

Rosebel (milliers d'onces)





290 - 300

Essakane (milliers d'onces)





360 - 370

Westwood (milliers d'onces)





110 - 130

Total de la production du propriétaire-exploitant (milliers d'onces)





760 - 800

Coentreprises (milliers d'onces)





60

Total de la production attribuable (milliers d'onces)





820 - 860







Total des coûts décaissés1 du propriétaire-exploitant ($/once)





825 $ - 865 $

Total des coûts décaissés des mines aurifères2 ($/once)





850 $ - 900 $







Coûts de maintien tout inclus1 du propriétaire-exploitant ($/once)





1 050 $ - 1 150 $

Coûts de maintien tout inclus des mines aurifères ($/once)





1 075 $ - 1 175 $







1   

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

2    

Les mines aurifères utilisées dans le total des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus comprennent Rosebel, Essakane, Westwood,  Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

Les prévisions de 2015 sont fondées sur les hypothèses suivantes :

  • Un prix moyen réalisé de l'or de 1 250 $ l'once;
  • Un taux de change du $ CA par rapport au $ US de 1,15;
  • Un taux de change du $ US par rapport à l'euro de 1,20;
  • Un prix moyen du pétrole brut de 73 $ le baril reflétant une moyenne pondérée de multiples contrats de carburant variant entre 75 $ et 95 $ le baril, soit 77 % de nos achats anticipés de carburant et le prix consensuel anticipé du West Texas Intermediate auquel la Société pourrait acheter la portion non couverte de ses achats anticipés de carburant sur le marché libre.

PRÉVISIONS DE PRODUCTION AURIFÈRE ET DE COÛTS

Les perspectives de production en 2015 se situent entre 820 000 et 860 000 onces d'or. La Société anticipe un accroissement de la production à Westwood au cours de sa première année complète de production commerciale. Il y aura des variations d'un trimestre à l'autre, particulièrement au premier et au dernier trimestre qui seront les plus faibles en raison de la séquence du plan d'activités de développement souterrain. Poursuivant sur la lancée de l'augmentation de production de 33 % réalisée à Essakane en 2014, cette exploitation devait connaître quatre bons trimestres de production puisqu'elle continuera de tirer profit de meilleures teneurs et de l'agrandissement de l'usine, lui permettant de traiter une plus grande proportion de roche dure. À Rosebel, les efforts visant l'amélioration des teneurs et de la productivité se poursuivent. En ce qui concerne les coentreprises, elles devraient produire 60 000 onces.

En 2014, la Société a réalisé d'importants progrès en ce qui a trait à la réduction des coûts de maintien tout inclus tout au long de l'exercice, et en particulier compte tenu des coûts accrus rattachés à une plus forte consommation d'énergie et de réactifs nécessaires pour traiter une plus grande proportion de roche dure à Rosebel et à Essakane. La Société entend continuer sur cette lancée en réduisant ses prévisions de coûts de maintien tout inclus de 75 $ l'once par rapport à ceux prévus en 2014, visant ainsi une fourchette se situant entre 1 075 $ et 1 175 $ l'once. Ceci illustre l'incidence favorable de la réduction du prix du pétrole et du renforcement du dollar américain. Il est à noter que selon les modalités contractuelles des accords d'approvisionnement en pétrole avec les pays hôtes choisis, il pourrait y avoir un délai dans la constatation de l'incidence d'une variation des prix du pétrole comparativement aux prix à terme du pétrole, en raison du moment où les révisions de prix sont effectuées qui sont indépendants de notre volonté.

IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS

La Société s'attend à payer en trésorerie des impôts se situant entre 17,0 millions $ et 22,0 millions $ pour les douze mois se terminant le 31 décembre 2015. De plus, des ajustements aux actifs ou passifs d'impôts différés pourraient être comptabilisés pendant cette période.

AMORTISSEMENT

La charge d'amortissement, excluant Niobec, devrait augmenter d'environ 40 % en 2015 comparativement à 2014, en raison de l'incidence de la production commerciale d'une année complète à la mine Westwood, d'une charge d'amortissement supérieure des frais de découverture capitalisés à Rosebel, des réserves moindres à Essakane et à Rosebel et du moment de l'acquisition d'immobilisations prévues. La charge d'amortissement en 2015 devrait se situer entre 285 millions $ et 295 millions $.

PERSPECTIVES DES COÛTS EN IMMOBILISATIONS1













(en millions $)




Maintien


Développement/
Expansion
(non inclus dans
maintien)




Total


Secteurs aurifères













Rosebel




70

$

10

$



80

$


Essakane




55


5




60



Westwood




30


50




80






155


65




220


Côté Gold




-


5




5


Total propriétaire-exploitant




155


70




225


Coentreprise - Sadiola




5


-




5


TOTAL (± 10 %)




160

$

70

$



230

$


1

Les coûts d'emprunts capitalisés ne sont pas inclus.



















PRODUCTION AURIFÈRE ATTRIBUABLE, COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS
ET TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS






















Production aurifère
(milliers d'onces)


Total des
coûts décaissés1,2
($ par once d'or produite)



Coûts de maintien
tout inclus1
($ par once d'or vendue)


Trois mois terminés le 31 décembre



2014


2013


2014



2013



2014



2013


Activités poursuivies


















Propriétaire-exploitant


















Rosebel (95 %)



94


70


678

$


674

$


916

$


1 104

$

Essakane (90 %)



89


59


828



822



955



1 242


Division Doyon (100 %)



35


15


845



813



1 119



822





218


144


766



749



1 001



1 198


Coentreprises


















Sadiola (41 %)



20


24


931



1 181



1 100



1 351


Yatéla (40 %)



3


7


1 532



1 223



1 954



1 429





23


31


995



1 191



1 199



1 369


Total des activités commerciales



241


175


788



828



1 021



1 230


Division Doyon (100 %)



-


20


-



-



-



-





241


195


788



828



1 021



1 230


Coûts décaissés sans les redevances







738



770








Redevances







50



58








Total des coûts décaissés3







788

$


828

$







Coûts de maintien tout inclus3,4 des mines aurifères5













1 021



1 230


Comprenant les activités abandonnées


















Apport du niobium6













(83)



(117)


Total des coûts de maintien tout inclus7













938

$


1 113

$

1

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion

2

Le calcul du total des coûts décaissés ne comprend pas la production précommerciale de Westwood pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 de 20 000 onces.

3

Les crédits de sous-produits sont compris dans le calcul de cette mesure. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion pour rapprocher les chiffres avec les PCGR.

4

Au troisième trimestre de 2014, la Société a commencé à inclure les produits des redevances de Diavik et à les mettre à l'encontre des coûts d'exploitation dans le calcul de cette mesure. Les périodes antérieures ont été révisées pour assurer leur comparabilité.

5

Les mines aurifères utilisées dans le total des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus comprennent Rosebel, Essakane, Westwood (production commerciale), Mouska, Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

6

L'apport du niobium représente la marge d'exploitation et les coûts en immobilisations de maintien de Niobec par once d'or vendue.

7

Le total, utilisé dans les coûts de maintien tout inclus, comprend l'incidence de l'apport du niobium, classé dans les activités abandonnées, défini comme étant la marge d'exploitation et les coûts en immobilisations de maintien de Niobec en fonction d'une once d'or vendue. Se reporter au tableau des coûts tout inclus de la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.


















