2e FERA : les membres du RJCCQ contribuent au plan d'action gouvernemental en entrepreneuriat (PAGE)

MONTRÉAL, le 27 févr. 2017 /CNW Telbec/ - Le 2e Forum économique de la relève d'affaires (FERA) organisé le 24 février à Montréal par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) avec près de 650 participants de toutes les régions du Québec, a permis de débattre et réfléchir sur l'avenir de l'entrepreneuriat au Québec et de présenter les recommandations de la relève d'affaires pour la nouvelle politique de l'entrepreneuriat en préparation.

Sous la présidence d'honneur de Lise Thériault, Vice-première ministre du Québec, et ponctué par un échange très riche avec Philippe Couillard, premier ministre du Québec, le 2e FERA a contribué à alimenter le Gouvernement sur les attentes des jeunes désireux de se lancer en affaires.

Monsef Derraji, Président directeur général, a déclaré : « La présence de plus de 600 jeunes entrepreneurs et professionnels venus de tout le Québec démontre, s'il le fallait encore, l'extraordinaire engouement de la jeunesse québécoise pour l'entrepreneuriat. Sachons accompagner et entretenir ce formidable mouvement, en veillant notamment à bien intégrer les rêves et les préoccupations de la relève au nouveau Plan d'action gouvernemental à l'entrepreneuriat (PAGE) ».

Ouvert par Lise Thériault, plus de 30 intervenants de haut niveau ont ensuite débattu au FERA 2017. Parmi eux, Marie-Pier Saint-Hilaire, Mitch Garber, Alexandre Taillefer ou encore Jonathan Ortmans, ancien conseiller du Président Obama en entrepreneuriat, venu exceptionnellement de Washington DC.

Les débats ont articulé les recommandations du RJCCQ autour de 4 grands axes : 

  • Les créatifs : ressource peu valorisée et pourtant essentielle à la compétitivité des entreprises Québécoises, les créatifs sont synonymes d'innovation et de développement des biens, produits et services.
    C'est pourquoi, il faut veiller à
    • initier très tôt les jeunes à faire usage de leur créativité ;
    • mettre en valeur les fleurons québécois de la créativité et à développer les conditions d'un maillage entre les créatifs et les entrepreneurs ;
    • dépasser la perception que la créativité rimerait seulement avec esthétique ;
    • intégrer les créatifs dès les premières heures de la conception d'un produit et leur permettre d'agir à toutes les étapes du développement ;
    • investir dans la recherche et le développement qui constituent un levier pour les jeunes et les moins jeunes afin qu'ils se lancent dans l'entrepreneuriat et qu'ils fassent évoluer les techniques ;
    • jeter des ponts entre les universités, véritables viviers de créativité et d'innovation, et les entreprises.

  • Le repreneuriat : la reprise d'entreprises est une véritable voie entrepreneuriale.
    • le départ à la retraite de nombreux chefs d'entreprises crée de nombreuses opportunités pour les jeune : avec plus de 38 000 entreprises en recherche de repreneurs, la nécessité de sensibiliser la relève d'affaires à cet enjeu est important pour l'avenir économique du Québec ;
    • il faut prévoir un délai de 2 à 5 ans pour réussir une reprise.
    • il faut créer les conditions d'un maillage véritable entre les candidats au repreneuriat et les cédants potentiels ;
    • la planification doit être au cœur du processus de reprise des entreprises : s'y préparer est essentiel à un transfert du savoir et de l'avoir.

  • L'entrepreneuriat de la diversité, est une source de nouvelles idées et de nouveaux savoir-faire pour l'économie québécoise.
    C'est pourquoi, il convient de :
    • renforcer les moyens humains et financiers pour aider les immigrants à se lancer en affaire et créer des programmes spécialisés pour leur faciliter l'accès à des sources de financement ;
    • les accompagner non seulement dans le démarrage d'entreprises mais aussi dans l'identification des différentes opportunités notamment en région ;
    • mettre en place des structures de réseautages et de mentorat pour faciliter leur intégration dans le tissu entrepreneurial du Québec ;
    • faciliter l'insertion des immigrants dans les incubateurs et les accélérateurs pour profiter de leurs compétences et de leur savoir-faire qu'ils apportent au Québec.

  • Enfin l'écosystème entrepreneurial : car avec l'essor des nouvelles technologies, c'est aussi toute une série de nouveaux acteurs qui a émergé et ce bouillonnement est propice au lancement des futurs grandes entreprises technologiques québécoises.
    • Initier très tôt à l'entrepreneuriat : si l'intuition est très importante, il ne faut pas négliger d'inculquer aux jeunes les notions de base d'un bon gestionnaire. La mise en valeur d'histoires à succès est un excellent moyen de promotion et de culture à l'entrepreneuriat.
    • Le milieu entrepreneurial devra se nourrir de la diversité de ses acteurs (minorités, femmes, entreprises, universitaires, créatifs…) et d'un investissement conséquent au profit des universités et des autres foyers d'innovation (incubateurs et accélérateurs).
    • Un écosystème dynamique est tributaire d'une recherche de talents capable de répondre aux besoins de croissance du Québec, mais également de la mise en place de base de données accessibles à tous et enfin et surtout d'un allègement considérable des réglementations.

Ces suggestions ont été développées sur le thème « Promouvoir l'esprit d'entreprendre pour un Québec innovant et florissant ». Philippe Couillard, premier ministre du Québec a fait une allocution sur l'environnement d'affaires propice à la relève et a ensuite répondu aux questions de cette dernière. Les responsables politiques des deux premiers partis de l'opposition officielle, Jean-François Lisée pour le Parti Québécois et François Légault pour la Coalition Avenir Québec, ont également été interrogés sur leur stratégie pour que le Québec devienne une véritable nation entrepreneuriale.

Le RJCCQ croit fermement que donner sa chance à la relève, c'est préparer l'avenir économique du Québec !

À propos du RJCCQ :

Depuis maintenant 25 ans, le Regroupement des jeunes chambres de commerce (RJCCQ) soutient un réseau de 37 jeunes chambres de commerce et d'ailes jeunesse à travers le Québec, représentant plus de 10 000 jeunes professionnels, cadres, travailleurs autonomes et entrepreneurs âgés de 18 à 40 ans. Pour plus d'informations, visitez www.fera.rjccq.com, www.rjccq.com ou notre page Facebook.

 

SOURCE Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ)

Renseignements : Marc-Olivier Fritsch, Directeur des communications et des Affaires publiques, Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), T/F : 514 933-7595 #2 / C : 438 868-7595, mofritsch@rjccq.com / www.rjccq.com

LIENS CONNEXES
http://rjccq.com/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.