30 000 étudiants manifestent à Montréal contre la hausse de 1625 $ des frais de scolarité

MONTRÉAL, le 10 nov. 2011 /CNW Telbec/ - 30 000 étudiantes et étudiants du Québec ont déferlé dans les rues de Montréal pour envoyer un message on ne peut plus clair au gouvernement Charest qui s'entête à augmenter drastiquement les frais de scolarité : 1625 $ de hausse, ça ne passe pas. « Les étudiants se sont levés et ils ont parlé d'une voix retentissante pour s'opposer à la hausse des frais de scolarité de 1625 $. Jean Charest ne peut plus faire la sourde oreille aux revendications légitimes des étudiants. Il doit reculer et cesser la hausse des frais de scolarité », a exigé Martine Desjardins, présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ).

Répondant à l'appel de la FEUQ, de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) et la Table de concertation étudiante du Québec (TACEQ), ce sont des étudiants unis et solidaires qui ont marché jusqu'au bureau du premier ministre Jean Charest afin de défendre l'accessibilité aux études et endiguer l'endettement. Ils étaient accompagnés dans leur manifestation par de nombreux représentants de la société civile, tant des syndicats que des groupes sociaux. « On le dit depuis le tout début, la hausse des frais de scolarité ne va pas toucher uniquement les étudiants, mais leur famille, et même l'ensemble de la société. Alors que la classe moyenne est déjà aux prises avec des hausses de tarifs importantes, la hausse des frais de scolarité devient une nouvelle taxe directe qui va s'ajouter au fardeau financier des familles. Ce n'est pas la société que les étudiants veulent, ce n'est pas la société que les Québécois veulent ! », a rappelé Mme Desjardins

Bien qu'elle espère que le message sera entendu par le gouvernement, la FEUQ n'est pas dupe. Elle ne sait que trop bien que Jean Charest n'est pas reconnu pour se rendre rapidement à la raison. Elle poursuivra ses actions aussi longtemps qu'elles seront nécessaires. « La grogne étudiante est présente et elle va continuer à s'amplifier tant et aussi longtemps que Jean Charest continuera à assombrir l'avenir des générations présentes et futures. Cette manifestation n'est qu'un début. La FEUQ n'aura de repos tant que le gouvernement persistera dans son entêtement idéologique », a promis la présidente de la FEUQ.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec. www.feuq.qc.ca 

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements :

Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, bureau : (514) 396-3380, Cell. : (514) 609-3380 attpresse@feuq.qc.ca Twitter : @matleblanc77

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.