PRODUCTION AURIFÈRE ATTRIBUABLE, COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS
ET TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS




















Production aurifère
(milliers d'onces)


Total des
coûts décaissés1,2
($ par once d'or produite)



Coûts de maintien
tout inclus1
($ par once d'or vendue)


Exercice terminé le 31 décembre


2014


2013


2014



2013



2014



2013


Activités poursuivies

















Propriétaire-exploitant

















Rosebel (95 %)


325


336


804

$


718

$


1 045

$


1 063

$

Essakane (90 %)


332


250


852



753



1 060



1 177


Division Doyon (100 %)


82


63


768



832



955



889




739


649


822



743



1 090



1 162


Coentreprises

















Sadiola (41 %)


84


86


985



1 101



1 083



1 476


Yatéla (40 %)


11


27


1 590



1 243



1 929



1 789




95


113


1 055



1 136



1 182



1 551


Total des activités commerciales


834


762


848



801



1 101



1 222


Division Doyon (100 %)


10


73


-



-



-



-




844


835


848



801



1 101



1 222


Coûts décaissés1 sans les redevances






790



729








Redevances






58



72








Total des coûts décaissés3






848

$


801

$







Coûts de maintien tout inclus3,4 des mines aurifères5












1 101



1 222


Comprenant les activités abandonnées

















Apport du niobium6












(109)



(79)


Coûts de maintien tout inclus - total7












992

$


1 143

$


1  

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

2  

Le calcul du total des coûts décaissés ne comprend pas la production précommerciale de Westwood pour les années terminées le 31 décembre 2014 et 2013 de 10 000 onces et 73 000 onces respectivement.

3  

Les crédits de sous-produits sont compris dans le calcul de cette mesure. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion pour rapprocher les chiffres avec les PCGR.

4  

Au troisième trimestre de 2014, la Société a commencé à inclure les produits des redevances de Diavik et à les mettre à l'encontre des coûts d'exploitation dans le calcul de cette mesure. Les périodes antérieures ont été révisées pour assurer leur comparabilité.

5  

Les mines aurifères utilisées dans le total des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus comprennent Rosebel, Essakane, Westwood (production commerciale), Mouska, Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

6  

L'apport du niobium représente la marge d'exploitation et les coûts en immobilisations de maintien de Niobec par once d'or vendue.

7  

Le total, utilisé dans les coûts de maintien tout inclus, comprend l'incidence de l'apport du niobium, classé dans les activités abandonnées, défini comme étant la marge d'exploitation et les coûts en immobilisations de maintien de Niobec en fonction d'une once d'or vendue. Se reporter au tableau des coûts tout inclus de la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

ANALYSE DES EXPLOITATIONS PAR SITE MINIER

(Se reporter au rapport de gestion pour de plus amples renseignements et des analyses concernant nos exploitations.)

MINE WESTWOOD - CANADA (participation d'IAMGOLD - 100 %)
















Trois mois terminés le 31 décembre



Exercices terminés le 31 décembre



2014



2013



2014



2013


Statistiques de l'exploitation de Westwood













Minerai extrait (milliers de tonnes)


132



69



327



233


Minerai usiné (milliers de tonnes)


140



78



328



326


Teneur (g/t)


8,12



8,47



7,98



7,45


Récupération (%)


96



95



95



94


Production aurifère précommerciale - 100 % (milliers d'onces)


-



20



10



73


Ventes d'or précommerciales - 100 % (milliers d'onces)


-



20



11



66


Production aurifère commerciale  - 100 % (milliers d'onces)


35



-



70



-


Ventes d'or commerciales - 100 % (milliers d'onces)


31



-



65



-


Mesures de performance de Westwood













Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once)


1 206

$


-

$


1 237

$


-


Coûts de maintien tout inclus1 ($/once)


1 119

$


-

$


1 031

$


-


Coûts décaissés1 excluant les redevances ($/once)


845

$


-

$


822

$


-


Redevances ($/once)


-

$


-

$


-

$


-


Total des coûts décaissés1 ($/once)


845

$


-

$


822

$


-


1

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

La mine Westwood est entrée en production commerciale le 1er juillet 2014 et a produit 70 000 onces d'or au cours des six premiers mois, réparties également entre le troisième et le quatrième trimestre. Au cours de la phase précommerciale, l'exploitation a produit 10 000 onces d'or en 2014 et 73 000 onces au cours de l'exercice antérieur. Westwood est la mine d'IAMGOLD qui présente les plus fortes teneurs, soit de 8,12 grammes d'or par tonne au quatrième trimestre.

Le total des coûts décaissés de 845 $ par once au quatrième trimestre et de 822 $ l'once pour l'exercice était conforme à la fourchette prévue de 750 $ et 850 $ par once pour les six premiers mois de production commerciale. Les coûts de maintien tout inclus par once montrent l'incidence des travaux de développement souterrain et, à long terme, ils accuseront un certain recul au fur et à mesure que l'exploitation augmentera sa production jusqu'à l'atteinte de la capacité nominale prévue au cours des quatre à cinq prochaines années.

En 2015, Westwood connaîtra sa première année complète de production commerciale et devrait produire entre 110 000 à 130 000 onces d'or. Bien que l'usine fonctionnera en continu tout au long de l'année, il devrait y avoir une certaine variation dans la quantité de production d'un trimestre à l'autre en raison de la séquence du développement souterrain qui procurera de la flexibilité à la mine tout au long de la période d'accroissement de la production. Le plan minier indique que le premier et le dernier trimestre seront les plus faibles, et que le deuxième et le troisième représenteront environ 60 % de la production annuelle.

ROSEBEL MINE - SURINAME (participation d'IAMGOLD - 95 %)
















Trois mois terminés le 31 décembre



Exercices terminés le 31 décembre



2014



2013



2014



2013


Statistiques de l'exploitation de Rosebel













Minerai extrait (milliers de tonnes)


4 112



4 163



13 851



13 508


Stériles extraits (milliers de tonnes)


11 896



12 560



49 215



47 818


Total du matériel extrait (milliers de tonnes)


16 008



16 723



63 066



61 326


Ratio d'enlèvement1


2,9



3,0



3,6



3,5


Minerai usiné (milliers de tonnes)


3 341



3 125



13 050



12 349


Teneur (g/t)


0,96



0,78



0,86



0,94


Récupération (%)


96



95



95



95


Production aurifère - 100 % (milliers d'onces)


99



74



342



354


Production aurifère attribuable - 95 % (milliers d'onces)


94



70



325



336


Ventes d'or - 100 % (milliers d'onces)


96



80



349



342


Mesures de performance de Rosebel













Prix moyen réalisé de l'or2 ($/once)


1 200

$


1 271

$


1 256

$


1 400

$

Coûts de maintien tout inclus2 ($/once)


916

$


1 104

$


1 045

$


1 063

$

Coûts décaissés2 excluant les redevances ($/once)


613

$


612

$


732

$


639

$

Redevances ($/once)


65

$


62

$


72

$


79

$

Total des coûts décaissés2 ($/once)


678

$


674

$


804

$


718

$

1. 

Le ratio d'enlèvement se calcule en divisant les stériles extraits par le minerai extrait.

2. 

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

En 2014, Rosebel a produit 325 000 onces d'or attribuables. La production plus faible par rapport à l'exercice précédent résultait des teneurs moindres au cours du premier semestre de 2014, en partie contrebalancée par un meilleur débit. Pour atténuer l'incidence d'une proportion croissante de roche dure sur le débit, le mélange alimentant l'usine était rééquilibré avant d'atteindre le concasseur primaire. En 2014, la réduction de l'hétérogénéité de la dureté de la roche a fait augmenter de 6 % le débit de l'usine par rapport à l'exercice précédent.

Un mélange plus homogène de minerai a aussi permis de réduire les coûts puisqu'il assure un meilleur équilibre dans le circuit d'usinage, ce qui réduit du même coup la consommation d'énergie et de réactifs. Les initiatives d'amélioration des teneurs comme le passage au forage en circulation inverse pour le contrôle de la teneur dans la fosse ont aussi donné des résultats positifs. Une augmentation de 14 % de la teneur au troisième trimestre s'est ensuivie d'une autre augmentation de 14 % au quatrième trimestre. Aux troisième et quatrième trimestres de l'exercice, la production attribuable a augmenté de 22 % et de 13 % respectivement, illustrant de meilleurs débits et teneurs au troisième trimestre et de meilleures teneurs au quatrième.

