30e Symposium sur les eaux usées et 19e Atelier sur l'eau potable : un autre pas vers un meilleur contrôle de la qualité de l'eau au Québec



    MONTREAL, le 18 oct. /CNW Telbec/ - Le 30e Symposium sur les eaux usées
et le 19e Atelier sur l'eau potable qui se tenaient à l'Hôtel des Seigneurs de
Saint-Hyacinthe, ont pris fin hier, le 17 octobre 2007. L'événement visait à
réunir divers intervenants du secteur de l'eau afin qu'ils puissent partager
leurs connaissances relatives à de nouvelles technologies ainsi qu'à certaines
problématiques propres aux eaux usées et à l'eau potable. Au total, plus de 40
conférences ont été présentées et ont permis à près de 400 intervenants des
secteurs public, parapublic et privé de prendre conscience de l'état de la
situation et des dernières innovations dans le domaine.
    "Je crois que les conférences ont couvert autant que possible les
préoccupations du milieu de l'eau au Québec. Des enjeux importants ont été
discutés lors de ces sessions, je pense notamment à la question des
cyanobactéries dans nos lacs et rivières. Les divers intervenants auront eu la
chance de prendre le pouls des dernières évolutions dans leur secteur
d'activité et j'espère que ces deux journées auront permis de trouver des
réponses à leurs interrogations." explique Mme Christine Sauvageau,
vice-présidente du secteur Eau de RESEAU environnement. Les objectifs
initialement fixés ont donc été atteints.
    Parmi les conférences clés, Luc Berthiaume, du ministère du Développement
durable de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), est venu présenter le plan
d'intervention du gouvernement du Québec pour lutter contre les
cyanobactéries. La présentation aura apporté certaines précisions aux
intervenants par rapport aux 35 actions du gouvernement du Québec visant à
améliorer les connaissances, prévenir l'apport en phosphore dans l'eau et
protéger la santé publique.
    Du côté eau potable, M. Jean Mercier et M. Laurent Laroche de la Ville de
Montréal ont informé les intervenants des derniers résultats d'analyse sur les
concentrations de plomb dans les robinets montréalais. On constate que les
chiffres pour 2007 sont sensiblement comparables à ceux de 2006 en ce qui a
trait à l'ampleur des dépassements de la concentration de plomb dans l'eau
potable de Montréal. Les résultats révèlent également que la manipulation des
robinets (ouverture et fermeture) entraîne des valeurs de concentration en
plomb particulaire en l'absence de stagnation significativement plus élevées
que les échantillons prélevés après 5 minutes d'écoulement.
    Pour le volet eaux usées, Mme Chantal Rouleau de la ZIP Jacques-Cartier
nous a fait part d'un plan visant la réhabilitation de certaines rives du
Saint-Laurent dans l'Est de Montréal. Mme Rouleau expliquait que 10 millions
de dollars ont été entièrement assumés par les pétrolières et usines
avoisinant le secteur 103 afin de reconstruire le réseau d'eaux usées. Cette
action avait pour objectif de réduire les rejets en temps de pluie et éliminer
les raccordements croisés. Dans un but ultime, le projet vise à permettre aux
résidents du secteur de pouvoir se baigner dans les eaux du Saint-Laurent.
    "C'est grâce à des événements comme celui-ci qu'il est possible
d'améliorer sans cesse la qualité des eaux au Québec." a résumé Ann Lajoie,
présidente de RESEAU environnement.

    La mission de RESEAU environnement est d'assurer, dans une perspective de
développement durable, l'avancement des technologies et de la science, la
promotion des expertises et le soutien des activités en environnement par le
regroupement de spécialistes, de gens d'affaires, de municipalités et
d'industries de l'environnement, de langue française, en favorisant les
échanges techniques et commerciaux, la diffusion des connaissances techniques,
le suivi de la réglementation, la représentation auprès des décideurs,
l'assistance auprès des marchés interne et externe. Ses principaux champs
d'activités sont l'eau potable et les eaux usées, les sols et les eaux
souterraines, l'air et les changements climatiques ainsi que les matières
résiduelles.




Renseignements :

Renseignements: Philippe KOUADIO, Coordonnateur Secteurs Eau, Sols et
Eaux souterraines, (514) 270-7110, poste 241,
pkouadio@reseau-environnement.com; Source: Hugo LAPORTE, Coordonnateur des
communications et relations publiques, RESEAU environnement, (514) 270-7110,
poste 242, hlaporte@reseau-environnement.com

Profil de l'entreprise

Réseau Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.