En comparant le quatrième trimestre de 2014 au même trimestre de 2013, la production aurifère attribuable de 94 000 onces était supérieure de 34 % en raison de meilleurs teneurs et débit. La hausse de production jumelée aux économies réalisées ont généré des coûts décaissés par once au quatrième trimestre similaires à ceux du même trimestre de 2013.

Les coûts décaissés se sont considérablement améliorés au second semestre de l'exercice reflétant tant une production supérieure que les avantages issus des nombreuses améliorations opérationnelles mises en place tout au long de 2014. Les prix du pétrole et leur incidence sur les coûts énergétiques ont aussi contribué, au quatrième trimestre, à la baisse des coûts décaissés. Le total des coûts décaissés de 678 $ par once au quatrième trimestre était en baisse par rapport aux 828 $ par once au troisième trimestre et par rapport aux 942 $ par once au deuxième trimestre. Les coûts de maintien tout inclus de 916 $ par once au quatrième trimestre étaient inférieurs de 17 % à ceux au même trimestre de 2013, principalement en raison d'une baisse des coûts en immobilisations de maintien et un volume des ventes supérieur.

En 2015, IAMGOLD prévoit que la production attribuable d'or devrait se situer entre 290 000 et 300 000 onces. La majorité des économies réalisées issues des initiatives de 2014 devrait influer sur la structure de coûts de cette année et des années subséquentes. Les priorités à cette exploitation demeurent l'amélioration des teneurs et l'augmentation de l'efficacité opérationnelle. Les efforts se poursuivront pour réduire les coûts unitaires par des initiatives telles que la surveillance électronique des sautages pour réduire la dilution, l'amélioration de la gestion du carburant et des pneus par de meilleures pratiques d'entretien des routes, et possiblement d'autres méthodes de traitement comme la lixiviation en tas.

Le programme de forage à Rosebel vise toujours de la roche plus molle, à forte teneur, tant à la concession minière de Rosebel qu'aux concessions minières environnantes. En ce qui a trait à notre entente de coentreprise avec le gouvernement du Suriname, plus de 5 000 mètres de forage au diamant et en circulation inverse ont été réalisés pour évaluer les cibles prioritaires identifiées au premier semestre de 2014. Les résultats d'analyse ne sont pas terminés et seront analysés une fois reçus afin de guider les programmes futurs. L'examen de transactions possibles relatives à d'autres propriétés de prospection qui présentent un potentiel de roche molle à plus forte teneur se poursuit.

MINE ESSAKANE - BURKINA FASO (participation d'IAMGOLD - 90 %)
















Trois mois terminés le 31 décembre



Exercices terminés le 31 décembre



2014



2013



2014



2013


Statistiques de l'exploitation d'Essakane













Minerai extrait (milliers de tonnes)


2 955



3 360



12 580



11 869


Stériles extraits (milliers de tonnes)


9 129



7 724



34 118



33 263


Total du matériel extrait (milliers de tonnes)


12 084



11 084



46 698



45 132


Ratio d'enlèvement1


3,1



2,3



2,7



2,8


Minerai usiné (milliers de tonnes)


2 596



2 606



11 897



10 613


Teneur (g/t)


1,28



0,88



1,08



0,89


Récupération (%)


92



89



91



92


Production aurifère - 100 % (milliers d'onces)


99



65



369



277


Production aurifère attribuable - 90 % (milliers d'onces)


89



59



332



250


Ventes d'or - 100 % (milliers d'onces)


98



60



363



270


Mesures de performance d'Essakane













Prix moyen réalisé de l'or2 ($/once)


1 200

$


1 274

$


1 261

$


1 408

$

Coûts de maintien tout inclus2 ($/once)


955

$


1 242

$


1 060

$


1 177

$

Coûts décaissés2 excluant les redevances ($/once)


781

$


772

$


799

$


687

$

Redevances ($/once)


47

$


50

$


53

$


66

$

Total des coûts décaissés2 ($/once)


828

$


822

$


852

$


753

$

1. 

Le ratio d'enlèvement se calcule en divisant les stériles extraits par le minerai extrait.

2. 

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

En 2014, Essakane a produit 332 000 onces d'or attribuables, une augmentation de 33 % par rapport à 2013. Cette augmentation reflète une augmentation de 21 % des teneurs et de 12 % du débit. La mise en service de l'usine agrandie au début de 2014 a permis de traiter une plus forte proportion de roche dure et de roche de transition. La roche molle comptait pour 42 % de l'alimentation de l'usine en 2013 tandis qu'elle représentait 25 % en 2014. La proportion de la roche molle alimentant l'usine a reculé considérablement pendant l'exercice, représentant 11 % au second semestre de l'exercice comparativement à 36 % au premier semestre.

Bien que l'agrandissement ait amélioré le débit, le déclin de la proportion de la roche molle est considérable; l'augmentation progressive des teneurs toute l'année a donc contribué grandement à l'accroissement de la production. Au quatrième trimestre de 2014, la production s'élevait à 89 000 onces attribuables, soit 51 % de plus qu'au même trimestre de 2013 reflétant une hausse de la teneur de 45 % à 1,28 gramme d'or par tonne. Comparativement au troisième trimestre de 2014, une augmentation de 9 % des teneurs a fait augmenter la production de 7 %.

Le total des coûts décaissés au quatrième trimestre de 2014 s'élevait à 828 $ par once, en légère hausse par rapport au même trimestre de 2013, principalement en raison des frais de découverture capitalisée moindres, mais en baisse de 4 % comparativement au troisième trimestre de 2014. Les coûts de maintien tout inclus au quatrième trimestre de 955 $ l'once étaient inférieurs de 287 $ par once par rapport à ceux du même trimestre de 2013, principalement en raison d'une augmentation importante de la production à la suite de la mise en service de l'usine agrandie au début de 2014.

En 2015, Essakane devrait connaître quatre bons trimestres de production, et la production annuelle devrait s'accroître de 10 % vu que l'usine agrandie atteindra sa capacité nominale. Afin de continuer à améliorer les teneurs et à maintenir des niveaux de débit optimaux, Essakane utilisera l'une de ses deux lignes pour traiter uniquement de la roche dure et l'autre pour le minerai mélangé.

Cette année, il est prévu de commencer l'extraction du gisement de Falagountou après l'achèvement du programme de forage de définition en 2014, qui a confirmé la continuité de la minéralisation et les extensions potentielles qui demeurent ouvertes en profondeur le long du pendage.

MINE SADIOLA - MALI (participation d'IAMGOLD - 41 %)
















Trois mois terminés le 31 décembre



Exercices terminés le 31 décembre



2014



2013



2014



2013


Statistiques de l'exploitation de Sadiola













Total du matériel extrait (milliers de tonnes)


1 082



3 096



5 044



13 344


Minerai usiné (milliers de tonnes)


564



538



2 061



1 991


Teneur (g/t)


1,25



1,39



1,32



1,38


Récupération (%)


93



90



93



91


Production aurifère attribuable (milliers d'onces)


20



24



84



86


Ventes d'or attribuables (milliers d'onces)


21



24



85



86


Mesures de performance de Sadiola













Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once)


1 197

$


1 269

$


1 263

$


1 404

$

Coûts de maintien tout inclus1 ($/once)


1 100

$


1 351

$


1 083

$


1 476

$

Total des coûts décaissés1 ($/once)


931

$


1 181

$


985

$


1 101

$

1 

Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

La production d'or attribuable à Sadiola en 2014 totalisait 84 000 onces, dont 20 000 onces produites au quatrième trimestre. La production un peu plus faible par rapport à l'exercice précédent reflète les teneurs moindres, en partie contrebalancée par un meilleur débit et une meilleure récupération. Pour le moment, la décision concernant l'expansion future à Sadiola pour accueillir le traitement de la roche dure est toujours en suspens. Comme mentionné précédemment, toute expansion nécessitera un partenaire disposé à l'expansion et une entente à long terme d'approvisionnement en électricité à faible coût, fiable et sans interruption. En 2015, les stocks existants de roche molle seront épuisés et la production chutera rapidement.

PROSPECTION

En 2014, les coûts totalisaient 68,9 millions $, soit 26 % de moins qu'à l'exercice précédent. La baisse reflète un programme de prospection plus modeste et la priorisation de projets. En 2015, le budget de prospection s'élève à 56 millions $, dont 16 millions $ seront des dépenses capitalisées. Il est à noter que la portion capitalisée est comprise dans les prévisions d'investissements de 230 millions $ en 2015.

Les renseignements qui suivent résument l'état d'avancement de ces projets. Se reporter au rapport de gestion pour de plus amples renseignements.

PROJETS EN PROPRIÉTÉ EXCLUSIVE

Boto - Sénégal
Le 3 février 2015, la Société a annoncé les résultats définitifs d'analyse de programme de forage de 2014 au projet aurifère Boto au Sénégal. Les résultats de 16 forages de définition au diamant comprenaient 9 mètres d'une teneur de 10,5 grammes d'or par tonne (dont 5 mètres d'une teneur de 17,55 grammes d'or par tonne), 44 mètres d'une teneur de 4,46 grammes d'or par tonne (dont 6 mètres d'une teneur de 14,46 grammes d'or par tonne) et 40 mètres d'une teneur de 3,24 grammes d'or par tonne (dont 11 mètres d'une teneur de 8,15 grammes d'or par tonne). Ces résultats, ainsi que ceux annoncés précédemment, montrent encore de larges intervalles d'une minéralisation à forte teneur provenant du centre du dépôt Malikoundi, le plus grand dépôt découvert à ce jour dans la propriété. Le projet aurifère Boto recèle des ressources indiquées de 22,0 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 1,62 gramme d'or par tonne donnant un total de 1,14 million d'onces et des ressources présumées de 1,9 million de tonnes d'une teneur moyenne de 1,35 gramme d'or par tonne donnant un total de 81 000 onces (se reporter au communiqué de presse du 29 juillet 2013). En 2014, la Société a réalisé une étude préliminaire pour examiner les différentes options de développement. En 2015, la Société prévoit compléter la campagne de forage de définition sur une grille de 50 x 50 mètres débutée en 2014, en vue de mettre à jour les ressources du dépôt Malikoundi. Les résultats seront intégrés dans une future estimation des ressources pour appuyer les études techniques en cours.

Pitangui - Brésil
À notre projet Pitangui au Brésil, 24 500 mètres de forage au diamant ont été réalisés en 2014 pour confirmer la continuité des zones aurifères minéralisées à l'intérieur de la zone du noyau du dépôt aurifère São Sebastião. Le programme vise toujours de mettre à jour les ressources contenues dans le secteur du noyau du dépôt et de tester s'il y a des extensions. Même si les résultats de forage définitifs sont en attente, les faits saillants des résultats émis au cours de l'exercice comprenaient : 7,5 mètres d'une teneur de 9,73 grammes d'or par tonne et 4,9 mètres d'une teneur de 10,16 grammes d'or par tonne (se reporter au communiqué de presse du 23 juin 2014). Ces résultats seront intégrés dans une mise à jour du modèle des ressources une fois tous les résultats reçus et validés. L'estimation de la ressource minérale du dépôt aurifère São Sebastião comprend 4,07 millions de tonnes de ressources présumées d'une teneur de 4,88 grammes d'or par tonne, soit 638 000 onces contenues (se reporter au communiqué de presse du 9 avril 2014). Un levé aéroporté réalisé au quatrième trimestre a permis d'identifier un certain nombre de cibles conductrices ayant des caractéristiques similaires au dépôt São Sebastião. Ces cibles seront priorisées lors des prochains programmes de forage.

PROJETS EN COENTREPRISES
Les renseignements suivants constituent les faits saillants des projets de prospection en coentreprise. Les ententes sont habituellement établies de façon à offrir l'option d'accroître progressivement la participation dans le projet; une telle décision dépend des résultats de prospection au fil du temps.

Monster Lake - Canada (convention de participation conditionnelle avec TomaGold Corporation)
Au projet Monster Lake, la Société a effectué un programme de forage au diamant totalisant 12 761 mètres visant des secteurs privilégiés le long d'un corridor minéralisé de 4 kilomètres dans la ceinture de roches vertes de l'Abitibi. Le 5 février 2015, la Société a annoncé les résultats des 17 derniers forages effectués dans le cadre du programme total de 26 forages. Les faits saillants annoncés comprenaient 9,18 mètres d'une teneur de 46,33 grammes d'or par tonne (dont 2,2 mètres d'une teneur de 182,8 grammes d'or par tonne), 3,42 mètres d'une teneur de 18,68 grammes d'or par tonne et 7,1 mètres d'une teneur de 6,74 grammes d'or par tonne. Le premier programme d'exploration réalisé à Monster Lake a donné des résultats encourageants en accroissant l'extension de la zone 325-Mégane en profondeur, sous le secteur préalablement foré où elle demeure ouverte, et a aussi permis d'identifier la présence de plusieurs nouvelles structures aurifères qui feront l'objet de travaux de prospection supplémentaires.

Eastern Borosi - Nicaragua (convention de participation conditionnelle avec Calibre Mining Corporation)
Au cours de 2014, la phase I du programme de forage au diamant au projet Eastern Borosi situé au nord-est du Nicaragua a été achevée. Au total, 40 forages ont testé 5 réseaux filoniens auro-argentifères sur un allongement de 3 kilomètres à l'intérieur du parc de propriétés de 176 kilomètres carrés. Le 21 janvier 2015, Calibre Mining a annoncé les résultats définitifs d'analyse en provenance de 17 des 40 forages; ces résultats comprenaient notamment 5,1 mètres d'une teneur de 13,44 grammes d'or par tonne et 14,49 grammes d'argent par tonne, et 2,8 mètres d'une teneur de 26,48 grammes d'or par tonne et 24,2 grammes d'argent par tonne. Le programme de forage s'est avéré une réussite en interceptant une minéralisation d'or et d'argent de fortes teneurs aux cinq réseaux filoniens. La phase II du programme de forage, prévue en 2015, visera la définition des découvertes réalisées en 2014 en testant les extensions des colonnes minéralisées ainsi que la réalisation de forage d'extension aux réseaux filoniens déjà définis.

Siribaya - Mali (partenariat 50/50 avec Merrex Gold Inc.)
En 2014, près de 11 500 mètres de forage au diamant et en circulation inverse ont été effectués à la zone d'intérêt Diakha, une nouvelle découverte située sur l'extension sud de l'allongement minéralisé du dépôt Malikoundi au projet aurifère Boto, au Sénégal. Notre partenaire en coentreprise, Merrex Gold, a présenté des mises à jour de prospection au cours de 2014, publiant les faits saillants des résultats d'analyse, et notamment 34 mètres d'une teneur de 4,85 grammes d'or par tonne, 19 mètres d'une teneur de 7,31 grammes d'or par tonne et 12 mètres d'une teneur de 10,99 grammes d'or par tonne. Le programme de forage en 2014 a confirmé la présence de multiples zones de minéralisation aurifères comportant des largeurs et des teneurs importantes. Le principal objectif en 2015 visera l'achèvement d'un programme de forage de définition (en circulation inverse et au diamant) pour permettre de publier une première estimation des ressources conformément à la Norme canadienne 43-101 d'ici la fin de 2015, si les résultats le justifient.

Renvois (excluant les tableaux)

1


Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter au rapprochement de la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion.

2


Au troisième trimestre de 2014, la Société a commencé à inclure les produits des redevances de Diavik et à les mettre à l'encontre des coûts d'exploitation dans le calcul de cette mesure. Les périodes antérieures ont été révisées pour assurer leur comparabilité.

3


Les mines aurifères utilisées dans le total des coûts décaissés et des coûts de maintien tout inclus comprennent Rosebel, Essakane, Westwood (production commerciale), Mouska, Sadiola et Yatéla en fonction de la proportion attribuable.

4


Le calcul du total des coûts décaissés n'inclut pas la production précommerciale de Westwood pour l'année terminée le 31 décembre 2014 de 10 000 onces et celle des trois mois et de l'année terminés le 31 décembre 2013 de 20 000 onces et de 73 000 onces respectivement.

5


Le taux JART désigne le nombre d'incidents occasionnant des jours d'absence, des restrictions et des transferts par 100 employés.

MESURES DE RENDEMENT HORS PCGR - PROFIT NET RAJUSTÉ

Le profit net rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD et le profit net rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action sont des mesures de rendement hors PCGR. La direction estime que ces mesures reflètent mieux la performance de la Société pour la période courante et présentent une meilleure indication de la performance prévue des périodes futures. Le profit net rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD et le profit net rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action ont pour objectif de fournir des renseignements complémentaires, mais n'ont aucune valeur d'information normative conformément aux IFRS, et il est peu probable que ceux-ci soient comparables aux mesures semblables présentées par d'autres émetteurs. Ces mesures ne devraient pas être considérées isolément ou comme un substitut aux mesures de rendement préparées conformément aux IFRS. Le profit net rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD représente le profit net attribuable aux porteurs de capitaux propres excluant certaines incidences, nettes d'impôt, comme les dépréciations d'actifs, les gains ou les pertes sur la vente d'actifs, les gains ou les pertes non couverts non réalisés sur dérivés, les frais d'intérêts non liés au financement du fonds de roulement, les gains ou les pertes de change, les charges de restructuration, les changements dans l'estimation des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations des sites fermés. Ces mesures ne représentent pas nécessairement le profit net ou les flux de trésorerie établis conformément aux IFRS. Le tableau suivant fournit un rapprochement du profit avant les charges d'impôts d'IAMGOLD selon les états consolidés des résultats et du profit net rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD.
















Trois mois terminés
le 31 décembre



Exercices terminés
le 31 décembre


(en millions de $, sauf indication contraire)


2014



2013



2014



2013


Perte provenant des activités poursuivies avant les charges d'impôts et les participations ne donnant pas le contrôle


(105,8)

$


(995,4)

$


(143,7)

$


(925,6)

 

$

Éléments ajustés :














Perte de valeur


-



888,1



-



888,1



Changements dans l'estimation des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations des sites fermés


39,7



4,7



48,7



(7,8)



Pertes non réalisées sur dérivés


49,1



7,8



56,2



22,3



Dépréciation d'actifs


0,2



113,8



7,3



126,7



Charges de restructuration et autres charges


4,9



0,3



8,1



1,8



Frais d'intérêts sur les billets de rang supérieur


-



1,8



0,3



17,6



Pertes (gains) de change


(3,4)



0,7



(1,0)



4,5



Pertes (gains) sur vente d'actifs


0,7



(12,2)



3,7



(12,8)



Provision pour la fermeture de Yatéla (reprise)


(1,6)



-



7,7



-



Pertes de valeur (reprise) dans les participations


-



4,9



(3,4)



69,1




89,6



1 009,9



127,6



1 109,5


Profit (perte) rajusté provenant des activités poursuivies avant les impôts sur les résultats et les participations ne donnant pas le contrôle


(16,2)



14,5



(16,1)



183,9



Impôts sur les résultats


(42,0)



111,8



(117,9)



34,9



Incidence fiscale des éléments ajustés et ajustement du taux d'impôt effectif


50,1



(117,5)



126,0



(104,0)



Participations ne donnant pas le contrôle


(0,9)



(0,6)



(7,9)



(12,3)


Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD


(9,0)

$


8,2

$


(15,9)

$


102,5

$

Moyenne pondérée de base du nombre d'actions ordinaires en circulation (millions)


376,9



376,6



376,8



376,6


Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action ($/action)


(0,02)

$


0,02

$


(0,04)

$


0,27

$

Incluant les activités abandonnées













Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies


(9,0)



8,2



(15,9)



102,5


Profit net rajusté provenant des activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD


26,7



3,5



62,7



30,1


Ajustement du taux d'imposition effectif des activités abandonnées


(7,5)



8,0



(14,0)



4,7


Profit net rajusté incluant les activités abandonnées


10,2

$


19,7

$


32,8

$


137,3

$

Moyenne pondérée de base du nombre d'actions ordinaires en circulation (millions)


376,9



376,6



376,8



376,6


Profit net rajusté comprenant les activités abandonnées par action ($/action)


0,03

$


0,05

$


0,09

$


0,36

$

Taux d'imposition effectif rajusté (%)


50 %



38 %



50 %



38 %


MESURES DE RENDEMENT HORS PCGR
TRÉSORERIE NETTE PROVENANT DES ACTIVITÉS D'EXPLOITATION AVANT LES VARIATIONS DU
FONDS DE ROULEMENT

La Société fait référence aux mesures de rendement hors PCGR pour la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement et la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement par action. Plusieurs facteurs peuvent rendre le fonds de roulement volatil, notamment l'accumulation ou la diminution des stocks. La direction croit qu'en excluant ces éléments, cette mesure hors PCGR donne aux investisseurs la capacité de mieux évaluer la performance des flux de trésorerie de la Société. Le tableau suivant fournit un rapprochement de la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement.
















Trois mois terminés
le 31 décembre



Exercices terminés
le 31 décembre


(en millions $, sauf indication contraire)


2014



2013



2014



2013


Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation selon les états financiers consolidés


72,0

$


44,0

$


312,2

$


246,3

$

Ajustement des éléments hors trésorerie de fonds de roulement et des empilements de minerai non courants














Créances et autres actifs courants


15,8



(10,7)



2,4



(10,0)



Stocks et empilements de minerai non courants


17,9



21,8



(0,3)



51,0



Fournisseurs et autres créditeurs


(12,0)



(0,4)



3,0



18,3


Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement incluant les activités abandonnées


93,7

$


54,7

$


317,3

$


305,6

$

Moyenne pondérée de base du nombre d'actions ordinaires en circulation (millions)


376,9



376,6



376,8



376,6


Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement incluant les activités abandonnées ($/action)


0,25

$


0,15

$


0,84

$


0,81

$

 

IAMGOLD CORPORATION








États consolidés de la situation financière
















(En millions de dollars américains)



31 décembre

2014



31 décembre

2013


Actifs








Actifs courants









Trésorerie et équivalents de trésorerie



158,5

$


222,3

$


Lingots d'or (valeur de marché 162,5 $; au 31 décembre 2013 - 162,3 $)



96,9



96,9



Impôts sur les résultats à recevoir



0,2



37,2



Créances et autres actifs courants



55,5



80,0



Stocks



245,1



300,2



Actifs détenus en vue de la vente



628,5



-






1 184,7



736,6


Actifs non courants









Actifs d'impôts différés sur les résultats



-



74,0



Participations dans des entreprises associées et coentreprises



56,4



65,5



Immobilisations



2 152,9



2 520,4



Actifs de prospection et d'évaluation



544,8



533,3



Impôts sur les résultats à recevoir



67,4



31,6



Autres actifs



216,6



229,0






3 038,1



3 453,8






4 222,8

$


4 190,4

$

Passifs et capitaux propres








Passifs courants









Fournisseurs et autres créditeurs



169,5

$


185,6

$


Impôts sur les résultats à payer



8,7



12,1



Portion courante des provisions



13,7



11,4



Autres passifs



36,2



6,2



Passifs détenus en vue de la vente



167,0



-






395,1



215,3


Passifs non courants









Passifs d'impôts différés sur les résultats



165,5



212,3



Provisions



297,7



247,0



Dette à long terme



641,7



640,3



Autres passifs



59,2



3,0






1 164,1



1 102,6






1 559,2



1 317,9


Capitaux propres








Capitaux propres attribuables aux actionnaires d'IAMGOLD Corporation









Actions ordinaires



2 322,7



2 317,6



Surplus d'apport



38,2



35,2



Résultats non distribués



301,2



465,1



Cumul des autres éléments du résultat global (perte)



(43,6)



13,3






2 618,5



2 831,2


Participations ne donnant pas le contrôle



45,1



41,3






2 663,6



2 872,5


Éventualités et engagements












4 222,8

$


4 190,4

$

 














IAMGOLD CORPORATION













États consolidés des résultats




























Trois mois terminés
le 31 décembre
(non audités)



Exercices terminés
le 31 décembre


(En millions de dollars américains, sauf les données par action)


2014



2013



2014



2013


Activités poursuivies













Produits


272,5

$


195,1

$


1 007,9

$


947,5

$

Coût des ventes


239,5



161,8



892,9



668,5


Frais généraux et administratifs


10,5



10,9



44,8



48,4


Coûts de prospection


12,0



17,6



42,7



69,2


Pertes de valeur


-



888,1



-



888,1


Autre


46,9



7,8



70,1



1,6


Coûts d'exploitation


308,9



1 086,2



1 050,5



1 675,8


Perte provenant des exploitations


(36,4)



(891,1)



(42,6)



(728,3)


Part de la perte nette provenant des participations dans les entreprises associées et coentreprises, nette d'impôts


(5,3)



(62,9)



(26,2)



(67,4)


Frais financiers


(10,3)



(3,4)



(26,5)



(22,9)


Pertes de change


(6,5)



(2,6)



(8,2)



(4,9)


Produits d'intérêts et pertes sur dérivés et autres investissements


(47,3)



(35,4)



(40,2)



(102,1)


Perte avant les impôts sur les résultats


(105,8)



(995,4)



(143,7)



(925,6)


Impôts sur les résultats


(42,0)



111,8



(117,9)



34,9


Perte nette provenant des activités poursuivies


(147,8)



(883,6)



(261,6)



(890,7)


Profit net provenant des activités abandonnées, net d'impôts sur les résultats


26,7



3,5



62,7



30,1


Perte nette


(121,1)

$


(880,1)

$


(198,9)

$


(860,6)

$

Perte nette provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation


(148,7)

$


(843,8)

$


(269,5)

$


(862,6)

$

Participations ne donnant pas le contrôle


0,9



(39,8)



7,9



(28,1)


Perte nette provenant des activités poursuivies


(147,8)

$


(883,6)

$


(261,6)

$


(890,7)

$

Perte nette attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation


(122,0)

$


(840,3)

$


(206,8)

$


(832,5)

$

Participations ne donnant pas le contrôle


0,9



(39,8)



7,9



(28,1)


Perte nette


(121,1)

$


(880,1)

$


(198,9)

$


(860,6)

$

Attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation













Moyenne pondérée du nombre d'actions ordinaires en circulation (en millions)














De base et dilué


376,9



376,6



376,8



376,6


Perte par action provenant des activités poursuivies ($ par action)














De base


(0,39)

$


(2,24)

$


(0,72)

$


(2,29)

$


Dilué


(0,39)

$


(2,24)

$


(0,72)

$


(2,29)

$

Profit par action provenant des activités abandonnées ($ par action)














De base


0,07

$


0,01

$


0,17

$


0,08

$


Dilué


0,07

$


0,01

$


0,17

$


0,08

$

Perte nette par action comprenant les activités abandonnées ($ par action)














De base


(0,32)

$


(2,23)

$


(0,55)

$


(2,21)

$


Dilué


(0,32)

$


(2,23)

$


(0,55)

$


(2,21)

$

 


IAMGOLD CORPORATION













États consolidés du résultat global




























Trois mois terminés
le 31 décembre
(non audités)



Exercices terminés
le 31 décembre


(En millions de dollars américains)


2014



2013



2014



2013


Perte nette


(121,1)

$


(880,1)

$


(198,9)

$


(860,6)

$

Autres éléments du résultat global (perte), net d'impôt













Éléments qui ne seront pas reclassés en résultat













Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des titres négociables













Variation nette non réalisée de la juste valeur des titres négociables


(8,7)



2,8



(9,1)



(46,9)


Variation nette réalisée de la juste valeur des titres négociables


4,4



0,1



5,2



13,5


Incidence fiscale


0,2



(0,4)



(0,5)



4,6




(4,1)



2,5



(4,4)



(28,8)


Éléments qui pourraient être reclassés en résultat













Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie provenant des activités poursuivies













Partie efficace de la variation de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie


(4,8)



-



(2,1)



-


Valeur temps des options et des éléments à terme des contrats à terme exclus de la relation de couverture


(2,8)



-



(5,1)



-


Variation nette de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie reclassées


(2,4)



-



(2,6)



-


Variation nette de la valeur temps des options et des éléments à terme des contrats à terme reclassés.


0,2



-



2,3



-


Incidence fiscale


1,0



-



0,4



-


Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie provenant des activités abandonnées, nette d'impôt


(2,2)



-



(1,6)



-




(11,0)



-



(8,7)



-


Écart de conversion cumulé


(0,7)



(0,7)



(2,7)



(0,3)


Autre provenant des activités abandonnées


1,8



-



1,8



1,4


Total des autres éléments de la perte globale


(14,0)



1,8



(14,0)



(27,7)


Perte globale


(135,1)

$


(878,3)

$


(212,9)

$


(888,3)

$














Perte globale attribuable aux













Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation


(136,0)

$


(838,5)

$


(220,8)

$


(860,2)

$

Participations ne donnant pas le contrôle


0,9



(39,8)



7,9



(28,1)




(135,1)

$


(878,3)

$


(212,9)

$


(888,3)

$














Perte globale attribuable aux porteurs de capitaux propres provenant de :













Perte globale provenant des activités poursuivies


(161,4)

$


(881,8)

$


(275,8)

$


(918,4)

$

Résultat global provenant des activités abandonnées


26,3



3,5



62,9



30,1


Perte globale


(135,1)

$


(878,3)

$


(212,9)

$


(888,3)

$

 

IAMGOLD CORPORATION













États consolidés des flux de trésorerie




























Trois mois terminés
le 31 décembre
(non audités)



Exercices terminés
le 31 décembre


(En millions de dollars américains)


2014



2013



2014



2013


Activités d'exploitation













Perte nette


(121,1)

$


(880,1)

$


(198,9)

$


(860,6)

$

Ajustements :














Frais financiers


10,5



3,8



28,0



24,4



Charge d'amortissement


58,0



46,2



231,2



175,2



Changements dans l'estimation des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations des sites fermés


39,6



3,7



48,7



(8,8)



Impôts sur les résultats


56,7



(96,7)



155,1



(9,2)



Pertes de valeur (reprises) sur les participations dans des entreprises associées et sur les titres négociables


-



4,9



(3,4)



69,1



Pertes de valeur


-



888,1



-



888,1



Part de la perte nette provenant des participations dans des entreprises associées et des coentreprises, nette d'impôt


5,3



79,6



26,2



83,9



Incidence des variations des cours de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie


1,7



2,8



9,2



0,5



Autres éléments hors trésorerie


49,6



45,8



68,3



63,6


Ajustements des éléments de trésorerie


(4,9)



1,0



(14,5)



7,4


Variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement et des empilements de minerai non courants


(21,7)



(10,7)



(5,1)



(59,3)


Trésorerie provenant des activités d'exploitation, avant les impôts sur les résultats payés


73,7



88,4



344,8



374,3


Impôts sur le résultat payés


(1,7)



(44,4)



(32,6)



(128,0)


Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation 


72,0



44,0



312,2



246,3


Activités d'investissement













Actifs miniers














Coûts en immobilisations


(61,4)



(128,1)



(343,7)



(617,4)



Coûts d'emprunts capitalisés


(1,5)



(14,4)



(22,1)



(19,5)



Produits sur les ventes et les reprises de bail


-



-



31,5



-



Produits des ventes provenant de dispositions


1,5



(1,3)



2,4



1,4


Avances aux parties liées


-



(30,1)



(10,1)



(57,7)


Remboursements des parties liées


12,6



-



24,8



10,0


Coûts en immobilisations de prospection et d'évaluation


(3,1)



-



(10,9)



-


Autres activités d'investissement


7,3



2,7



8,4



(5,1)


Trésorerie nette utilisée dans les activités d'investissement 


(44,6)



(171,2)



(319,7)



(688,3)


Activités de financement













Dividendes payés


(1,9)



-



(4,1)



(102,4)


Intérêts payés


(20,8)



(7,8)



(22,7)



(25,8)


Autre


(3,0)



(0,7)



(8,3)



(4,3)


Trésorerie nette utilisée dans les activités de financement


(25,7)



(8,5)



(35,1)



(132,5)


Incidence des variations des cours de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie


(1,7)



(2,8)



(9,2)



(0,5)


Diminution de la trésorerie et des équivalents de trésorerie


0,0



(138,5)



(51,8)



(575,0)


Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période


170,5



360,8



222,3



797,3


Trésorerie et équivalents de trésorerie détenus en vue de la vente


(12,0)



-



(12,0)



-


Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période


158,5

$


222,3

$


158,5

$


222,3

$

TÉLÉCONFÉRENCE

Une téléconférence aura lieu le jeudi 19 février 2015 à 8 h 30 (HNE) au cours de laquelle la direction discutera des résultats d'exploitation et des résultats financiers de la Société pour le quatrième trimestre et l'exercice de 2014. Une webdiffusion de la téléconférence sera disponible sur le site Web d'IAMGOLD à l'adresse www.iamgold.com.

Renseignements au sujet de la téléconférence : Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-4610 ou 1 604 638-5340.

L'enregistrement de l'appel sera disponible pendant un mois après la téléconférence en composant le Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-6413 ou 1 604 638-9010, mot de passe : 1952#.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS 
Toute l'information contenue dans le présent communiqué de presse, y compris l'information relative au rendement financier ou aux résultats d'exploitation futurs de la Société et tout autre énoncé qui exprime les attentes ou les estimations de la direction quant aux rendements futurs, à l'exception des faits historiques, constitue des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont établis selon des anticipations, des estimations, des prévisions et des projections à la date du présent communiqué de presse. Par exemple, les énoncés prospectifs dans le présent communiqué de presse se retrouvent, sans s'y limiter, dans les titres des rubriques intitulées « Faits saillants du quatrième trimestre et de l'exercice 2014 » et « Faits saillants des exploitations du quatrième trimestre de 2014 » et comprennent sans s'y limiter, les états en ce qui concerne les prévisions de la Société à l'égard de la production, le total des coûts décaissés, les coûts de maintien tout inclus, les charges d'amortissement, le taux d'impôt effectif, les coûts en immobilisations, les perspectives des exploitations, les initiatives de gestion des coûts, les projets de développement et d'expansion, la prospection, les cours futurs de l'or, l'estimation des réserves et des ressources minérales, la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales, le moment et le montant de la production future estimée, les coûts de production, les délais d'obtention des permis, les fluctuations des monnaies, les exigences d'investissement supplémentaire, la réglementation gouvernementale des exploitations minières, les risques environnementaux, les dépenses de réhabilitations non anticipées, les litiges liés aux titres de propriétés ou de claims et les limitations de couverture d'assurance. Les énoncés prospectifs sont offerts dans le but de donner des renseignements concernant les attentes actuelles de la direction et les plans au sujet de l'avenir. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par leur utilisation des termes, sans s'y limiter, « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « prévoir » ou « projeter », « suggérer » « chercher à » ainsi que « prévisions », « perspectives », « potentiel », « prospects », « cibles » « stratégie » ou « projet » y compris dans une tournure négative ou des variantes de ces termes ou une terminologie comparable. Les énoncés prospectifs s'appuient nécessairement sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables par la direction, sont, de par leur nature, assujetties à d'importantes incertitudes et éventualités d'ordre commercial, économique et concurrentiel. La Société met en garde le lecteur que de tels énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et autres facteurs pouvant entraîner des écarts considérables entre les résultats financiers, le rendement ou les réalisations réels d'IAMGOLD et les prévisions des résultats, du rendement ou des réalisations futurs, exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs ne constituent pas de garanties quant aux résultats futurs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs comprennent, sans s'y limiter, les fluctuations du cours mondial de l'or, du cuivre, de l'argent ou de certaines autres marchandises (comme le diesel et l'électricité); les fluctuations du dollar américain et des autres monnaies, des taux d'intérêt ou des taux d'emprunt de l'or; les risques découlant de la détention d'instruments dérivés; les niveaux de liquidités et des sources de financement; l'accès aux marchés financiers et le financement; les régimes fiscaux miniers; la capacité à réussir l'intégration des actifs acquis; l'évolution des lois, des politiques ou de l'économie des États dans lesquels la Société exerce des activités; les difficultés opérationnelles ou techniques pouvant survenir dans le cadre des activités d'exploitation et de développement; les lois et la réglementation régissant la protection de l'environnement; les relations de travail; la disponibilité et les coûts supérieurs associés aux intrants miniers et à la main-d'œuvre; la nature spéculative de la prospection et du développement, notamment les risques d'épuisement graduel des réserves ou la diminution de leur teneur; l'évolution défavorable des cotes de crédit de la Société; les contestations relatives aux titres de propriété, surtout dans le cas des propriétés non développées; et les risques associés à la prospection, au développement et à l'activité minière. Quant aux projets de développement, la capacité d'IAMGOLD d'assurer ou d'augmenter ses niveaux actuels de production d'or dépend en partie de la réussite de ses projets. Les risques et incertitudes inhérents à tous les projets incluent l'inexactitude des estimations des réserves et des ressources, la récupération métallurgique, les coûts en capital, les coûts d'exploitation de ces projets et les prix futurs des minéraux concernés. Les projets de développement n'ont aucun historique à partir duquel il est possible d'établir une estimation des flux de trésorerie futurs. Les coûts en immobilisations et le temps requis pour développer de nouvelles mines ou autres projets sont considérables, et des changements dans les coûts ou l'échéancier de construction peuvent avoir une incidence sur la rentabilité du projet. Les coûts réels et le rendement sur investissement peuvent varier considérablement des estimations faites par IAMGOLD ou IAMGOLD pourrait ne pas réussir à obtenir les approbations gouvernementales nécessaires pour exploiter un projet; dans un tel cas, le projet pourrait ne pas démarrer selon l'échéancier initial ou ne pas démarrer du tout.

Pour obtenir une analyse détaillée des risques auxquels la Société est confrontée, et qui peuvent faire en sorte que les résultats financiers, la performance ou les réalisations réelles d'IAMGOLD et les prévisions des résultats, de la performance ou des réalisations futures, exprimées ou sous-entendues par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs diffèrent de façon importante, se reporter à la plus récente notice annuelle de la Société déposée auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes sur le site www.sedar.com, et aussi dans le formulaire 40-F (Form 40-F) déposé auprès de la « United States Securities and Exchange Commission » sur le site www.sec.gov/edgar.html.Les risques décrits dans la notice annuelle (déposée et consultable sur les sites www.sedar.com et www.sec.gov/edgar.html et également disponible sur demande auprès de la Société) sont inclus par référence au présent communiqué de presse.

La Société ne s'engage nullement à mettre à jour publiquement ou à diffuser toute révision de ces énoncés prospectifs résultant de nouvelles informations, des événements futurs ou autres à moins que ce ne soit requis par la loi.

REMARQUES À L'INTENTION DES INVESTISSEURS CONCERNANT L'UTILISATION DU TERME RESSOURCES

MISE EN GARDE À L'INTENTION DES INVESTISSEURS CONCERNANT LES ESTIMATIONS DES RESSOURCES MESURÉES ET INDIQUÉES

Ce rapport de gestion utilise les termes « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la « United States Securities and Exchange Commission » (« SEC ») ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'un gisement minéral classé dans l'une ou l'autre de ces catégories sera converti en réserves.

MISE EN GARDE À L'INTENTION DES INVESTISSEURS CONCERNANT LES ESTIMATIONS DES RESSOURCES PRÉSUMÉES

Ce communiqué de presse utilise le terme « ressources présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et imposé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources présumées » est associé à une grande incertitude quant à l'existence de ces ressources et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Conformément aux règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

DIVULGATION DE DONNÉES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES

IAMGOLD communique les estimations de ressources et de réserves minérales conformément aux lignes directrices de l'ICM relatives à l'estimation, à la classification et à la divulgation des ressources et des réserves.

MISE EN GARDE À L'INTENTION DES INVESTISSEURS DES ÉTATS-UNIS

La « U.S. Securities and Exchange Commission » (« SEC ») permet aux sociétés minières, dans le cadre du dépôt de leur documentation auprès de la SEC, de divulguer seulement les gisements que la Société peut exploiter économiquement et légalement. IAMGOLD utilise certains termes dans ses publications comme « ressources », « mesurées », « indiquées » et « présumées » ne correspondant pas aux définitions de réserves établies par la SEC. Les investisseurs des États-Unis sont priés d'examiner attentivement la divulgation présentée dans le rapport annuel d'IAMGOLD sur le formulaire 40-F (nommé Form 40-F). Il est possible de consulter ou d'obtenir un exemplaire des documents déposés sur le site de la SEC à l'adresse http://www.sec.gov/edgar.shtml ou en communiquant avec le service des Relations avec les investisseurs.

Selon la Norme canadienne 43-101 (NI 43-101), les sociétés minières sont tenues de présenter les données sur les réserves et les ressources en les classant dans les sous-catégories suivantes : « réserves prouvées », « réserves probables », « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales représentent la partie économiquement exploitable d'une ressource mesurée ou indiquée, démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité. Cette étude doit comporter les informations adéquates relatives à l'exploitation minière, au traitement, à la métallurgie, aux aspects économiques et aux autres facteurs pertinents démontrant qu'il est possible, au moment de la divulgation du rapport, de justifier l'extraction économique. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions allouées pour les pertes pouvant être encourues durant l'extraction. Les réserves minérales prouvées représentent la partie économiquement exploitable d'une ressource minérale mesurée démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité. Les réserves minérales probables représentent la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées et, dans certains cas, une ressource minérale mesurée démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité.

Les ressources minérales sont des concentrations ou indices minéralisés d'une substance naturelle solide présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, qu'il s'agisse d'une substance inorganique ou d'une substance organique fossilisée, dont la forme, la quantité et la teneur ou qualité sont telles qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique. L'emplacement, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité d'une ressource minérale sont connus, estimés ou interprétés à partir d'observations et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées représentent la partie d'une ressource minérale dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration, à l'échantillonnage et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des renseignements détaillés et fiables relativement à l'exploration et aux essais, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour donner lieu à une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées représentent la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base d'observations géologiques et d'un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois vérifier, la continuité de la géologie et des teneurs. L'estimation se fonde sur des informations et un échantillonnage restreints, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive portant sur l'option de développement retenue pour un projet de prospection des minéraux. Elle comprend des évaluations suffisamment détaillées de facteurs examinés de façon réaliste et ayant notamment trait à l'extraction, au traitement, à la métallurgie, au marketing, à des aspects économiques, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux, en plus d'autres facteurs pertinents ayant trait à l'exploitation et des analyses financières détaillées qui sont nécessaires pour démontrer au moment de la communication d'information que l'extraction est raisonnablement justifiée (économiquement exploitable). Les résultats de l'étude peuvent raisonnablement servir de fondement à une décision de la part d'un promoteur ou d'une institution financière en vue du développement ou du financement du projet. Le degré de confiance acquis au terme de l'étude sera supérieur à celui qu'offre une étude de faisabilité préliminaire.

Une étude préliminaire de faisabilité est une étude exhaustive de la viabilité d'un projet minier qui en est au stade où la méthode d'extraction, dans le cas d'une exploitation souterraine, ou la configuration de la fosse, dans le cas d'une mine à ciel ouvert, a été établie, et où une méthode efficace pour traiter le minerai a été déterminée. Elle comporte une analyse financière fondée sur des hypothèses raisonnables en ce qui concerne tous les facteurs pertinents, notamment les facteurs techniques, d'ingénierie, juridiques, d'exploitation, économiques, sociaux et environnementaux, ainsi que l'évaluation de tout autre facteur pertinent qui soit suffisant pour permettre à une personne qualifiée, agissant de manière raisonnable, de déterminer si toutes ou une partie des ressources minérales peuvent être classées en tant que réserves minérales.

Personnes qualifiées

Les estimations des ressources minérales contenues dans ce communiqué de presse ont été préparées selon les directives de la norme canadienne 43-101, Information concernant les projets miniers (« NC 43-101 ») et JORC. La « personne qualifiée » responsable de la préparation et la révision des estimations des ressources pour IAMGOLD Corporation est Lise Chénard, ing., directrice principale, Géologie minière. Lise travaille depuis plus de 30 ans dans l'industrie minière, principalement dans l'exploitation, le développement de projet et les services-conseils. Elle s'est jointe à IAMGOLD en avril 2013 et a parfait ses connaissances des exploitations et des projets en visitant les sites et en examinant l'information.

Cette personne est une « personne qualifiée » pour les besoins de la Norme canadienne 43-101 en ce qui a trait au type de minéralisation décrite dans le présent communiqué. L'information technique a été incluse dans la présente avec le consentement et la révision préalables de la personne qualifiée mentionnée plus haut. Cette personne qualifiée a vérifié les données divulguées et les données soutenant l'information ou les opinions exprimées dans le présent communiqué.

Les renseignements techniques concernant les activités de prospection contenues dans le présent communiqué sont préparés sous la supervision de Craig MacDougall, géologue professionnel, vice-président principal, Exploration pour IAMGOLD et sont révisés par ce dernier. M. MacDougall est une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101.

Au sujet d'IAMGOLD

IAMGOLD (www.iamgold.com) est une société minière de rang intermédiaire possédant quatre mines d'or (comprenant les coentreprises), situées sur trois continents. À sa solide base d'actifs stratégiques au Canada, en Amérique du Sud et en Afrique s'ajoutent des projets de développement et d'exploration. IAMGOLD évalue continuellement des occasions d'acquisition de croissance et est en bonne position pour assurer sa croissance grâce à une saine santé financière, combinée à une expertise de gestion et d'exploitation.

Veuillez noter :
Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site Web d'IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site Web du groupe CNW à www.newswire.ca. Vous pouvez obtenir tous les documents d'IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov.

The English version of this press release is available at http://www.iamgold.com.

SOURCE IAMGOLD Corporation

Renseignements : Pour de plus amples renseignements : Bob Tait, v.-p., Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation, Tél. : 416 360-4743, Cellulaire : 647 403-5520 ; Laura Young, directrice principale, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation, Tél. : 416 933-4952, Cellulaire : 416 670-3815 ; Penelope Talbot-Kelly, analyste, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation, Tél. : 416 933-4738, Cellulaire : 647 280-0519 ; Sans frais : 1 888 464-9999, info@iamgold.com

LIENS CONNEXES
http://www.iamgold.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.